Édition du
21 November 2017

Lahouari ADDI : « Ce sont les élites militaires qui ont porté le nationalisme arabe radical »

http://maghrebemergent.info

Aboubaker Khaled

vendredi 3 novembre 2017 11:44

« Ce sont les élites militaires qui ont porté le nationalisme arabe radical », Houari Addi, sociologue (Audio-Vidéo)

 

Le nationalisme arabe a vu le jour en réaction à la domination ottomane et s’est militarisé avec la création d’Israël, selon le sociologue.

 « Ce les élites militaires qui ont porté le nationalisme arabe radical, que ce soit en Irak, en Syrie, en Egypte ou en Algérie ». C’est ce qu’a déclaré Houari Addi, professeur de l’IEP de Lyon, lors de son passage ce jeudi sur Radio M, et qui a consacré un livre à cette thèse. « Le nationalisme arabe radical et l’islam Politique » (éditions Barzakh)  est le titre de ce livre dont l’auteur invite tout particulièrement les élites militaires arabes à lire.

« Les militaires ont mené un projet de modernisation, économique et social, mais malheureusement, il faut le dire,  ils ont échoué. Et  c’est l’analyse de cet échec que je fais dans mon livre», explique le professeur Addi.

Revenant sur la genèse de l’idéologie nationaliste des peuples arabes, le professeur Houari Addi soutient que « l’idéologie nationaliste arabe est née contre les Ottomans. Ce sont les syro-libanais, Chertiens mais aussi Sunnites, porteurs de valeurs libérales qui en sont à l’origine mais qui ont été trahis par les Français et les Anglais (Accords Sykes-Picot) ».

Dans on livre, Houari Addi défend l’idée selon laquelle le nationalisme arabe se serait inspiré, par la suite,  du pangermanisme abandonnant les modèles britanniques et français « à cause précisément de la trahison de la Grande Bretagne et de la France ».

D’après lui, les nationalistes arabes ont un point commun avec les islamistes à savoir la vénération de la langue arabe. Le pangermanisme a lui aussi été construit autour de la langue allemande, poursuit l’auteur.

Houari Addi attire l’attention sur le fait que le nationalisme arabe ait connu une période de « déradicalisation » durant les années 1930 et 1940. Mais les choses ont changé avec la création de l’Etat d’Israël. A partir de cette époque, le mouvement commencé à se militariser et ce sont les militaires qui l’ont porté. « En Orient, le mouvement s’est militarisé à cause de la création d’Israël mais en Algérie il s’est militarisé parce que le système colonial était tellement radical qu’il n’acceptait aucune réforme et l’indépendance ne pouvait être acquise que par la force armée ».


Nombre de lectures : 2970
12 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • amar
    4 novembre 2017 at 10 h 25 min - Reply

    Pourquoi il nous dit ca ? ! on le savait, moi je suis un pur algérien qui vit en algérie, je suis le profond de cette société, je ne suis pas le trasparent qui occupe des postes en haut manipule et qui ne connait pas la société comme la plpart des hommes politique luisa haroun ouled kadoour ouled abbas ouled cherif etc….




    6
  • Hamid Belaïd
    4 novembre 2017 at 15 h 22 min - Reply

    Très bonne analyse historique de Monsieur Houari Addi sur l’évolution politique contemporaine du monde arabe, et sur les dégâts économiques, sociaux et culturels provoqués par le « nationalisme arabe radical » sur les pays arabes en général et chez nous en Algérie en particulier !

    Il est vrai que le pouvoir militaire totalitaire des pays arabes (et donc en Algérie) ont certes tenté de mener un projet de modernisation, économique et social, mais ils ont échoué car ils l’ont fait en refusant la constitution d’un Etat de droit, en refusant l’instauration de la démocratie,des libertés individuelles et collectives, en bafouant le respect des minorités (culturelles, linguistiques, ethniques, philosophiques,religieuse etc… etc…), en vénérant et en sacralisant la langue arabe qu’ils faisaient passé pour la langue de Dieu! çà ne pouvait marcher effectivement sans ces préalables. Malheureusement, chez nous la soi-disant ouverture politique de 88, son pluralisme de façade et le souhait de démocratie et de liberté des algériens n’a pas empêché le FIS et les partis politiques islamistes algériens de prendre à leur compte ce que Houari Addi appelle « la vénération de la langue arabe » (moi je dirai plutôt la « sacralisation » de la langue arabe) et que partis politiques islamistes ont adopté dans leur « charte », donc cette manière de voir des pouvoirs militaires au pouvoir , qui eux continuent toujours de manipuler ces partis politiques religieux et la religion elle-même !

    L’Algérie est condamnée à aller vers la démocratie et la liberté dans un monde qui, qu’on le veuille ou non, se mondialise à une vitesse inouïe. L’Algérie est condamnée à se moderniser, la pensée arabo-islamique est condamnée elle-même à se moderniser, de même que la gouvernance. Houari Addi nous explique que l’Algérie (et les pays arabo-musulmans) iront fatalement vers quelque chose qui ressemblerait à la « sociale démocratie », il voit même les partis islamiste se muer progressivement en « courant démocrate musulman » à l’instar du courant démocrate chrétien d’aujourd’hui chez qui la Bible et les Evangiles ne s’associent nullement à l’idée d’être ou de prétendre être des sortes de Constitution ou de Lois terrestres. Monsieur Houari Addi nous dit que çà se fera lentement (des décennies) moi je souhaite sincèrement que cela se fasse beaucoup plus rapidement !




    11
    • Hamid Belaïd
      4 novembre 2017 at 15 h 30 min - Reply

      … En tout cas, j’ajoute un grand merci à Radio Maghreb (qui font du bon travail)d’avoir invité le professeur Houari Addi. je suis sûr que si Messieurs Chebel et Arkoun, pour ne citer que ces deux intellectuels algériens de surtout théologiens, étaient encore vivants (qui reposent en paix),eh bien Radio M (Magreb) ou son « Café Presse Politique » les auraient certainement invité.




      8
  • Kamel Messaoudi
    4 novembre 2017 at 17 h 45 min - Reply

    Moi aussi, j’ai beaucoup apprécié cette interview du Professeur algérien de l’université de Lyon, Houari Addi ! Après ce qu’a dit l’internaute @Hamid Belaïd, que je partage, mais j’ai aussi comme l’impression (et je parle à sa place) que Monsieur Addi veut nous expliquer, quelque part, que tous les mouvements religieux du monde ont fait plus ou moins leur effort d’« aggiornamento » sauf les musulmans et les juifs ! Les bouddhistes, les chrétiens, les catholiques, les hindouistes, les agnostiques, les athées, les animistes, les ayyavazhi, etc… etc… font l’effort d’ijtihad, donc aussi d’adaptation au monde moderne, … sauf les juifs et les musulmans !

    Je parle d’ijtihad au sens profond du Coran et non au sens de ce que font ce qu’on nomme les « Ouléma » qui dissertent plus sur ce qui est licite ou pas licite (hallel ou haram) que sur la profondeur du message coranique. Est-ce que «l’aggiornamento» est impossible chez eux (juifs et musulmans) parce que ce sont les mêmes locuteurs des langues sémitiques, donc de la même région géographique, ou y a t-il une autre explication ???

    NB : Google nous explique que le terme « aggiornamento » fut appliqué par le pape Jean XXIII pour qualifier le renouvellement de l’Église romaine dans la ligne du deuxième concile du Vatican. Donc … adaptation au progrès, modernisation, réforme etc… etc…




    10
  • Mohammed
    5 novembre 2017 at 0 h 47 min - Reply

    Monsieur Lahouari ADDI parle,cette fois ci,d’un nouveau concept(après sa fameuse « régression féconde »)dans le monde arabe.C’est ce « Nationalisme Arabe Radical »(NAR) porté par des « Élites Militaires »(EM),notamment en Egypte sous Nasser et en Algérie sous Boumediène,Les deux systèmes politiques ont échoués car d’après L.addi les deux projets de sociétés n’ont pas pu ou su moderniser l’Islam.Alors que ces guides ou Zaïm du Monde Arabe,la modernisation de l’Islam c’était leur dernier souci tant qu’ils étaient obnubilés par l’importation et l’application d’une autre idéologie totalement étrangère aux us et coutumes et surtout à la culture de ce monde arabe.C’est pour cela que la « greffe » n’a pas pris et a été rejeté par le corps sociétal de ces pays.Vient le tour donc de l’Islam Politique qui n’a pas pu aussi mettre à l’épreuve cette »régression féconde ».
    Tout cela évidemment c’est de la théorie,mais la question qui s’impose à ce monde: pourquoi les EM du NA se sont radicalisées? L’auteur cite la création de l’Etat d’Israël et ne va pas plus loin(du moins dans son interview)en attendant de lire son livre.
    Car,je pense,que le nœud du problème de cette radicalisation du nationalisme arabe est là,portée par des EM du monde arabe pour contrer son nouvel ennemi crée en plein cœur de ce monde par l’ex puissance coloniale Britannique.
    En fait dans ce cas ,il me paraît difficile de suivre l’analyse du sociologue concernant le NAR,soulignez RADICAL ici,alors qu’il ne souffle aucun mot sur l’autre radicalisme de l’ennemi que l’on peut aussi qualifier de Nationalisme Radical Israélien(ou juif)de leurs élites militaires!
    Il faut se demander,aujourd’hui ,que reste t-il de ce NAR et son arsenal militaire et technologique(qui s’est dégonflé comme un ballon de baudruche)? Et qui ne peut représenter que le 1/70 de ce que possède Israël en sus de l’Arme Nucléaire et autres de destructions massives.Qui sont les vraies élites militaires?De quel côté se trouve le Radical!? Ce n’est pas la peine « de cacher le soleil par un tamis »!
    Alors dans ces conditions, parler de l’Islam politique qui pourrait venir à la rescousse du NAR et éventuellement mettre à l’épreuve ce courant politique en essayant la « régression féconde »dans notre monde dominé par les puissances technologiques et les forces du mal,c’est comme ensevelir quelqu’un.L’exemple concret a été donné,justement, à deux reprises en Algérie et en Egypte.




    9
    • Hamid Belaïd
      5 novembre 2017 at 20 h 36 min - Reply

      @Mohammed , vous avez raison de parler de l’élite militaire israélienne (EMI) qui elle-aussi a planifié et encouragé  » un nationalisme radical juif » ! Pour moi, c’est exactement le même système de gouvernance et la même méthode que celle des pouvoirs militaires arabes ! Mais Monsieur Houari dans son livre n’a étudié que le système politique et la nature du pouvoir de certains pays arabo-musulmans ! Mais je suis convaincu qu’il n’en pense pas le contraire en ce qui concerne Israêl ou l’extrémisme juive fait des dégats politiques immenses en palestine et en Israêl! A chacun sa sacralisation de la religion ! Moi je me suis posé une question qui peut orienter les recherches dans ce domaine sur les arabes et les israélines. Je me suis posé la question suivante :Est-ce que «l’aggiornamento» est impossible chez eux (juifs et musulmans) parce que ce sont les mêmes locuteurs des langues sémitiques, donc de la même région géographique, ou y a t-il une autre explication ??? Le débat est ouvert quand on sait que géographiquement et anthropologiquement parlant les juifs sont nos cousins !!




      8
    • Arezki Touil
      5 novembre 2017 at 23 h 19 min - Reply

      Merci Monsieur Mohammed pour cette analyse critique de l’interview de Mr Lahouari ADDI donnée à Radio M.
      Car,moi aussi,je suis resté éberlué devant cette thèse de notre sociologue,surtout quand il qualifie et rapproche le nationalisme arabe radical d’un certain nationalisme allemand d’avant et d’entre les 2 guerres mondiales en parlant de pangermanisme pour ne pas dire nazisme.Il est indéniable qu’une thèse pareille ne peut que rendre un énorme service à la politique expansionniste de l’Etat d’Israël,de même qu’elle peut confirmer sa mesquinerie de victime ,jadis du nazisme,et aujourd’hui de l’encerclement arabe,peut être même d’un autre type de nationalisme arabe ou d’islamisme politique?
      Cette posture de victimisation de l’ennemi israélien l’aide bien dans sa stratégie d’extermination du peuple palestinien au su et au vu de tout le monde.On voit bien comment l’agresseur s’est mis-avec la complicité de certains arabes-dans la peau de la victime de ce même monde arabe qu’il a lui-même agressé!
      Quelle affabulation et quelle tricherie!?




      6
      • Hamid Belaïd
        6 novembre 2017 at 17 h 56 min - Reply

        @Arezki Touil, Houari Addi parle du pangermanisme » comme est un mouvement politique du XIXe siècle qui avait pour but l’unité de tous les germanophones d’Europe, comme le « panarabisme » est un courant politique qui cherche l’unité de tous les arabes du Maghreb jusuq’au Moyen Orient. La géopolitique actuelle révélée par les évènements de ces dernières années, nous prouve que les partisans de cette doctrine « panarabiste » ne tient plus la route !

        En réalité, dans les faits, il faut savoir que le panarabisme se veut plus qu’un pangermanisme car son vœux inavoué et profond est d’aller non seulement vers une unité du monde dit « arabe » mais d’aller plus loin vers un « panislamisme ».

        Pour revenir à ce dont parle le professeur Addi, àmon avis cela n’a rien à voir avec le nazisme et il me semble que ce professeur n’a jamais évoqué le « panarabisme » pour l’assimiler au « nazisme » !Il ne faut quand même pas faire dire à Addi ce qu’il n’a jamais pensé. A vous cher compatriote @Arezki Touil de nous prouver le contraire. Mes respects !




        8
    • Amhis Yefsah
      6 novembre 2017 at 16 h 37 min - Reply

      Éviter d’incriminer la politique israélienne et ses méfaits sur le monde arabe,c’est une condition sinequanone pour que tout chercheur,chroniqueur ou écrivain puisse être publié en Europe et aux USA.

      Par contre les thèses qui traitent ce sujet de « lèse majesté »,incriminant directement la politique expansionniste de l’Etat d’Israël et ses conséquences sur le peuple palestinien plongé dans des souffrances terribles.
      Ces thèses-là et leurs auteurs seront boudés et bannis de l’espace médiatique occidental comme tant d’autres auteurs qui se sont essayés à ce jeu de stratèges militaro-politiques,afin que le citoyen lambda ne puisse pas déceler la vérité.

      Car « la vérité passe par trois étapes d’abord elle est ridiculisée,ensuite elle est violemment combattue et enfin elle est acceptée comme une évidence ».Citation.
      On pourrait éventuellement rajouter que ça serait le parcours inverse de tout mensonge!S’il n’est pas précocement annihiler.




      4
  • dessack
    6 novembre 2017 at 10 h 35 min - Reply

    SALAM A TOUS…
    SI lahouri ADDI vous est-il possible de nous eclairer sur la reforme des versets coraniques MEDINOIS?…
    C’est pour moi une nouvelle donne en terme d’interpretation et de comprehension du Coran. Nous savons tous que le discour touchant a l’interpretation du Coran releve dans sa grande majorite des FATAWI D’IBN TAYMYA…et qu’aujourdhui entretenir un autre discours faisant appel a MOHAMED ABDOU fera de vous un APOSTAT-MORTAD-

    NB: le journaliste disait que boukharouba etait trop jeune pour etre militant nationaliste…il me semble qu’il devrait verifier un peu ses connaissances en terme de dates de naissances en comparaison avec d’autres militants nationalistes.




    1
  • Derdar
    6 novembre 2017 at 23 h 08 min - Reply

    le nationalisme etait créé par les occidentaux pour palier au nationalisme islamique hostile au mondes européen chrétien. L,Angleterre et la France avaient créé des royaume arabes et des républiques arabes et avaient constitué l,union des pays arabes pour contrecarrer l,union des pays musulmans. Michel oflak un libanais etait a la tête du Baath. Les militaires au pouvoir des pays arabes sont généralement placés par les européens ils ne font qu,rxecter les ordres de ceux qui les ont placé. Et cela est valable jusqu’a nos jours. Donc les européens ont crée des pays a base de la race et qui se radicalise de plus . dire race c,est déjà du racisme et c,est de l,extrémisme. Le but est atteint.




    2
    • Hadj Awyni
      8 novembre 2017 at 1 h 01 min - Reply

      Ces occidentaux auraient du créer des pays basés sur d’autres races.Mais purée de m…
      c’est ce qu’ils sont entrain de faire en commençant par l’Irak,la Syrie…et en finissant par le Maghreb »Arabe »,comme ça la boucle et bouclée et nous,les baragouineurs ,nous applaudissons…
      Les faibles ne comprendront jamais et resteront toujours des faibles quoiqu’ils fassent.
      Quand-est-qu’on peut sortir de cette situation infantile,sortir de ce charabia et élever la vue comme des êtres sensés?




      2

    Congrès du Changement Démocratique