Édition du
21 November 2017

Lettre ouverte à Mr. MESSAHEL,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous le dis avec modestie, j’ai eu l’occasion de visiter bon nombre de pays d’Afrique et du Moyen Orient. J’ai constaté du haut de ma petite personne l’existence d’un immense marché. J’ai eu l’occasion de discuter avec des paysans qui manquent de tout !
Logiquement, je me suis posé la question : pourquoi on n’y fait rien ? Alors que nos camions de la SNVI passent encore de vieux jours en Iraq. La SNVI et d’autres sociétés, qui au lieu d’étre développées, ont été démantelées et pour certaines, vendues au dinar symbolique.J’ai dû pour des raisons de sécurité me rendre à une ambassade d’un pays d’Afrique pour annoncer ma présence et prendre des précautions au cas où. Excellemment reçue, j’ai discuté de ce sujet avec un membre de la chancellerie locale, qui me dit : « ma fille, j’ai beau écrire et leur dire, personne ne me répond. Je me demande où sont vos gestionnaires ! »
Cette réponse foudroyante a eu l’effet d’un coup de massue sur la tête. J’ai dû présenter des excuses de mon insolence innocente et juvénile !
Vous n’avez rien fait pour l’après pétrole !
Vous vous ruez sur le gaz de Schiste pour acheter la protection extérieure alors qu’on peut exploiter et sans gros investissements ni risques environnementaux l’énergie solaire avec des emplois à la clé pour nos oubliés concitoyens du Sahara, au-moins !
Je ne parle pas de l’énergie éolienne ni de l’exploitation hydroélectrique de la houle, comme au Danemark !
Nous pourrions même en vendre à nos voisins !

Mr. MESSAHEL, trop occupé par d’autres priorités, ce même projet est en phase d’être mis en route par le Maroc, qui probablement nous vendra de l’électricité pour faire face aux coupures intempestives dont souffrent les Algériens y compris à Alger.
Comparer pour comparer, il n’y a aucune banque algérienne en France, en revanche la Attijariwafa bank et la BMCE sont présentes en France et en Afrique !

Mr. MESSAHEL, les mandats successifs ont plus été usités pour acheter une protection extérieure que pour développer le pays, pour s’en affranchir justement. Les mandats n’ont servi qu’à la protection d’une famille et son entourage au détriment du peuple Algérien et de la souveraineté du pays !
Aucun secteur d’activité n’est épargné. Le mal et la médiocrité sont partout !
Vous vous trompez de stratégie, certainement !
Vous avez créé des brèches à toutes les attaques de tous bords. Vous avez fragilisé le pays pour en faire une victime facile pour tous les prédateurs.
Qu’avez-vous fait de nos potentiels et de notre avenir, Mr. Messahel?

Enfin, pour reprendre l’expression d’un ami inspiré, la #Zatla a réussi là où  le pétrole a échoué !  N’est-ce pas une #HONTE !
A bon entendeur Salut !

Noria K.
Ingénieur.


Nombre de lectures : 25412
29 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • rabah
    22 octobre 2017 at 17 h 09 min - Reply

    je vous remercie et vous salué madame Noria, vous venez de dire ce que tous les algériens veulent dire à l’exception de ceux qui profitent directement du pétrole.




    22
  • Sof
    22 octobre 2017 at 19 h 39 min - Reply

    Bonsoir
    Malheureusement pour nous vous avez raison… la médiocrité et l’anarchie est partout .. nous avons un beau pays au ressources multiples. … hormis le pétrole. .. faut unir nos voix parlons-on faut quil est une prise de conscience …. bref …. comme dirait l’autre fumons du thé est restons éveillé. ..




    13
  • tarak
    23 octobre 2017 at 0 h 14 min - Reply

    Bonsoir

    A entendre parler le ministre des affaires terroristes (étrangères), l’envie de vomir me prend tout de suite et la honte m’envahit d’appartenir à ce peuple (l’Algérie). Et du coup je ne suis plus fier d’être algérien à cause des médiocres comme messahel, ouyahia, sellal, louh, benghebrit, zitouni, ghoul, benyounes, bouteflika, said boutef, gaid salah et j’en passe vraiment c’est la honte de l’Algérie. Pauvre Algérie tombée entre les mains de malfaiteurs (ouled hram) que Dieu nous préservent de leurs méfaits Amen!
    Merci Madame Noria pour cet article, c’est un remontant pour le moral.




    16
  • mourad
    23 octobre 2017 at 12 h 12 min - Reply

    je ne sais ps si la zatla a réussit, mais a lire le dernier rapport du PNUD, les taux de scolarisation, et lignes connexes, couvertures sanitaire, niveau de vie moyen du citoyen moyen lambda etc. J’en doute. Sans en faire l’apologie il y a plus d’équipements publiques dans et autour d’Alger ( Blida, Tipaza, boumérdés ) que dans tout le Maroc
    Messahel n’a fait que presque lire le rapport du département d’État sur le haschisch marocain et le blanchiment de mars 2017
    https://www.state.gov/r/pa/ei/bgn/5431.htm




    2
    • ilhem
      24 octobre 2017 at 14 h 03 min - Reply

      Un imbécile heureux le restera toujours. Avez vous visité le Maroc ? Avez vous vu leur artisanat ? leur agriculture ? leurs plages, la finition de leurs constructions, leur accueil des algériens ? Qu’aurait été l’algérie sans pétrole ? l’ombre d’elle même. Le Maroc a ses points faibles mais ca reste un grand pays beaucoup plus écouté que le notre. Et le makhzen et ses sbires n’a rien à envier à notre maffia au pouvoir. Sans pétrole,




      20
      • mourad
        27 octobre 2017 at 11 h 43 min - Reply

        merci, pour d’imbécile heureux, mais souffrez que je connais bien trés bien le Maroc, et je connais les misères indicibles des gens de l’atlas , des enfants aux pieds nus, des villages que j’ai vu en 2016 et rappellent notre Kabylie des années soixante, j’ai vu des images d’un autre temps j’ai vu parmi les plus grands bidonvilles d’Afrique, et je sais quels sont les taux de couvertures sanitaires, scolaires, en logements décents, d’accès a l’eau et l’énergie. je ne vous rendrai pas votre politesse , mais consultez les sites onusiens crédibles et spécialisés pnud, unesco, oms, je connais trop bien le Maroc et si je ne me trompes.mes sources ne sont pas les effets d’annonce, comme un TGV (racket sarkozien) dans un pays qui a la plus petit et moins adaptés réseau ferré du Maghreb, vous en voulez d’autres ???




        3
  • bouanani faouzi
    23 octobre 2017 at 12 h 24 min - Reply

    Chapeau.




    0
  • Si Salah
    23 octobre 2017 at 13 h 21 min - Reply

    Comme tout imbécile heureux, Messahel est content d’être algérien, d’abord parce qu’il est algérien, et ensuite parce qu’il aime bien être content…

    Il est fier d’être depuis 20 ans dans un gouvernement ayant réalisé toutes les aspirations du peuple algérien à travers les grandes réussites telles que Khalifa 1, Khalifa 2, Sonatrach 1, Sonatrach 2, Khelil-Bedjaoui ENI-Saipem, Autouroute Est-Ouest, BNA, Algérie-Telecom, BRC-Ould-Kaddour, etc…Ah qu’elle est longue et belle la liste ya Messahal!
    Effectivement, à entendre Messahel vomir sa haine contre nos frères marocains (le peuple, pas le makhzen qui s’entend très bien avec nos voyous), on a envie de, quoi d’autre ?…vomir.

    « L’Algérie n’est pas la Maroc ». On a envie de lui répondre : effectivement ! Car malgré tout ce qu’on peut dire contre la pouvoir marocain, il y a une chose qu’ils ont et que l’on n’a pas, c.-à-d. un Etat. Au Maroc, un bandit condamné à de la prison pour haute trahison ne peut terminer sa vie qu’en prison, en exil, ou au bout d’une corde. In ne peut en aucun se retrouver à sa sortie de taule PDG de la plus grosse entreprise du pays comme c’est le cas pour Ould Kaddour à la Sonatrach…




    21
  • rachid dahmani
    23 octobre 2017 at 13 h 55 min - Reply

    rien qu’à voir la …de Messahel, je perds le nord et me dis qu’il vaut mieux aller à la pêche aux crabes que de perdre mon temps avec ces énergumènes qui pensent surtout à s’enrichir au lieu de servir.




    9
    • Ali SBIH
      23 octobre 2017 at 19 h 25 min - Reply

      Salamalikoum,

      Ce lamentable naufrage du 1° Diplomate a de quoi étonner ,des propos démagogiques destinés à la consommation interne , probablement pour remercier ses mentors ,raviver le leitmotiv de l’ennemi ou de sa main (c’est tout comme) .
      Le propos reste dans la logique des attributs de l’économie de guerre ,surimposition ,hausse des prix ,démagogie, perspectives inexistantes à long terme etc.…

      Passer de la diplomatie économique à l’économie de guerre, devant un parterre de capitaines d’industries qui avaient plus besoin « de visibilité dans les choix stratégiques du Pays » que d’un crêpage de chignon dont les tenants et les aboutissants nés d’une situation vieille de plusieurs décennies et que l’Algérie a su « gérer » en évitant un conflit régional ouvert et sous traiter sa résolution aux Nations Unis est un bel exercice diplomatique ,oui mais cela c’était avant !

      Des Etats voyous ,il y en et il y’en aura .Les Présidents US ,Iranien et Nord Coréen se sont insultés /injuriés devant la Communauté internationale .Des insultes ,il y en a ,tous les jours ,les Pays du Golf et le Qatar .Les Musulmans que l’on traite à tour de bras de terroristes

      Les Enfants du Grand Maghreb ont-ils vraiment besoin de ces propos contreproductifs et d’une utilité plus que douteuse.
      A croire que de part et d’autres ,des situations aussi conflictuelles procurent aux Dirigeants de précieux Dividendes, de la longévité politique ,l’occasion de se refaire un nouveau nationalisme et se payer gratuitement un ennemi auquel on ne fera jamais la guerre mais qui aide à mobiliser le Peuple.




      6
  • SLIMANE
    23 octobre 2017 at 14 h 46 min - Reply

    Afin de cacher leurs échecs successifs concernant la gestion des milliards de dollars US, il s’en prend à nos frères marocains qui selon le journa « la croix » du 04/09/2017 il y aurait eu des pourparler de prêt de la part de la banque royal marocaine envers l’algerie, vu les belles paroles du médiocre débile messahel à l’encontre de la nation de momo6 … on connait la réponse




    4
  • Si Tchad
    23 octobre 2017 at 16 h 33 min - Reply

    Yaka voir le regard bovin de ce pov’type pour se convaincre qu’il y a en effet de la drogue en grande quantité qui circule dans notre faune dinausoro-boulitique…




    9
  • Bac
    23 octobre 2017 at 18 h 44 min - Reply

    Bravo




    0
  • Adjmi
    23 octobre 2017 at 19 h 39 min - Reply

    Les gens honnêtes sont souvent sans voix et restent perplexes devant ces cas pathologiques de personnes qui ont tendance à mentir tout le temps consciemment ou non.
    Le fait d’avoir cette capacité à raconter des histoires,à mentir.C’est déjà,pour ces personnes un exploit,non pas de mythomanes,mais une véritable performance pour elles d’avoir réussi à atteindre ce stade de rhétorique creuse,quand on sait qu’elles avaient des résultats aussi médiocres pendant toute leur jeunesse.




    5
  • Kerkoub Ali
    23 octobre 2017 at 21 h 29 min - Reply

    La, franchement, je suis scotche… sans voix…mon pere a emporte avec lui l’amertume d’une Algerie decadante… je ne suis pas loin de le suivre dans l’au dela.. et j’ai mal, tres mal…Dieu decidera de la resurection de notre pays
    Nouria, vous avez le droit de m’en vouloir




    2
  • Larbi Anti-Impunite’
    24 octobre 2017 at 10 h 56 min - Reply

    Vous avez oublier dans votre lettre ouverte a Messahel, comment il est devenu ministre des affaires etrangeres Algeriennes et depuis quand.

    1. Il etait ambassade avant 1999.

    2. Bouteflika le nomme ministre car c’est un ami personel et tres fidele a Bouteflika, il payait les factures de Bouteflika quand ce dernier etait considere’ par le cabinet noir comme personne non grata.

    3. Demandez lui ou travaille ces freres et soeurs, eux qui n’ont aucun diplomes meme pas le bac, et qu’ils/elles ont des postes diplomatique dans plusieurs pays et ambassades.

    C’est un parasite du systeme Algerien par excellence comme les pseudo-capitaines d’industrie Algerien qu’il conversa, que ceux qu’ils a accuser au marroc et egypte.




    2
  • Hamidouche
    24 octobre 2017 at 15 h 32 min - Reply

    Noria K. a vu en 2017 ce que nous voyons depuis 1979! 1979 parce que, avant cette année-là, nous ne voyions rien du tout. Mais ceux qui devraient savoir et agir savent; Agir est une autre père de manches. Si Noria oubliait un instant l’intérêt supérieur des algériennes et des algériens, elle verrait pourquoi, agir est une autre paire de manches. Tellement facile! Tellement pratique! Tellement confortable de faire le contraire de ce qu’il faut!




    0
  • Ramdane
    24 octobre 2017 at 15 h 48 min - Reply

    Oui la Zatla a bel et bien réussi là où le pétrole a échoué, mais faire de la publicité à ces marchands de Kif, à travers notre diplomatie et à titre gracieux c’est le comble !!!!




    0
  • Moe zemirline
    24 octobre 2017 at 19 h 10 min - Reply

    Malheureusement pour nous et pour notre cher pays on est tres loin ‘chercher quoi à manger ‘en 2017 et 2018 c’pire alors que notre pays à la surface d’un continent
    Je vous remercie #Noria




    0
  • Ali SBIH
    24 octobre 2017 at 23 h 25 min - Reply

    Salamalikoum

    C’est aux autres de tenir leur propre comptabilité.

    Une bonne diplomatie se mesure à l’aune de son pouvoir de négociation qui repose indiscutablement sur une économie qui réussit ,il faut avouer que pour ce qui nous concerne ,l’aube n’est pas pour demain.
    N’empêche que les tentatives de déstabilisations sont courantes du coté du Makhzen, les raisons sont séculaires ,l’histoire contemporaine peut aider à décrypter des relations douloureuses ,en tout et pour tout la libre circulation n’ a duré que 2 maigres décennies sur les 06 !

    A qui la faute ,certainement pas aux Enfants du Grand Maghreb mais bien à des Gouvernants dont le crédo est de durer ,toujours durer et encore durer se complaisant dans des gestions de carrières, du ramassage de richesse et d’affameurs de leur Peuple.

    IL ne faut pas se fier à certaines réussites économiques/commerciales qui mises bout à bout n’expriment pas des segments de croissance durable avec des effets d’entrainement de toutes les branches ,loin s’en faut ,la communication est mise à contribution ,les médias sont à l’œuvre et les politiques ramassent des dividendes à la pelle.

    Les paramètres du « confort social » sont ils au vert pour ne citer que l’électrification/gaz, la quasi gratuité de l’enseignement ,la mortalité infantile ….

    La question fondamentale est :Y a-t-il ou plutôt existe-t-il une redistribution des richesses ?A qui profite le »boom » économique




    1
  • Alili Abdelmalek
    24 octobre 2017 at 23 h 32 min - Reply

    Une analyse est juste….




    0
  • djamel
    25 octobre 2017 at 11 h 44 min - Reply

    C’est du s’occuper de ce qui nous regarde pas car au lieu de faire l’expertise de la réussite des autres il aurait dû faire l’expertise de son échec et de la médiocrité de sa diplomatie. Aussi j’aimerais savoir quelle est la différence entre l’argent de la drogue et l’argent de la corruption et du vol ?




    4
  • Si Salah
    25 octobre 2017 at 14 h 17 min - Reply

    @djamel
    « Aussi j’aimerais savoir quelle est la différence entre l’argent de la drogue et l’argent de la corruption et du vol ? »

    Raisonnons par l’absurde et le cynique:

    Argent de la drogue: tu fais travailler tes « producteurs », donc tu fais baisser le chômage. Tu fais sortir de l’herbe et tu fais rentrer de l’argent dans ton pays.

    Argent de la corruption et du vol: Tu prends l’argent au lieu de l’investir, donc tu fais augmenter le chômage. Tu fais sortir l’argent du pays et tu le planques en Suisse, donc tu appauvris ton pays.

    Conclusion: Si l’on doit absolument choisir, je dirais que l’argent de la drogue fait moins de mal au pays que l’argent de la corruption et du vol, et j’aimerais mieux voir nos politichiens vendre du Hachich à l’Europe plutôt que voler Sonatrach ou empoisonner nos nappes phréatiques à la recherche de « gaz de shit ». Nos voyous sont pires que les voyous du Maroc, point barre.




    16
  • Oussama
    27 octobre 2017 at 6 h 54 min - Reply

    Les banques marocains attijari wafabank et banque populaire existent même en Amérique du Nord ( Montréal , New York )…




    4
  • Benabdennour
    27 octobre 2017 at 9 h 57 min - Reply

    Très bien dit excellent et bravo.




    1
  • Mohamed
    27 octobre 2017 at 14 h 18 min - Reply

    Chère Noria.J’ai lu avec un grand intérêt votre analyse.L’objectivité s’y voit facilement: Le pragmatique, le concret ,l’obligation de résultat…
    Dans cette lignée d’analyse permettez moi de vous dire que  » zatla » ne représente pas plus de moins de 1 pour cent de la surface utile agricole.cette surface est située sur des terrains accidentés, isolés,à accès difficile,des sols pauvres….Par contre L’Europe n’est pas trop loin.En termes de valeur ce sont les distributeurs,Européens ou ceux vivant en Europe qui s’accaparent la plus value. Des estimations donnent moins de 2000 dhs par hectare aux petits exploitants Marocains.
    Venez s’il vous plait à Oujda et vous allez voir de vos propres yeux  » lbola hamra » une drogue qui à l’origine est un psychotrope très peu cher et…qui provient de L’Algérie.D’une année à l’autre on voit ce poison jusqu’à dans quartiers les plus reculés du Maroc.
    Des deux cotés ce sont les réseaux de marchands de détresse qui en profitent.Et ce sont nos jeunes qui en paient les frais et en pâtissent .Quant au développement socio-économique:A chaque Pays de faire ses choix.Seul le résultat A TERME nous dira sur la pertinence de ces choix .Msahel ferait bien de parler des forces de l’économie et la bien être du Peuple Algérien FRÈRE,au lieu d’insulter notre Pays.Pour qui, s’il n’a pas de compassion,devrait au moins le respecter.Nous Marocains,aimons bien et il est de notre intérêt de voir le peuple Algérien heureux car il est facile de traiter avec ceux qui vont bien et se portent mieux.Merci à vous.




    12
  • Alilou
    27 octobre 2017 at 16 h 43 min - Reply

    Ils sont là où ils sont et font selon leur bon vouloir parceque nous sommes laches. Soit on fait queque cjose de concret spit on sevla ferme. Ca ne sert plus a rien de debatre de tel ou tel ça sert à rien




    0
  • Idrissi
    28 octobre 2017 at 9 h 20 min - Reply

    Tout est dit Madame , rien à ajouter , mais , il faut préciser que nos deux peuples algériens et marocain sont depuis toujours amis et y resteront et malgré les grands progrès réalisés par le gouvernement marocain, il faut que nos deux peuples doivent rester unis (فرق تسود) pour faire face aux impérialistes extérieurs qui profitent illégitimement de nos richesses et qui sont à l’origine de tous les conflits fantoches créées entre nous pour que nos forces ne soient jamais réunies, aidés en cela , par des gouvernants soudoyés et protégés. Le rôle des intellectuels et des citoyens honnêtes dans nos deux pays frères doivent profiter des réseaux sociaux pour mettre à genou tous les incompétents et les voleurs de deniers publics…




    3
  • bel b
    29 octobre 2017 at 15 h 15 min - Reply

    Bien dit madame




    0
  • Congrès du Changement Démocratique