ALGERIE : LIBEREZ l’AME DE CETTE NATION.

0
2079

« Algérie, si ce n’était ta beauté inscrite dans tous les cieux ;
Je n’aurais jamais su le chemin vers mon Dieu. »

Moufdi Zakariya – Poète Algérien (1908 –1977)

En ces moments terribles, l’Algérie traverse une période des plus charnières de son histoire. Pouvoir moribond et Eveil National fougueux doivent de part et d’autre transcender les tensions temporelles et faire face chacun à ses responsabilités.

L’Eveil National qui au cours de ces 56 semaines passées, a su montrer une sagesse et une abnégation extraordinaires en déjouant les desseins moribonds d’un pouvoir finissant, doit aujourd’hui confirmer sa pleine maturité en s’adaptant à une situation inédite, tout en continuant le combat.

Car, cette nation qui a tant souffert au cours de son histoire, n’a pas besoin de plus de division, de haine, de violence et d’anarchie ; mais d’amour et de sagesse, de compassion les uns envers les autres, et un sentiment de justice envers ceux qui souffrent encore dans notre pays.

En cette période difficile pour la nation algérienne, il est peut-être bon de demander quel genre de nation nous sommes et dans quelle direction nous voulons-nous diriger. Pour ceux qui d’entre vous sont partie prenante dans l’Eveil National, vous pouvez être rempli d’amertume, d’animosité et d’un désir de réparation.

Nous pouvons avancer dans cette direction en tant que pays, dans une grande polarisation remplis de haine les uns envers les autres. Ou nous pouvons faire un effort pour comprendre, pour déjouer cette violence latente, et ce jusqu’au-boutisme ravageur, avec de la compassion et de l’amour.

Pour ceux d’entre vous qui ont appuyé cet Eveil National sans relâche et qui sont remplis de ressentiment et de méfiance face à l’injustice d’un pouvoir usurpateur de la volonté populaire, je peux que leur dire que je ressens dans mon cœur le même sentiment, mais la responsabilité qui nous incombe nous oblige à faire un effort supplémentaire, un effort pour comprendre, un effort pour aller au-delà de ces temps difficiles.

Dans la longue histoire de cette nation, seules quelques générations se sont vu confier le rôle de défense de la liberté dans des heures de danger maximum. Il n’est pas demandé à cet Eveil National de reculer devant ses responsabilités, mais seulement de s’adapter dans l’art des grands combats libérateurs.

L’énergie, la foi, la dévotion que ce peuple dans toutes ses composantes, a apporté à cette entreprise éclaireront cette nation et tous ceux qui la servent – et la lueur de ce feu peut vraiment éclairer le monde.

Chaque algérien, est un soldat de la liberté ne convoitant rien pour lui-même, il ne se bat que pour la liberté de cette nation.

L’Eveil National ne se soucie pas de savoir qui gouvernera lorsque la liberté sera atteinte. Le pouvoir, le moment venu, appartiendra au peuple algérien. Et il lui appartiendra de décider à qui il le confiera.

Je n’ai point foi dans l’histoire du monde. Mais mon sentiment est qu’il n’y a pas eu de lutte plus véritablement démocratique pour la liberté que cet Eveil National.

Je suis imprégné de toutes les grandes révolutions, je reste convaincu que dans la mesure où ces luttes ont été menées avec arme et violence, elles n’ont pas réalisé l’idéal démocratique.

Dans la démocratie envisagée par l’Eveil National, c’est une démocratie fondée sur la non-violence, où il y aura une liberté égale pour tous. Chacun sera son propre maître. C’est pour porter cet idéal, et afin d’aboutir à une telle démocratie que l’Eveil National doit se hisser au-delàs des vastitudes des temps.

En se rappelant que l’engagement juste de cet Eveil National n’est point une lutte effrénée pour le pouvoir, mais une quête afin de libérer l’âme de cette Nation.

Khaled BOULAZIZ

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici