Édition du
30 March 2017

Kahwat Chergui. 9h30.

Youcef L’Asnami

–          Kada ?

–          Oui Khouya !

–          C’est quoi ces élections législatives dont on parle STP ?

–          C’est pour élire des députés à l’Assemblée Nationale

–          Qui serviront à quoi ?

–          A voter des lois

–          Des lois ? Fi dzair ?

–          Enâam ihe… des lois. Chta rak hassab ? rana nel3bou ???

–          Et qui peut se présenter ?

–          N’importe qui s’il est parrainé par un parti politique important ou à titre individuel s’il recueille au moins 250 signatures d’électeurs s’il réside en Algérie ou 200 signatures s’il réside à l’étranger. Bessahe il faut qu’il soit clean. Ni condamnation ni schkoupi. 25 ans minimum d’âge et en situation régulière vis-à-vis du service militaire et bien sûr nationalité algérienne.

–          Et quels sont les partis qui participent ?

–          Ben les adeptes de la mangeoire comme d’hab : les incontournables FLN et RND puis le reste..

–          Le reste ?

–          Ensemihoumlek ?

–          Oui stp

–          MSP, PT, PNSD, FM, MNE, PJ, PED, RPR, PRA, MPA, FND, FJD, FFS, RCD…

–          Wellah on dirait des équipes de foot..

–          Enzid ?

–          Lala !  ça va . Mais ces partis existent vraiment ? Ils ont un programme ? Une vision de la société ?

–          Ça dépend. Certains ont un semblant de programme. D’autres pas du tout. Beaucoup ne s’intéressent qu’aux miettes de la mangeoire laissées par le FLN et le RND quitte à s’associer entre eux..

–          Et le peuple vote ?

–          42 %  de participation aux dernières élections législatives. Moins de la moitié de la population.

–          Pourquoi ce faible chiffre de participation ?

–          Haw peut être que  l’algérien n’y croit plus et ne se retrouve plus dans cette multiplicité de partis. D’ailleurs tu as remarqué que les partis ne sont plus identifiés en fonction de leur idéologie (capitaliste, socialiste, communiste, anarchiste, démocrate, républicain….). En général il y a des partis « islamistes », eux-mêmes très divisés et le « reste » …  des sigles… mais ils essayent quand même de s’unir. Galhoum wahad fihoum «  on essaye de se rencontrer et voir ce qu’on pourrait faire ensemble. »

–          J’imagine le pouvoir très content de ces divisions qui lui profitent. Et la participation à cette mascarade lui profite certainement.

–          Bien sûr. Mais quand tu vois ces partis parler d’alliance sans programme concret, sans vision de la société. Normalement on s’allie sur un programme de société, économique, culturel, machi une alliance de partis ou de personnes.  D’ailleurs l’expérience montre que la plupart des alliances volent en éclat après les élections parce qu’elles ne reposaient sur aucune stratégie à moyen ou long terme. On s’allie juste pour être plus fort pour se présenter et si les résultats sont décevants, et bien  echami chami ou el baghdadi baghdadi.

–          Mais pourquoi ont il du mal à afficher leur programme, leurs idées, leurs solutions aux problèmes que vit l’algérien au quotidien ?

–          Wellah Ma 3la bali.  Certains ont même osé dire que le programme sera affiché « après ». Izid ou enssamouh Said ! Peut être parce que ils n’ont pas de culture pour ça. Wella peut être qu’ils ont peur de leurs propres idées. En plus, je ne suis pas sûr qu’ils maîtrisent les données socio-économiques et culturelles du pays.

–          Bessahe pourquoi on n’a pas entendu tous ces partis lors d’événements importants qu’a connus l’Algérie : arrestations et condamnations arbitraires, les affaires de corruption, la loi des finances, notre rapport au pétrole, l’enseignement et la formation….  Ou zid ou zid…

–          Haw parce qu’il y a une limite à ne pas dépasser. Si tu oses parler vrai même en apportant des preuves sur des affaires sérieuses, ighabrou bik ou ighbrou bel parti enta 3ak…

–          Tu penses que le peuple participera plus aux élections cette année ?

–          Allahou Ya3lam… Le pouvoir est capable de tout pour inciter les gens à voter et légitimer quelque peu son existence. Mais cha3bna, malgré tout ce qu’on pourrait lui reprocher, reste éveillé. Rahe sabar pour l’instant car ses besoins de base sont assurés par la rente énergétique. Le jour wine elkerche edjou3, edgoul le Rass… Noudh !!!!

–          Une dernière question Kada STP…

–          Oui..

–          A ton avis, winta Bouteflika va parler au peuple ?

–          Tu m’aurais demandé les noms et prénoms de nos martyrs et me donner un peu de temps, j’aurai répondu. Mais à cette question…. Personne ne pourra répondre. Même Bouteflika lui-même !

 

« Le doute est un état mental désagréable mais la certitude est ridicule ». Cette citation n’est pas de Saidani. D’ailleurs wine rahe had El makhlouk ?


Nombre de lectures : 2027
2 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Belkacem
    18 février 2017 at 12 h 11 min - Reply

    Message spécialement destiné au compatriote et frère Youcef L’ Asnami : « Mon cher ami, je vous avoue qu’en lisant votre magnifique satire, un cinglant pamphlet savamment épicé et soigneusement rédigé, je me suis régalé ; c’est un véritable délice que de vous lire et c’est la moindre louange amplement méritée que je peux vous adresser en guise de commentaire.
    Votre catilinaire nous a été proposée pour servir de support à nos commentaires, mais, franchement, je ne vois pas ce qu’il soit possible d’y ajouter parce que vous avez tout dit. Encore bravo pour cet intermède ludique qui, selon moi, mérite d’être écrit en lettres d’or tant il m’a enthousiasmé et profondément réjoui, je ne vous cache que je m’en suis délecté en le lisant.
    Sachez, cher frère, que Vous avez lu dans mes pensées pour exprimer mes idées et ce que je ressentais et ce qui bouillonnait dans ma tête à propos du prochain carnaval électoral que va connaître notre pays.
    Je ne vous cache pas que j’aurais bien aimé laisser libre cours à mes pensées pour exprimer ma colère et tout mon dépit face à ce que je considère comme une provocation au bon sens, mais comme je suis parfaitement conscient que mes moyens linguistiques très limités ne m’auraient jamais permis de le faire, je me suis contenté de vous lire et vous relire pour méditer le contenu de votre cinglant article.
    Un ami à qui j’ai lu le contenu de votre article m’avait dit, je le cite : “On constate vite qu’avec de la dérision et la maîtrise de la langue de Molliere, on peut faire des miracles et c’est ce que l’auteur de cette satire a magistralement réussi à le faire.” (SIC). Je suis de son avis !
    Comme d’habitude, parce qu’il m’a paru digne de l’être, ce précieux écrit a été imprimé par mes soins et classé parmi les écrits qui, à mes yeux, ont le mérite d’être partagés et religieusement médités pour en saisir le sens profond et la portée symbolique. Encore merci pour cette pause ludique que j’ai vite fait de partager avec mes amis et mes proches qui ont été charmés par son contenu. Elbordji.




    0
  • Thiers
    19 février 2017 at 9 h 11 min - Reply

    Le jeux est connue.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique