Édition du
21 November 2017

La double casquette d’un fonctionnaire pas comme les autres : directeur de la santé à Tipasa, élu à Annaba

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

El Watan le 15.10.17 

 

Ils sont nombreux les médecins spécialistes qui avaient fui la wilaya de Tipasa ces dernières années pour partir dans d’autres wilayas. Personne ne s’est inquiété de ces départs.

La politique de façade menée avec légèreté par le 1er responsable du secteur dans la wilaya pour façonner son image aux yeux de sa tutelle, aura été l’une des raisons principales de cette hémorragie. L’Etat avait pourtant investi plusieurs milliards de dinars pour ériger des infrastructures de santé afin d’atténuer les souffrances des familles algériennes.

La réalité au cœur de ces établissements de santé est toute autre. Le projet de l’école de formation paramédicale de Hadjout qui s’éternise, illustre la déliquescence qui se propage dans certains paliers du secteur. Combien de demandes d’autorisation d’ouverture de pharmacie attendent l’agrément au niveau du bureau du DSP, alors que lorsqu’il s’agit d’un membre très proche, l’attente ne dure pas longtemps. Les arguments avancés par les médecins spécialistes qui sont partis révèlent les difficultés réelles du secteur de la.

Ce qu’ignore le citoyen de la wilaya de Tipasa, est que leur jeune DSP est très ambitieux. Son esprit et son énergie demeurent attachés à l’APW de Annaba qui se trouve à 600 kms à l’Est de Tipasa. Le DSP actuel de Tipasa parachuté depuis 04 années, est un élu du FLN de l’APW de Tipasa. Son siège d’élu à l’APW de Annaba n’a pas été cédé à un autre élu. Le « fantôme » du DSP de Tipasa, grâce à la procuration qu’il avait signé au profit d’une élue, Melle Hassina  A, délibérait les textes dans la wilaya d’Annaba. Anormal. Ce DSP de Tipasa « oublié » par les radars du Ministère de la Santé ambitionnait de devenir sénateur lors d’une élection sénatoriale depuis son bureau à Tipasa. Les responsables locaux FLN de Annaba avaient en porté leur choix sur un autre élu, pour les représenter au Sénat. Mécontent, le DSP de Tipasa persiste et se rallie à « El-Wifak » pour tenter de décrocher un siège. Hélas pour lui.  Etrangement, en dépit de cette fugue, le DSP de Tipasa avait été aligné à la quatrième place de la liste FLN lors de la dernière élection législative. Il n’est pas passé

Pour les prochaines élections du 23 novembre 2017, le DSP de Tipasa revient cette fois-ci à la charge pour espérer occuper la tête de la liste FLN pour l’APW de Annaba. Les responsables locaux du FLN n’ont pas craqué pour lui, selon nos interlocuteurs. Son nom est porté au bas de la liste FLN. L’APW compte 39 sièges. Selon les prévisions, le FLN décrochera un quota de 15 sièges. Le DSP de Tipasa, en dépit de son entêtement pour rejoindre le Sénat ou l’APN, devra mobiliser son énergie et son esprit pour mieux s’occuper du secteur de la santé de Tipasa, très malade.

 

M’Hamed H

Nombre de lectures : 1725
UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Tsoufiq18
    20 octobre 2017 at 21 h 01 min - Reply

    La perseverance dans l’indignité; Y’a que les neo FLN qui savent faire




    1
  • Congrès du Changement Démocratique