La main de l’étranger à géométrie variable

0
261

Abdel Adel

 Elle est l’amie chérie, la complice appréciée par la main LOCALE de l’étranger, en rangers, costume ou gandoura, avec ou sans barbe, elles jouent ensembles à la balançoire, depuis le 5 juillet 1962.Elle est souvent dénoncée et se laisse insulter sans s’offusquer par sa sœur jumelle d’Alger, car elle serait « molle » et moins sévère avec « les brebis égarées » de la diaspora Algérienne «zoomée» à la loupe par la DST,DGSE sur recommandation de leur consœur utérine Abla de son prénom.

Quand Abla gérait dans l’anonymat et la grande discrétion, loin des regards, l’abattoir industriel de la torture et les charniers où étaient ensevelis collectivement des milliers d’adolescents, hommes et femmes, la main étrangère avait un bureau aux tagarins, sirotait du thé à la menthe, savait tout et ne disait rien. Yves, dit Bonnet, l’ami intime de Nezaresse le criminel et tous les « blanc bonnet et bonnet blanc », trouvaient parfait le travail de « liquidateur » du couple satanique Toufik-smain, leurs « chignoleurs » et autres briseurs d’os. Charles le corse, dit Pasqua, faisait tourner à fond la machine de l’éradication, tendant ainsi la main de l’étranger a celle ensanglantée, qui kidnappe, séquestre et assassine dans le noir absolu et une épouvantable impunité, des victimes innocentes.

Ainsi, un quart de million d’humains et vingt cinq milles autres ont manqué à l’appel à cause de la main locale de l’étranger, à la fin du génocide. Si j’ai bonne mémoire, le flamboyant BHL, porte étendard de la main de l’étranger, a été invité par la main “locale de l’étranger “ dans les années de braises, pour dénoncer les morts et les victimes, dont le seul tort et d’avoir été au mauvais endroit et mauvais moment et féliciter la main locale de l’étranger, du travail Nickel et sans trace qui a été réalisé. Il avait droit à une prise en charge royale et une section de gendarmes armés jusqu’aux dents pour assurer sa protection et…..cerise sur le gâteau, ses copains les généraux ont préféré diffuser un reportage sur le courageux « agent du mossad » l’ami,BHL qui s’est rendu sur les lieux des massacres ( interdits aux autres journalistes), au lieu d’accepter une commission d’enquête internationale que réclamaient les militants des droits de l’homme. Pendant ce temps, de grands hommes, se réunissaient à San Egidio pour trouver une solution politique à notre drame, que la main locale de l’étranger, de connivence avec celle de l’hexagone, a rejeté en « bloc et dans le détail», se permettant de considérer ces Grands Algériens de traîtres et proposer de destituer le grand patriote Houcine Ait Ahmed ( Rahimahou Allah), une icône de la révolution de sa citoyenneté Algérienne. Un autre monument de la révolution, Abdelhamid Mehri ( Rahimahou Allah), à été malmené, torturé et réduit à l’infâme par la main locale de l’étranger, ainsi qu’un moujahed centenaire encore en vie ( Allah itawale fi Omro),maître Ali Yahya Abdenour.

Reposez en paix, car votre combat pour la liberté se poursuit. Quand à nous, nous savons « qu’il est impossible de créer une société juste avec des moyens injustes, car on ne peut pas créer une société libre avec des moyens d’esclaves ».C’est pourquoi la survie de notre pays, son peuple et les générations futures n’ont qu’une solution: LA POURSUITE IMMÉDIATE ET SANS ARRÊT DE LA RÉVOLUTION,CAR LE RÉGIME CRIMINEL N’A JAMAIS ÉTÉ AUSSI FAIBLE,VULNÉRABLE ET FRAGILE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici