Édition du
13 December 2017

Les investissements de Lotfi Nezzar en Espagne

TSA

ENQUÊTE. Depuis quelques mois, Lotfi Nezzar multiplie les investissements en Espagne. Selon des documents officiels espagnols que publie TSA, Lotfi Nezzar est propriétaire d’un terrain vierge de 6031m2 qu’il détient à 100% à l’Ametlla de Mar, une commune touristique de bord de mer située dans la province de Tarragone, en Catalogne.

Le terrain est situé dans un secteur très résidentiel, enregistré au numéro 209-213 dans le secteur Bosque, à la limite de la commune de l’Ametlla de Mar et près de San Jorge de Alfama. Le montant de l’acquisition n’est pas connu mais le terrain, urbanisable, est situé dans une zone touristique. Sa superficie laisse penser qu’il est destiné à accueillir un projet touristique ou immobilier.

©TSA

© Google Maps

Lotfi Nezzar est également propriétaire d’un appartement de 94,74 m2 au 6e étage d’une résidence de standing à Barcelone, située au numéro 307 de la rue Muntaner, un quartier chic de la capitale catalane. L’acte notarial a été réalisé par Miguel Angel Campo Güerri dont l’étude se trouve à Barcelone.

Comme le terrain, l’appartement a été acheté à titre individuel par Lotfi Nezzar qui dispose en Espagne d’un numéro d’identification pour les étrangers : Y4345583T

©TSA

Par ailleurs, selon le « Registro Mercantil Central », le registre du commerce central, Lotfi Nezzar figure comme administrateur unique de l’entreprise immobilière IMMOAL INVESTMENTS SA. Elle dispose d’un capital social de 2 millions d’euros, dont un million a déjà été décaissé. On ignore à quoi ce montant a servi.

Le siège social de cette entreprise est situé au centre de Barcelone à l’adresse Rambla de Catalunya, 53.

Nous nous sommes rendus à l’adresse indiquée. On ne trouve aucune pancarte qui indique la présence physique de cette entreprise à cette adresse. Il s’agit donc d’une simple domiciliation.

©TSA

En revanche, VISTRA, une entreprise de services aux entreprises, qui permet notamment l’acquisition d’entreprises à l’international et l’administration de fonds, existe à cette adresse. VISTRA, dont le siège social est basé à Hong Kong, est présente dans 44 pays.

© TSA

Pour rappel, la constitution d’avoirs monétaires, financiers et immobiliers à l’étranger à partir d’activités basées en Algérie est interdite par la législation.


Nombre de lectures : 2057
6 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • FACIH
    27 juin 2017 at 21 h 53 min - Reply

    Il n’est pas le seul c’est maillon de la chaine, tous les anciens apparatciks que ce soit de l’ancien régime ou de l’actuel se sont sucrés sur le dos du trésor public et partant de l’argent des algériens. Ils ont investi et acquit des biens immobiliers pour blanchir l’argent volé partout dans le monde et pas seulement en Espagne. Depuis l’indépendance de notre pays jusqu’à nos jours des sommes colossales ont été détournées par des responsables à tout les niveaux, encouragés et protégés pour cela par la corruption de ce régime qui invoque ce que l’on appelle la raison de l’Etat. Bref c’est un pouvoir qui ce nourri d’une mafia appelée communément la Mafia politico-financière. Pavres algériens que nous sommes, Allah yarham Echouhadas!




    3
  • benzouaoui
    27 juin 2017 at 22 h 00 min - Reply

    parmi tant d’autres de destinations voilà où part l’argent public détourné par des généraux qui veulent « que du bien » aux algériens et argent détourné à des fins commerciales ou financiéres est interdit par la législation justice absente corrompue vive les généraux la justice la mafia politico financiére et les potentats qui gouvernent l’Algérie pays en voie de destruction.




    1
  • Abdellah Chebbah
    27 juin 2017 at 22 h 50 min - Reply

    Il y a beaucoup de citoyens Algériens qui ont des biens à l’étranger, spécialement en Espagne. Où est le problème? Normal.




    0
  • Dria
    27 juin 2017 at 23 h 22 min - Reply

    Si il s’agit de notre argent,qu’il soit puisé du contribuable algerien ou des revenus de notre pétrole et si il se trouve qu’il ya un pesetas qui me revient de droit alors je le dis haut et fort BLA SMAH FE DENYA OU LAKHRA…TAKLOU SUHT INCHALLAH VOUS PAYERAIS ICI BAS AVANT DE RENDRE DES COMPTES DANS L AUDELA.

    Général de pacotille , il a omis de parler de ces biens dans sa biographie a la con , et ce n’est qu’une partie visible de l’iceberg…




    2
  • Si Tchad
    28 juin 2017 at 9 h 58 min - Reply

    Mais les Nezzar ne peuvent plus mettre les pieds hors d’Alger, car l’oncle Sam risque de les chopper au vol à cause d’une très opportune affaire d’escroquerie à propos de laquelle un juge américain voudrait les entendre de vive voix. C’est probablement à l’Oncle Samos l’Espagnolos que reviendront tous ces biens, bessaha ou lehna. Bien bien bien. Moralité: bien mal acquis ne profite jamais.




    2
  • Thiers
    28 juin 2017 at 10 h 24 min - Reply

    Celui qui vole l algerie n est pas un algerien.Il faut le punir




    0
  • Congrès du Changement Démocratique