Déclaration de militant(e)s et sympathisant(e)s du FFS.

3
1098

DECLARATION

Des militant-e-s et sympathisant-e-s du FFS réaffirment leur engagement au sein du Hirak et rejettent l’agenda électoral du système.

Fidèles aux fondements et aux idéaux du Front des Forces Socialistes, fondé le 29 septembre 1963 contre la confiscation de la révolution par le groupe d’Oujda, les coups d’État et les coups de force contre le GPRA et l’Assemblée nationale constituante et contre l’autoritarisme du Parti unique, militant pour la démocratie, la justice sociale, la liberté et les pluralismes, nous continuerons à défendre avec force et abnégation l’option stratégique d’une rupture radicale avec le régime militaire hérité de l’armée des frontières. Nous ne tolérons aucune compromission !

L’engagement plein et entier des militant-e-s et sympathisant-e-s du FFS aux côtés des Algérien-ne-s dans les quatre coins du pays et partout dans l’immigration, dans le processus révolutionnaire du 22 février 2019- le Hirak- Tagrawla- réaffirme avec force l’attachement de la base militante au changement radical, pacifique et démocratique du système de gouvernance.

Nous sommes une partie prenante de la révolution du sourire, sans aucun esprit paternaliste. La dissidence nationale en cours a pour finalité le recouvrement de la citoyenneté et de la souveraineté totale du peuple algérien sur les institutions, les richesses et les ressources, la refondation de l’État sur des bases démocratiques, chers souhaits des regrettés Hocine AIT AHMED, Belaid AIT MEDRI, Abdelhafidh YAHA, Hachemi NAIT DJOUDI, Ali MECILI, Medjber MAROUF, Mbarek MAHIOU, Rabah ISSAT et tous les militant-e-s qui ont donné leurs vies pour le combat démocratique en Algérie depuis 1963.

Nous ne nous inscrivons nullement dans les agendas électoraux du système, ni dans ses schémas de réaménagement de façade et de recomposition clanique visant à normaliser la vie publique, institutionnelle et politique de notre pays. Nous nous démarquons totalement des luttes claniques fratricides au sein de l’appareil du pouvoir et de tous les clans le composant. Nous refusons et rejetons les fausses solutions, les illusions et les faux débats.

Nous, signataires de cette déclaration, demeurons convaincus que la solution à la crise multidimensionnelle que vit notre pays doit être globale et pérenne, résultat d’un compromis historique, politique et social entre, d’une part, toutes les sensibilités composant le paysage politique algérien et, d’autre part, les véritables détenteurs du pouvoir, en vue de négocier les modalités de leur départ et le transfert des pouvoirs vers les instances de la transition puis vers les représentants légitimes du peuple.

Le temps et les expériences du passé nous ont appris que les discours et les propositions des décideurs ne sont qu’un trompe-l’œil visant à berner l’opinion publique et l’opposition démocratique dans la perspective de renouveler leur clientèle afin de se maintenir aux commandes du pays contre la volonté populaire. Ayant déjà boycotté et rejeté dans le fond et dans la forme la mascarade présidentielle organisée par le système le 12 décembre 2019, puis le référendum sur la révision constitutionnelle perpétré le 1er novembre 2020, nous continuerons, dans les conditions actuelles, sous ce régime autoritaire, corrompu et répressif, à illégitimer son agenda électoral, à compter des élections législatives prochaines.

Nous affirmons aussi notre détermination à aller au bout de notre combat, pour en découdre pacifiquement avec la dictature militaire en place depuis 1962 et consacrer définitivement un État civil, de droit démocratique et social par l’amorce d’une transition véritable accompagnée d’un processus constituant souverain, prélude à l’avènement de la deuxième République.

Vive la révolution du peuple algérien.

Liste des premiers signataires :

