Édition du
8 December 2016

ZI de Rouiba : Violentes émeutes à la SNVI, les forces de l’ordre répriment les protestataires

Publication: Mis à jour:

Rien ne va plus à la zone industrielle de Rouiba. De violentes émeutes ont éclaté, le 1er décembre 2015 au niveau de la zone industrielle de Rouiba. Des affrontements ont eu lieu entre les travailleurs de la SNVI (ex-Sonacome) et les forces de l’ordre.

Un climat social tendu et violent qui n’est pas sans rappeler la grève des travailleurs de la Sonacome qui a précédé les grandes émeutes d’octobre 1988.

Durant la matinée, les travailleurs de la SNVI ont bloqué la route reliant Rouiba à Alger. Exaspéré par le retard du paiement de leurs salaires du mois de novembre, les travailleurs ont choisi dès le début de matinée ce mode d’action pour protester.

« D’habitude on perçoit notre paie le 25 du mois. Cette fois, on a fait plusieurs allers-retours à la poste, on n’a rien trouvé dans nos comptes », s’est indigne un employé.

Mais le retard du paiement des salaires n’est pas l’unique source d’inquiétude. L’adoption de la loi de finance 2016 avec la possibilité d’une privatisation suscite de forts soupçons.

« Ce qui s’est passé hier à l’APN en est pour quelque chose. Nous à la SNVI, on sait très bien qu’il y a des ministres qui veulent saboter la SNVI afin de la privatiser à l’avenir », relève-t-il.

D’autres travailleurs ont déclaré aux journalistes arrivés sur lieux que le problème des salaires n’est que la goutte qui a fait déborder le vase. Des travailleurs de SNVI ont souligné que l’entreprise, traverse une période très difficile depuis plus d’un an du fait de l’arrêt de la production depuis plus de 18 mois et du blocage du plan d’investissement.

La tension entre les employés de l’entreprise et les forces de l’ordre a baissé. Selon certains médias, il y’aurait plus près d’une vingtaine d’arrestations.

Soutiens inconditionnels du PT et du PST

Le Parti des travailleurs (PT) et le Parti socialistes des travailleurs (PST) ont exprimé leur soutien au mouvement des travailleurs de la SNVT. Le PST a exprimé dans un communiqué « sa totale solidarité avec les travailleurs de la Société nationale des véhicules industriels (SNVI) réprimés aujourd’hui au sein même de l’entreprise ».

Le communiqué du PST relève égaiement qu’une « dizaine de travailleurs et de syndicalistes ont été arrêtés » et que leur unique tort est « de défendre l’outil de production national des mains de forces prédatrices. Des travailleurs qui revendiquent la suppression de l’article 66 de la loi de finance 2016. Un article qui stipule que toutes entreprises publiques qui réalisent des opérations de partenariat doivent ouvrir leur capital à l’actionnariat national résidant ».

De son côté le député du PT Ramdane Taazibt a assuré les travailleurs de la SNVI de son soutien le plus total. Pour lui, « la violence de la loi de finance 2016, le coup de force à l’assemblée, la violence des déclarations du ministre du Travail qui parle d’un million de travailleurs en plus dans la fonction publique sont une déclaration de guerre ! ».


Nombre de lectures : 2151
4 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • AMAR
    2 décembre 2015 at 18 h 56 min - Reply

    LES TRAVAILLEURS DE ROUIBA ONT DE TOUT LE TEMPS REAGIT A CHAQUE DES TENTATIVES D AFFECTER LEURS ACQUIS MINIMA OU QUE L ON TOUCHE A LEUR OUTILS DE PRODUCTION ILS CONSTITUENT AVEC LES SYNDICATS DE L ENSEIGNEMENT UNE SENTINELLE SURE CONTRE LES TENTATIVES HEGEMONIQUES DIRIGEANTES. LA PRIVATISATION AURAIT PU ETRE UNE SOLUTION PARTAGEE PAR LA SOCIETE SI ELLE S INTEGRAIT DANS UN PLAN DE RESTRUCTURATION GLOBAL DU DEVELOPPEMENT ET SI SES ACTEURS ONT LA LEGITIMITE REQUISE ……MAIS CHEZ NOUS ELLE FAIT PEUR TANT LES EXPIRIENCES PASSEES N ONT JAMAIS ETE UN MODEL ET RESSEMBLENT A DES VENTES DE PRODUITS MANUFACTURES …..ALTRO A ETE PRIVATISE JUSTE APRES QU ELLE SE DOTE D UN EQUIPEMENT DE TRES HAUTES PERFORMANCE! des engins Liebherr QUE MEME DES STES INTERNATIONALES NE SE PERMETTENT…L ABSENCE D UN MARCHE FINANCIER STRUCTURES ET PAR CONSEQUENT DE TRANSPARENCES AFFECTE TOUTES LEGITIMES A DE TELLES TENTATIVES
    L UNIVERSSITES QUI CONSTITUE ELLE AUSSI LA SENTINELLE AVANT GARDISTE FAIT AUSSI L OBJET DE TENTATIVES DE MUSELAGES A DEFAUT D Y PLACER DES HOMMES DE SCIENCES LE POUVOIR NOMME TOUT AZIMUT DES « RECTEURS »MILITANTS DE SA CAUSE..N AYANT PLUS RIEN A DISTRIBUER ET COMPTANT SURTOUT SUR L AUTORITARISME NOS DIRIGEANTS JOUENT SUR LE TERRAIN LE PLUS PROPICE POUR SOLIDARISER LA SOCIETE VERS LE CHANGEMENT..AINSI A DEFAUT D AVOIR UNE ELITE POUR LE FAIRE LES GOUVERNANTS CONTRIBURONT A LEUR PLACES ET CA SERA LE SOUHAIT DE TOUT LE MONDE……

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • akim
    2 décembre 2015 at 19 h 09 min - Reply

    L’état est au service du peuple.Ceux qui se permettent d’agresser le peuple doivent s’en aller.Le peuple votera et dira non à ces responsables indignes.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • rachid dahmani
    3 décembre 2015 at 8 h 06 min - Reply

    Bonjour à tous,

    On écrit beaucoup un peu partout chez nous en Algérie et même ailleurs sur l’Algérie, nos compatriotes expatriés… mais la situation chez nous se résume en fait à très peu de choses. On n’a point besoin de faire des récits explicatifs de notre situation et de celle du pays. Le titre de cet article (ou du mois juste son début « Émeutes violentes » devrait suffire à comprendre le malaise du pays. Alors, il y a Émeutes à la SNVI comme le rapporte cet article, il y a eu aussi Émeutes à Dergana et dans d’autres localités encore…en bref il y a Émeutes en Algérie à cause de la loi de finance 2016, à cause de ceux qui l’ont élaborés, ceux qui l’ont voté en assemblée, celui qui va la signer…etc en bref, il y a des Émeutes à cause de ces clans qui tiraillent le peuple pour se partager la rente. Voila pourquoi il y a Émeutes. Sauf que, des Émeutes ponctuelles n’apporteront rien du tout et elles sont vite réprimandées par un pouvoir aguerri à ce genre de situation. Jusqu’à quand?
    là est la question. la réponse se trouve chez le peuple. Bonne journée à tous.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • SI SERIR TAHAR
    3 décembre 2015 at 13 h 10 min - Reply

    « Attaquer le plus faible, c’est la force du lâche.»
    Citation de Paul Valéry ; Mauvaises pensées et autres (1942)
    Il y a des algérien(ne)s qui ont du mal à boucler leurs fins de mois, des algérien(ne)s qui ont de très faibles revenus ou pensions et un nombre important sans retraite ni revenus.
    Aujourd’hui, après plus de 53 ans d’une gestion catastrophique des affaires de notre chère patrie par des oligarques incompétents sur tous les plans, l’oligarchie algérienne a choisi de prendre dans les poches des couches les plus pauvres et des faibles, je veux dire voler encore et encore le peuple au nom de la « rigueur économique ».
    C’est insultant vis à vis du peuple algérien et tous les gens qui travaillent dur, survivent et qui partent tous les jours travailler dans des conditions insupportables. Et ceux qui demandent que l’on se sert la ceinture sont les mêmes qui volent, qui assassinent, qui maltraitent, qui organisent la corruption, le pillage, le favoritisme et bien sûr qui se votent des trains de vie et des avantages d’une autre époque.
    On doit savoir que le coût annuel du président, ministres, Walis, chefs de Daïra, collaborateurs, sous-traitants, sénateurs et députés représentent à eux seuls la moitié de toutes les dépenses , vous y ajoutez tous les autres élus en fonction, en plus vous y ajouter tous les anciens à la retraite qui reçoivent une retraite plus que confortable, la somme devient plus que considérable.
    Oh! Combien de milliardaires qui viennent de nulle part.
    Oh! Combien de milliards volés.
    En plus de cet aspect financier, il y a un cumul des moyens, les facilités d’accès aux services publics et la gratuité, appartement gratuit, une voiture, en plus de tous les avantages accordés aux enfants des l’oligarques.
    Tous les oligarques et leurs proches vivent confortablement sur le dos du peuple algérien, avec leurs salaires exorbitants en plus des milliards volés, corruptions, les affaires, des impôts jamais payés. Donc, le seul moyen pour changer les choses c’est une révolution pacifique. En effet, pour mettre fin à cette mascarade, toutes ces injustices. Car, tant que le peuple laisse faire, ça continuera.il faut réagir et prendre les choses en mains pour que ça change et vite.
    Bravo pour votre mobilisation, continuez à partager : les oligarques ne toucheront pas à leurs avantages que si nous montrons que nous réclamons avec force la justice sociale.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos