Édition du
13 December 2017

هل حقا أرادت السلطات الجزائرية تخويف مواطنيها بالإرهاب؟

http://www.aljazeera.net

سيدة جزائرية بحي بن طلحة الذي شهد مجزرة مروعة في 23 سبتمبر/أيلول 1997 (رويترز)
سيدة جزائرية بحي بن طلحة الذي شهد مجزرة مروعة في 23 سبتمبر/أيلول 1997 (رويترز)
 

عبد الحميد بن محمد-الجزائر

« حتى لا ننسى »، هو عنوان فيلم وثائقي بثه التلفزيون الحكومي خلال الأيام الأخيرة بمناسبة الذكرى 12 للاستفتاء على ميثاق السلم والمصالحة الذي سمح بتسليم الآلاف من المسلحين أنفسهم للسلطات، وتسوية الكثير من ملفات فترة الحرب الأهلية في الجزائر، أو كما تسمى في الجزائر « العشرية السوداء« .

وخلفت الأزمة -التي بدأت مطلع 1992 بعد إلغاء نتائج الانتخابات العامة التي فازت بها الجبهة الإسلامية للإنقاذ– نحو مئتي ألف قتيل، وخسائر قدرت بما يقارب عشرين مليار دولار، بالإضافة إلى الآلاف من حالات الاختفاء القسريوالجرحى والمساجين والمطرودين من عملهم.

وعاشت البلاد في سنوات التسعينيات أعمال عنف ومجازر مروعة في أغلب المناطق، لم تنته سوى بعد الاستفتاء الأول على قانون الوئام المدني في 1999، ثم الاستفتاء على ميثاق السلم والمصالحة عام2005.

أشلاء وجثث
غير أن الجدل اندلع بعد بث التلفزيون الحكومي فيلما وثائقيا بعنوان « حتى لا ننسى »، تضمن صورا ومشاهد مروعة من مرحلة الأزمة، حيث يظهر جثثا متفحمة وأخرى مقطوعة الرأس وأشلاء لضحايا التفجيرات؛ وهو ما أثار ردود فعل غاضبة من قبل قوى المعارضة، أو حتى من قبل الجمهور العريض عبر شبكات التواصل الاجتماعي.

حيث رأت الأغلبية أن الهدف هو تخويف الجزائريين، وتخييرهم بين استمرار الرئيس الحالي في الحكم أو العودة إلى سنوات الدم، لا سيما أن الفيلم يركز بشكل فني على خطابات الرئيس بوتفليقة ودوره في إرساء دعائم السلم والمصالحة.

ووصل الرفض إلى إعلان نشطاء إلى وقفة احتجاجية أمام مقر سلطة ضبط السمعي البصري، غير أن قوات الأمن منعتها بالقوة، واعتقلت الداعين إليها قبل الوصول إلى مكان الوقفة.

يقول أستاذ الإعلام بجامعة الجزائر رضوان بوجمعة إن محتوى الفيلم الوثائقي حمل خروقا جمة لكل أخلاقيات المهنة، « حيث المساس بالكرامة الإنسانية وحرمة الأموات المقدسة ».

خرق للمصالحة
وأضاف بوجمعة الجزيرة للجزيرة نت أن الفيلم الوثائقي « حتى لا ننسى » هو خرق لمبدأ الخدمة العامة ويحمل ترهيبا وتخويفا للجماهير ».

وذكر أن السلطة سبق أن استخدمت هذه الإستراتيجية من أجل فرض الرئيس السابق الأمين زروال سنة 1995، ثم بوتفليقة في 1999، « وقد تفعل الأمر نفسه اليوم لفرض استمرار بوتفليقة أو تحضير من يخلفه ».

وباعتقاد الباحثة في قضايا الإعلام فتيجية زماموش، فإن الفيلم الوثائقي « أعاد فتح الجرح الذي لا زال يدمي قلوب الآلاف من الأسر الجزائرية »، واصفة إياه « بالسقطة الإعلامية للتلفزيون الحكومي ».

وترى أن الهدف من وراء بثه هو بعث رسالة مفادها « إما السلم الذي صنعته السلطة أو العودة لسنوات الجمر ».

وتؤكد زماموش للجزيرة نت أن الفيلم الوثائقي يتعارض وأخلاقيات المهنة من بثه صورا ومشاهد مروعة لضحايا المجازر، وهو ما يسمى « اجترار الألم والمعاناة ».

وأردفت أن المضمون خرق ميثاق السلم والمصالحة « الذي يعاقب كل من يعيد فتح دفاتر الماضي والعشرية السوداء بالكتابة أو الصورة ».

سياسة تغليط
أما المحامي مروان عزي الرئيس السابق لما كانت تسمى سابقا خلية المساعدة القضائية على تطبيق ميثاق السلم والمصالحة، فيصف الجدل الدائر بأنه « عملية تغليط كبيرة » قامت بها جهات وقفت من البداية ضد سياسة المصالحة، وكانت تود استمرار نزيف الدم.

ويقول عزي للجزيرة نت إن ما وقع مأساة وطنية وبث صور من تلك المرحلة من مجازر « شيء طبيعي.

وأضاف أن الفيلم الوثائقي « حتى لا ننسى » لا يتنافى إطلاقا مع المادة 46 من ميثاق السلم والمصالحة، نافيا أن يكون الهدف تخويف المواطنين كما حاول هؤلاء الترويج له.

المصدر : الجزيرة


Nombre de lectures : 1915
7 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Fatma Lasfar
    12 octobre 2017 at 11 h 38 min - Reply

    Étant moi-même victime de la tragédie nationale,je ne peux que confirmer vos dires.
    Oui ma sœur Fatiha Zemamouche, »ce film à rouvert la plaie qui fait saigner les cœurs de milliers de familles algériennes ».
    « C’est une chute dans les abîmes de l’information télévisuelle gouvernementale ».
    C’est un film contre-productif,non professionnel, qui frôle le sadisme, inopportun, pour faire peur aux téléspectateurs.
    C’est un film comme le caractérise Monsieur Redouane Boudjemaa, »qui touche à la dignité humaine et à la sainteté des morts ».
    Hasbiya Allahou wa niâma elwakyl.




    4
  • SLIMANE
    12 octobre 2017 at 17 h 57 min - Reply

    Ce film vient au moment ou le pays rentre dans le rouge de sa faillite avec toutes les conséquences qu’elles vont engendrées menaçant la stabilité social qui produirait à coup sûr un soulèvement général.
    C’est une diversion ainsi qu’une menace subliminale qui a réveillé les peurs, les craintes et les angoisses encore ancrés dans nos esprits.
    Les boys de la France travers ce film envoient un message clair au peuple :
     » si vous vous soulever, regardez ce qu’il vous attend »
    al hamdoulillah rabbi alamine
    DEPUIS 20 ANS NOUS ATTENDONS CETTE ECHEANCE




    0
  • Larbi Anti-Impunite’
    12 octobre 2017 at 20 h 13 min - Reply

    C’est un film qui rentre dans la nouvelle strategie de communication du Think Tank que Ouyahia et ceux qui l’ont fait premier ministre ont commande’.

    Le film n’est qu’un elements de toute une compagne pour la paralysation puis l’acceptation du fait accomplis par la societe’ toute entiere.

    Declare’ que l’Algerie et en faillite, que les fonctionnaires et les deputes « elus du peuple » ne vont pas recevoire leurs « salaires », que les caisses du tresor publique sont vide, le film terroriste et terrorisant, que Ouyahia et son dream team ont une trouve’ une solution miracle grace a une idee’ et programe d’un president handicape’ mental et physique. Declare’ que les terroristes peuvent encore se rendre si ils le desirent, comme message pour les parasites a l’echelle internationale que nous somme toujours dans l’optique du terrorisme-business pour voler les peuples financierement et de tous leurs droits. Et ca continue….

    Le film macabra qui violent toutes les ethiques, les normes et les droits des morts et vivants montre’ dans le film avait un message pas subliminal, mais claire, cru, directe qui consiste a dire: nous ont reste comme parasite-proprietaire du tresor publique et sa gestion ou vous serrez les prochains a la place des victimes montre’. Y a t’il un choix avec des parasites que de les diagnistiques et les combattre?

    Les strateges de communications des parasites qui commandent l’algerie, donc les proprietaires du tresor publique Algerien utilisent les memes methodes que les parasites des services de securites et l’extreme droite en Europe et USA pour maintenir leurs suprematies sur les autres races!




    3
  • ali
    12 octobre 2017 at 22 h 25 min - Reply

    nos décideurs ont surpassé leur maître en la matière des massacres organisés, après le 8 mai 1945 le général Duval, chargé du rétablissement de l’ordre, dit à cette occasion au gouvernement colonial : « Je vous donne la paix pour dix ans, à vous de vous en servir pour réconcilier les deux communautés. Une politique constructive est nécessaire pour rétablir la paix et la confiance. » il ne sait pas qu’il vient de mettre première pierre dans la gestion du politique par des massacres organisés, cette manière de gérer fut exportées à l’ Amérique latine ou la CIA joua un rôle capital, voir les escadrons de la mort de Marie Monique Robin https://archive.org/details/MarieMoniqueRobinEscadronsDeLaMort.

    Par un télégramme daté du 11 mai 1945, le général de Gaulle ordonne l’intervention de l’armée sous le commandement du général Duval qui mène une répression violente contre la population indigène. La marine y participe grâce à son artillerie, ainsi que l’aviation. Le général Duval rassemble toutes les troupes disponibles, Ces troupes viennent de la Légion étrangère, des tabors marocains qui se trouvaient à Oran, une compagnie de réserve de tirailleurs sénégalais d’Oran, des spahis de Tunis, et les tirailleurs algériens. La répression, menée par l’armée et la milice de Guelma, est d’une très grande violence : exécutions sommaires, massacres de civils, bombardements de mechtas. Le croiseur Duguay-Trouin et le contre-torpilleur Le Triomphant, tirent plus de 800 coups de canon depuis la rade de Bougie sur la région de Sétif. L’aviation bombarde et rase des agglomérations kabyles. Une cinquantaine de « mechtas » sont incendiées. Les automitrailleuses font leur apparition dans les villages et elles tirent à distance sur les populations. »

    « Veuillez transmettre aux familles des victimes de l’agression de Sétif la sympathie du général de Gaulle et du gouvernement tout entier. Veuillez affirmer publiquement la volonté de la France victorieuse de ne laisser porter aucune atteinte à la souveraineté française sur l’Algérie. Veuillez prendre toutes les mesures nécessaires pour réprimer tout agissement anti-français d’une minorité d’agitateurs. Veuillez affirmer que la France garde sa confiance à la masse des Français, musulmans d’Algérie. »

    Télégramme du général de Gaulle, au gouverneur de l’Algérie

    Roger Vétillard (Sétif, mai 1945 : massacres en Algérie, 2008, p. 54, note 106) parle d’un drapeau vert et blanc avec croissant et étoile rouges mais également une main surmontée d’une phrase en arabe Allah Ahkbar.




    2
  • ali
    12 octobre 2017 at 22 h 38 min - Reply

    Raymond Duval jeta un regard lucide sur ces événements car il écrivit à sa femme :

    « Depuis le 8 mai, un fossé s’est creusé entre les deux communautés. Un fait est certain : il n’est pas possible que le maintien de la souveraineté française soit exclusivement basé sur la force. » le même fossé s’est creusé de nos jours comme si l’histoire se repete ou les idiots refont les même bêtises que leurs prédécesseurs




    1
  • Arezki Touil
    13 octobre 2017 at 1 h 16 min - Reply

    Il n’y a aucune comparaison à faire entre les massacres du 08 mai 1945,commis par l’armée coloniale et ses milices qui furent toutes dans leur rôle naturel pour écraser toute révolte ou rébellion d’une population qui aspire à la décolonisation et la liberté par tous les moyens.
    Et les massacres commis par des factions armées lors de la guerre civile de la décennie noire.Car ces derniers massacres sont le résultat d’erreur politique entre protagonistes nationaux,qui n’ont pas d’autres choix que de se supporter et de vivre sur le même territoire.Ainsi le peuple n’aura pas besoin d’une décolonisation ni de prendre le pouvoir par les armes.Mais de le prendre,pacifiquement,légitimement en passant par des élections libres sans trafique,ça c’est l’alternance au pouvoir sans heurts hautement recherchée par toutes les sociétés modernes.Sinon ça sera le cycle infernal des guerres fratricides qui ont détruit des nations et divisé des peuples.
    Tout le reste n’est que du verbiage stérile.




    2
  • Dria
    13 octobre 2017 at 9 h 05 min - Reply

    Il ne leur reste qu’un seul moyen médiatique la télévision algérienne avec ces chaines nationales et privées,une arme qui n’a plus autant d’efficacité à l’ère de TIC des GAFA, youtube , et les réseau sociaux, il ne peuvent plus mentir à grande échelle, comme il le faisait avant,ni manipuler ce peuple comme il l’ont souvent fait.

    Si,il y’a une recommandation a faire , éviter du moins les INFORMATIONS de nos chaines nationales et ENNAHAR en particulier qui a pris le relais sur le plan médiatique a grande échelle,une vitrine pour se refaire une virginité à l’international et un écran de plus pour leurrer notre communauté immigrée en mal du pays…

    il faut réduire cet audimat aux maximum, si on les regarde il faut juste savoir a qui on a a faire, si dans nos grandes ce problème ne pose pas, il faut penser à l’Algérie profonde qui reste un peu manipulable sur ce plan…

    Avec la restriction de la presse écrite,la disparition de plusieurs quotidien, le harcellement de certain site , ce pouvoir avec ce film vient de prouver son AGONIE, en diffusant ces scènes macabres (que je n’ai pas vu,car je ne regarde jamais les infos sur l’ENTV),c’est une prémonition de sa fin proche. Ces images auront un effet contraire de celui escompté par ces instigateurs…

    Se rendant compte de




    3
  • Congrès du Changement Démocratique