Un demi-siècle de Hogra, c’est la durée de détention cumulée subie par les militants pacifique incarcérés en Algérie

0
612
Hakim Allouche

Sur la liste des détenu-e-s d’opinion et politiques CNLD (Comité national pour la libération des détenu-e-s) mise à jour en date du 30 juin 2021, on compte 288 détenu-e-s dont 4 femmes avec une durée cumulée totale d’incarcération atteignant 48 ans. D’ici une semaine au plus tard, la barre d’un demi-siècle de cet indicateur évaluant la répression serait largement dépassée. Cela montre l’ampleur très inquiétant de l’acharnement oppressant et injuste à la suite des arrestations des militants pacifiques pour des motifs liés à leur activisme au sein du Hirak ou des mouvances considérées par les autorités comme <<terroristes>>.

Le Peuple Algérien vit des moments dramatiques qui s’aggravent d’une semaine à une autre. 36 wilayas sont touchées par cette vague oppressive. Alger (99) reste l’épicentre enregistrant un tiers des détenu-e-s avec une durée cumulée de 15 ans. La capitale est suivie par Sétif (40) et Boumerdes (22).Durant les quatre derniers mois, il y a plus de 700 procès, 10000 arrestations dont 6300 cas et une dizaine de plaintes pour viols et tortures pendant les gardes à vue.

À la fin du mois de juillet, la projection évaluant le rythme des arrestations de l’effrayante machine judiciaire et sécuritaires montre que le nombre atteindrait probablement 400 emprisonné-e-s avec une durée dépassant le seuil accablant de trois-quarts de siècle. À quelques jours de la célébration du 59ème anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, l’esprit doit méditer pour se ressourcer pour retrouver la combativité du Grand Peuple Algérien et l’adapter à cette nouvelle forme de lutte qui est la démarche pacifique, initiée depuis février 2019.

Il y a lieu de citer avec beaucoup d’admiration la Kabylie qui maintient la flamme allumée de la révolution pacifique avec fraternité et exemplarité. Les autres wilayas doivent aller de l’avant et agir avec soutien.

La diaspora algérienne s’organise également avec détermination et persévérance pour exprimer son indignation face au mépris intolérable du pouvoir en place. En Île de France celle-ci appelle à la grande mobilisation pour marquer l’anniversaire de l’indépendance et faire entendre sa voix solidaire et inconditionnelle à tous les détenu-e-s d’opinion et politique en organisant une marche prévue dimanche 4 juillet 2021 à 13h00. De République vers Nation.

Il important de souligner que désormais les conséquences de la médiocrité et de l’incompétence des autorités algériennes laissent la communauté à l’étranger privée de la mère patrie pendant des mois et des mois, voire même avec certitude, des années et des années. Que ce soit à l’intérieur du pays où à l’extérieur, nul ne peut accepter que le fruit de toute une lutte noble de libération sacrifiant des milliers et des milliers de vie humaine contre la colonisation pour se retrouver finalement sous les tenailles des mains totalitaires méprisant avec un pouvoir <<Haggar>>, avec son administration, sa police, son armée et ses oligarques indignes et corrompus.

L’espoir est dans l’intelligence collective algérienne qui doit sans cesse chercher l’union, s’organiser au plus vite, se concentrer sur l’essentiel, aller jusqu’au bout de sa voie pacifique et éviter les risques menaçant de l’insignifiant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici