Édition du
25 February 2017

IL NE MEURT PAS !

combattre le régime ou la patrie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce texte est dédié à la mémoire de Mohamed Tamalt, à Hassan Bouras, condamné récemment à un an de prison ferme, à tous les détenus d’opinion, à tous les opprimés et à tous les esprits épris de vérité, de justice et de liberté…

________________

Il ne meurt pas

Celui qui dit la vérité

Même si la mort Lui ôte la vie

Il ne meurt pas

Le combattant qui jamais N’accepte de vivre asservi

Il ne meurt pas

Celui qui fait de son honneur

Le sens de tous ses combats

Il ne meurt pas

Celui qui refuse les honneurs

Et la danse de « la musique aux pas »

Il ne meurt pas

Celui qui sait pleurer

Des larmes de tous les opprimés

Il ne meurt pas

Celui qui sait rendre le sourire

Aux espoirs humains réprimés

Il ne meurt pas

Celui qui se bat en poète

De l’Amour de son pays

Il ne meurt pas

Celui qui fait de la défaite

Une arme devant le déni

Il ne meurt pas

Celui qui se fait petit

Devant la grandeur de son peuple

Il ne meurt pas

Celui qui jamais ne renie

Les rêves des siens qui le peuplent

Il ne meurt pas

Celui qui jamais n’oublie

D’où il vient et où il va

Il ne meurt pas

Celui qui sait résister

Quand l’oubli souffle à tout va

Il ne meurt pas

Celui qui vit le NON

A toute forme de trahison

Il ne meurt pas

Celui qui offre une vie nouvelle

Aux rêves millénaires de ses ancêtres

Il ne meurt pas

Celui qui nous renouvelle

En nous rappelant le printemps de notre être

Alors, toi le condamné

Pour tout ce que nous sommes

Rassure-toi que devant tes geôliers

Qui sans cesse te somment

De te soumettre

A la folie de leur fureur

Tu es la dignité

Et eux le déshonneur

Reste fidèle à ce que tu es

Et tu vivras !

Hacène LOUCIF.


Nombre de lectures : 1994
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Photos et Dessins

Congrès du Changement National