حتى لا يكون القمع قدرنا

1
306
Nadjib Belhimer

م44 معتقلا يلتحقون بالسجون في يوم هو استمرار لجمعة القمع التي شهدتها ولايات مختلفة وكانت للعاصمة فيها الحصة الأهم.كثير من الغضب والحزن طبع ردود الأفعال، لا يختلف الأمر بين عائلات المعتقلينوأبناء السلمية الذين يتابعون ما يجري لحظة بلحظة.هناك غضب كبير من التعليقات التي تعبر عن حالات تشفي، وهناك استياء من حالة اللامبالاة التي يتعامل بها كثير منا مع ما يجري في البلد، وقد يصل الأمر بالغضب إلى حد القول أن ليس هناك ما يستحق.

قد يكون مفيدا التذكير بأن هذه ليست سابقة، صحيح أن عدد المتظاهرين السلميين الذين اودعوا السجن في ليلة واحدة كبير، لكن المئات كانوا قد خبروا السجن ومروا عبر هذه التجربة، كما عايشوا تجارب إفراج قال المحامون ورجال القانون انها ستسجل في التاريخ باعتبارها غير قابلة للتصنيف.هذه المرة تسعى السلطة إلى إنهاء السلمية بكل ما أوتيت من قوة، هي تعرف أن هناك سقفا للقمع لا يمكن تجاوزه لكنها تجازف، تماما مثلما اختار كثير من المتظاهرين المجازفة بالخروج إلى الشارع ومواجهة احتمال الاعتقال والسجن، وتجارب من سبقوا إلى قاعات المحاكم وزنازين السجون ماثلة في أذهانهم.
لا يتعلق الأمر بتمرير انتخابات 06/12 التي تواجه تحديات أخرى غير استمرار المظاهرات، بل هو مرتبط بفرض نمط في تسيير المجتمع في المرحلة القادمة، فالسلطة تستشعر صعوبة ما هو قادم في ظل أزمة اقتصادية متفاقمة ستفتح الباب أمام مزيد من الاضطراب الاجتماعي، والقمع المسلط على السلمية هو صورة لما سيواجهه الجزائريون عامة في السنوات القادمة بصرف النظر عن مواقفهم السياسية وقناعاتهم الإيديولوجية.

لا أحد يستطيع أن يشعر بالألم مثل عائلات المعتقلين، ولا أحد يدفع ضريبة أغلى من هؤلاء الذين تم الزج بهم في السجون، ومع ذلك وجب علينا أن نعترف بأن تضحياتهم كانت سببا في هذا الفرز الأخلاقي الذي سيساعدنا على تبين طريق الحرية وبناء دولة القانون، وستبقى هذه الآلام تسائل ضمائرنا وتدعونا إلى تحمل مسؤولية تصحيح هذا الوضع، لأنه بستحيل علينا أن نسير عكس حركة التاريخ حتى ولو أقنعت أوهام القوة البعض بأن ذلك ممكن.

1 COMMENTAIRE

  1. Même les commentaires se font rares sur LQA, j’espère que c’est par repli stratégique et non pas par peur. Il ne faut surtout pas laisser le doute et la peur prendre le dessus. Oui, le Gang des généraux tente le tout pour le tout, c’est sa dernière carte et son dernier quart d’heure. Avons-nous fait tout ce chemin pour fléchir ou plus grave abandonner et se replier ? Non, au contraire, c’est le moment de resserrer les rangs, de rappeler les troupes et de donner l’offensive finale en ce vendredi 118, qui sera le vendredi de la liberté. C’est le moment de battre les tambours, de sonner les glas, d’appeler notre peuple à sortir en masse pour mettre fin au règne du « gang des généraux » et à leur police politique, c’est le moment ou jamais.

    Un appel fédérateur s’impose pour rassembler le maximum en ce vendredi 118 sachant que les étudiants seront étouffés en ce mardi, par stratégie, ils devront faire leur mobilisation au sein de leur université respective afin de ne pas donner une chance à l’appareil répressif de sévir sur eux. Qu’ils rejoignent la marche du vendredi avec toutes les autres corporations.

    C’est l’idée d’une déclaration commune du groupe de six, qui a fait opter le « gang des généraux » pour la répressions tout azimuts . Ils ont peur de la structuration du Hirak et de l’unification des appels envers le peuple. Alors il est urgent de faire un APPEL FEDERATEUR. Une réponse claire et sans ambages, devant les dernières exactions et les arrestations abusives. Entre autres celle du Pr MIMOUNI et de plusieurs enseignants universitaire, les journalistes dont Kenza KHATTOU, les violences sur de paisibles citoyens et citoyennes ayant entraîné des fractures, et même mort d’un vieux à Bab-el-oued et d’un autre dans le Coma à Sétif suite à des coups de matraque sur leur tête. Alors une fois de plus, à défaut d’une coordination nationale du Hirak, je fais appel :

    – à toutes les Algériennes et tous les Algériens épris de justice
    – à la diaspora
    –Aux signataires de l’appel libérons l’Algérie
    – Aux personnalités politiques et partis d’oppositions : Tabou (UDS), Bel-Abbès (RCD), Nekkaz (MJC) Ferssaoui (RAJ) Zitout (Rached) parti socialiste des travailleurs (PST) rassemblement des jeunes pour la démocratie (RJPA) union pour le changement et le progrès (UCP) union pour l’Algérie (UPA), manifeste des militants pour les libertés démocratiques(MMLD) Manbar aldjazairiyine al ahrar ….
    – Au collectif libérons l’Algérie (CLA) ; collectif algériens contre la torture et les conditions carcérales (CACTCCI), collectif initiatives citoyennes pour le changement (CICC), Comité de Tizi-Ouzou pour l’assemblée constituante souveraine (CACS), coordination nationales des universitaires algériens pour le changement (CNUAC) , Dzair2.0 , NIDA22, IBTYCAR

    – Aux intellectuelles engagés, R.Mimouni, O.Aktouf, F.Boumala, H.Addi ; H.Lalmas
    – Aux seniors, Bouhired, Hadjress, Brahimi ….
    – Aux blogueurs et You tubeurs du Hirak : Madina Fly, Imad lakhdara, M. Biar, A.Hichem , Amir DZ, Mohamed MOH , Reda Boudraa….
    – Aux journalistes et reporters du Hirak : S.Bouaqba ,K.Drarni, M.Rabia , I.ELKadi, A.Zghileche, R.Boudjemaa ,Menasra….
    –à la chaine TV al Magharibiya , à Radio M ….
    – Aux syndicalistes SESS CNAPSET aux différents Syndicats autonomes.Rassamblement des étudiants libre d’Alger, d’Oran…
    – Aux organisations des droits de l’homme algérien, LADDH; Algeria-Watch, Karama, Dr Sidhoum, Mre N. Smail. Mre Bouchouchi, Mre Badie, K.Chouicha ….

    Nous sommes assez nombreux pour leur faire face, accordons juste nos violons et parlons d’une seule voix. Il n’y a plus rien à CACHER les jeux sont claire pour tous, il y a une poignée de généraux qui a pris l’ANP et le peuple en otage. Un gang sous l’emprise direct de la France. Le retour de Nezzar, et l’instauration de Benchkeikh le nouveau responsable de la police (naturalisé français) Si on veut faire barrage au gang des généraux et au projet français, il faut sortir en masse en ce 118 vendredi, il y va de l’avenir du pays. Une DECLARATION COMMUNE serait plus que souhaitable, à défaut contentons nous de relayer l’information pour l’importante de la mobilisation pour le VENDREDI118

    NB : ne pas sortir ce vendredi c’est oublier les victimes du Hirak. C’est ignorer Said Chetouane, Tahar spécifique, les grévistes de la faim, les mères de familles, vieux, hommes de sciences, étudiants et étudiantes incarcérés la veille de l’aïd, les pompiers tabassés ? Faut-il rester indifférent à la dégradation de l’état du pays en générale, de la santé de l’université , de l’éducation , de la hausse des prix ? Comment accepter le scrutin des opportunistes ? Non, je ne me suis pas trompé de société, je fais partie de cette majorité d’Algériens qui ont encore des principes et de l’espoir. RDV vous pour le vendredi 118, que vous soyez chômeurs, fonctionnaire, vieux jeunes hommes. Femmes, pompier, policier, gendarme ou civile, l’Algérie de demain vous interpelle, afin d’effacer à jamais le mensonge de « l’ALGÉRIE NOUVELLE » une Algérie française (ou coloniale du gang des généraux et de leur police politique de service) . Annonçons tous ensemble haut et fort la naissance de l’ALGÉRIE DE DEMAIN (à laquelle nous aspirons tous) en ce 118 VENDREDI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici