Édition du
5 December 2016

Ce pays n’est pas peuplé d’esclaves idiots.

Sellal boko kalamFerhat Ait Ali
In Facebook

Le premier Ministre qui manifestement a pris gout aux déclarations aussi cocasses dans leur sémantique que dans leur contenu profond, vient d’annoncer que l’état ne prendra plus en charge le Déficit de la CNR.

Alors question à deux dinars dévalués qui ne valent même plus un sou des années 80, qui prendra en charge ce déficit? Dieu, le peuple au chômage ou celui dont tous les salaires réunis ne pourront pas combler la moitié des pensions à verser?

Il se trouve que le DG de CNR a annoncé que les Besoins de cette caisse seront de 1100 Milliards de dinars au 31/12/2016 pour 2.8 Millions de pensionnés.

Il se trouve aussi que les recettes actuelles de la CNR à partir des cotisations ne dépassent pas les 500 Milliards de dinars, pour des salaires cotisables de 3600 Milliards de dinars.

Il se trouve aussi, que le Gros des cotisants sont des fonctionnaires, et le gros des pensionnés aussi, surtout les plus gros pensionnés du FSR.

Mais il se trouve que par la même occasion, parmi ces cotisants il ya une masse salariale d’environ 400 milliards de dinars, concernant quelque 500.000 Militaires qui eux cotisent pour leur propre caisse, qui n’a rien à voir avec la CNR.

Et tout le reste de ce beau monde réuni, ne peut offrir à la CNR que ces 500 Milliards de dinars annuellement, y compris avec les parts patronales.

Pour affronter ce montant rien qu’avec les cotisations, il faudra bien trouver l’équivalent de six fois sont Total en salaires cotisables majorés de 26% en parts patronales, soit l’équivalent de 7500 Milliards de dinars ou la moitié du PIB en salaires déclarés et quelque chose comme 17 Millions de salaries déclarés là ou il n y en a jusque là que 6.5 Millions.

Or si on en croit l’ONS, le Taux de chômage est de 9.9% avec 1 Millions de chômeurs sur 12 Millions, censées être toute la population active du pays.

Il y a donc cinq millions d’individus aptes à l’emploi dans le pays d’après l’Ons que d’employés à trouver pour le premier ministre afin de payer les cotisations.

Nous savons tous que notre pays est aussi bien querelle avec les chiffres qu’avec la rationalité tout court.

Mais cette fois, la coupe est pleine, ou ces gens sont profondément débiles, ou ils nous prennent pour des gogos et considèrent qu’ils peuvent lâcher n’importe quoi, n’importe quand, n’importe comment et n’importe ou, sans que cela ne prête à conséquence.

Mais une chose est sure, monsieur le premier ministre, votre trésor public ou privé, considérez le comme vous le voulez, paiera ce déficit au dernier sou, et continuera à verser les retraites, sans réduction ni retard.

Parce que dans le cas contraire, non seulement personne ne cotisera plus un sou à quoi que ce soit dans le pays, parce que personne ne cotise à des trous noirs géré comme des bien privés par certains saprophytes génétiquement modifiés en bureaucrates prédateurs, mais aussi et tout simplement, parce que l’arrêt de cette caisse, signifie tout simplement le début d’un séisme socio politique comme vous ne pouvez pas l’imaginer, et qui emportera une bonne fois pour toute l’édifice de combines et d’improvisations suicidaires que vous appelez un état,

Aucune menace ni interne ni externe, vraie ou préfabriquée, ne fera avaler aux millions de familles qui vivent de ces retraites la continuité de vos privilèges et combines et la fin de leur pitance, en vous admirant faire comme si de rien n’était.

Pour trouver les 75 Milliards de dollars de salaires aptes à couvrir ce trou bizarre, dans une caisse au fonctionnement tout aussi bizarre, il ne faut pas rêver surtout dans l’état actuel du pays sous votre gestion digne de gaston lagaffe, par contre pour trouver les six milliards manquants à cette caisse, vous pouvez dors et déjà réduire certains salaires et indemnités indues et immorales dans certains secteurs de votre supposée administration aveugle et incompétente.

Je suis sur qu’en limitant les salaires à 150.000 dinars pour le plus haut, soit 8 fois les SMIG comme dans tous les pays qui se respectent, on verra fondre aussi bien la masse salariale de votre budget de fonctionnement intenable, que le déficit de cette caisse par la réduction de certaines retraites qui vu les résultats passés et présents de leurs bénéficiaires sont tout simplement indécentes.

Si vous ne le faites pas par vous même, ce qui vous sera comptabilisé parmi les causes de circonstances atténuantes de votre gestion calamiteuse, la population se chargera bien de la faire à sa manière.

Et vous savez bien que les populations ne savent pas faire justice, elle savent juste se faire vengeance, quitte à le payer très cher, mais pas aussi cher que de se voir piller et insulter tous les jours que dieu fait par une véritable entreprise de malfaisance qui n’assume même pas ses actes.

Vous ne devez pas le deviner, mais ce pays n’est pas peuplé d’esclaves idiots, et l’avenir du pays repose sur les épaules des petits fonctionnaires et employés actifs ou retraités, dans tous les corps y compris répressifs, et vous risquez plus à les provoquer qu’à vous occuper de vos congénères des sphères supérieures, qui n’ont ni le nombre, ni les capacités physiques ni même le courage morale de faire quoi que ce soit sans ces petits.

Et le jour, venu, les petits seront tous du même coté, quelque soit la chanson que les gris matous miauleront pour s’accrocher au dos de certains d’entre les humbles.

Un état ne sert pas à foutre les gens dans la merde et à flotter au dessus du lot, mais à se démerder à leur place pour gérer ses propres gaffes, ceci même quand il est composé d’élus ce qui n’est pas votre cas.

Alors démerdez vous, car c’est vous qui étés dans la merde au cas ou vous penseriez le contraire, trouvez la solution comme vous avez crée le problème, sinon Aléa jacta est e vae victis.


Nombre de lectures : 1508
3 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • rachid dahmani
    31 octobre 2016 at 8 h 19 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Voila un discours à prôner partout dans le pays…sauf qu’à la fin je n’aurais pas dis à la marabounta qui nous gouverne « démerdez vous »… j’espère que ce pays non peuplé d’esclaves idiots fera en sorte de vous démettre de là où vous êtes et peu importe la manière quoique je pense savoir laquelle il va utiliser. En vérité, la merde n’est pas uniquement dans la CNR et en toute logique Mr Ferhat Ait ALi aurait du ajouter que la merde crée par la marabounta qui nous gouverne est partout dans tout le pays, dans tous les secteurs. Et dans chaque secteur on pourra faire une démonstration chiffre à l’appui, comme pour le cas de la CNR, et arriver au résultat que les incompétents qui nous gouverne ont foutu la merde partout. Résultats des courses, il ne faut surtout pas s’attendre à ce que la marabounta qui nous gouverne règle les problèmes car c’est des incompétents par définition. Du fait qu’il n y a plus de rentrées d’argent comme avant il n y a plus de solutions dans leurs cervelles. Donc, si la marabounta qui nous gouverne tente de résoudre ces problèmes ça sera au détriment du peuple et dans ce cas Mr Ferhat Ait Ali aura raison de dire que la manière de résoudre les problèmes sera celle de se faire vengeance ne sachant faire justice. A bon entendeur la marabounta…les salariés vous sont tout ouïe. Bonne journée à tous.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • amar mokhnache
    31 octobre 2016 at 11 h 44 min - Reply

    medelci dans l affaire el khalifa a declarait qu il etait « bete » …il a mis la banque d algerie sous l autorite du pouvoir politique mais il n a pas pris les responsabilites que lui imposait ce de devoir…SIDI SAID en tant que president des conseils d administration des caisses d assurances et de retraite a PRIS DES DIZAINES DE MILLIARS DE DINARS SANS ETUDES PREALABLES ..SANS CHERCHER A CONNAITRE LA SOLVABILITE DE CETTE BANQUE PRIVEE EL KHALIFA ET IL LUI A INJECTE CETTE COLOSSALE MASSE D ARGENT LE TOUT EN DECLARANT UN « J ASSUME » du genre circulez il n y a rien a voir…dans ce contexte evoquer les fondamentaux de la gestion de la cnas de la cnr ou meme u tresor et des banques releve de l absurde….il n y a aucune methodologie la societe cootise dans des futs troues…qui se deversent la ou le veulent les ordonnateurs ….associer la societe avant de punir les auteurs de cette faillite ne mene a rien …ils ont compte sur le baril pour tout assainir et ce baril la leur a fausse compagnie….qu ils se demerdent….

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • Belkacem
    12 novembre 2016 at 19 h 27 min - Reply

    Message destiné @ Ferhat Ait Ali : Avant toute chose, permettez-moi de vous présenter toutes mes sincères salutations tout en vous remerciant pour le contenu de votre contribution qui reflète la dure réalité que, malheureusement, beaucoup parmi nos compatriotes semblent ignorer ou feignent regarder ailleurs pour ne pas affronter la dure réalité et la situation cauchemardesque qui pèse sur nos têtes telles une Épée de Damoclès.
    Je ne vous cache pas que, à maintes reprises depuis le 30 Octobre qui est la date de mise en ligne de votre édifiante étude, je n’ai même pas pris la peine d’y jeter, ne serait-ce qu’un rapide coup d’œil. En lisant le contenu époustouflant de votre cinglant constat, je ne peux que vous exprimer toute mon admiration quant aux vérités mortelles que vous aviez énumérées concernant l’avenir de la CNR et les causes de sa cauchemardesque situation financière.
    Et je ne vous cache pas que, parce que ma pension est la seule et unique rentrée financière sur qui je peux compter pour survivre et ne pas être obligé de mendier de quoi nourrir ma famille, le contenu de votre magistrale étude m’a tout simplement alarmé. Les chiffres que vous aviez cités et les jours sombres qui attendent la CNR sont plus qu’un cri d’alarme, c’est un véritable avertissement que vous avez adressé et aux responsables de cette Caisse et aux misérables retraités que nous sommes. (Bien que je sois croyant en la Puissance d’Allah qui détient toutes les clefs des richesses, je trouve qu’il est inutile de m’attarder sur les chiffres parce qu’ils me donnent le tournis et ça m’angoisse.)
    Sachez aussi, cher compatriote que je suis un vieux retraité des années 1998 qui est parti avec une misérable pension après avoir donné 32 années de ma vie pour me retrouver vivant avec une retraite si maigre que j’ai toujours peiné à joindre les deux bouts avec une famille nombreuse et des Parents malades et totalement dépendants de ma maigre allocation mensuelle qui frise l’indécence puisqu’elle n’était guère supérieure à une aumône qu’on aurait donnée à un mendiant.
    Aujourd’hui, alors que je suis au crépuscule de ma vie et que je suis un double malade chronique, il m’arrive de comparer ma misérable pension avec celles de mes collègues qui sont partis à la retraite après avoir bénéficié des nombreuses grosses augmentations de salaires qui leur furent accordées dans le cadre de l’achat de la paix sociale alors que je devais me contenter des modiques augmentations annuelles qui passèrent de 5 % à 2,5 % pour cette année, une véritable insulte pour ceux qui ont des pensions similaires à la mienne.
    Avant de vous quitter, je ne manquerais pas de vous dire que je ne suis pas d’accord avec vous lorsque vous proposez de limiter le plafond des retraites à HUIT fois le SMIG ; ce sera toujours les gros salaires qui bénéficient de grosses pensions et je trouve que c’est INJUSTE de continuer de pénaliser les PAUVRES qui sont toujours obligés de « VIVRE » comme des mendiants. Je propose que ce plafond soit fixé à TROIS fois, ou au pire, à QUATRE fois le SMIG.
    J’aurais bien voulu en dire plus sur cet intéressant sujet d’actualité, mais je vois que mon commentaire a pris des proportions interminables et je préfère me contenter de ces quelques lignes en espérant avoir apporté ma modeste contribution à ce sujet qui concerne des millions de mes compatriotes qui s’accrochent à leur misérable pension comme un naufragé s’accrocherait à une bouée de sauvetage ou à une branche d’arbre en perdition dans une mer houleuse. Merci d’avoir pris le temps de me lire et encore merci pour la teneur de votre contribution. Votre compatriote et éternel révolté contre les forces méphistophéliques Belkacem.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 14

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos