BRÛLER LA KABYLIE POUR FAIRE PLIER L’ALGÉRIE COMBATTANTE

2
1636

Abbes Hamadene

 La guerre tous azimuts déclenchée par le pouvoir contre la Kabylie vise, en premier lieu, une région connue par son rejet atavique de la dictature militaire installée depuis 1962. Une région devenue le cœur palpitant d’une Algérie en lutte pour reconquérir sa souveraineté confisquée par une camarilla de généraux. Une région qui a toujours inscrit son combat pacifique dans une vision nationale et dans le prolongement de toutes les luttes sociales, syndicales, démocratiques menées à travers tout le pays.

LA DIABOLISATION DE LA KABYLIE Depuis toujours, le pouvoir a cherché à présenter la Kabylie comme un vecteur intérieur d’une menace globale sur le pays. La fantasmagorie de « l’ennemi intérieur » embusqué au cœur de la nation a atteint des proportions extrêmement graves ces deux dernières années. Pour l’alimenter, la police politique a mobilisé une armée de Dhoubabs, de journalistes-mercenaires, de députés, de ministres et toutes sortes d’agents supplétifs toujours au service de l’homme « fort » du moment. Aucun de ces aboyeurs haineux et racistes n’a jamais été inquiété par la justice « téléphonique ». »Zéro Kabyle», «Les Zouaves », « El farchita », campagnes de dénigrement menées par des crapules racistes et kabylophobes protégés par le pouvoir, appel au crime collectif lancé depuis Londres par un voyou protégé de Nezzar, incendies criminels planifiés, la mise à mort barbare et sauvage de notre frère Djamel Bensmail. Autant de manœuvres diaboliques et funestes qui semblent converger vers un même objectif : faire plier la Kabylie devenue le symbole de la résistance pacifique et citoyenne et de l’unité nationale.

La défiance citoyenne, désormais atavique dans cette région, a fini par gagner toutes les autres régions du pays comme peut l’attester le boycott général des différentes mascarades électorales organisées par le pouvoir mafieux depuis décembre 2019.Le dynamisme exceptionnel et la mobilisation permanente et sans faille de la Kabylie lui ont permis de jouer un rôle primordial dans le Hirak. Lorsque les marches étaient suspendues dans le reste du pays, la Kabylie continuait d’accueillir chaque vendredi des milliers de personnes qui déferlaient de toutes les régions du pays pour maintenir intacte la flamme de la contestation pacifique. Des manifestations qui se déroulaient dans une grande fraternité et une admirable convivialité. Cette union ne semble pas du goût d’un pouvoir qui a érigé la division en mode de gestion et de domination sur le pays et sur le peuple. Sortie de son isolement depuis le 22 février 2019, la Kabylie a été consacrée résolument par des millions d’Algériens comme capitale du Hirak. Le pouvoir a juré de le lui faire payer.

CRIMES DE MASSE

Déclencher des incendies au même moment dans des dizaines de lieux de la Kabylie très éloignés les uns des autres, un jour de vent et de canicule ne peut être qu’un crime planifié et organisé et en aucune façon l’œuvre de quelques pyromanes égarés.C’est une « opération » qui nécessite une planification sophistiquée et diabolique. Durant plusieurs jours, les incendies criminels ont semé l’épouvante, effaçant la différence entre le jour et la nuit, la vie et la mort. Ils ont coûté la vie à des dizaines de vies humaines et ravagé maisons, champs, arbres centenaires, forêts et animaux. Il ne fait aucun doute que les incendies souvent déclenchés tout près des villages visaient à provoquer le plus grand nombre de morts. On sait malheureusement vers quoi cette opération criminelle a conduit. Des dizaines de parents qui ne reverront plus leurs enfants et leurs bébés brûlés vifs, des enfants qui grandiront sans la sécurité affective et l’amour protecteur de leurs parents, des membres de la même famille séparés pour toujours, des dizaines de blessés marqués à jamais dans leur chair, des milliers de personnes qui vont vivre avec des troubles post-traumatiques difficilement surmontables.

ECHEC DU PLAN MACHIAVELIQUE DU POUVOIR : LA GUERRE ARABES/KABYLES N’AURA PAS LIEU !

Que veulent ces monstres ? Nous exterminer ? Nous pousser à la Fitna, à faire basculer le pays dans une guerre fratricide ? Une guerre de tous contre tous ?Une guerre qui permettrait au pouvoir d’apparaître comme le «sauveur de l’unité nationale » et de rejouer ainsi le scénario de la décennie noire lorsque les généraux se présentaient aux yeux du monde comme les « sauveurs de la République ». Nous leur disons qu’ils ont déjà échoué comme le montre ce formidable élan de solidarité nationale envers la Kabylie, affluant sans interruption de toutes les régions du pays. Ils ont échoué grâce à la lucidité, au courage et à la sagesse du père de Djamel Bensmail, aux nombreuses initiatives citoyennes d’apaisement et à la vigilance patriotique des Algériens décidés de reprendre leur destin en main en restant unis et pacifiques. Depuis le 22 février 2019, les Algériens ont appris à se parler, à s’accepter dans leurs différences et, main dans la main, ils se sont jurés fidélité pour reconquérir ensemble une deuxième indépendance. Le peuple algérien a gardé dans ses entrailles la sagesse et le bon sens qui lui permettront de déjouer les complots diaboliques concoctés dans les cercles occultes.

Nous n’oublierons pas les victimes des incendies criminels en Kabylie et ailleurs.

Nous n’oublierons pas Djamel Bensmail. Nous n’oublierons pas les dizaines de blessés marqués à jamais dans leur chair.

Nous pensons aux familles de toutes les victimes.

Nous pensons à tous ces héros venus de différentes régions du pays, morts en martyrs en essayant de sauver la vie de leurs frères et sœurs kabyles.

Parceque nous n’avons aucune confiance dans la justice « téléphonique », nous exigeons une commission d’enquête indépendante du pouvoir.

Nous exigeons vérité et justice pour toutes les victimes des incendies criminels !Que leurs âmes reposent en paix.

2 Commentaires

  1. on veut pas du mal a nos frères originaire du centre est »ex kabylie » a vrai dire dans cette région il y a le centre est qui sont tizi ouzou boura boumerdes etc…et il y a l’est « bejaia » si vous demandez a n’importe de qui vous venez d’ou il vous dit le nom de sa ville Batna khenchela tebbessa annaba etc…sauf dans cette region « kabylie » changer un peu votre mentalité et avec une meilleure intégration comme le reste de l’algérie on est tous pareil…

  2. Mesdames et Messieurs les serviteurs du gang qu’avez-vous préparez pour non pas vous défendre, car vous êtes indéfendables ? Qu’avez-vous préparé pour vos plaidoyers ? Quelles circonstances atténuantes allez-vous présenter le jour où vous vous présenterez devant une justice libre et indépendante ? Que ce soit devant un jury des droits de l’homme, un jury onusien ou devant de vrais juges algériens dans l’Algérie de demain des juges qui ne répondront à aucun téléphone mais juste à leurs consciences.

    Je m’adresse à tous ces Clébards au service du gang. Oui, je m’adresse :

    – Au président de la République imposé et indisposé depuis son investiture forcée et frelatée, un président sans charisme surnommé Kedboune par le peuple, vu ces mensonges interminables.

    – A ce chef du gouvernement parachuté, un homme de la sale besogne prêt à tout faire sans rechigner et qui ira investir au pays de Franco une fois sa mission achevé pour se payer un appartement à Alicante ou à Séville comme ces prédécesseurs.

    – À tous ces ministres sans exception qui n’ont de la fonction que le titre à l’instar d’un Benbouzid, qui au lieu de démissionner (après l’hécatombe dû au manque flagrant d’oxygène et à sa gestion chaotique ayant entrainé « mort d’hommes » dont plus de trois cents médecins…). Un ministre qui se contente d’un laconique « samhouna ida ghletna = pardonnez-nous si on a failli », quelle audace, alors qu’il y a une non-assistance à personne en danger, une démission était le minimum par éthique, sachez alors que cette fois ULACH SMAH ULACH émane de tout le peuple et non pas des Kabyles.

    – Au sinistre ministre de l’Intérieur qui parla d’incendie criminel sans jamais mettre la main sur les vrais criminels avec la logistique d’un état, comment expliquer le départ instantané de 19 foyers d’incendies dans la seule wilaya de Tizi-Ouzou ? Le reste, les vidéos et les photos et les témoignages permettront à une commission indépendante d’en faire toute la lumière d’ailleurs la collecte des données est encore en cours. Idem pour le meurtre du Martyr Djamel Bensmail( rahimahu Allah), les vidéos parlent d’elles-mêmes, un nouveau procès s’impose et verra le jour tôt ou tard, les policiers en faction, ceux de RG et autres agents de services secrets immortalisé par des vidéo et photos en rendront compte et toute la lumière sera faite sur ce meurtre prémédité et vous porterez toute la responsabilité monsieur le ministre de l’intérieur.
    Alors un conseil à tous ces policiers et gendarmes qui tabassent le peuple pacifique à Kherrata et Beni-Ourtillane et ailleurs, repentez-vous, êtes-vous aveugles ou serviles à ce point.

    À ces faux députés qui ne représente qu’eux-mêmes, qui se sont complétement efface lors des crises du manque d’oxygène et lors des incendies alors que le peuple érigeait la solidarité à l’intérieur et à l’extérieur, des députés qui auraient pu tirer un baroud d’honneur pour intervenir et lever les blocages instaurés par l’administration du gang, ils ont confirmé à l’internationale leur inutilité et non représentativité du peuple , eux et les partis fantoches d’oppositions les Mokri, Louisa , Djaballah and Co

    Au Ould oulhadj, général de la gendarmerie dont le dossier est déjà ficelé et qui relèvera de la cour pénale, un dossier mis en ligne par le valeureux Mohammed Abdellah (qui a mis à jour la relation abjecte entre les adeptes de Franco des deux rives de la méditerrané) qui fut enlevé et expulsé injustement au gang des généraux. Mettant ainsi à nu le regard hideux de ce gouvernement espagnol qui ferma l’œil sur le général Nezzar, Chentouf, Beleqsir son épouse malgré les mandats d’arrêt internationaux à leur encontre , l’Espagne qui abrite hélas de nombreux responsables algériens qui ont dilapidé l’Algérie et qui leur permet de blanchir leur argent, et s’acharnent sur les pauvre Harragas et demandeur d’asile , l’affaire de Brahim Laalami , Mohamed Abdellah , Mohamde Halali ne fait que commencer …. Le monde saura la vérité toute la vérité…

    La vérité également sur toutes ces incarcérations arbitraires, qui n’ont épargné ni hommes ni femmes ni enfants, voir même des personnes âgés et des handicapés. Le monde est entrain de découvrir vos atrocités et votre justice de façade, honte à vous, à vos serviteurs et à vos commanditaires.

    Oui, vous avez tous failli, mais cette fois, vous allez rendre compte. Les preuves matérielles et immatérielles existent et continuent de pleuvoir sur les bureaux des instances onusiennes et de droit de l’homme. Des dossiers solides sont en élaboration en Algérie et à l’étranger. L’heure de l’impunité prendra fin bientôt, la peur n’étant plus à l’ordre du jour, le peuple est décidé de tourner la page, ce n’est pas avec la Saga des Dahdouh (le dernier, j’adore), ni en incriminant le MAK et Rachad, ni même en sonnant les tambours de GUERRE que vous êtes prêt à mener, pour sauver vos deux régimes, le gang des généraux d’un côté et le makhzen et sa monarchie de l’autre.

    Non Messieurs ni vous ni vos commanditaires d’outres mer n’arriveront à faire taire les Hirakistes en Algérie, ni les antimonarchistes et antisionistes au Maroc et ce n’est surtout pas avec un Qays saiid que vous allez noyer la Tunisie ou les résidus de Hafter en Libye.

    Le GRAND MAGHREB EST DÉJÀ EN CONSTRUCTION PAR NOS PEUPLE ET SON CŒUR BATTANT QU’EST LE HIRAK. CE HIRAK QUI REVIENDRA AVEC VOTRE ULTIME MENSONGE LE SCRUTIN DE LA HONTE RDV d’ici novembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici