يومية الجزائر
Édition du
28 March 2020

De la puissance vitale et de la désespérance petit prêche matinal.

Ghania Mouffok

La question du dépistage du coronavirus est une question secondaire en l’état actuel de la pandémie, aucun pays au monde y compris les plus développés n’est en mesure désormais de faire ce dépistage de manière systématique. Mais selon les spécialistes mondiaux qui communiquent généreusement sur ce terrible virus: être dépisté ne changera rien car il n’y a pas en l’état actuel de la science de traitement contre le corona. En revanche ce que la médecine peut traiter ce sont les complications qu’entraînent ce virus, détresse respiratoire etc…

Aussi en Algérie les véritables questions de santé publique qui sont posées sont les suivantes : quelle est la stratégie de l’état pour réduire la propagation du virus, et quelles sont les moyens du système de santé algérien de traiter, de soigner dans l’urgence ces complications qui tuent? Si l’on regarde froidement les chiffres disponibles sur 30 cas confirmés 3 personnes sont décédées, ce qui fait, sauf erreur de ma part, 10% de cette population infectée. C’est énorme. Face à cette situation tous les spécialistes, toutes les expériences des pays qui ont été touchés les premiers expliquent que seule la prévention peut sauver des vies face à un virus extrêmement contagieux, elle permet au moins de ralentir sa propagation et de réduire dans le temps le nombre de personne en situation de détresse vitale et de permettre la prise en charge du moindre nombre dans les service de santé dédiés et organisés pour les recevoir. Face à cette situation on peut dire que la communication du gouvernement Djerad ne répond pas à ces questions. Sa communication est minimum et se contente de répéter les recommandations de l’OMS, laver vous les mains etc, sans expliquer la doctrine pratique adaptée au système de santé algérien.

Quels sont ses moyens humains et matériels?
Quel est le budget alloué à cette urgence? Quel rôle pour le médecin privé, de quartier? Quel rôle pour les polycliniques, de soins de santé primaire, qui sont présents dans tous les quartiers et dans presque toutes les régions d’Algérie, un héritage de la santé publique, gratuite. Quel rôle pour les urgences? Quels sont les droits des travailleurs de la santé, leurs protections? Quels sont les rôles des cliniques privées et du privé dans cette affaire? Qu’est ce qui a été mis en place concrètement comme protocole de prise en charge des cas les plus graves? En Algérie il y a une histoire du système de santé publique qu’il ne faut pas mépriser, qui a vacciné gratuitement des générations d’Algériens et qui a éradiqué des maladies transmissibles, il y a un personnel remarquable quoiqu’on en dise qui s’est toujours mobilisé en situation grave et malgré ses moyens parfois limités ce qui est sans doute le cas aujourd’hui même s’il a été affaibli par les politiques libérales destructrices des missions de l’Etat en matière de service public dans l’intérêt général. Aidons les à nous soigner. Nous sommes en droit aujourd’hui d’interpeller le gouvernement sur ce qu’il compte faire pour renforcer cet héritage de l’indépendance et sur le soutien, en terme de moyens et de doctrine sanitaire, qu’il compte lui apporter et sur le rôle des privés.

Quand à nous autres demandeurs de citoyenneté qu’est ce que nous pouvons faire? Alléger le fardeau des professionnels de santé, nous protéger et protéger les plus faibles d’entre nous, mettre sous surveillance sans hystérie ce gouvernement et l’interpeller sur ses responsabilités, sa communication du tout va bien on maitrise, mais surtout participer chacun et chacune à restreindre la propagation de ce virus. Respectons les mesure d’isolement en cas de toux, d’éternuements etc, évitons les lieux publics dans la mesure du possible, organisons nous à l’échelle de nos quartiers, de nos lieux de travail, informons nous auprès de sources fiables, inventons des formes de solidarité de proche en proche. Rappelons nous que si les enfants ne sont pas en vacances, mais que les écoles ont fermées ce qui est une bonne chose, pour les protéger, continuons à les instruire.

Avec le Mouvement citoyen, cette insurrection de la citoyenneté nous avons démontré notre capacité à inventer de l’auto-organisation, de l’intelligence collective, nous sommes sortis du mortifère et du fratricide, du chacun pour soi, réinventons une société fraternelle et solidaire face à un gouvernement qui nous interdit la citoyenneté, pourchassant des manifestants dans les rues d’Algérie, les jetant dans des commissariats, abusant de ses pouvoirs par des gardes à vue insupportables, reproduisant le même mépris de nos désirs de libération et d’émancipation au lieu de s’atteler à la tâche qu’il prétend être la sienne. N’aidons pas les prédateurs producteurs de chaos à détruire ce qu’il reste de l’état algérien qui est un bien commun. Protégeons nous de nos démons, ne les provoquons pas, opposons leurs la fraternité et la solidarité et veillons à une distribution équitable des soins quand ils existent. Khawa/ Khawa, mobilisons nos puissances vitales contre ceux qui convoquent l’énergie mortelle de la désespérance.


Nombre de lectures : 3774
4 Commentaires sur cet articles

Laisser un commentaire

*

*

  • Ilyes slim
    15 mars 2020 at 5:26 - Reply

    ENCORE UNE PREUVE QUE L’ALGÉRIE EST ENTRE LES MAINS DE SINISTRES ET INCOMPÉTANTS RESPONSABLES…ET QUE L’ALGÉRIE POSSÈDE D’ÉNORMES POTENTIALITÉES HUMAINES QUI MALHEUREUSEMENT SONT MISES À L’ÉCART DE LA GESTION DU PAYS…TEL Mme GHANIA MOUFFOK.
    ——————————————————————————————

    DERNIER PARAGRAPHE EST AU SOMMUM !
    Avec le Mouvement citoyen, cette insurrection de la citoyenneté nous avons démontré notre capacité à inventer de l’auto-organisation, de l’intelligence collective, nous sommes sortis du mortifère et du fratricide, du chacun pour soi, réinventons une société fraternelle et solidaire face à un gouvernement qui nous interdit la citoyenneté, pourchassant des manifestants dans les rues d’Algérie, les jetant dans des commissariats, abusant de ses pouvoirs par des gardes à vue insupportables, reproduisant le même mépris de nos désirs de libération et d’émancipation au lieu de s’atteler à la tâche qu’il prétend être la sienne. N’aidons pas les prédateurs producteurs de chaos à détruire ce qu’il reste de l’état algérien qui est un bien commun. Protégeons nous de nos démons, ne les provoquons pas, opposons leurs la fraternité et la solidarité et veillons à une distribution équitable des soins quand ils existent. Khawa/ Khawa, mobilisons nos puissances vitales contre ceux qui convoquent l’énergie mortelle de la désespérance.
    ———————————————————————————-

    1 – https://www.radioalgerie.dz/news/fr/article/20200223/190035.html

    **** Accidents de la route : 8 morts en 24 heures ! ! !

    2 – https://www.entv.dz/fr/sida-673-nouveaux-cas-au-30-septembre-2019/

    **** Un total de 673 nouveaux cas de sida ont été enregistrés entre le 1er janvier et le 30 septembre 2019, a affirmé la responsable du Laboratoire national de référence (LNR) du VIH-SIDA à l’Institut Pasteur d’Alger, Pr. Salima Bouzeghoub.

    http://liberte-algerie.com/actualite/1-300-nouveaux-cas-enregistres-en-2017-304816

    ***** 1 300 nouveaux cas enregistrés en 2017, et le nombre cumul est de 14000 en 2017 , avec 150 morts par année.

    3 – http://www.aps.dz/sante-science-technologie/91073-1158-cas-de-piqures-de-scorpion-dont-6-deces-depuis-debut-2019

    ***** Les envenimations scorpioniques ont doublé en Algérie durant les trois dernières décennies, passant de près de 23.000 cas/an en 1991 à près de 45.000 cas/an en 2018.
    l’Algérie comptabilise une moyenne annuelle de 50.000 cas de piqûres entraînant entre 50 et 100 décès.

    4 – https://lesoirdalgerie.com/regions/les-erreurs-medicales-provoquent-le-deces-de-100-malades-chaque-annee-7371

    ***** Les erreurs médicales provoquent le décès de 100 malades chaque année

    5 – https://www.liberte-algerie.com/actualite/11-personnes-sont-mortes-de-la-rage-depuis-le-debut-de-lannee-300522

    **** La rage fait encore des victimes en Algérie. Cette pathologie d’origine virale a tué 11 personnes de janvier à septembre de l’année 2018, 11 victimes du virus rabique transmis par des chiens. Une moyenne de 120 000 morsures ou griffures par animal infecté est enregistrée chaque année.

    6 – http://www.aps.dz/sante-science-technologie/90280-intoxications-alimentaires-10-000-cas-dont-7-deces-en-2018

    ****Intoxications alimentaires: 10.000 cas dont 7 décès en 2018

    . . . . . . .

    1000 – https://www.elwatan.com/edition/actualite/boumerdes-4-harragas-meurent-noyes-en-mer-et-9-autres-disparus-18-09-2019

    *!*!*!*! Boumerdès : 6 harragas meurent noyés en mer et 7 autres portés disparus

    https://www.tsa-algerie.com/derniere-minute-naufrage-dune-barque-de-harragas-a-boumerdes-8-morts-plusieurs-disparus/

    *!*!*!*! Naufrage d’une barque de Harragas à Boumerdes : 8 morts, plusieurs disparus

    https://www.lematindalgerie.com/20-harragas-dont-des-enfants-et-des-femmes-morts-au-large-doran

    *!*!*!*! Vendredi 21 décembre 2018 – 09:54
    Leur embarcation a pris feu
    20 harragas dont des enfants et des femmes morts au large d’Oran

    https://www.youtube.com/watch?v=a7bMBEnYnCw

    *!*!*!*! Naufrage en Sardaigne : 14 algériens harraga disparus depuis jeudi. Bilan provisoire 22 mai 2016

    https://www.reflexiondz.net/DEUX-HARRAGA-MORTS-ET-19-AUTRES-PORTES-DISPARUS-Les-familles-demandent-l-intervention-des-autorites-a-Tiaret_a60173.html

    *!*!*!*! DEUX HARRAGA MORTS ET 19 AUTRES PORTES DISPARUS Dimanche 15 Mars 2020

    ———————————————————————————-
    CE QUI CONFORTE L’ÉCRIVAIN SUR SES CONCLUSIONS…

    CE QUI NOUS RAPPEL QUE LE SYSTEME POLITIQUE ALGÉRIEN CONTROLÉ PAR LA ISSABA ALGÉRIENNES SOUS CONTROLE DES GÉNÉRAUX CORROMPUS DU HAUT COMMANDEMENT MILITAIRES ET LEUR BRAS DE FER DU DRS SONT 100 FOIS PLUS PIRE ET NUISIBLES QUE TOUS LES VIRUS REUNIS.

    TOUTES PERSONNE DU HIRAK CONTAMINÉ PAR LE CORRONA SERA POUR UNE CAUSE NOBLE ET SERA CONSIDÉRÉ COMME UN MARTYRE

    LA ISSABA EST CAPABLE DE PROPAGER VOLONTAIREMENT LE VIRUS DE CORRONA POUR AFFAIBLIR LE HIRAK

    POURQUOI LA POLICE MATRAQUE LE HIRAK PACIFIQUE LORS DES MAINIFESTATION DU SAMEDI ?!!LES MANIFESTANTS ONT EU PLUS PEUR DE LA MATRAQUE GRATUITE QUE DU CORRONA.

    QUI ORDONNE À LA POLICE DE MATRAQUER UN PEUPLE PACIFIQUE QUI VEUT UN ÉTAT CIVIL, UN PEUPLE QUI NE VEUT PLUS VOIRE LES GÉNÉRAUX DÉCIDER EN LIEU DU PEUPLE ALGÉRIEN.

    LE PEUPLE VOMIT LES GÉNÉRAUX DU HAUT COMMANDEMENT MILITAIRES RESPONSABLE ET COMPLICE DE LA ISSABA DE BOUTEFLIKA…ET C’EST BIEN LES GÉNÉRAUX TRAÎTRES QUI ONT RAMENÉ ET PROTÉGÉ BOUTEFLIKA ET VOULAIENT LE 5 EM MANDAT DE BOUTEFLIKA.

    LE PEUPLE NE VEUT PLUS DES GÉNÉRAUX À EL MOURADIA… LES GÉNÉRAUX DU HAUT COMMANDEMENT MILITAIRE SONT PIRE QUE TOUS LES VIRUS REUNIS.

    TEBBOUNE NE REPRÉSENTE QUE LA ISSABA.

  • Betache Mohamed
    16 mars 2020 at 3:10 - Reply

    Madame Ghania Mouffok, contrairement à ce que vous dîtes moi je pense que le dépistage a son importance. Pourquoi ? Parce que ce dépistage permet de savoir s’il s’agit d’une grippe saisonnière classique ou du type Covid-19.Si il s’agit d’une grippe classique le malade n’a pas à occuper un lit dans une clinique ou un hôpital, lits qui risquent d’être encombrés du fait de insuffisance de leur nombre! Donc celui qui a une grippe classique peut retourner chez lui en prenant les médicament et les mesures de précautions d’usage juste pour ne pas contaminer les autres notamment les membres de la famille ! C’est donc une très bonne manière de gérer les flux le dépistage.

    PS : il faut remercier les allemands qui nous ont envoyés 3000 kits de dépistage, les français qui nous ont envoyé 5000 et la délégation chinoise qui arrive aujourd’hui avec une grande quantité de ces kits et ce, pour pallier à l’inaction de nos prédateurs au pouvoir qui n’ont pas prévu la bonne quantité, l’Institut Pasteur étant déjà en rupture de stock depuis début février 2020, et encore on n’en est qu’a l’alerte stade 1 qui va passer à un stade plus élevé, c’est sûr, très prochainement.

  • elp
    16 mars 2020 at 4:31 - Reply

    Ce qui est incroyable in this story : sont les décideurs Corrompus qui tirent profit de ce Virus dont on ignorent la provenance! si vous prenez des pays comme l’irak le liban le bahrain le soudan et si vous regarder la chaine el djazeera vous comprenez tout de suite l’ampleur du l’énigme! les groupes de pression dans ces pays sont incroyable! allah yaster.

  • mokhnache
    20 mars 2020 at 8:33 - Reply

    Alger, la capitale ne dispose que de 30 lits de reanimation! la france qui est a des annees lumieres en avance sur nous n’arrive plus a maitriser la situation et voila ce que l on dit a un malade qui presente les symptomes de la maladie: svp allez chez vous prenez du paracetamol et de l eau et reposez vous! Pekin vient de declarer 15 nouveaux cas! on ne crie plus victoire avec ce monstre et cette calamité! la chine et l occident qui ont les meilleurs d entre eux aux commandes de leurs pays n ‘arrivent plus mais ils luttent de toutes leurs forces avec la rigueur et la discipline qui caracterise la situation! Chez nous , nos responsables ont l’habitude d aller a val de grace et il y en a eu meme des ministres qui font accoucher leurs femmes dans les hospitaux francais avec prises en charges Tout ce beau mondes de responsables qui avait pris cette vilaines habitudes de se soigner et de soigner leurs proches a l etranger n ont pas prevu la construction d un systeme de santé comme les autres , Pire , ils ont semé une culture de desinvolture et d irresponsabilite qui fausse toute approche de rigueur la suffisance dans laquelle se confine notre systeme de gouvernance n’arrive plus a se defaire de ces reflexes qui excluent toujours la societe d avoir un role et qui pourrait faire quelques choses au moins respecter les consignes universellement declarées concernant l isolation de la populationmais comment gerer les autres problemes de la societe et ses besoins induits par cette situation?????

  • Lire aussi