  1. Dr Ahmed DJEDDAI, ancien 1er secrétaire national du FFS, (Algérie)
  2. Nabila SMAIL, Avocate membre du CN du FFS, (Algérie)
  3. Mohammed Idir YACOUB, Architecte, militant du FFS (France)
  4. Lounas KACI militant pour Tamazight, militant du FFS (Canada)
  5. Malek SADALI, militant, ancien député FFS, (Algérie)
  6. Jugurtha ABBOU, écrivain, membre du CN du FFS, (Algérie)
  7. Besma CHIKOU enseignante, syndicaliste, militante du FFS, (Algérie)
  8. Belkacem AMAROUCHE, membre du CN, ancien député FFS (Belgique)
  9. Hmimi BOUIDER, militant du RAJ, militant du FFS, (Algérie)
  10. Nourdine BERKAINE, avocat membre du CN du FFS, (Algérie)
  11. Youcef OUBLLIL, ancien militant 63, (Algérie)
  12. Cherif MELBOUCI, militant du FFS, (Algérie)
  13. Nouara GANA militante pour la démocratie, membre du Hirak, (Algérie)
  14. Rabie AKHRIB, militant de la démocratie, militant du FFS, (Algérie)
  15. Nourdine AIT YEHYATEN, architecte, militant du FFS (Algérie)
  16. Boualam MIMOUNI, Architecte, militant du FFS, (Algérie)
  17. Ramdane TAHANOUST, syndicaliste, militant du FFS, (Algérie)
  18. Kamel CHAOUCHE, journaliste Écrivain, (France)
  19. Farid BENBELKACEM, PES à la retraite, militant du FFS (Algérie)
  20. Mohamed DEKKICHE ancien 63, ancien membre du comité directeur du CN du FFS, (Algérie)
  21. Youcef SAHLI, avocat, membre du CN du FFS, (Algérie)
  22. Chouaib ZOGHMAR, Médecin, militant du FFS (Algérie)
  23. Hocine LARGUET, Dr en sciences politiques, militant du FFS (Algérie)
  24. Ramdane BOUAFIA, ancien militant 63, (France)
  25. Imad TEHARBIT, enseignant, militant du FFS (Algérie)
  26. Mehdi BELGHERBI militant de LADDH, militant du FFS, (Algérie)
  27. Latif CHIBANE, militant des droits de la personne (Canada)
  28. Adel BOUCHERGUINE, journaliste, militant du FFS, (France)
  29. Amirouche KAMOUR, militant du FFS, (Algérie)
  30. Youcef OUARAB, militant du FFS, (Algérie)
  31. Chouaib CHEURFA, enseignant, militant du FFS (Algérie)
  32. Djafaf KHADIR, médecin, militant du FFS, (France)
  33. Dr Fayçal ADIB militant démocrate, ancien du FFS, (Algérie)
  34. Mohammed KAIDI, enseignant, militant pour la démocratie (Suède)
  35. Hamid CHEBLI, cadre Manager, militant du FFS, (France)
  36. Toufik GALEZE, militant du FFS, (France)
  37. Mustapha LÂRICHE, universitaire, militant du FFS (Algérie)
  38. Arab AZZI, ancien député FFS, (France)
  39. Smail LAMROUS, ancien cadre du FFS, (Algérie)
  40. Nadia Mokrani, militante associative, membre du Hirak, (France)
  41. Hachimi ARAV militant politique, ancien du FFS, (Algérie)
  42. Lyes GHIDOU, étudiant, militant du FFS, (France)
  43. Nabil NEDJADI, enseignant, militant du FFS, (Algérie)
  44. Ferhat AOUAGHZENE, militant du FFS, (France)
  45. Sonia AIT AHMED journaliste, animatrice radio (USA)
  46. Mohand Said OULD OULHAD, ex membre du CN du FFS, (Algérie)
  47. Hand DJAOUK militant démocrate, ancien FFS, (France)
  48. Youcef NAIT MOUACHE, artiste, (Algérie)
  49. Kamel MAMAAR, militant des droits humains, militant du FFS (Algérie)
  50. Salah MOHAMED, membre du CN du FFS, (Algérie)
  51. Fatima TEGAOUA, militante politique, (France)
  52. Ouali OULD MATOUK militant pour la démocratie, ancien du FFS, (Algérie)
  53. Cherif AL KADHI, enseignant, militant politique, ancien du FFS, (France)
  54. Arezki OULD OULHADJ militant politique, ancien du FFS, (Algérie)
  55. Kaci DJEBAR, membre du CN du FFS, (France)
  56. Boubekeur AIT BENALI, blogueur, (France)
  57. Lynda TAALBA, enseignante, militante politique, (Algérie)
  58. Boudjema ATBATA, militant du FFS, (Algérie)
  59. Saad BELHADDAD, militant du FFS, (Algérie)
  60. Madjid KADI, ancien maire FFS, (Algérie)
  61. Hocine GUIDDIR, militant du FFS, (Algérie)
  62. Mohand CHIKHI, ex membre du comité directeur, ancien membre du CN du FFS, (Algérie)
  63. Madjid KHETTAR, journaliste militant du FFS (USA),
  64. Hacene BOUDJEMA, ancien Cadre du FFS, Co-Fondateur du CAMAN (France),
  65. Akli KHERMANE, militant du FFS, (Algérie)
  66. Belkacem ZEGHOUD, militant du FFS, (Algérie)
  67. Salem AIT YOUCEF, Dr en droit, militant politique, (Algérie)
  68. Mohammed OUAMRANE, enseignant universitaire, militant pour la démocratie, (Algérie)
  69. Nordine KHEDDOUCI, militant du FFS, (Algérie)
  70. Mohand TUGROUDJA, militant du FFS, (Algérie)
  71. Abdelaziz MEKHNECHE, militant du FFS, (Algérie)
  72. Salah BEN ABDESSELAM, militant du FFS, (Algérie)
  73. Cherif ALLANE, militant du FFS (Algérie)
  74. Slimane MOKRANE, militant FFS (Algérie)
  75. Yacine TAIBI, militant du FFS (Algérie)
  76.  Sami CHERAT, militant associatif (Algérie)

3 Commentaires

  1. Quand seront écoutés les souhaits et revendications de tout un peuple !
    Quand allons-nous retrouver les valeurs républicaines souhaités par les martyrs de notre glorieuse Révolution.
    58 ans après l’indépendance de notre pays, n’est-il pas arrivé le moment de libérer son peuple.
    Hommage à tous ces hommes qui se sont battus pour l’instauration d’un État de Droit et qui sont partis sans avoir pu libérer le peuple.
    Bon courage à celles et ceux qui ont pris avec honneur et gloire la relève de leurs aînés nonobstant les grosses difficultés qu’ils endurent au quotidien .
    Que pouvons- nous espérer et souhaiter pour notre pays sinon que le système qui le dirige puisse céder aux revendications légitimes de tout un peuple.
    La démocratie doit absolument prendre le dessus sur la phallocratie.

    Smail Lam

  2. Je suis fière d’appartenir à cette grande école politique.
    Combat Continue jusqu’àيتنحاو ڨاع et l’instauration d’un véritable Etat civil de droit démocratique et Social.
    Hmimi BOUIDER militant du FFS signataire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici