Édition du
12 December 2017

L’oligarchie militaro-financière.

A. Fatma

En vérité cette oligarchie militaro-financière n’est pas nouvelle, elle a seulement subi des transformations, des mues qui lui ont permis de présider aux destinées de ce pays. Passant du service de renseignement de l’ALN (MALG) en une armée très bien équipée et stationnée aux frontières du pays à la veille de l’indépendance. Elle a commencé à tisser ses tentacules et à organiser la confiscation de la révolution dès l’assassinat programmé de Abane Ramdane, l’arrestation suspecte (il a certainement été donné) de Larbi Benmhidi et le traquenard dans lequel ils ont fait tomber les colonels Amirouche et Si El Houes.

Depuis l’élimination de ces principaux défenseurs « de la primauté de l’intérieur sur l’extérieur et du civil sur le militaire », la voie est devenue libre et rien ne pouvait les arrêter surtout que Didouche Mourad, Mustapha Benboulaid, Zighout Youcef et beaucoup d’autres valeureux moudjahidines sont tombés au champ d’honneur, alors que Khider, Boudiaf et Ait Ahmed étaient en prison.

Ils ont tout naturellement cueilli l’indépendance comme un fruit mûr qui les attendait. Mais n’ayant aucune légitimité historique pour gouverner le pays, le groupe d’Oujda puisque c’est de lui qu’il s’agit a fait appel à un dindon de la farce en la personne de feu Benbella qui n’a pas hésité à accepter une mission éphémère passant outre le GPRA et les engagements pris envers ses frères d’armes. Cette grave trahison constitue à la fois le certificat de décès de l’ALN et du FLN historique et l’acte de naissance d’un puissant appareil de propagande au service d’une nouvelle Armée prétendument Nationale et Populaire dirigée par des D.A.F.

Après avoir écarté les principaux dirigeants de la guerre de libération encore vivants soit en les exécutant physiquement (Chabani, Krim Belkacem, Mohamed Mohamed Khider…) ou en les emprisonnant (Ait Ahmed, Boudiaf, Ferhat Abbas, Benkhedda, Moufdi Zakaria…) ils ont jeté une chape de plomb sur tout le pays en l’enfermant dans un système totalitaire bien huilé qui ne laisse aucune place à une véritable opposition.

Après s’être accaparé du pouvoir politique et militaire, ils ont balayé d’un revers d’une main toutes les contraintes idéologiques liées notamment au socialisme en optant pour une soi-disant économie de marché dans le but de légaliser leur main mise sur les richesses du pays en se substituant aux entreprises publiques d’où la dernière transformation en oligarchie militaro-financière comme l’appelle à juste titre le Dr S.E SIDHOUM. Maintenant, ils ont le pouvoir politique, le pouvoir militaire et le pouvoir financier c’est-à-dire tous les moyens pour faire marcher le peuple à la baguette, corrompre les gens, les affamer, les humilier, les torturer et les assassiner si c’est nécessaire.

Alors faire appel aujourd’hui à ces gens pour sauver le pays, c’est vraiment faire preuve de naïveté pour ne pas dire d’idiotie. Cependant, il est vrai aussi que les appels au soulèvement du peuple ne risquent pas à mon avis de trouver des échos favorables du fait de ce que ce même peuple a subi durant la décennie noire et aussi en raison des résultats catastrophiques et décevants des printemps arabes notamment en Syrie, en Libye et en Egypte qu’on ne cesse de nous rappeler pour nous dire voici ce qui va vous arriver si vous bouger.

Conclusion ils nous ont coincé, mais si le peuple ouvre les yeux et sort de sa léthargie tout devient possible. Le salut se trouve donc entre nos mains, ce n’est que grâce à notre union et à l’élimination des toutes manipulations qu’on nous fait subir que nous pouvons voir le bout du tunnel. En d’autres termes il faut identifier le véritable ennemi du peuple et toutes les manœuvres et autres machinations qui nous empêchent de nous entendre et faire bloc contre nos bourreaux, c’est une étape essentielle du combat pour la liberté.


Nombre de lectures : 2969
11 Commentaires sur cet article

Répondre à Amine Cliquez ici pour annuler la réponse.

*

*

  • Bounouar lyes
    2 septembre 2017 at 22 h 05 min - Reply

    Vivons donc, la case de l’Oncle Tom !




    0
  • Dria
    2 septembre 2017 at 23 h 23 min - Reply

    Ah si j’etais dans un jury je dirais que pour la PROBLÉMATIQUE et la partie THEORIQUE c’est excellent, et c’est le cas de la plupart des articles et posts sur LQA , la faille se trouve dans la partie PRATIQUE
    Comment concrétiser toutes ces visions sur le terrain, ou sont les propositions concrètes pour amorcer un changement, comment devenir efficace , comment transformer ces belles paroles analyses et écrits en ACTES.
    Ça bouge peut être, il faut se rendre compte qu’on fait du surplace , pour ne pas dire qu’on avance vers l’arrière,

    Nous avons théoriser, décrit, expliquer diagnostiquée notre situation sans pouvoir y remédier…on sait a quoi s’attendre, le jour de la pratique avance a grand pas …

    Bonne rentrée sociale
    Bonne rentrée scolaire
    Bonne reprise …




    1
  • fatma
    3 septembre 2017 at 15 h 29 min - Reply

    @Bounouar lyes, bonjour
    La Case de l’oncle Tom est un roman (du 19ème siècle), vous convenez avec moi qu’il a eut tout de même un grand impact sur la perception qu’avaient les Américains blancs vis-à-vis de l’esclavage, de la traite des noirs. L’auteure (Stowe) était tout de même une abolitionniste, certes elle était aussi pasteure et en tant que telle, elle a voulu montrer que grâce foi chrétienne on pouvait accepter ou dépasser toutes ces souffrances, mais elle a aussi mis en évidences le racisme des blancs et toutes les misères qu’ils faisaient subir aux noir à l’image de l’oncle Tom (un esclave) qu’elle présentait comme brave homme patient et tolérant.
    On n’en est pas là, je n’ai pas que je sache, préconisé de croiser les bras et d’attendre une bénédiction qui nous tomberait du ciel.
    C’est vrai que comme le dit @Dria je n’ai fait qu’un unième constat, c’est vrai aussi que je n’ai pas fait de propositions concrètes pour amorcer un changement, comment devenir efficace, comment transformer ces belles paroles analyses ….. Tout ça est vrai, moi j’ai parlé d’une étape couvrant quelques conditions qu’il faudrait réunir pour réussir le changement, il appartient à chacun de nous d’en proposer de meilleurs et de plus efficaces et nous sommes preneurs.
    Cordialement




    1
  • Azwaw
    3 septembre 2017 at 15 h 58 min - Reply

    .
    Bien sûr, on ne peut douter du patriotisme et le seniment national de l’auteur, qui transparaissent dans tout le corps du texte.

    Cependant le texte est basé sur une argumentation historiciste et émotionnaliste/affective, et n’annonce pas de persctives.

    Par ailleurs, il ne donne pas une analyse politique concrète sur la nature du pouvoir en place, sa structuration, ses leviers principaux, son fonctionnement, sa structuration … Et ne fait pas les distinctions et les nuances réellement existances : à savoir que les Généraux constituent la hiérarchie (responsable et coupable) et que l’Armée (l’Institution militaire) est suréveillée, contrôlée, ‘ muselée par les Généraux les plus puissants, en l’occurrence les Maitres de la police politique secrète (agit à l’ombre, en secret, en sous-marin). Et que donc cette Gestapo est dans l’Armée et hors de l’Armée, voire contre l’Armée, ayant assassiné de nomreux officiers ….

    Or, nous avons affaire à une Dictature militaire et clanique (mafieuse) qui reppose sur ‘ un trépied ‘ : 1°) la Police politique d’abord (SM/DRS/DSS), 2°) le Commandement ou le Conclave (Police politique et Etat-major), 3°) les Clans rivaux, antagonistes, désunis entre eux (comme les meutes de prédateurs), mais ‘ unis ‘ contre la population civile (maiprisée, haie, dominée, réprémiée)

    En conclusion, il faut dire que l’Ennemi principal = l’Ennemi commun = l’Origine du mal = le Régime militaire (1962/2017)et ses complices (les faux-opposants, les extrémistes de tous bords, les patrons voyous, les cadres serviles et corrompus, etc.), et tant que la majorité populaire ne le sait pas, ça va continuer ainsi, en s’empirant ….




    20
    • Salem
      4 septembre 2017 at 10 h 37 min - Reply

      Effectivement, l’argumentation émotionnalliste et historiciste s’accommode rarement avec l’analyse politique.

      Bien su^r, il faut aider au rétablissement de la vérité historique, et dire que le Coup d’État de 1962 a été perpétré par les Officiers de l’Armée française (dit pudiquement DAF, ce qu est faux) et les Officiers de l’Armée des frontière, avec le soutien du Général de Gaulle et son État-major. Lire les Mémoires du Général d’A. Buis (qui avait ravitaillé en fioul les blindés de Boumedienne). Les propos du Général Buis concordent avec les Mémoires du Commandant L. Bourgaâ. Et depuis, c’est le Régime militaire et mafieux / clanique (clans = réseaux mafieux et criminels) qui a présidé aux destinées du pays …..

      Ce Régime dictatorial militaire et mafieux qui est véritablement l’ennemi commun, l’ennemi principal, l’origine des maux et fléaux, de la crise ‘ multidimensionnelle ‘ qui accable l’Algérie, une crise fondamentalement et primordialement ‘ politique ‘, car liée d’abord à l’illégitimité du pouvoir. Et tant que ce Pouvoir militaro-mafieux est là rien n’est possible, ni paix, ni prospérité, rien, oulech, oualou, niet….




      19
  • wahid
    3 septembre 2017 at 17 h 33 min - Reply

    La rente, les rentiers et les idiots

    Ferhat Ait Ali

    Les causes de la crise financière d’aujourd’hui

    https://www.youtube.com/watch?v=UyqlKWibnsg&pbjreload=10

    Passage de 10:37 a 13:30

    Passage de 13:35 a 17:50 et comme par hasard le chef du gouvernement de 2003 à 2006 et en 2008 2012 c’était le sauveur d’aujourd’hui Hmimed

    https://www.youtube.com/watch?v=UyqlKWibnsg&pbjreload=10

    Passage de 27:15 a 27:35

    L’OLIGARCHIE MILITARO-FINANCIÈRE et la gestion de la rente
    https://www.youtube.com/watch?v=i7jF_SI-Io8

    Passage de 15:40 a 18:59

    La crise datte de 2009 et elle s’accentue d’années en années
    https://www.youtube.com/watch?v=b9xiitlR110

    Passage de 1:10 a 4:05




    0
  • wahid
    3 septembre 2017 at 21 h 11 min - Reply

    Une petite correction pour que les lecteurs de LQA voient plus claire sur la crise économique et financière, les causes et les responsables.

    La rente, les rentiers et les idiots

    Analyse de Mr., Ferhat Ait Ali

    Les causes de la crise financière d’aujourd’hui

    https://www.youtube.com/watch?v=UyqlKWibnsg&pbjreload=10

    Passage de 10:37 a 13:30

    Les resonsables
    https://www.youtube.com/watch?v=UyqlKWibnsg&pbjreload=10

    Passage de 13:35 a 17:50 et comme par hasard le chef du gouvernement de 2003 à 2006 et en 2008 2012 c’était le sauveur d’aujourd’hui Hmimed

    les impunis
    https://www.youtube.com/watch?v=UyqlKWibnsg&pbjreload=10
    Passage de 27:15 a 27:35

    L’OLIGARCHIE MILITARO-FINANCIÈRE et la gestion de la rente
    https://www.youtube.com/watch?v=i7jF_SI-Io8

    Passage de 15:40 a 18:59

    La crise date de 2009 et elle s’accentue d’années en années, hdidouane n’a rien fait depuis, et hmimed oualed el aldjia non plus ne peut rien faire.

    https://www.youtube.com/watch?v=b9xiitlR110

    Passage de 1:10 a 4:05

    En conclusion
    https://www.youtube.com/watch?v=b9xiitlR110

    Passage de 31:30 a 32:25




    0
  • wahid
    4 septembre 2017 at 9 h 10 min - Reply
  • GOSTO
    5 septembre 2017 at 19 h 40 min - Reply

    Le complot qui vise l’Algérie a pour objectif de nous basculer dans l’axe des pays gérés par l’Otan ou de nous détruire.
    Qui va le faire? la rue quand elle sera confrontée à la famine

    Quelles sont les principales cibles? les militaires et l’armement russe

    Dons en définitive, les militaires (qui n’ont pas volé et qui n’ont pas de biens à l’étranger) sont les plus exposés… SAUF S’ils tirent sur la population..

    Dans ce cas, ce sera une autre histoire..




    0
  • Amine
    9 septembre 2017 at 13 h 50 min - Reply

    Quelques remarques simples et de bon sens :
    – Belle description du fonctionnement oligarchique, caché seulement par les médias dans la manière de commenter l’élection comme une course de chevaux. Oui mais qui possèdent les écuries ?
    – Médias qui se sont trompés, une fois de plus, en donnant TOUS des résultats entretenant un faux suspens jusqu’à la dernière minute, alors que, comme dirait l’autre : « y’a pas photo » à l’arrivée des canassons.
    Bref, ça pue le complot à des kilomètres, mais on va (encore) mettre ce Cirque Frivole et Ronflant sur le dos du hasard.
    Hasard qui possède d’ailleurs un compte déjà bien rempli de dettes à qui il faudra bien un jour demander…des comptes.




    1
  • fateh
    1 octobre 2017 at 15 h 07 min - Reply

    SALAM BONSOIR
    Faut dire que c’est un discours tout à fait louable,cela dit c’est juste une redondance ,dire que la solution est de s’unir ,personne ne va contre dire l’auteur,c’est surtout proposer les leviers qui permettent de justement de concrétiser ces faits sus cités




    0
  • Congrès du Changement Démocratique