Alerte Algérie : Mohamed Azouz Benhalima déclare avoir été torturé devant le Tribunal de Bir Mourad Rais

0
860

BY AW · PUBLISHED AOÛT 31, 2022 · UPDATED AOÛT 31, 2022

A.T., Algeria-Watch, 31 août 2022

Le 28 aout 2022 au cours de son procès devant la cour de Bir Mourad Rais, Mohamed Azouz Benhalima a déclaré avoir été torturé et abusé sexuellement. Le parquet pourtant tenu par la loi d’ordonner l’ouverture d’une enquête, n’a pas donné encore de suite à ces graves déclarations.

Pour rappel M. A Benhalima est un Youtubeur très suivi en Algérie et par la diaspora. Cette popularité Benhalima la doit aux nombreux dossiers de corruption impliquant la direction militaire algérienne qu’il a rendu publics. Militant pacifique Benhalima s’est retrouvé sous le coup d’un mandat d’arrêt international lancé par le régime algérien pour « adhésion à un groupe terroriste ciblant la sécurité de l’État et l’unité nationale, financement d’un groupe terroriste ciblant la sécurité de l’État et blanchiment d’argent dans le cadre d’une bande criminelle ». Il a d’ailleurs été condamné à mort par contumace, alors qu’il était encore demandeur d’asile en Espagne. Ceci n’a pas empêché le gouvernement Sanchez de l’expulser le 24 mars 2022 en dehors de tout cadre légal . Un collectif d’avocats espagnols a d’ailleurs déposé plainte contre le gouvernement de Madrid, d’autant que l’Algérie fait partie des pays qui on recours à la torture.

Dès son arrivée en Algérie M.A Benhalima a subi les pires tortures, conduit au sinistre commissariat de Cavaignac (Alger), il est ensuite rapidement transféré au Service central de lutte contre le crime organisé de Saoula (Alger). C’est dans ce centre de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI) qu’il a déclaré avoir été torturé, déshabillé et avoir subi des attouchements sexuels. C’est dans ces même locaux qu’il sera filmé à son insu pour enregistrer ses premiers aveux forcés. Par la suite, vers le 8 avril, il est conduit à la prison d’El Harrach avant de disparaître le 28 avril 2022. Pendant, une dizaine de jours ses proches et ses avocats n’ont aucune nouvelle de lui, son lieu de détention est tenu secret. Détenu à la prison militaire de Blida depuis le 8 mai 2022, il est placé en isolement et n’a droit qu’à dix minutes quotidiennes de sortie. Toutes les visites qui lui sont accordées se font sous haute surveillance en présence d’au moins deux militaires.

Le 19 juin 2022, lors de son procès devant la cour de Koléa il déclare pour la première fois avoir été torturé et n’avoir reçu aucune visite médicale alors qu’il en avait fait la demande au juge d’instruction. Les journalistes d’El Watan présent sur les lieux n’ont pas jugé bon de rapporter ces déclarations.

Lors d’une énième séance d’aveux télévisuels de Benhalima (filmée le 9 juin et diffusée à partir du 19 juin), les téléspectateurs peuvent constater des traces claires de torture. Notamment, aux niveaux des mains, de la tête et du visage. Ces dernières déclarations viennent confirmer les soupçons d’exactions infligées par les services de renseignements à M.A Benhalima.

De plus, l’Algérie est signataire de Convention des Nations Unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Selon l’article 13 de cette convention, toute personne qui prétend avoir été soumise à la torture a le droit de porter plainte et de faire immédiatement l’objet d’un examen médical. Il est de la responsabilité des État signataires d’assurer la protection des plaignants.

Mohamed Benhalima n’est nullement un terroriste, c’est un lanceur d’alerte qui a été contraint de quitter l’Algérie. Comme tant d’autres, il a rejoint le Hirak et soutenu ses revendications démocratiques du peuple algérien. Honteusement livré par le gouvernement espagnol, cet activiste pacifique est en danger de mort du fait des mauvais traitements et de la torture morale et physique qu’il endure dans sa geôle.

Algeria-Watch prend l’opinion internationale à témoin et appelle à la libération immédiate de Mohamed Azouz Benhalima sans condition préalable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici