LE PÉTROLE, UNE MALÉDICTION.

0
184

        Abdellah CHEBBAH                                 Oct. 2020

Nous sommes à l’ère de la mauvaise foi.

Toutes les grandes puissances du monde ont, tous les matins, leurs yeux rivés sur le prix du pétrole qui fait fluctuer les indices boursiers des marchés mondiaux. Les politiques géostratégiques et géopolitiques sont ainsi définies et orientées vers les pays producteurs de cette matière, majoritairement arabes.

Le ciel a envoyé le pétrole aux Arabes non pour les récompenser mais pour les éprouver, peut être même pour les punir de leur mauvaise foi. C’est pourtant grâce à l’argent du pétrole qu’ils ont fait fortune sans goûter au vrai bonheur, ni être heureux. Partout, cet argent du pétrole a créé des guerres civiles, des bouleversements sanglants, des dirigeants voraces, des inégalités sociales, l’émergence de petits dieux fantasques et mégalomanes, de la dictature.

Aucun pays arabe n’est actuellement en mesure d’imposer ses lois concernant les prix de cette matière. Ils préfèrent sous traiter leurs décisions aux plus puissants, pensant en tirer profit et protection, quitte à appauvrir leurs peuples. Sans l’apport des grandes puissances, les Arabes ne sauront pas quoi en faire de ce don. Leur dépendance est quasi totale envers eux.

L’argent qu’amassent les pays Arabes, sans avoir besoin de travailler, est retransféré dans les banques occidentales qui leur proposent des projets de développement et de protection qui n’ont aucune nécessité, ni utilité, ni reflet culturel au Moyen Orient et au Magreb. A quoi servirait les grandes surfaces si ce n’est pour consommer les produits Américains, Chinois et Européens? Dans quel intérêt les bases militaires Américaines, Françaises ou autres sont-elles implantées si ce n’est pour créer des conflits entre pays Arabes, qui supposément sont unies ? Quel aura été l’utilité de construire la plus haute tour du monde si ce n’est pour défier le ciel ?

Cet argent a propagé une culture de paresse. Ces pays se retrouvent avec des populations entières de rentiers, à leur service des populations entières de serviteurs, pour ne pas dire d’esclaves. Voilà, principalement, la raison pour laquelle les pays Arabes n’édifieront jamais de nations fondés sur des bases d’équité, d’égalités, de droits, de libertés et de justice sociale.

Ce pétrole a été une malédiction, un drame pour les pays Arabes mais un don pour les autres. Sans cela le monde actuel s’arrêterait de tourner. Il a enrichi les premiers pour mieux les ruiner et les vider de toute morale, de tout bon sens. Ils auraient peut être mieux réussis autrement.

Nommez un seul pays Arabe qui aurait émergé grâce à ce don du ciel ? Aucun. Tout est apparences, arrogance, péjugés et mensonges. Les résultats sont frappants.

Les Américains et les Européens ont compris, depuis fort longtemps, qu’il faut maintenir ces bédouins dans leur ignorance, leurs divisions, leurs dogmes et leur béatitude de la vie occidentale qui par le passé s’abreuvait de sciences, de morale et de littérature Arabe.

Il n’y a aucune fierté a en tirer de cette ressource qui a plongé le monde arabe dans les abysses du diable et la mauvaise foi de ses dirigeants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici