Un vendredi 118 marquant: la résilience, le pacifisme, la détermination nationale et l’insaisissabilité du Hirak, Tagrawla.

0
584
Hakim Allouche

En ce Vendredi 118, 21 mai 2021, on compte 606 citoyens arrêtés dans 17 wilayas. Plus de la moitié de ces arrestations est enregistrée à Bouira (170) et Alger (150). Les images et les vidéos partagées sur les réseaux sociaux ne font qu’affirmer la nature répressive du régime en place. Des forces policières importantes sont mises en renfort partout dans les wilayas concernées par les manifestations. Rien que sur la capitale, on énonce selon le journal en ligne: <<Algeriepartplus>>, plus de 32000 policiers .

On peut supposer qu’une mise en place, dans le même ordre de grandeur de cette approche sécuritaire par les autorités, soit adaptée en proportionnelle avec l’intensité des manifestations observées sur les autres wilayas. Pour ce vendredi, on évalue plus de 80% des arrestations et des perquisitions orchestrées sur la capitale et le côté Est du pays: Alger, Bouira, Jijel, Annaba, Skikda et Béjaia. L’impressionnant dispositif, constitué en milliers de force de police en uniforme et en civil, a été déployé notamment avec une stratégie consistant à barricader les axes principaux de la capitale et écraser dans l’œuf tout regroupement citoyen.

On parvient ainsi à empêcher les grandioses marches pacifiques d’avoir lieu. Par les bastonnades brutales et la méthode violente d’étouffement, on constate clairement que le pouvoir a réussi à gagner cette bataille en faisant usage de force, ces deux dernières semaines. Certainement, cette approche sécuritaire est l’une des causes principales qui a fait diminuer l’intensité de la mobilisation en poids de population nationale dans les wilayas concernées par les marches.

En effet, si on prend comme référence vendredi 116 ( 07 mai 2021), on repère un début de tendance du poids calculé à 58% qui chute à 23% vendredi 117 (14 mai 2021) pour continuer à baisser à 20% vendredi 118 (21 mai 2021). Source: CHA.

En revanche, malgré toute la brutalité des policiers, le mouvement populaire Hirak (Tagrawla) reste admirable et pacifique en confirmant incontestablement sa dimension nationale. Toute répression observée dans une telle wilaya n’est que la preuve évidente de la mobilisation populaire manifestée dans celle-ci. Il y a lieu de noter l’extraordinaire mobilisation des 03 wilayas de la Kabylie: Tizi Ouzou, Bouira et Bejaia en exprimant un coup de chapeau en particulier aux citoyens engagés de Bouira réussissant à préserver (Talwit, Silmia) malgré les provocations violentes et haineuses des forces de l’ordre.

Le Hirak reste un phénomène imprévisible des plus surprenants. Tous les indicateurs montrent dorénavant que rien ne peut arrêter les grandes marches du Peuple uni. Ce n’est qu’une illusion de croire à toute tentative de maîtrise policière de la situation. Pour preuve, en ce vendredi 118 en le comparant au 117 ème, le régime à titre d’exemple, n’a pas vu venir les marches renforçant la dynamique nationale au moins dans 02 wilayas du sud: Ouargla et Laghouat. On dénombre ainsi une wilaya de plus, marquant ce 118 ème vendredi pour compter au total 08 wilayas, où il y a eu des manifestations.

Cette donnée peut être lue comme une amorce confirmant le caractère national qui n’est pas des moindres. On peut parler de l’insaisissabilité du Hirak qui lui permettrait certainement de se régénérer grâce à une répartition géographique beaucoup plus élargie notable en présence mobilisatrice pour exprimer l’indignation avec une solidarité sans faille à l’échelle nationale, dans toutes les wilayas, les communes, les quartiers,…etc.

Il y a lieu de s’interroger si le contexte actuel est favorable pour organiser des élections législatives en date du 12 juin prochain. Avec une telle attitude de déni exécrable et une telle violence bestiale formulées en ordre haineux émanant des décideurs militaires, le divorce avec le Peuple ne fait que s’aggraver pour se retrouver en situation de rejet total et unanime pour ne leur accorder dorénavant même pas à un brin de confiance. Au niveau extérieur, les actions odieuses du pouvoir des deux derniers vendredis ont été un catalyseur pour créer une première convergence des différentes tendances politiques au sein de la diaspora à l’étranger pour les unir suivant un plan d’actions communes: Aujourd’hui, 23 mai rassemblement à Strasbourg en solidarité avec le Peuple Algérien; 29 mai à Genève; 06 juin une marche grandiose à Paris;….etc.

À cause de l’irresponsabilité et l’incompétence des hauts décideurs en place, la diaspora se retrouve complètement coupée de sa mère patrie pour motif des frontières fermées depuis plus d’un an en s’accrochant malheureusement à des faux espoirs, à l’image des programmes des vols de la compagnie d’Air Algérie avec la France mentionnant que celui-ci est approuvé par les autorités algérienne. Ces programmes s’avèrent faux et que ce ne sont que de la pure manipulation mensongère. Source: www.visa-algerie.com

Enfin, ce n’est vraiment pas raisonnable de penser un instant que le pouvoir totalitaire en place, acculé par les multiples crises (politique, sociale, économique,…), puisse continuer à se protéger indéfiniment par des digues sécuritaires policières et ses politiques liberticides. Les réponses sans aucune retenue de celui-ci restent vaines face à l’intelligence collective et la formidable aspiration révolutionnaire à l’algérienne qui s’exprimerait avec l’art et la manière semant beaucoup d’espoir, au moment voulu, en tsunami populaire et en marquant avec union, dignité, courage et responsabilité les rendez-vous attendus par de perpétuelles et de belles vagues pacifiques pour sauver l’Algérie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici