Édition du
28 April 2017

La mentalité du rond-point

Biberon pour adulte immature

Rien de plus dramatique que d’imaginer le cerveau des Algériens comme un grand rond-point au milieu d’une autoroute. Et ce serait encore plus catastrophique de se rendre compte que cette autoroute n’est autre que celle de l’Est-Ouest, terrible !

On peut bien rajouter à «cette sauce imaginative» le fait que, par un concours de circonstances inattendu, un concert de klaxons et de vivats annonce le passage «triomphal» du cortège de Amar Ghoul, venant d’Oran et se dirigeant droit vers la Grande Mosquée d’Alger. Imaginez un instant pourquoi ?

Ça fera rire sans doute si l’on pousse plus loin le bouchon de la parodie ! Eh bien ! Pour inaugurer cette œuvre architecturale «religieuse» mise au monde par les Allemands, les Canadiens et les Chinois afin que nous puissions accomplir nos pieuses prières dans la sérénité. Et, en même temps, «tester» l’horreur des glissements de terrains, des dos-d’âne et des nids-de-poule tout au long de sa trajectoire !

Le rond-point en Algérie, c’est tout ça en fait : un entrelacs de contradictions qui nous tient en haleine entre la réalité et l’imaginaire, le vrai et le faux, l’orgueil et la bassesse ! Mélange toxique ne nous laissant le choix, à nous Algériens, qu’à naviguer entre le pile ou face, le dégoût et la consternation, la nausée et la mort. Bref, le rond-point est un lieu «fantastique» pour qui veut comprendre quelque chose à ce qui nous arrive. On veut tous partir et s’élancer dans le marathon, mais personne n’y ouvre le bal ni sait pourquoi il tient à s’en sauver.

A la longue, on finit tous par tourner en rond, sens giratoire oblige. Cela nous procure une joie infinie. Et cerise sur le gâteau, les starting-blocks portent le signe suivant : à vos marques, prêts, «restez» ! Enfin, pourquoi devrions-nous en avoir honte, nous les râleurs? On en serait plutôt fiers même si les horizons du rond-point sont désespérément dépourvus de relief. En «losers» magnifiques, on savoure notre marche de tortue, notre immobilité.

Histoire d’un flop national qu’on tourne en prouesse. Où? Dans notre rond-point cérébral qu’on adorait tous, bien sûr, dans la réalité. C’est en somme notre seul repère qui pour chercher un hôpital ou une école, qui pour visiter un musée ou rencontrer un ami cher longtemps perdu de vue, qui pour attendre, etc.

On s’y réfère comme s’il est «l’aphrodisiaque d’un fantasme refoulé». Passion pathologique, diraient certains, narcissisme voyeur, répliquent d’autres, intersection de nos gros handicaps pour ceux qui espèrent vraiment avancer.

par Kamal Guerroua


Nombre de lectures : 2918
6 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • rachid dahmani
    22 décembre 2016 at 7 h 17 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Un rond point? pas mal trouvé Un rond point au sens giratoire obligatoire et dont la priorité à gauche n’est jamais (presque) respectée chez nous. La contradiction de la règle ou l’exception à la règle c’est comme vous voulez. Mais la règle voudrait qu’en Algérie tout soit en contradiction avec quelques exceptions à l’assertion… ou est donc l’exception à cette règle. On devra alors faire le tour indéfiniment du rond point Algérie jusqu’à ce l’inertie arrive à supplanter la gravité du trou noir qu’il y a au centre du rond point pour nous éjecter par la force centrifuge vers une destinée, peut être, plus paisible et plus bénéfique. Bonne journée à tous.




    0
    • Mohammed
      22 décembre 2016 at 13 h 02 min - Reply

      Salut tout le monde,
      Peut être,aussi,qu’on ferra du surplace éternellement..Parce que quelqu’un d’autre dit, plus haut,que tout le monde peut avoir raison c’est à dire les 40 millions d’algériens.
      Donc si on additionne toutes ces Forces Contradictoires,Personne ne Bougera..
      Est-ce qu’il n’est pas Urgent de trouver une Solution à nos Problèmes ou bien Contentons-nous de les énumérer seulement?? Ou est le Compromis dans tout cela que tout le monde chante ici??Avant qu’il ne soit trop tard;et là,il n’y aura,peut être que 2 Possibilités soit tous ces individus soient happés par d’autres Forces,soit l’Auto-Destruction ..




      0
  • setta
    23 décembre 2016 at 11 h 44 min - Reply

    et des millions de voitures qui sont stationnées sur les trottoirs des villes et des villages et nous piétons on est perdu entre chaussée cassée, pollution, étalages des commerçants, stress…. Elles sont où ces maudites autorités?




    0
    • rachid dahmani
      23 décembre 2016 at 18 h 48 min - Reply

      Bonsoir l’ami setta,

      Ce sont là les effets du trou noir massif au centre du rond point… les autorités? elles sont concentrés au sein du trou à engloutir tout ce qui peut être avalé sans réfléchir… bonne soirée l’ami.




      0
  • Malik Ait
    24 décembre 2016 at 11 h 48 min - Reply

    pays des incapables d’en assumer…




    0
  • Dziri
    27 décembre 2016 at 10 h 45 min - Reply

    Bonjour,

    Le rond-point peut être aussi ce qui nous rassemble! Tâchons à se rassembler alors pour voir de la lumière!

    Bonne année à tous




    0
  • Congrès du Changement Démocratique