Édition du
5 December 2016

Le régime actuel est un danger mortel pour le pays.

Algerie pays stableAli Benouari

In Facebook

N’en déplaise à Sellal, Ouyahia et les thuriféraires du régime, ce qui se passe au Venezuela annonce bel et bien ce qui va arriver à l’Algerie. Ils croient que le pays est protégé par ses 140 milliards de dollars de réserves de change, mais ils se trompent lourdement.
Voici pourquoi: ces réserves, loin d’aider le pays, vont servir à prolonger la durée de vie du régime. Et cette survie artificielle, qui peut durer 3 à 4 ans, va creuser encore plus les déséquilibres structurels de l’économie algérienne et aggraver les inégalités sociales. Au final, l’économie du pays sera encore plus dépendante qu’aujourd’hui des importations et son retard deviendra irrattrapable.
Entre-temps La population se sera accrue. Elle elle aura doublé en un quart de siècle, sans qu’elle n’ait été préparée à produire des richesses renouvelables.
Il faudra aussi tenir compte des autres méfaits du Système en place.
Ce Système ne produit pas les cadres dont le pays a besoin, et fait fuir le peu qu’il possède. Il dégrade sans cesse l’environnement et le cadre de vie des algériens. Il aggrave le déséquilibres entre les régions et développe des rapports de plus en plus conflictuels entre les citoyens. Sur le plan social comme sur le plan la non-gestion de l’identité amazigh.
Sur le plan régional ce n’est guère mieux. Le pays n’a jamais assumé les responsabilités qui découlent de sa situation géostratégique particulière. De là découle le non-développement de nos échanges avec nos voisins. Une politique qui nous coûte plus que des points de croissance.
A ce sujet, il faudra observer de près les avancées économiques spectaculaires du Maroc voisin et ses conséquences au plan de notre stabilité et de notre sécurité dans les années à venir.
Oui, il ne faut pas se leurrer. Le régime actuel est un danger mortel pour le pays.
Ceux qui, au Gouvernement, se félicitent de l’aisance financière actuelle, portent une lourde responsabilité devant l’Histoire.
Jamais la science prospective n’aura été aussi précieuse. Ni aussi peu sollicitée.


Nombre de lectures : 3455
17 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • zemouli
    17 mai 2016 at 14 h 28 min - Reply

    Bjr a tous
    un régime arrogant dont la survie va faire encore plus mal au pays ; régime apprenti sorcier qui n écoute que lui même; mu par des intérêts sordides et qui n accepte de solution que la sienne. Question déjà posée par un internaute : comment le chasser
    car ce n est qu ce qu il mérite
    Slts

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

  • rachid dahmani
    17 mai 2016 at 14 h 30 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Voila plus de cinquante ans que ça dure et apparemment le régime a la peau dure. Il s’est donné aussi un surnom, il se fait appeler H’mida. C’est lui joue et c’est lui qui pointe. Gageons qu’on ne le battra jamais, du moins jamais à court et moyen terme. Bonne journée les amis.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • djamel
    17 mai 2016 at 15 h 04 min - Reply

    En effet l’environnement se dégrade sans cesse et au lieu d’apporter les solutions idoines les responsables à tous les niveaux optent pour la politique de l’autruche. Ces derniers jours à Bejaia des citoyens ont carrément fermé le seul CET de la wilaya. Comme solution les responsables n’ont pas trouvé mieux que de décider la réouverture de l’ancienne décharge sauvage. La question qui se pose comment les responsables pour arrêter une manifestation pacifique ils font appel aux forces de sécurités Et face à des voyous ils laissent faire et pire ils prennent des décisions qui vont à l’encontre du bon sens. La région de Bejaia est devenue une décharge à ciel ouvert. Il n’y a pas un seul endroit qui est épargné. L’incivisme + l’indiscipline + le manque de savoir vivre + l’impolitesse + le laisser aller = ……….

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 12

  • Amar
    17 mai 2016 at 16 h 36 min - Reply

    oui en effet ils portent une lourde responsabiliste dans l histoire comme l ont portee leurs predecesseurs qui n ont pas pu et voulu laisser emerge une societe capable de prosperer , de s epanouir une societe ou tout les algeriens sans exceptions puissent trouver le cadre de leurs epanouissement …une societe ou le mot personnalite a son sens …..une societe ou la representation populaire soit un rempart contre toutes les derives totalitaires a l image du bresil qui n ont pas fait de cadeau aux corompus………une societe digne de ses chouhadas …une societe qui sait dire non aux derives….une societe en mesure de faire emerger une elite et en mesure de la proteger et non de l abondonner comme nous l avons fait au GRAND COMBATTANT DES MAGISTRATS FAUSSAIRE NOTRE CHER MELLOUKI………UNE SOCIETE VRAIMENT ALGERIENNE!!!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

  • hamdane
    17 mai 2016 at 16 h 55 min - Reply

    Après le témoignage de Monseiur Belaid ex 1èr Ministre ; on peut déduire que l’algérie est une propriété Privée, donc vous multipliez le cas Rebrab par 5000000 gros fortunés je ne parle des simples c’est à dire ceux qui ont volés l’équivalent dune villa voiture petit immeuble, et si j’ajoute les simples on peut poser cette question ; les recette d el’algérie sont -ils celles que le pouvoir nous fait croire, moi entant q’espert je dirais non, le chiffre de 11000 milliards de dollards est dépassé depuis l’arrivé de notre président le pire dans tous ne sont pas concsient de ce qu’ils ont fait.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

    • batni
      18 mai 2016 at 0 h 46 min - Reply

      Belaid Abdeslam représente ce que l’Algérie a enfanté de pire. C’est l’hôpital qui se fout de la charité. Le désastre actuel provient des politiques appliqués par ce triste sir sous la gouverne d’un apprenti sorcier appelé De Bernis.

      Mes respects,

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • Dria
    17 mai 2016 at 18 h 32 min - Reply

    Certes la science prospective n’a jamais étè aussi précieuse mais ce qui nous manque le plus c’est une science introspective qui fera bouger nos consciences et de là notre volonté pour faire bouger les choses dans le bon sens.

    Le « Tout va bien madame la marquise »
    n’est pas exclusivement l’apanage du pouvoir en place ; une bonne partie du peuple semble y adhèrer également en se voilant la face en s’efforcant de croire les boliments de nos dirigeants; la réalité est dure et certains préfèrent croire au mensonges que d’entendre une réalité amer …

    Mais bon dieu va ton continuer a tirer la sonette d’alarme au lieu de se mobiliser et contre carrer ces usurpateurs et vendeurs de rêves qui continuent de nous mener en bateau tout en continuant de se remplir les poches.

    N’ya t il pas un moyen pacifique afin d’y remédier a la situation ; faut il attendre l’impact pour confirmer les données de la science prospectives et pleurer notre sort a ce momment;

    Nous pensons que nous sommes de bon encaisseurs et qu’a force de subir on deviendra plus fort avec le temps ; or tout encaisseurs subit des dégâts qui ne sont pas visibles le plus souvent. Puis subir sans réagir équivaut a obéir sans réfléchir …c’est le morphotype de l’Algérien le plus répandu chez nous.

    Récapitulant : si la plupart des observateurs disent que les voyants sont « au rouge » et si la plupart d’entre nous admettent qu’il n’ ya qu’une solution et qu’il faut que « sa bouge » .

    Une équation simple mais comme arrive plus a réfléchir et on continue d’obéir …en bon citoyens on payera les vignettes ; les contraventions ; les quitances d’électricité de gaz d’eau avec les augmentations …

    On boycottera les Urnes des présidentiels du sénat de l’APN mais on obeira a toutes les lois sclerates qu’ils nous balancent …

    On est n’est pas tous égaux devant la justice ni devant la loi mais on obéit tous a ces injustices …

    Nous sommes devenus bête et discipliné

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 8

    • rachid dahmani
      18 mai 2016 at 8 h 43 min - Reply

      Bonjour DRIA,

      Il est clairement établi depuis cinquante ans que le seul remède est une révolution en bonne et due forme. Cela passe nécessairement par la décapitation de la tête du système et de toutes ses tentacules. ça prendra du temps mon ami, toutes les démocraties se sont quasiment érigées dans la douleur, c’est un passage obligé. La nature de l’homme est une et une seule. bonne journée l’ami.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 12

      • Ali
        18 mai 2016 at 11 h 57 min - Reply

        Bonjour Rachid
        La force de ce régime réside dans sa capacité d’avoir corrompu toute la société ou presque.
        Rien de bon n’émanera de notre société tant qu’elle n’aura pas la noblesse d’esprit de combattre le mal où qu’il soit.
        Pour cela un très long travail de fourmis, par notre élite militante, est une obligation.
        Rien que notre récente histoire est pleine de leçons à apprendre.
        Il faut cependant être très vigilant, pour ne pas tomber dans les mêmes erreurs qui ont sapées les énormes sacrifices de nos chouhadas.

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 13

  • Farid
    18 mai 2016 at 7 h 34 min - Reply

    L’Algerie n’a jamais été différente en terme d’economie rentiere basee sur les resources petroliereset gazieres versus l’inegalite sociale, meme durant le temps ou Boulanouari etait un haut responsable et durant le temps ou Belaid abdesslam etait 1er ministre, rappelez vous l’affaire Elpasso qui a rempli les poches de Belaid et Ghozali les deux inseparables, et les autres affaires impliquant quasiment tout le monde, je m’etonne lorsqu’ils parlent de binationalité par ex alors que Boumediene lui meme etait marrie a une franco-algerienne de mere suisse et naturalisee francaise, ca a toujours ete ainsi depuis 1962, seule difference est qu’avec ceux la les sommes volatilisees sont cosmologiques ( centaines de millions de $ voir de milliards de dollars, c’est tout et avec l’immaturite du peuple ils continueront jusqu’a ce qu’il n’y ait plus rien.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 8

  • djelloul habib
    18 mai 2016 at 16 h 03 min - Reply

    J’ai entendu récemment l’auteur de cet article lancer un appel à l’armée pour mettre un terme à cette situation;l’intention procède sans doute d’une intention sincère mais est ce vraiment la bonne solution? et n’est il pas trop tard au vu de l’état de pourrissement irréversible qu’a atteint l’état,régime et société ? Car enfin,soyons lucides, de quel « peuple » parle-t-on? Laissons de côté l’oligarchie qui se sucre en milliards de devises,leurs obligés directs: ministres ,walis ,commis de l’état.Et le reste,les obligés des obligés:les sous fifres qui sévissent dans les innombrables rouages d’une bureaucratie tentaculaire,les trabendistes de tout acabit. Cela en fait du monde!En sus,la masse des redevables envers le système:les « ansejs », »angem »,les logés »sociaux » prompts a déployer les portraits de Bouteflika dés leurs demandes satisfaites. Et le résultat est proprement catastrophique:
    Désertification de l’intérieur et du sud.
    Bandes côtière surpeuplées et ses conséquences:
    Apparition de sous classes d’hominidés: Homo Détritus_Homo Destructus_Homo Prédatus robuste
    et leurs acolytes Prédatus habilis etc,etc…On en juge par les comportements de tous les jours.
    Et les Homo Sapiens ,me diriez vous? Eh bien ,ils sont noyés dans la masse.Désolé DRIA ,
    Rachid Dahmani a quelque peu raison!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 16

  • Mounir
    19 mai 2016 at 15 h 41 min - Reply

    Quant-on a à faire a ce genres de personnages Musulmans ou pas in the World » menteurs, corrompus, mal honnêtes, traitres Fourbie fourmie incultes et tous ce qu’on veut…on peut alors conclure que nous Bons Musulmans ni extrémiste ni fanatique je veux dire des bon Musulmans on est alors la Nation Préféré chez Dieu allah entre autre le peuple élu,
    car dieu dans le coran : Kount’m Khayrou amtine oukhrijate li nasse, tanhouna ani el fahacha i wa el mounkari wa taâmourouna bi el adli wa el ihassane je traduit ; Vous étiez la nation préféré parmis les autres natios ou peuples, Vous interdisiez les pêchés et le mal faisance , et vous ordonnez le recours a la justice et le bein faisance. « sadak allah el adime.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

  • ExAlgerien
    19 mai 2016 at 23 h 10 min - Reply

    Bonjour

    Un si beau pays entre les mains de  »destructeurs », péchant par excès, en croyant bien construire cette Algérie, notamment les habitations AADL, sociales, promoteurs, métro, tram, autoroutes etc. dans une anarchie dépourvue de toutes études à moyen et long termes comme ça se fait dans les pays qui se respectent.Massacrant au passage les terres agricoles, le manque de respect du caractère urbain des nouvelles et anciennes cités, la mauvaise finition des travaux qui ne finiront jamais. Tout ça, bien entendu, se réalise dans le cadre du programme de fakhamatouhou pour montrer au petit peuple que là haut ça travaille mais en réalité les dividendes en font bénéficier le même cercle c.a.d les  »destructeurs » dont leur souci majeur est d’amasser autant d’argent que servir leur pays et ceci par médiocrité et inconscience qu’on appelle aujourd’hui médiocratie institutionnelle.
    Il nous reste qu’à lutter par la pensée, le stylo, le verbe, le comportement, le civisme pour faire barrage à cette régression rampante et venir à bout de ce système malfaiteur pacifiquement.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 9

  • djelloul habib
    20 mai 2016 at 17 h 33 min - Reply

    @ exAlgérien
    C’est exactement par le civisme de chacun, tous les jours,dans tous les domaines de la vie quotidienne qu’on arrivera a nous débarrasser de ces gangsters.
    Cela parait puéril,mais a la longue,cette volonté de rédemption en quelque sorte leur fera peur.Nul besoin d’exposer nos enfants!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

  • Sid Kaci
    31 mai 2016 at 11 h 24 min - Reply

    Je voudrais commenter la phrase suivante : « Ils croient que le pays est protégé par ses 140 milliards de dollars de réserves de change, mais ils se trompent lourdement ».Il faut interpréter correctement le message de Sellal qui a déclaré qu’on peut tenir 2 à 3 ans avec les réserves de change. Que diriez si votre médecin vous disait « il vous reste 2 ans à vivre » ?
    Le message du Clan est destiné à nous faire peur pour qu’on accepte les solutions qui, à mon avis, impliquent le retour de Khelil aux affaires.
    Beaucoup de questions concernant Chakib Khelil turlupinent les Algériens. Pourquoi prend-il, à l’âge de 76 ans, le risque de faire de la politique en Algérie au lieu de profiter de ses millions avec sa famille dans les iles caraïbes ou ailleurs?
    La réponse s’inscrit dans la logique du complot contre l’Algérie. Chakib Khelil n’a pas été admis à la retraite par ses parrains américains car il doit terminer sa mission qui consiste à privatiser le secteur des hydrocarbures avant de livrer l’Algérie au FMI.
    Il ne faut pas oublier que Khelil est à sa troisième mission en service commandé, la première étant le plan Valhyd qui devait épuiser nos réserves en 2005.

    Chakib Khelil est celui qui gère la distribution d’un butin de corruption de plusieurs milliards de dollars (comptez vous-même: environ 200 millions de dollars avec Snam auxquels Il faut ajouter les 3% de commissions associés aux marchés attribués à une vingtaine d’autres sociétés, sans oublier BRC et les actions d’Anadarko). Son retour est loin d’être une diversion, c’est au contraire une pièce maitresse dans l’échiquier du complot contre l’Algérie. La raison est très simple : il est le seul à avoir la connaissance technique et juridique de la suite à donner aux outils de privatisation du secteur de l’énergie qu’il a mis en place dans la loi 2005 (à travers notamment l’Agence Alnaft). Ces instruments juridiques renforcés par la loi de finance 2016 vont bientôt cautionner un vaste programme d’endettement externe et de privatisation du secteur des hydrocarbures qui fait partie de la feuille de route du clan présidentiel.
    Khelil est le seul à promettre le bien être quotidien sans aucune mesure d’austérité, en avançant qu’il a la solution pour « redresser la situation économique du pays ». Chakib Khelil a déclaré qu’il faut rompre avec les discours pessimistes : « Au pire, il y a l’endettement extérieur » dit-il. Il reprend intégralement le message du FMI.

    Il sera présenté comme le sauveur en mesure d’obtenir des lignes de crédit de plusieurs dizaines de milliards de dollars sur dix ans. Ces prêts seront consentis à l’Algérie par les milieux de la finance internationale en échange d’un nouveau cadre législatif favorable aux multinationales dans le domaine des hydrocarbures.Bloomberg a rappelé dans une récente interview que Chakib Khelil a « tenté de rendre l’amont pétrolier algérien plus attractif aux investisseurs étrangers et que l’ex-ministre algérien appelle à octroyer des participations majoritaires aux étrangers … ».
    Le Président de l’immobilisme destructeur restera sur son trône jusqu’à la fin de son mandat si sa santé le permet. La nomination de Chakib Khelil en tant que Chef de gouvernement va donc dépendre de l’évolution du bulletin de santé de Bouteflika.
    Il reste un obstacle important : il faut museler les médias et les partis hostiles afin de créer les conditions permettant d’imposer cet illustre hors-la-loi international comme Chef de gouvernement. Une fois à ce poste, Chakib Khelil pourrait se prévaloir d’être le candidat à la succession en cas d’élection présidentielle. S’il y a du « grabuge » au niveau de la population, il y aura toujours la possibilité de recourir à la technique du conflit de basse intensité pour instaurer l’Etat d’urgence.

    Tant qu’elle conservera ses acquis, la population algérienne ne bougera pas. On se rappelle que personne ne s’est opposé à la loi scélérate sur les hydrocarbures en 2005.
    Mais ce qu’on ne vous dit pas, c’est que le tandem Bouteflika-Khelil a pratiquement réussi la mission sur laquelle il travaille depuis 1999 : épuiser rapidement les réserves d’hydrocarbures sans assurer une transition énergétique. Contrairement au Venezuela, à l’Irak et à la Lybie, l’Algérie ne sera pas solvable dans moins de dix ans car elle n’aura plus rien à exporter. C’est là que se trouve le véritable danger mortel.

    Sid Kaci (réf. le complot de Sid Kaci 06 avril 2014)

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

  • Afriman
    2 juin 2016 at 16 h 57 min - Reply

    « Oui, il ne faut pas se leurrer. Le régime actuel est un danger mortel pour le pays. »
    En 54 ans d’indépendance,l’Algérie a réussi l’échec.Il y a des pays autoritaires mais qui ont une économie performante.En Algérie,le despotisme oriental incarné par un pouvoir militaro-policier a réussi l’exploit de faire de ce pays,ce qu’aucun complot étranger n’aurait réussi.
    Le modèle jacobin français « copié-collé » avec la démocratie et l’Etat de droit en moins,a détruit l’âme des peuples d’Algérie.On est passé du socialisme de la mamelle au capitalisme sauvage,d’un enseignement performant à une école sinistrée.Il a raison M. Benouari,l’Algérie est condamnée à importer ses cadres et ses experts des pays voisins,l’arabisation de l’enseignement est une catastrophe.Le Titanic Algérie navigue à vue,sans pilote à bord.La clique au pouvoir n’a ni vision,ni intelligence,ni compétence pour redresser un pays qu’ils ont défiguré et ridiculisé aux yeux du monde entier.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • kaddour
    5 juin 2016 at 0 h 48 min - Reply

    La force de ce régime réside dans sa capacité d’avoir corrompu toute la société ou presque.

    On ne peut être plus éxact

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos