Édition du
20 August 2017

Mahieddine Tahkout dans la tourmente

 Sellal envoie une commission d’inspection à Tiaret

Mahieddine Tahkout dans la tourmente
Taille du texte normaleEl Watan le 27.03.17 

Soupçons de tricherie, commission d’inspection et une soudaine tentative de transparence ; en l’espace de quelques jours, l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout focalise l’intérêt des médias.

 Le sulfureux investisseur, passé de vendeur de fruits et légumes à patron qui trône sur un groupe qui va du transport à l’automobile en passant par la communication, sort de l’ombre et remet au grand jour le débat sur la réputation, peu enviable, d’une partie des entrepreneurs algériens.

Alors que la filiale TMC (Tahkout Manufacturing Company) a entamé le «montage» des véhicules de marque Hyundai depuis au moins 4 mois, les images diffusées sur les réseaux sociaux ont enfin fait réagir le gouvernement.

Le ministre de l’Industrie a annoncé, hier lors d’une sortie à Alger, que le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, allait dépêcher «une commission mixte, comprenant l’Inspection général des finances, l’Inspection générale des douanes et l’Inspection générale de l’industrie ainsi que les représentants de l’Etablissement national de contrôle technique automobile (Enacta), qui vont se déplacer ces jours-ci sur le site (de l’usine), et on verra ce qu’il y a lieu de faire».

Prudent, le ministre, qui, en principe, ne doit rien ignorer de la réalité des faits, a relevé que «TMC a signé un engagement et un cahier des charges, et la première inspection a donné un résultat positif».

L’homme d’affaires, qui a improvisé, hier et dans l’urgence, une visite sur le site avec un groupe de journalistes (voir l’article de A. Fawzi, ci-dessous) dit ne «rien craindre» et qu’il «n’a rien à cacher».

La décision du Premier ministre est intervenue suite à la diffusion d’images qui n’ont fait qu’en rajouter une couche à une réputation déjà écornée de l’homme d’affaires. Mahieddine Tahkout suscite, en effet, de la controverse depuis l’apparition, sur la voie publique, des bus de transport universitaire qui assurent désormais le transport des étudiants dans la majorité des universités du pays.

Et comme cela ne suffisait pas, la société de Mahieddine Tahkout s’est adjugé une partie du très convoité transport urbain dans la capitale. En pleine crise financière, sa société loue des bus à l’Entreprise publique des transports urbains et suburbains d’Alger (Etusa), qui n’arrive plus à assurer, à elle seule, le transport par bus dans la capitale.

Plus problématique encore, la signature, dans la célérité, des accords de financement entre TMC et certaines banques, essentiellement publiques, a fini par semer le doute sur des facilitations, voire des appuis que l’investisseur aurait pu avoir.

Sur la défensive, Mahieddine Tahkout, seul concessionnaire multimarque installé sur la place, met ces accusations sur le compte de «jalousies» et de «coups» que les concurrents lui porteraient. Il dit, dans un entretien à El Watan, que «cela ne le dérange pas» et qu’il «continue à investir». Pour cela, il énumère les projets qu’il compte réaliser. L’affaire n’est donc pas close !

Ali Boukhlef

Nombre de lectures : 3561
15 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Salah-Eddine SIDHOUM
    27 mars 2017 at 19 h 55 min - Reply

    Est-ce Tahkout ou Ouyahia qui est dans la tourmente?
    L’affaire Tahkout largement médiatisée n’est-elle pas une réponse à l’affaire du fils d’Ould Abbes? N’est-ce pas la réponse du berger à la bergère?
    Sous couvert d’une pseudo-guéguerre feutrée entre les officines boulitico-administratives que sont le FLN et le RND, les gangs de l’oligarchie militaro-financière règlent leurs comptes.
    Et l’Algérie dans tout cela?




    13
  • Dria
    27 mars 2017 at 21 h 06 min - Reply

    Made in bladi , DERNAHA djazayria oui, wallah je suis très fier en tant qu’algérien, entre nous alhamdullah que le montage ne concerne que les pneus , ça me rassure que tout le reste soit rassemblée ailleurs ,pourquoi ? car je ne ferais jamais confiance a une bagnole Assemblée entiérement par des algériens, d’ailleurs rien qu’en entendant le mot Assemblée j’ai des nausées en pensant à nos APN APW APC,…alors en évoquant les Tahkout , Ouyahia …..je passe la main a S L Boumediéne , les diables nous en avons plus qu’en Tasmanie ….il y en beaucoup made in bladi…

    Inchallah yetaklu binathum ou yafdahum rabi , kima el vote lirahum iwejdulu…




    10
  • Abdellah Chebbah
    27 mars 2017 at 23 h 14 min - Reply

    KEL KELB, KE BNI KELB, KI WELD ELKELB GA3 KLEB.




    3
  • Alilou
    28 mars 2017 at 4 h 46 min - Reply

    Tu me tiens je te tiens par le bout de la barbichette et le premier qui rira aura une tapette. …

    On ne se mange pas entre loups-garous. … on se défit pour qui sera le mâle alpha….

    Il est ou sieur boumediene pour écrire un papier




    2
  • Le salaire de la peur
    28 mars 2017 at 4 h 46 min - Reply

    Mr sidhoum le pouvoir en Algerie c est quoi ? Les abus c’est qui …un seul regret après les frappes subient …j ‘aurai pu émigré comme mes frères …mais là aussi j ‘ai préféré l’Algerie
    Allez y savoir pourquoi et pourtant je vis peut être les derniers instants… Ils m ‘ont dépouillé au point de tout laissez tomber …l entreprise est presque a plat…tu cherche après les droits humains…alors subit et tais tu toi….




    5
  • rachid dahmani
    28 mars 2017 at 7 h 32 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Je te tiens, tu me tiens par la barbichette. C’est depuis des dizaines d’années que les barbichettes sont en extension des deux côtés. Il y a cependant une conséquence à tirer pour le peuple. Au meilleur des cas ça sera pour lui la politique de la terre brûlée qui sera pratiquée. Il lui faudra non plus de patience et de courage, mais une véritable force de caractère et de persévérance pour venir à bout de ceux qui se tiennent par la barbichette. Bonne journée à tous.




    2
  • Blagapart
    28 mars 2017 at 8 h 37 min - Reply

    Personne n’est dans la tourmente. De quoi s’agit-il? Du partage du gâteau et de l’accès aux reserves de change sur 2 ans. Le partage est déjà fait en amont. Il y a eu des perturbations avec la diffusion d’images de voitures importées dans des containers. On va laisser les chiens aboyer mais la caravane passera.
    Rien ne changera au niveau de la politique import-import de consommation et des subventions. Cette politique sera financée par le retour de Chakib Khelil en tant que Chef de Gouvernement. Le peuple et les employés du groupe Sonatrach ont accepté un traitre voleur comme PDG . Personne ne réagira quand le FLN votera pour Khelil, le futur américain Président.
    En échange de la privatisation de Sonatrach et des reserves, l’Algérie glanera des sous pour tenir encore 5 ans. Et après? Ce sera le déluge car cela fait 20 ans qu’on programme la baisse de production des hydrocarbures et la destruction des ressources humaines qualifiées. Les peuples n’ont que ce qu’ils méritent après tout. Ne perdons pas de temps, déclarons la guerre aux américains qui sont arrivés à nos frontières. On sera colonisé par les ricains. Mais, et si on les battait aurait dit Chakib Khelil?




    6
  • Si Tchad
    28 mars 2017 at 9 h 58 min - Reply

    La commission « Sellal » sera en route pour Tiaret dès que toutes les autorisations en bonne et due forme auront été delivrées par…Ouyahia. Elle empruntera l’autouroute « Ghoul » avec des vehicules « Tahkout » made in Korealgeria. Arrivée bessalama prévue, sauf imprévu, courant 2019…




    11
  • Si Salah
    28 mars 2017 at 10 h 58 min - Reply

    Une fausse usine, et alors?

    Dans un pays où tout est faux et tout est fou, où le « président » est un grand malade aphone exhibé de temps à autre dans une tragi-comédie où le grotesque le dispute allégrement à l’obscène, où les donneurs d’ordre n’ont aucune fonction officielle, où un repris de justice condamné pour intelligence avec des services étrangers est promus PDG de la Sonatrach à sa sortie de prison…

    Une fausse usine? C’est un tout petit problème dans un océan d’impostures…




    7
  • Le salaire de la peur
    28 mars 2017 at 14 h 44 min - Reply

    L ‘Algerie doit elle changer ? Fera t elle les efforts sur l égalité Fès chances …fera t elle ce bond en avant devant le précipice ? Donnera t elle une chance a chacun de nous de se défendre en cas d injustice ou de dépassement ..les médias seront ils a la hauteur …
    Les Algériens sont ils heureux …tout n est rose mais des choses positives sont a comptabilisées.




    3
  • Abdel Adel
    29 mars 2017 at 4 h 13 min - Reply

    Khlasse tout est rentré dans l’ordre,comme pour Dounia park al hamdoulillah.
    les ennemis de l’Algérie sont partout,y compris dans les carcasses des hunday.il faut que le plus vieux footballeur du monde prenne réellement sa retraite pour arriver à une paix entre les gangsters .




    2
  • Blagapart
    29 mars 2017 at 7 h 35 min - Reply

    les gangs de l’oligarchie militaro-financière règlent-ils leurs comptes?
    Cela parait plus compliqué. L’oligarchie militaire a été achetée en meme temps que les autres.
    Il y a deux clans: le clan minoritaire (20 personnes max) qui execute une feuille de route depuis 2000 dans l’objectif final est d’amener le chaos pour détruire le pays qui refuse de faire allégeance à l’OTAN. L’Algerie connaitra le sort de l’Irak, Syrie et Libye à partir de 2020. Ce clan de traitres a prévu- avec l’aide de ses parrains étrangers- son repli à l’étranger.
    Les autres clans sont ceux qui profitent de cette situation pour s’enrichir et fuir le pays par leurs propres moyens. Conclusion: les décideurs ont ramené un voleur pour s’enrichir derrière le rideau. Mais ce voleur est un serpent qui a instruction de détruire ces décideurs. Beaucoup de gens ne disent rien parce qu’ils trouvent leu compte. La crise financière a induit une visibilité totale au niveau de la stratégie des traitres, surtout depuis la nomination d’Ould Kaddour. Avec la nomination de Chakib Khellil le mois prochain, on ne pourra plus dire: je ne savais pas . On ne pourra plus reprocher aux amazighs de demander un BREXIT.




    5
  • Mohammed
    29 mars 2017 at 14 h 33 min - Reply

    Donc avec toutes ces manœuvres prônées,justement,par l’oligarchie militaro-politico-financière qui pousse le pays droit dans le mur et pour le court terme;tout en préparant leur fuite et celle de leurs progénitures vers des horizons paisibles et des paradis fiscaux,pour ne laisser derrière eux,in fine,qu’une Dépouille dont pas mal de Charognards et Hyènes voudraient la Dépecer et la Désosser pour en Faire un Régime Fédéral, en Disloquant ainsi ce qui reste de ce Grand Pays pour lequel tant de Martyrs(de notre Glorieuse Révolution Anti-Coloniale)se sont Sacrifiés.

    C’est un constat amère auquel on assiste 55 ans après l’indépendance(après tant de déchirements et de luttes héroïques consenties par nos Valeureux Chouhada.
    C’est une constatation qui laisse le Solennel,le Digne parmi nos Compatriotes Dubitatif.
    Pour ne laisser,finalement,entrevoir que de pseudo-intellectuels(avec l’aide d’ouled Fafa)qui,planifient,déjà,l’atomisation de ce vaste territoire,l’Algérie Contemporaine,pour redevenir un territoire de peuplades facilement recolonisables!!




    4
  • Mahdi_dz
    29 mars 2017 at 15 h 33 min - Reply

    CE qui est encore plus étonnant c’est que M.tahkout persiste et signe qu’il fait l’assemblage des vehicules…avec un moteur posé sur deux crics !!
    pourtant un simple clic sur google avec mot clé usine d’assemblage de voiture, on verra de quoi ça devrait avoir l’air.

    Tahkout c’est un vrai MAZZA WALAW TARAT….qui vit dans les années 70…la casquette qui decide.

    —————
    Autre point bizzard, le journal Algérie-focus a visité l’usine et découvre que c’est une veritable usine d’assemblage .

    …De quoi sagit-il chez ALGÉRIE-FOCUS ? incompétances/amateurisme ou mensonges/complicité ????

    http://www.algerie-focus.com/2017/03/exclusif-photos-avons-pu-penetrer-coeur-de-lusine-de-tahkout-a-tiaret/

    —————-
    Et c’est ce qui explique pourquoi nos meilleurs compétances sont systématiquement soit mis à l’écart, jetté en prison ou poussés à l’exile.




    1
  • Respectueusementvotre
    2 avril 2017 at 9 h 36 min - Reply

    Réponse à Mahdi:
    Oui le drame de notre pays, c’est que la rente a été utilisée pour acheter de la propagande. Des centaines de journaux et une cinquantaine de TV qui diffusent de fausses infos cela peut se comprendre car on achète tout avec l’argent. De temps à autre, il y a un chien qui aboie ou une photo compromettante mais ils arrivent à gérer tout cela.
    Mais ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est le silence des Hommes avec un grand H. Qu’ils soient experts scientifiques, patriotes, écrivains, philosophes, cadres gestionnaires, officiers, juges, ils ont choisi de ne rien voir et de ne rien dire. Ils se disent qu’il y aura toujours une solution. Ils considèrent que ce qui est arrivé en Syrie, en Irak et en Libye ne peut pas se produire chez nous. Bien sûr, ils se trompent lourdement. Les décideurs savaient ce qui allait se passer lorsque les prix du baril étaient supérieurs à 100$/bbl. Ils ont fait de Sonatrach, la vache nourricière, une association de malfaiteurs pour s’assurer que le pays ne va pas se relever (avant 10 ans au minimum) d’une baisse des exportations qu’ils ont programmé scientifiquement depuis 2006. Ils ont assuré leur repli à l’étranger et ont fait appel à tous les gangsters notoires pour combiner politique et affairisme. Ils ont liquidé toutes les institutions. Dans au maximum 3 ans (à l’épuisement des réserves de change) , il n’y aura plus de médicaments et de farine. Il y aura juste de quoi payer à coup de millions de $ les entraîneurs étrangers congédiés pour mauvais résultats!




    3
  • Congrès du Changement Démocratique