LES IMPOSTEURS DE LA POLITIQUE

0
227

  Abdellah CHEBBAH                         Juin, 2020

Depuis l’indépendance, le monde politique en Algérie a été un désastre. Pendant 58 ans, son unique souci a été sa ‘’réélection’’ pour le maintien d’un système où sa composante est inamovible. C’est le monde de l’imposture, de ces imposteurs, voleurs d’espoir, autodidactes de l’arnaque et de l’escroquerie. Le problème qui se présente aujourd’hui c’est qu’il y a beaucoup plus qu’autrefois. Cette imposture est partout à tout les niveaux de la hiérarchie du pouvoir. Leur savoir-faire de la politique est dans le faire-savoir.  

Face aux médias, ces ‘’représentants’’, cette ‘’voix’’ du peuple relayés à tour de rôle, se sont exprimés pendant plus d’une demi siècle à la place de ce peuple, pendant que les otaries de service claquent des nageoires ou font du bruit en arrière plan. Ils se battent autour de débats inutiles, de pitreries qui font la une, pendant que les vrais problèmes restent sans solutions. Ils ne se soucient guère des préoccupations du peuple. Ils font semblant de la faire. Ils ne véhiculent aucun projet de société, ne se différencient par aucune prise de décision et n’ont pas de grands desseins d’avenir. Toujours attirés par les sirènes électorales et leurs intérêts personnels. Ils n’ont aucune crédibilité nécessaire pour susciter l’enthousiasme qui permettrait de réaliser de vrais changements. Du réchauffé servi aux affamés encore plus nombreux pour huiler et entretenir la machine.

On aurait souhaité que des gens plus honnêtes, humbles et plus intègres, amoureux de leur patrie et envieux, soient à l’avant garde de l’Algérie. Des personnes qui susciteraient l’espoir pour les plus jeunes, qui illumineraient les esprits par le bon sens et la raison, qui donneraient l’exemple de la réussite par l’effort et l’engouement. Ceux qui s’avanceraient pour édifier un pays et qui se retireraient au moment venu pour laisser place à d’autres plus en vogue et jeunes. Ceux qui obéiraient à une alternance de pouvoir par des élections libres et honnêtes. On aurait espéré voir ce pays s’épanouir au diapason des aspirations de son peuple et de sa jeunesse. Une jeunesse enviable qui fait ses preuves sous d’autres cieux.

Malheureusement, ils sont de plus en plus nombreux à se déverser dans la facilité et l’imposture sans soucis du lendemain. Ces gens qui finalement, finissent à avoir les pieds ailleurs et les mains toujours en Algérie. Ces malades de l’absurde et du mensonge. Ces escrocs spécialisés dans le mépris et la misère humaine, sans cœur, sans manières, sans valeur. Ces faiseurs de mensonges et de propagandes qui sèment la confusion dans les esprits pour que la dictature perdure.

Il faudrait du temps, de la patience et des sacrifices pour détruire ces fabriques d’imposteurs qui ne jurent que par le profit, l’argent mal acquis et le poste dans la hiérarchie du pouvoir décisionnel. Il faudrait tôt ou tard démanteler cette machine de production de nervis sans âmes et sans scrupules pour mettre à l’arrêt et détruire le centre névralgique.

             LA POLITIQUE EST UNE POUBELLE QU‘IL FAUDRAIT VIDER PLUS SOUVENT.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici