Édition du
5 December 2016

Retour le développement humain en Algérie – Rapport PNUD 2015

 

 

AdjaïbsDans une récente interview que j’avais accordée au journal « Libre Algérie »* J’avais en réponse à une question du journaliste affirmé ce qui suit :

Je ne conteste pas les progrès réalisés dans le domaine du développement humain par l’Algérie sur toute la période qui nous sépare de l’indépendance du pays. On ne peut honnêtement nier les avancées réelles enregistrées dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’Esperance de vie et de son niveau. Ce que je conteste c’est cette omission de préciser sur quelles périodes et à quels rythme ces performances ont été obtenues. Car ce faisant on a tendance à se focaliser sur les résultats positifs et à masquer les insuffisances et les distances qui restent à parcourir pour atteindre les objectifs ciblés.

Je ne peux contester le 83éme rang mondial occupé par l’Algérie dans le classement établi par le PNUD dans ce rapport 2015. Par contre je m’inscris en porte à faux avec cette volonté de vouloir faire croire que grâce à des performances exceptionnelles l’Algérie a amélioré, en l’espace d’une année, son classement de 10 points …». « … la modification du classement entre 2014 et 2015 (+ 10 places) ne résulte pas de changement spectaculaire des performances enregistrées en une seule année mais …(de) changement de méthodologie et d’actualisation des séries de données.

Mr Saoudi Abdelaziz , connu pour ses engagements en faveur du progrès social, avait repris  mon interview sur son Blog** sous toutefois un titre** et en y ajoutant un nota bene*** qui peuvent laisser penser que mes affirmations ne reposeraient pas sur une approche objective et surtout ne découleraient pas du contenu du rapport du PNUD lui-même.

Tout en apportant les éclairages justifiant mes conclusions la présente mise au point n’a qu’un objectif : clarifier et approfondir le débat sur une question fondamentale pour le développement de l’Homme en Algérie qui fait tant défaut.

  • Au sujet des performances de l’Algérie dans les classements du PNUD

Tout ce que j’avais affirmé concernant la période sur laquelle le PNUD mesure les avancées de chaque pays est facilement vérifiable dans les différents rapports de cet organisme Onusien qui avertit d’ailleurs que « Dans la mesure où les organismes statistiques internationaux améliorent en permanence leurs séries de données, les données présentées dans ce Rapport, y compris les valeurs de l’IDH et les classements, ne peuvent être comparées à celles publiées dans les éditions précédentes ». En outre la totalité des rapports du PNUD de ces dernières années précisent que les palmarès de chaque pays sont mesurés (selon l’année du rapport) sur une période s’étalant sur une période de 25 et 40 ans. Ainsi le rapport 2011 par exemple précise ce qui suit : « les tendances à long terme faisaient ressortir de nets progrès dans la plupart des états arabes en termes de revenu, de santé et d’éducation … depuis 1970. On compte cinq États arabes au palmarès des 10 meilleures progressions (Oman, l’Arabie saoudite, la Tunisie, l’Algérie et le Maroc), auxquels s’ajoute la Libye pour les 10 meilleures progressions hors revenu. Les résultats de ces pays sont principalement dus aux améliorations en matière de santé et d’éducation. »****.  Par ailleurs la comparaison des vitesses d’amélioration de l’IDH sur les différentes périodes qui nous séparent de 1970 sont données dans les différents rapports du PNUD de ces cinq dernières années.

 

  • Au sujet de la révision du classement de l’Algérie pour la période 2011-2014 (rapport 2015)

Si effectivement la méthodologie de calcul de l’IDH n’a pas changé depuis 2011 il n’en est pas de même pour des données des indicateurs des composants de l’IDH qui ont connu deux révisions majeures en 2014 et 2015.

La première révision des données a été effectuée par la Division de la population de l’ONU et elle a concerné les indicateurs démographiques, y compris l’espérance de vie (2015). La deuxième révision concerne les nouveaux taux de conversion de la parité du pouvoir d’achat (PPA) pour exprimer les séries de PIB et de RNB en termes d’un PPA 2011 au lieu de la base de 2005 utilisée auparavant.

Ces deux révisions ont exercé un impact sur les valeurs et le classement selon l’IDH de certains pays à revenu intermédiaire et de l’Algérie en particulier.

Ainsi, dans le rapport du PNUD 2014 l’Esperance de vie à la naissance (EV0) de l’Algérie est de 71 ans. Dans le rapport 2015 elle grimpe à 74.8 ans soit une augmentation de 3.8 ans en une (01) seule année ce qui est impossible dans la réalité car Il faut plus onze (11) ans, au lieu d’une (01) année, pour l’Algérie pour gagner 3.8 ans en EV0. Selon les statistiques de l’ONS l’EVO, en dix (10) ans, n’a augmenté que de 3.5 années entre 1999 (72 ans) et 2009 (75.5 ans).

A titre de comparaison entre le rapport du PNUD 2014 et celui de 2015 l’EV0 a diminué, pour la Tunisie (passant de 75.9 à 74.8 ans) et au Pérou (passant de 74.8 ans à 74.6 ans) etc.

Par ailleurs suite à la deuxième révision qui concerne les nouveaux taux de conversion de la parité du pouvoir d’achat (PPA) le RNB/habitant pour l’Algérie est passé de 7 418 (PPA $ 2005-rapport 2014) à 13 054 (PPA $ 2011-rapport 2015) soit pratiquement le double. Au moment où cette révision s’est répercutée, sur cette même période, par une diminution ou une stagnation de cet indicateur pour d’autres pays. Il a diminué, par exemple, pour Belize (passant de 9 364 PPA $ 2005 à 7 614 PPA $ 2011) ou stagné pour la Thaïlande (passant de 13 364 PPA $ 2005 à 13 323 PPA $ 2011) etc.

Comme indiqué plus haut, les deux révisions ont exercé un impact sur les valeurs et le classement selon l’IDH de l’Algérie. C’est ainsi que pour l’année 2013 la valeur de l’IDH recalculée  a permis à l’Algérie d’améliorer son classement qui passe du 93éme rang (rang de 2013 figurant au rapport 2014) à la 84éme place (rang révisé de 2013 figurant au rapport 2015) et de devancer des pays initialement mieux classés comme c’est le cas du Pérou (qui rétrograde du 82éme au 85éme rang), de Belize (qui passe du 84éme au 101éme rang). Il en est de même de la Bosnie Herzégovine, l’Arménie, les Fidji, la Thaïlande, la Tunisie, la Chine et Saint-Vincent-et-les Grenadines classés initialement respectivement entre le 86éme et le 91éme rang c’est-à-dire mieux que l’Algérie.

Ces deux révisions ont eu le même impact positif sur le classement de l’Algérie pour l’année 2012   qui grimpe au 84éme rang au lieu du 93éme rang initial tel que figurant dans le rapport 2013 ainsi que pour l’année 2011 (83éme au lieu de 96éme rang figurant dans le rapport 2011).

Le classement révisé de l’Algérie pour l’année 2013 ainsi que les nouvelles valeurs de l’IDH recalculées par le PNUD pour les années 2011 et 2012 qui m’ont permis d’établir les nouveaux classements pour ces années figurent dans le rapport 2015 (Tableau 2 intitulé « évolution de l’IDH – 1990-2014 Page 212  »).  Par ailleurs les explications sur les révisions sur les révisions des données figurent sur le site du PNUD.

 

 

Je conclue avec cet extrait de mon interview à « libre Algérie » citée ci-dessus :

« Cela ne veut pas dire que le développement social s’est arrêté chez nous mais que l’Algérie fait de moins en moins mieux que les autres pays dans le domaine du développement humain. »

 

BOUDERBA Noureddine

Le 12 oct. 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* : http://www.libre-algerie.com/entretien-avec-noureddine-bouderba-cest-la-remise-en-cause-de-letat-social-prone-par-la-proclamation-du-1er-novembre-par-ramdane-mohand-achour/03/08/2016

** : Sous le titre : « L’Algérie s’est-elle ou non développée humainement ?

*** : Nota bene du blogueur : «Selon les rapports consultés par le blogueur, dans le rapport 2010 nous sommes à 84e place, puis dégradation brutale avec une 96ème place en 2011, puis 93ème en 2013 et 2014. Le rapport de 2015 indique une montée à la 83ème place.  La formule de calcul de l’IDH a été modifiée en 2011. »

**** : Rapport PNUD 2011

 


Nombre de lectures : 1020
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement National

Galeries photos