Édition du
27 September 2016

Lettre ouverte aux complices consentants d’une trahison annoncée.

 

 

 

Vente de la PatrieNotre pays semble être arrivé au terme d’un long processus de pourrissement institutionnel, socio-politique et culturel, menaçant d’explosion populaire généralisée. Une situation qui va s’exacerber du fait de l’aggravation brutale et dramatique, des conditions de vie des catégories les plus démunies qui constituent l’immense majorité de la population, et que les saupoudrages désordonnés de la rente pétrolière avaient permis jusques là de différer.

Car, il n’y a pas lieu de parler ici d’une « classe moyenne », celle-ci ayant été disloquée par une décennie de répression sanglante et près de 20 années d’Etat d’Urgence, qui ont eu pour contrecoup une émigration massive vers l’Europe et l’Amérique du Nord, d’une partie considérable de l’élite nationale, soit, des dizaines de milliers d’intellectuels, de haut niveau, dans toutes les disciplines universitaires et de la recherche scientifique, parmi les meilleurs des enfants de ce pays.

Cette menace d’explosion sociale va se potentialiser dans les jours et les semaines à venir, du fait du passage en force programmé, d’une prétendue « révision constitutionnelle » concoctée et négociée dans les brumes de la « boite noire d’El-Mouradia » qu’est devenue la présidence de notre pays aujourd’hui et plus qu’encouragée – sinon suggérée – par le gouvernement français. Un passage en force qui va s’opérer ce Dimanche 7 Février 2016, à travers la mascarade de la réunion « en Congrès » des « députés » et autres « sénateurs » formant le « Parlement », au nom d’un Peuple algérien dont ils ont usurpé la représentation, aussi bien dans l’Assemblée Populaire Nationale que dans le Conseil de la Nation, qui constituent de simples appendices institutionnels de façade, des chambres d’enregistrement,  dont les membres sont nommément désignés dans le cadre des « quotas » par un pouvoir, lui-même illégitime.

Ce passage en force contre la volonté d’un peuple spolié de sa souveraineté, constitue en soi, une grave provocation à l’égard du Peuple algérien. Et l’Histoire en marche retiendra que nous serons des témoins privilégiés qui allons assister aux spasmes ultimes d’une fin de règne et de ce régime criminel, au bilan humain et matériel désastreux pour notre pays : Celui d’un pouvoir  militaro-financier illégitime, installé par la force des blindés, en violation de la volonté du peuple exprimée dans les urnes, en violation de la légalité constitutionnelle et dans la violence d’une répression aveugle contre la majorité de la population à la suite du Putsch du 11 Janvier 1992, suite naturelle du coup de force de 62 ; un pouvoir criminel, responsable de plus de 200 mille morts, de plus de 15 mille disparitions forcées et de centaines de milliers de populations déplacées ; un pouvoir  corrompu, dont les barons et leurs clientèles, complices et protégés, ont détourné des sommes colossales estimées à plus de 60 milliards de Dollars ; un pouvoir incompétent, où le mérite a cédé la place au népotisme, au clanisme et au clientélisme politique ou régionaliste ; un pouvoir antinational enfin, où les principes fondateurs de la Révolution de Libération du 1er Novembre 1954 ont été trahis et foulés aux pieds, avec le retour en force de l’influence néocoloniale métastatique, à travers ses relais – civils et militaires qui entendent faire de notre pays, un vulgaire appendice politico-économique-et-culturel de la France, voire une espèce de nouveau DOM-TOM…

Aujourd’hui, les citoyens libres et dignes de ce pays – et Dieu merci, ils représentent l’immense majorité – considèrent le pouvoir en place comme étant un pouvoir discrédité, failli et forfait, qui est de ce fait, entièrement responsable, politiquement, pénalement et moralement, aussi bien de la situation d’impasse politico institutionnelle, que de l’état de ruine économique et financière, ou de la grave décadence socio-culturelle, éducationnelle et civique que nous vivons. Cette situation critique et multidimensionnelle, est appelée à s’exacerber et à se détériorer, comme nous l’avons noté plus haut, du fait de l’effondrement de la rente pétrolière et de la dégradation rapide corrélative des conditions de vie des plus démunis comme de ce qui reste de la classe moyenne. Le tout, sur fond de déliquescence de l’Etat – à toutes les strates et à tous les échelons du pays – nourrissant un lourd sentiment d’insécurité et de peur du lendemain, dans l’ensemble de notre société.

 

Et c’est dans un tel contexte national hautement volatile, que le pouvoir en place ne trouve rien de mieux à faire, que de sortir de son chapeau, le projet décrié, de « révision constitutionnelle » présenté – triomphalement – l’autre jour, par le sinistre Ahmed Ouyahia, ci-devant préposé « civil » des généraux putschistes de la décennie noire, recyclé depuis, en porte-parole de la présidence et connu comme étant l’un des hommes les plus corrompus du Système. Projet de révision constitutionnelle d’où les attentes légitimes du Peuple, en fait de Libertés Publiques, de Démocratie, d’alternance au pouvoir et de Droits de l’Homme, sont totalement absentes. En revanche, et jouant sur l’effet de surprise, comme dans un tour de passe-passe, le Camelot du Système annonce au bon peuple, la bonne nouvelle de l’octroi de la « constitutionnalisation » et de l’officialisation de la langue berbère,  qui est comme chacun sait, une langue – ou plutôt un ensemble de dialectes régionaux oraux.., comme il l’a d’ailleurs reconnu publiquement lui-même, lors de la récente assemblée de son parti le RND., sans que personne – et surtout pas les journalistes – ne lui fasse remarquer qu’on ne peut pas « constitutionnaliser », sous peine de vice de forme juridique, une langue qui reste encore à définir, à codifier, à unifier, à enrichir. Une supercherie pour berner l’opinion.

Que peut donc signifier ce « cadeau » en forme de boite – encore vide au demeurant –  offert à un groupuscule d’aventuriers « franco-berbéristes » et séparatistes, qui ont nom de MAK et autres « Académie berbère de Paris » ?

 

Parce qu’il constitue l’un des fondements de notre société, de notre culture, de notre identité, le berbère ne peut pas et ne doit pas être l’objet d’un quelconque marchandage et encore moins d’une quelconque instrumentalisation bassement politicienne, ni par le régime illégitime, ni par les apprentis-sorciers, dont il est devenu un fonds de commerce.

 

C’est assez dire combien, devant tant d’impéritie, tant d’irresponsabilité, tant d’étrangeté, tant de provocation et d’arrogance, les temps sont désormais venus pour que ce pouvoir failli rende des comptes au Peuple algérien, pour les crimes, les forfaitures et les trahisons commis contre les intérêts supérieurs de la Nation. A commencer par mettre fin à cette interminable et infâme mascarade tendant à cacher la vérité sur les graves incapacités physiques, mentales et intellectuelles d’un président malade et impotent, apparemment pris en otage par un clan, pénalement coupable d’abus de faiblesse ; une vérité que ne peuvent escamoter, ni les propos lénifiants, des vieux canassons de la diplomatie, sur le retour, ni les déclarations de chefaillons complaisants, d’Afrique ou de Malte…

Les temps sont venus en effet, de rendre des comptes, au lieu de chercher dans une fuite en avant criminelle et suicidaire pour l’Unité nationale, à semer davantage de divisions et de discordes, de dissensions et de malheurs. Dans leur immense majorité, ni les Chaouis, ni les Kabyles, ni les Touareg, ni les berbères de l’Ouest, ni les Mozabites n’ont jamais fait leurs, cette distinction ethnique, tout au long de 132 années de colonialisme, alors que la France avait les mains libres pour réaliser tous ses desseins coloniaux en pratiquant à outrance la politique du « diviser pour régner », sans jamais parvenir à ébranler l’unité du peuple, ni à le déraciner de sa profonde identité nationale, pétrie de berbérité, d’arabité et d’islamité.

Les faussaires criminels et corrompus du pouvoir en place – civils et militaires confondus – sont en train d’imposer à notre pays, un putsch en col blanc après le putsch en képi ; un putsch constitutionnel, après le putsch des blindés. En un mot, un complot rampant, un complot « soft », dirigé in fine, contre l’indépendance et l’Unité de notre pays, et contre la Souveraineté de notre peuple, sur sa volonté politique, sur son Espace territorial et sur ses Ressources naturelles. Surtout quand chacun sait que le pouvoir occulte qu’est l’oligarchie militaro-financière, aura porté ce texte à bout de bras, en collaboration – si on ose dire – avec la France, à travers le président du Conseil Constitutionnel français soi-même, venu tout exprès à Alger, donner ses « directives amicales » à son pâle et triste homologue.

Cette lettre ouverte s’adresse principalement aux activistes de tous bords – civils et militaires confondus – de l’Oligarchie corrompue et félonne, encore en place…, qui prétend fixer par oukases les destinées d’une nation de 40 millions d’âmes, au lieu de rendre des comptes sur la faillite généralisée où elle a entrainé le pays, à l’issue de près d’un demi-siècle de gestion régalienne du pays. Au mépris des attentes et des aspirations d’un peuple algérien totalement ignoré, gommé et méprisé ; tenu à l’écart de décisions majeures qui engagent son propre avenir et celui des générations futures. Où est le Droit au Référendum, reconnu au Peuple par la Constitution ? Où est le respect l’article 88 de leur Constitution qui impose la déclaration de vacance de la fonction présidentielle ? Les députés et les sénateurs engraissés dans leur majorité et dressés à lever la main, oseront-ils encore parler, de Démocratie, de Droits de l’Homme, de Libertés publiques, après avoir couvert un vrai complot contre l’Algérie ? Et que dire des autres Oligarques de la classe politique et/ou dirigeante, pleins de suffisance et d’arrogance, foncièrement malhonnêtes et corrompus ?…, tous prêts à tout sacrifier – y compris honneur et patriotisme – pour garder leurs privilèges et leurs rentes de situation, qu’un régime corrupteur a su leur octroyer pour en faire des zombis obéissants et zélés, à l’échine docile.

En vertu de quoi le peuple algérien, serait-il donc sommé de se soumettre à un pouvoir foncièrement corrompu, infiltré et antinational qui a perdu tous les repères du Patriotisme et tous les codes de l’Honneur ?

 

 

Alger le 06 février 2016

 

 

Samir BELATECHE. Statisticien.

Abdelkader DEHBI. Ancien Résistant.

Liesse SI CHAIB. Architecte.

Salah-Eddine SIDHOUM. Chirurgien.

 

 


Nombre de lectures : 4487
25 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • nina
    5 février 2016 at 23 h 46 min - Reply

    salem
    merci pour cette lettre qui décrit la situation actuelle du pays et merci pour votre franchise quant à la question berbère,un des fondements de notre identité qui est devenue un fond de commerce populiste,à la fois pour ce régime et pour les extremistes.Prenons conscience de cette supercherie qu’est cette révision dite constitutionnelle qui n’apportera absolument rien au pays .

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 9

  • ca21dz
    6 février 2016 at 7 h 21 min - Reply

    Merci pour l’effort considérable et d’abnégation pour décrire la situation catastrophique du pays mais qui est tout a fait logique et pourquoi, je ne reviens pas sur votre description mais la solution? a mon humble avis aujourd’hui et hier le problème du pays il était et il reste politique. pour en arrivé là on sait tous comment ? pour se remédier a cela on tergiverse tous et on se voile la face oui on se voile la face c’est comme on attend que quelqu ‘un va faire le travail a notre place et pourtant notre et riche d’événement ou nos alleux ont montré le comment faire pour sauvegarder ce pays ou cette région de la planète.
    Nous voilons la face et on se cache derrière les propositions on supplier le peuple a adhérer a nos idées. Tous cela est bon mais maintenant sans un Gaid Salh et saidani le pays ne pourra plus relever la tete avec mes respect a tous le peuple algérien. Nous avons raté l’occasion on 92 maintenant il faut tous réparer et comment . ce que l’armé devait faire en 92 doit le faire maintenant et maintenant sans tardé? Gaid doit destituer bouteflka et le mettre aux prison comme sissi la fait avec Morssi, Saidani doit signé la mort du FLN

    C’est simple et efficace sans effusion de son nulle goute de versé
    Le peuple est prêt a accepté
    Puis gaid mettera en place un gouvernement thecnocrate pour sauver le pays et mettera par l’ocasion l’armé dans les casernes
    Ah j’ai oublié pour occupé l’armé plutot l’envoyer au nord de mali et en libie dehors des frantière ce principe à la con de ne pas intervenir a l’etranger doit s’arrêter
    dou dans l’autre cas avoir un pays sans armée car c’est la cause de tous nous malheurs qui sait ca se pourai que sa sera lui ( l’armée) qui nous donnera la solution sinon ..

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Dria
    6 février 2016 at 9 h 40 min - Reply

    J’adhère à la bonne description analyse et prévision de l’article. Cependant dans le passage que j’ai repris de votre texte il y a une vérité VIRTUELLE, absente de notre monde RÉEL…

    « Aujourd’hui les citoyens libres et dignes de ce pays – et dieu merci ils sont nombreux et représentent l’immense majorité … »

    Une MAJORITÉ libre et digne qui n’existe que VIRTUELEMENT dans des sites authentique, dans des forums,des séminaires, dans les discussions de tous jours, hélas réellement elle est inopérante sur le terrain, inexistante sur le front du changement, inefficace dans sa résistance…

    En somme une majorité qui existe bel et bien dans un subconscient collectif ,pour ne pas dire qui hante nos phantasmes, afin d’apaiser la RÉALITÉ amer que nous vivons.

    Une fois sur le terrain La LIBERTÉ et la DIGNITÉ se déssipent sur le plan individuel, Créant ainsi des Citoyens conscient individuellement, opérant et agissant virtuellement ,inefficace réellement, d’où cette société paradoxale au service de l’oligarchie malgré elle.

    On n’est pas encore sorti de l’auberge, allah yad3al El khir, que faut il faire CONCRÉTEMENT et limiter les dégâts qui ne sont pas virtuels .

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

  • Dria
    6 février 2016 at 10 h 04 min - Reply

    @ca21dz
    Vous proposez une solution et c’est tant mieux la on est dans le concret , mais il ne faut pas proposez n’importe quoi non plus … Un Gaid Salah sa place sera dans le même coli qui prendra Abdeka et nezzar .
    Oui pour un changement mais pas à la Sissi non plus, ramenez un sanguinaire de la sorte c’est faire appel à un Nezzar à la tête pays.

    L’idéale c’est un changement pacifique et populaire ,mais il faut se rendre à l’évidence qu’on est loin la RÉALITÉ du terrain est tout autre …

    Alors oui une intervention de l’armée serait souhaitable pour redresser la barre et arrêter la mascarade un état sans président ni instance élu démocratiquement à la solde de fafa qui ont vendu leur DIGNITÉ et celle d un peuple millénaire.

    Ce peuple doit bien receler des hommes digne militaire ou civile qui doivent prendre leur responsabilité et AGIR

    Coté civile ob n’a pas le NOMBRE pour faire le poids car le peuple hésite
    Mais coté n’a t on pas des militaires intégres qui ont des mains propres (non souillé de sang ) qui soient conscient des enjeux

    Au Civiles et Militaire qui peuvent agir dans se sens je dirai que Dieu,l’histoire, le peuple vous interpelle à agir on vous aidera…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Salah-Eddine SIDHOUM
    6 février 2016 at 11 h 05 min - Reply

    à ca21dz
    il ne faut pas tomber, mon cher compatriote, de Charybde en Scylla. Le criminel Sissi n’est pas une référence en matière de changement démocratique. Et chez nous, ceux qui ont participé à la destruction du pays durant 54 ans, ne sont pas les plus aptes à le reconstruire.
    Amicalement.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 19

  • Larbi Anti-Impunite’ (Anti-DRS)
    6 février 2016 at 13 h 11 min - Reply

    Individuellement les militaires, les gendarmes, les policiers Algeriens savent qu’ils sont le bras armees qui aident et protegent de cette mafia parasitaire qui squatte tous les leviers de commandes de l’etats Algerien.
    Les travailleurs, ouvriers, administratifs, techniciens, ingenieurs, medecins professeurs eux aussi savent tres bien qu’ils/elles sont au services et acceptent de cette mafia incapables, improductifs, ignars et criminels (presidents de la RADP, generaux, ministres, walis, ambassadeurs, consuls, meme les DG/PDG des entreprises, hopitaux, universites’, lycees, ecoles sont nommees pour leurs appartenances politiques et/ou claniques/familliale). Le systeme est pouri et ne peut etre reforme’, c’est la metastase qu’ont a voit se develope’ depuis 1962 et le chaos (la notre, de nos enfants, la mort de l’Algerie) est devant nous.

    Le salut est sans une greve generale de tous les Algeriens tel la greve des huit jours durant la guerre de liberation de la France. Maintenant il faut se libere’ des excerements de la revolutions (pas des vrais moudjahideenes, uniquement les excrements de la revolution).

    PS: le chaos est la finalite’ de tous les pays « arabes ».

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 15

  • AMAR
    6 février 2016 at 15 h 07 min - Reply

    LA PRISE DE CONSCIENCES DE L ETAT DES LIEUX ET LA SINCERITE DU MESSAGE EXPRIMENT LA VOLONTE DES SIGNATAIRES A NE PLUS RESTER PASSIF AUX NOMBREUX VIOLS QUE SUBIT LA LOI FONDAMENTALE DU PAYS VOIRE LE PAYS LUI MEME…ET TOUT EST A LEUR HONNEUR..FORCE EST MALHEUREUSEMENT DE CONSTATER QUE LA RESTRICTION DES LIBERTES … L ABSENCE DE DEMOCRATIE..LINJUSTICES..ONT COMPLETEMENT FORMATE LA SOCIETE QUI S EST PROGRESSIVEMENT RENFERMLEE SUR ELLE …LAISSANT UN GRAND VIDE QUE LES BALTAGUIS DE TOUT BORD ONT VITE FAIT DE COMBLER! ..A PART LE FIS ET LE FFS NOUS N AVONS PAS EU LE PRIVILEGE D AVOIR UNE OPPOSITION ..UNE VRAIS…LA MAJORITE DE CE QUI EN FAIT OFFICE ONT « BASCULE » apres avoir SOUTENU LES MAITRES DU MOMENT….LES DERNIERS EN COUR C EST LE PT QUI CRIE AU LOUP APRES EN AVOIR PARTAGE LA SOUPE……..ON PARLE DE CITOYENNETE ET D ETAT CIVIL…CEUX QUI EN FORME LA CLASSE MOYENNE DEMEURENT ENCORE RENFERME INTRA-MURO ET A MA CONNAISSANCE NOUS N AVONS PAS VU L ORDRE DES AVOCATS…DES NOTAIRES DES COMPTABLES ET COMMISSAIRES AUX COMPTES S OUVRIR SUR LA SOCIETE ET EDITER LEURS REVUES POUR DEBATTRE ET SURTOUT SENSIBILISER LA SOCIETE…TOUT SE FAIT DANS LE NOIR ..DANS L OBSCURIRITE ..ON N OSE PAS S AFFICHER…ET DEBATTRE DES CHOSES QUI FACHENT…DES DECISIONS TRES IMPORTANTES POUR L AVENIR DE LA NATIONNE FONT PAS BOUGER D UN IOTA LES CORPS CIVILS SENSES ORGANISES ET SENSIBILISES LA CITE…UNE PLETHORES DE LOIS SUR LE COMMERCE EXTERIEUR LAISSENT INSENSIBLES NOTAIRES ..ET EXPERTS COMPTABLES …..LEURS ASSOCIATIONS SONT CREESPOUR DEFENDRES LEURS INTERETS ETROITS…LE REVEIL EST ENCORE LOIN…MAIS PEUT ETRE QUE LE SALUT VIENDRA DE CETTE JEUNESSE QUI N ACCEPTERA PAS LA FATALITE! car pour nous ca semble vraiment une malgres TOUTE NOTRE AGITATION

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 8

  • AIT MOHAND
    6 février 2016 at 15 h 17 min - Reply

    Très bonne analyse de fond sur la véritable situation dans laquelle cette mafia a plongé délibérément notre pays. J’y adhère totalement en joignant ma voix à celle des quatre nobles signataires du présent article. Tout en gardant notre calme, nous devons pacifiquement démonter ce puzzle assassin qui nous enferre depuis Juillet 62 par une grève totale qui paralysera tout le pays pendant trois semaines. Tout le monde doit rester chez lui et nous prendrons le monde à témoin sans effusion de sang entre frères d’un seul et même peuple.

    Il est parfaitement clair, désormais, qu’avec la complicité de la France, les quatre frères signataires de la présente motion, l’ont parfaitement démontré en soulignant la venue à Alger du Président du Conseil Constitutionnel Français, pardon… excusez du peu!!! Et avec les conseils du « calife » Barjolet à lÉlysée et de son alter ego l’actuel ambassadeur de France à Alger qui « active » à mort pour asseoir définitivement l’emprise de la France en Algérie avec l’aide de la famille Bouteflika et ses affidés. Désormais, tout est clair à présent: la France (mais pas que…) soutient le régime fasciste d’Alger à bout de bras! REFAISONS LA GRÈVE DES HUIT JOURS…!!! Yal khawa. C’est la seule initiative PACIFIQUE qui nous reste désormais… face à des chiens (hachakoum!) qui ne lâchent rien et qui NE LÂCHERONT RIEN, DÉSORMAIS…!!!!!

    Tanmirth

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 12

  • Dria
    6 février 2016 at 22 h 03 min - Reply

    Qui sait possible que cette CONSTITUTION aidera le peuple à se RECONSTITUER en vrai opposition afin de DESTITUER les tenants du pouvoir. si nous sommes d’accord et CONSCIENT qu’il s’agit d’une supercherie? vivement d’autres lettres ouvertes ou carrément un APPEL de CIVILE ou de MILITAIRE pour une mobilisation pacifique ou une action concrète.

    En attendant ne faut il pas Passer à l’acte pour LE BOYCOTT ACTIF de cette constitution et de ses initiateurs, il faut occuper les espaces dés maintenant, il n’y a aucune action sur le terrain qui fait pensez à un refus d’une telle mascarade, leur machine est en marche, rien ne semble les contrecarrer dans leur sale besogne, ils soignent leur image vis à vis de l’extérieur avec l’aide de FAFA surtout.

    AGISSONS intelligemment diffuser des mails (du genre de cette lettre ouverte)sur les réseaux sociaux , des spots sur les TV d’oppositions, des articles dans la presse indépendantes , sur les sites et blog , des photocopie à distribuer , a coller sur les façades publiques, dans les transport en commun , sur les pare-brise comme ce fut avec la campagne de KULUNA maa MOHAMED. Il faut faire avec les moyens de bords et chercher des SLOGANS adéquats, par exemple du genre
    – LA DÉMOCRATIE D ABORDS LA CONSTITUTION APRES!.
    – SANS INSTITUTION, POURQUOI UNE CONSTITUTION?.
    – NOUVELLE CONSTITUTION OU NOUVELLE PUNITION.

    A vos plumes , donnez d’autres SLOGANS d’autres suggestions d’autres propositions mais de grâce sortons de cette ROUTINE de qu’allons nous faire FAISONS le minimum diffusons au moins …

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 9

  • ca21dz
    7 février 2016 at 6 h 32 min - Reply

    Mes chers Compatriote, mes chers tous court, dans mon interventions sur se forum j ai proposé une solution parmi d’autres et celle la me paru la plus sure et la plus opportune et puis je précise Gaid n’est pas Sissi et l’Algérie n’est pas l’Égypte te la période n’est pas la même ( Egypte 2013 Ou 2014 comparé à l’Algérie de 1992 en matiére de politique de coup)
    Nous nous avons une possibilité en 92 sans coup d’état nous allons avoir un autre chemin, des hommes et des femmes on essayé avec le saint Egidio sans succés et puis le black out total et le clan du mal a réussie son salle boulot. Le peuple a bien compris a qui a affaire.
    Le forces vifs du pays on quitté en masse d’autres que je salue reste au pays
    la plus part de ceux qui ont quitté se rend compte qu’ils ont un seul pays et un seul pays et veulent y contribue suite a des expériences divers ce que je veux dire et que a tête reposé et loin de toutes les injustices et les partis prêt je voix et je me serre des expériences des autres en les adapte a notre pays.
    J’ai souhaité et je souhaite et je souhaiterai que le changement viendra pacifiquement et par le peuple, mais hélas le peuple doit être encadrerai et marchera comme une seul homme ? c’est impossible après le massacre et la perversion des esprit par ce système c’est impossible donc reste les opportunités et l’opportunité du moment c’est l’armée ( la force qui fait taire ) ça a commencé par un coup d’état en 62 ( effective depuis la mise à mort de Abane à çà doit terminé ( le Cauchemar de l’algerie)
    Nous ne pouvons pas réussir hélas une revolution pacifique dans le conditions d’aujourd’hui et avec notre situation.
    Pour que ça réussi je vous apprend rien mes chers compatriote, il faut la confiance en soit, le soulèvement ( PACIFIQUE) et le soutiens hors que proposant nous le peuple pour être retenu? ( Oui beaucoup mais le pouvoir actuel offre mieux tout un pays son rien en contrepartie)
    Quelle le degré de notre confiance en nous et entre nous ? ( Fils de chahid, afils de moujahid, FLN, RND, Ansej etc.. tous ces catégorie ne marchent pas )
    Quels sont et quels seront nous soutiens ? La France? non, les USA n’intervient que pour le pétrole , La GB pas du-tout les mnasri a ont ete dissime saon l’arrivé de l’aid, l’iRAn, la russie ? qui
    Donc pourquoi se privé de la seule ressource et la seule force qui est issue elle aussi du peuple pour changer ?
    PS : J’espère me trompé

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • rachid dahmani
    7 février 2016 at 8 h 14 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Encore une découverte pardi. Je suis insolent je le sais. Je vous demande de me pardonner. Mais qu’a t’on découvert? voila plus de 50 ans que ça dure. Voila plus de 50 ans qu’on martyrise ce pays. Voila plus de 50 ans qu’on écrase tout un peuple de la lus humiliante des façons. Et cela, tout le monde le sait depuis belle lurette. Il ne faut être Einstein ou un éminent savant pour le voir, le découvrir ou le comprendre. Il y a un véritable problème (unique de ce pays) qui n’a jamais été résolu depuis. Et on ne se penche pas encore dessus. Le problème? Comment faire dégager la vermine du pouvoir…il n y a pas trente six solutions. Comme la vermine ne partira pas toute seule et ne permettra jamais une véritable démocratie, il ne reste qu’une solution. La force. Et il n y a que le peuple pour pouvoir le faire. Et les crapules au pouvoir le savent très bien. Bonne journée à tous.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

  • Amine
    7 février 2016 at 17 h 28 min - Reply

    Requisitoire courageux, digne, objectif, claire et sans complaisance, Seul manque la question essentielle: comment faire pour que l ‘algerie se debarasse de ces predateurs? ils sont partout et pret à tout, sachant que ces esprits machiaveliques ont reussi à corrompre des pans entier de la société.Pans non negligeables de la population qui par cupidité, opportunisme et egoisme ,ont abdiqués en pietinant les valeurs ,les vertus et la morale .Ces monstres sont Accrochés comme le sont les rapaces à la charogne.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

    • rachid dahmani
      8 février 2016 at 8 h 04 min - Reply

      bonjour amine,

      Très bonne question. la seule à poser d’ailleurs. Comment se débarrasser de cette mafia au pouvoir?. Car croyez moi, remettre l’économie du pays sur les rails son industrie, son agriculture, son éducation…etc, c’est vraiment un jeu d’enfants avec toutes les potentialités dont on dispose. Amicalement.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • farid
    7 février 2016 at 19 h 11 min - Reply

    Une greve des 8 jours,avec l’etat des mentalites actuelles? Je crois que vous fantasmez yal khawa.
    On pourrait peut etre commencer seulements par un appel au boycot d’une journee de championat de foot sur tout le teritoire national pour voir si on est en phase, « c’est pas cher et ca peut rapporter gros », on verra….

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

  • meghress19
    7 février 2016 at 21 h 24 min - Reply

    Honorables signataires, vous dites:
    Honorables signataires , vous dites:

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
    « le Camelot du Système annonce au bon peuple, la bonne nouvelle de l’octroi de la « constitutionnalisation » et de l’officialisation de la langue berbère, qui est comme chacun sait, une langue – ou plutôt un ensemble de dialectes régionaux oraux.., comme il l’a d’ailleurs reconnu publiquement lui-même, lors de la récente assemblée de son parti le RND., sans que personne – et surtout pas les journalistes – ne lui fasse remarquer qu’on ne peut pas « constitutionnaliser », sous peine de vice de forme juridique, une langue qui reste encore à définir, à codifier, à unifier, à enrichir. Une supercherie pour berner l’opinion. »
    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Cette « semi officialisation » n’est pas suffisante. On veut son officialisation qui servira de levier de securite pour mettre un frein a l’erosion programmee de ses locuteurs. Le Maroc l’a officialise et le ciel ne lui est pas tombe sur la tete. L’officialisation est le premier combat et le deuxieme serait la concretisation sur le terrain. Les chawis, kabyles, mozabites et targuis et les gens qui la cherissent ,sauront relever le defi pour l’uniformiser. Le peuple berbere est un grand peuple et il saura relever le defi comme dans le passe. Au contraire de ce que vous dites, c’est l’officialisation de cette langue qui va les unir pour unir l’Algerie et le Maghreb. Officialiser cette langue ( pour acquerir legalement les moyens) et le peuple s’en occupera, comme disait notre heros Ben Mhidi.C’est comme ce grand architecte paysagiste (j’ai oublie le nom) qui a fait le design d’un joli parc sans tracer de chemin a l’interieur. A une question lui demandant pourquoi il a omis de tracer le chemin, sa reponse est :  » Dans un nouveau parc, les gens utilisent un autre chemin. Ce n’est que plus tard que je le tracerais en respectant leur choix. » Personnellemnt en tant que Kabyle, je suis pret a me chawiyiser ou me mozabibiser pour garder cette langue amazigh.Et c’est l’etat d’esprit de tous Imazighen. Pas d’officialisation , pas de moyens et notre ame disparaitra et le pays avec.

    Vous dites :
    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    « Que peut donc signifier ce « cadeau » en forme de boite – encore vide au demeurant – offert à un groupuscule d’aventuriers « franco-berbéristes » et séparatistes, qui ont nom de MAK et autres « Académie berbère de Paris » ? »
    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Non , non et non. Cette ‘semi officialisation ‘ n’est pas un cadeau au MAK. C’est une reaction a une revendication qui est « deghettoisee » de la Kabylie et revendiquee par la majorite des locuteurs de cette langue du Mzab , chaouia , targui et kabyle. Le genie est sortie de la bouteille, voila tout.

    Vous dites:
    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
    « Parce qu’il constitue l’un des fondements de notre société, de notre culture, de notre identité, le berbère ne peut pas et ne doit pas être l’objet d’un quelconque marchandage et encore moins d’une quelconque instrumentalisation bassement politicienne, ni par le régime illégitime, ni par les apprentis-sorciers, dont il est devenu un fonds de commerce. »
    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Avec tous les respects que je vous dois (surtout concernant Dr Sidhoum que je considere comme l’unique et digne heritier de Hocine Ait Ahmed et je pese mes mots), cette remarque ne differe en rien du discours officiel generaliste qui a un peu evolue par rapport a Tamazight. Il faut plutot voir les raisons de ceux qui se sont radicalises au lieu de rabacher ce discours pour noyer le poisson. Comment le premier chanteur protestaire Ferhat, qui a chante pour tout les peuples opprimes,fils d’un grand chahid,est tombe dans les bras de nos pires ennemies qui sont les sionistes? Il faut chercher les maux a la racine au lieu de ressasser les slogans du pouvoir genre ‘franco-berberistes’, ‘Academie Berbere de Paris’. Ca nous rapelle un peu le passe et ca attise les douleurs quand le pouvoir algerien les a utilise contre les icones Kateb Yacine, Taos Amrouche, Slimane Azem,Ait Ahmed pendant que la majorite silencieuse algerienne acquiescait.Parlons plutot du processus d’arabisation (entame par les colons), du denigrement et ayons une pensee a ces hommes libres qui ne se sont pas plie. Les choses reprendront leurs places, les coeurs s’appaiseront et le peuple algerien se reconciliera car il s’agit d’un grand peuple.
    Une fois que le probleme identitaire resolu , notre peuple musulman deviendrait refractaire a toutes ces ideologies venant d’Orient , d’Occident ou de Satan.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

  • rachid dahmani
    8 février 2016 at 7 h 55 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Mais bon dieu de bonsoir. On se peine à déchiffrer les petites ficelles de cette constitution à la noix. On se donne du mal à se bagarrer sur l’officialisation de la langue tamazight et essayer de voir les dessous de cette officialisation par cette constitution. Mais bon dieu, mais ne vois t’on pas que tout le paysage politique est verrouillé dorénavant? Il ne servira à rien de faire de la politique dorénavant puisque cette constitution a été adoptée par 499 voix…rien que ça. Il ne servira à rien dorénavant de créer des partis, de penser des programmes, de faire et de participer aux élections…etc, il ne sert plus à rien de faire de la politique. Les dès sont jetés, notre sort est ficelé, joué, tracé…Le président, donc l’homme du système choisira dorénavant lui même le premier ministre, même si les législatives sont remportées par un parti d’opposition. Créez votre parti,faites un programme politique, gagnez les élections législatives, et on vous nomme un premier ministre du FLN qui constituera son gouvernement. C’est bien ça. Enfin on en va pas s’éterniser la dessus. Comme je le disais depuis toujours, le système qui tien entre ses mains la rente pétrolière et les richesses du pays ne les lâchera jamais jusqu’à tarissement de ces sources. En somme, vous aurez beau vous démenez par de longs discours (comme je le fais en ce moment), les choses ne changeront pas, sauf soulèvement populaire partout dans le pays qui formatera totalement sa direction et toutes ses institutions et repartira de zéro pour peut être une véritable démocratie, ou une Direction qui rend compte au peuple. Bonne journée à tous.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

  • djamel
    8 février 2016 at 13 h 03 min - Reply

    merci pour cette analyse.moi je trouve l’espoir de l’indépendance de notre pays viendra du français.la preuve,chaque fois la droite et la gauche françaises essayent de lui faire barrage.le cœur est plein de colère et je ne trouve pas les mots pour exprimer plus.parce qu’on ne maitrise aucune langue,a cause de leur programme scolaire médiocre et qui leur arme de destruction massive.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Dria
    8 février 2016 at 14 h 06 min - Reply

    Alors la plus expéditif qu’une LETTRE A LA POSTE , la CONSTITUTION est adopté des mains qui se lèvent au quart de tours, wallah je croyais que ça allait prendre quelque mois d’ou ma proposition d’occuper le terrain , je ne suis pas trop branché infos ni presse en Algérie c’est par le biais de la radio que j’ai su ….

    je n’ai de rancune pour personne; bien que j’en veux a tous les algériens en général car on se fout de notre gueule et entre nous sin la constitution est adopté alors elle doit prendre effet et si elle prend effet on n’a plus droit a deux MANDAT alors BOUTEF DOIT PARTIR selon la nouvelle constitution ….je ne comprends pas grand chose à la politique, surtout celle qui se pratique chez nous …j’ai le tournis je retourne à mes affaires

    mais avant de clore ce chapitre , j’ai envie de me lever , DEBOUT en bon patriote j’applaudis et je dis TAHYA ALDJAZAIR.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

  • ca21dz
    8 février 2016 at 17 h 17 min - Reply

    Désolé je croix qu’on cherche des olutions alors on bifurque sur la langue et ces petit probleme de tous le monde entier y ait

    Pire qu’on je voix un certain maghresse obtient 6 point je dis adieu l’algerie

    A bon enttendeur désolé de vous poluer le forume et bonne chance

    ADIEU je suis Mort

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

    • batni
      9 février 2016 at 15 h 04 min - Reply

      Si vous êtes insensible a l’argumentaire de Maghresse, on ne vit pas dans le même pays mon cher cadz.

      Mes respects,

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • rachid dahmani
    9 février 2016 at 7 h 54 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Je pourrais citer toutes les anomalies du pays (du moins celles dont je vois et celles qui me restent en mémoire). Je pourrais énumérer toutes les tares constatées ci et là dans tous les secteurs du pays. Sans oublier de dire la pourriture décomposée de nos dirigeants en citant les qualificatifs qui leurs sied tels, corrompus, malhonnête, traîtres, vendus, menteurs…etc. Je pourrais faire aussi toutes les analyses des différents dessous et mises en scène rapportés ci et là, par les médias, la presse…etc. Je pourrais aussi donner un avis sur la constitution (sans dire laquelle, car il y en a eu trois en à peine 15 ans). Je pourrais situer toutes les problématiques techniques dans quelques secteurs du pays (sans pour autant dire qu’on pourra les résoudre, car pour cela il y a un préalable à mettre en place et de taille). Voila, on pourra disserter sur tout notre pays de la sorte. En fait c’est ce que l’on fait depuis des années maintenant. On rumine la même chose depuis bien longtemps n’est ce pas. Pourtant, inconsciemment on a tous une idée de la source de tous ces maux du pays. Il n y en a qu’une…et puis M….on n ‘arrive pas à lui trouver un remède. En fait on n’arrive pas à mettre en application la solution, car cette dernière on la connait…oui oui, on la connait. Il suffit de dégager le système actuel de là où il est. Il suffit d’avoir des dirigeants honnêtes sur toute la sphère Algérie. Mais comme on pourra le constater, c’est un gros problème qui parait quasi insoluble à court terme. Et ce qu’il faut savoir (à mon avis) c’est que plus on disserte sur les autres problèmes de détails, on oublie très certainement le principal problème et le système le sait très bien. D’ailleurs il manipule tellement bien ce genre de pratique qu’il dort sur ces deux oreilles. Dernière en date, il nous met une nouvelle constitution pour qu’on meuble nos propos…l’intérêt étant évidemment ailleurs, mieux encore, il met dans cette nouvelle constitution qui nous fait tenir des débats des sujets à nous faire disserter encore plus en oubliant le reste de cette même constitution…la langue, les binationaux…etc. La seule question que je me pose, est ce que tout cela est réfléchie. Tout à l’air de penser que oui…et c’est diabolique. Bonne journée à tous.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Bencheikh
    9 février 2016 at 21 h 28 min - Reply

    A military coup d’état against a dictatorship might appear to be
    relatively one of the easiest and quickest ways to remove a particularly
    repugnant regime. However, there are very serious problems
    with that technique. Most importantly, it leaves in place the existing
    maldistribution of power between the population and the elite in
    control of the government and its military forces. The removal of
    particular persons and cliques from the governing positions most
    likely will merely make it possible for another group to take their
    place. Theoretically, this group might be milder in its behavior and
    be open in limited ways to democratic reforms. However, the opposite
    is as likely to be the case.
    After consolidating its position, the new clique may turn out to
    be more ruthless and more ambitious than the old one. Consequently,
    the new clique —
    in which hopes may have been placed — will be
    able to do whatever it wants without concern for democracy or
    human rights. That is not an acceptable answer to the problem of
    dictatorship.
    Elections are not available under dictatorships as an instrument
    of significant political change.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

    • rachid dahmani
      10 février 2016 at 8 h 15 min - Reply

      Bonjour,

      By the way, as your right explanation was said, the solution has no possibility to be bring by another than algerians people as politicians or the actuals deciders . It just need only time. However, it can be seriously dramatical and will take more time than others known democratics revolutions. In fact, as we know that dictatorship cannot leave the oil pension pacifically, we have to think that the outcome algerian’s situation cannot to be done without revolution with big sacrifice.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Hassissi nadia
    10 février 2016 at 9 h 07 min - Reply

    Voilà qui est dit
    Cette lettre devrait constituer un manifeste que tous les algériens ayant encore un peu de dignité signeraient
    Ce système doit non seulement dégager mais obligatoirement rendre des comptes ascendants et descendants.

    Nadia Hassissi
    Architecte

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • djamel
    24 février 2016 at 14 h 21 min - Reply

    Malheureusement l’opposition si elle existe vraiment n’arrive pas encore a s’entendre sur un minimum qui celui d’imposer enfin le choix libre du peuple. Notre élite est dispersée lorsqu’elle n’est pas carrément corrompue. Les députés ne sont que des bras qui se lèvent a la demande du maître sans oser une question ou commentaires. Ils se suffisent des salaires versés indûment a leurs comptes, la cupidité, l’absurdité voir l’indignité n’a plus de limites. Ce pays de martyrs, de sacrifices ne mérite pas ce qui lui arrive.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos