Édition du
21 November 2017

Alors qui est le traître ?

 

L’HEURE EST GRAVE !
Qui est le Traître ? Les étudiants algériens qui ne supportent plus le chaos imposé ou les militants du « FLN » responsables de la situation catastrophique, de la corruption, du pillage généralisé, de favoritisme, des faits de prince, des universités sinistrées, des écoles sur-idéologisées à vomir, des hôpitaux morgues, des voleurs qui prospèrent et des honnêtes poignardés et réduit au silence , d’un Etat au service des généraux, d’un chômage de masse, d’une justice ni libre, ni indépendante, des vrais militants qui sont à tout moment insultés et leur vie même continuellement menacée, des partis politiques détruit, des droits des humains inexistants, de la liberté d’expression effacée, de la démocratie massacrée, des responsables incompétents et même fous à l’image de secrétaire générale du FLN Ould-Abbès. Donc,les étudiants ne veulent pas accepter de se faire tuer en douceur et dans l’indifférence totale.
Monsieur Sale Veut salir tout sur son passage. Je reprends cette citation de Jean-Baptiste Gresset « Tout flatteur cache un traître. ».D’ailleurs, l’ancien dirigeant du Ministère de l’armement et des liaisons générales (MALG), Mohamed Lamkami qu’était au même Lycée que Ould-Abbès, disait de lui «Je ne lui connais donc pas de passé révolutionnaire ni avant ni pendant la guerre de libération», on doit lui rappeler aussi la lettre de Abdelkader Guerroudj, qu’a demandé à connaître « la date et le lieu de l’arrestation de Djamel Ould-Abbès, l’attentat qui lui aurait valu cette condamnation, le lieu de sa détention, le nom de son avocat et la date de sa libération », et encore Abdelkader Abid, dit Berkchi, ancien moudjahid de la région de Ain Temouchent a publié une autre lettre où il s’interrogait sur le passé militant de Djamel Ould Abbès. «Comment pouvait-il être condamné à mort et aller en France, puis s’installer en Allemagne pour ses études ? Il prétend également avoir rencontré Ali Khodja. C’est incroyable qu’il cite le nom d’un moudjahid ou un condamné à mort avec qui il a milité à Témouchent», a martelé Abdelkader Abid. après une avalanche de mensonges sur son passé révolutionnaire, que lui même et les médias du pouvoir spécialistes de l’intox et de la manipulation de l’opinion publique, ont essayé de fabriquer en toutes pièces.

A vous qui êtes appelés à nous juger! c’est par ces mots que les révolutionnaires ont commencé l’appel adressé au peuple algérien le 1er Novembre 1954.En fait, 63 ans après c’est les agents administratifs et autres politicailleurs véreux amis des impérialistes qu’ont prit le pouvoir par un coup d’Etat et qui le pérennise par des élections truquées.

Alors qui est le traître ?


Nombre de lectures : 7334
16 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Larbi Anti-Impunite’
    1 novembre 2017 at 22 h 56 min - Reply

    Fonctions de Ould-Abbas:

    1982-1992 : Député à l’Assemblée populaire nationale (FLN).
    1996-1997 : Président de la Commission des Affaires étrangères au CNT
    1999-2001 : Ministre de la solidarité nationale.
    2001-2002 : Ministre de la solidarité nationale et de l’action sociale.
    2003-2007 : Ministre de la solidarité nationale et de l’emploi.
    2007 : Député à l’Assemblée populaire nationale (FLN)4.
    2007-2008 : Ministre de la solidarité nationale.
    2008-2010 : Ministre de la solidarité nationale, de la famille et de la communauté nationale à l’étranger.
    2010 -2012 : Ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière.
    2016 : Secrétaire général du parti du FLN.

    Comme Messahel il est un amis personel de Bouteflika. Il obtiens le poste de ministre a partir de 1999.
    En tant que ministre de la sante’ sa femme demande a l’acheteur de la cantine du ministere de la sante’ a Salombier de lui faire les courses pour sa propre cuisine sur les frais du ministere de la sante’.
    Les enfants du ministre Ould-Abbas etait des importateurs qui revende’ leurs produits importe’ aux hopitaux et cliniques. Des directeurs ont etaient renvoye’ car ils ont refuse’ d’acheter les produits importe’ par les Ould-Abbas.
    Comme Said Bouteflika le frere de Bouteflika est le conseiller du president, les freres et soeurs de Messahel des diplomates sans diplomes, une des filles de Ould-Abbas etait son porte parole aux et secretaire personel (rendez-vous contre cheque d’argent) dans differents ministeres.

    Qui dit mieux!




    6
  • Si Salah
    2 novembre 2017 at 0 h 10 min - Reply

    On peut tout dire a propos de ces repugnants daynazorate mais il faut leur reconnaître une chose: ils ont du souffle!. Parler de son future politique à 85 balais, il faut kamême arriver à le faire…
    En tout cas les milliers de jeunes qui faisaient la queue devant le centre culturel français ont leur future politique bien derrière eux…Bravo M. Ould Abbas, on a compris ton message à la génération montante. C’est « place au jeûne ».




    9
    • aziz
      19 novembre 2017 at 9 h 31 min - Reply

      Ces déclaration sue le future président nous informe qu’ils n’ont pas la volonté de de quitter le pouvoir malgré tout ce qu’ils ont fait.




      0
  • laop
    2 novembre 2017 at 10 h 13 min - Reply

    Je ne jamais entendu parler de ce Bovin avant la venue de Bouteflika placé par BOUMEDIENNE! hada rkhisse il se comporte comme un adolescent de 17ans, je ne sais pas qu’est ce qu’il raconte : il connait le nom du successeur de bouteflika mais il dit pas ? quel malade!insuportable!




    4
  • Si Tchad
    2 novembre 2017 at 13 h 46 min - Reply

    Si Bouteflika était lucide ne serait-ce qu’une heure par jour, il mettrait vite ce bnadem dans un cachot souterrain pour le restant de son existence. Ould Abbas commence à ressembler drôlement au Messaâdia des années 87-88, un genre de chiffon rouge qui s’agite devant un peuple en ébullition. C’est en fait de bon augure…




    7
    • badro
      5 novembre 2017 at 9 h 55 min - Reply

      Sauf que Mesaâdiya était beaucoup beaucoup beaucoup plus discret que ce diable âgé….




      1
  • Amhis Yefsah
    2 novembre 2017 at 14 h 27 min - Reply

    La seule chose que Ould Abbas fait de bien c’est qu’il est comme une pierre tombale sur le chemin de la présidence pour Ahmed Ouyahia !




    6
  • SLIMANE
    2 novembre 2017 at 16 h 25 min - Reply

    lisait orwell (le comprendre surtout) et regarder le film « la raison d’état » https://www.youtube.com/watch?v=NcvMzmM9c7I constater la ressemblance !!!
    je vous assure qu’en trahison les harkis à coté de ceux du pouvoirs actuel font œuvre de petite fille




    1
  • lyes Laribi
    2 novembre 2017 at 17 h 00 min - Reply

    Mais c’est un malade. Je viens de lire qu’il avait déclaré qu’il a fait ses études avec la chancelière allemande dans les années 50. Avant de balancer une telle énormité, il aurait pu consulter Wikipedia pour savoir que Madame Merkel est née en juillet 1954. Nous savons tous que le ridicule ne tue pas mais pas à ce point. Au faite, ce que je ne comprends pas, dans les années 50, ce monsieur était un condamné à mort où il faisait des études en Allemagne ???
    Allah yahdi makhlegh.




    9
    • Amhis Yefsah
      2 novembre 2017 at 19 h 12 min - Reply

      C’est pour vous dire Monsieur
      Qu’on n’est pas devant une démence précoce,mais qu’il s’agit bel et bien d’un personnel politique dont presque la totalité est atteinte de démence bien tardive. Hadha mayella!




      6
      • Khalatha tesfa
        2 novembre 2017 at 19 h 32 min - Reply

        Pas à ce point quand même. Mais on comprend par là, Messieurs, que le pouvoir rend parfois certains dingues.




        3
    • Si Tchad
      3 novembre 2017 at 14 h 03 min - Reply

      Mais si mais si, il a bien étudié avec Angela Merkel-I, l’arrière grand-mère de l’actuelle chancelière Angela Merkel-II…




      4
  • TSOUFIQ 18
    2 novembre 2017 at 22 h 44 min - Reply

    Ci dessous un lien pour ceux qui ont du courage et du souffle;

    un celebre humouriste disait « Les cons ça ose tout; c’est même à ça qu’on les reconnait »

    bonne ecoute ! enfin façon de parler

    https://www.youtube.com/watch?v=a0FuefxKC_M




    1
  • water water
    7 novembre 2017 at 22 h 16 min - Reply

    Il me semble que l’homme en Afrique du nord soit faux , opaque et centré sur lui même.

    L’Algérie est membre de l’onu ; membre de la ligue arabe , membre de l’organisation musulmane , membre de l’union Africaine , membre de la méditerranée et que sais je encore. A quoi bon ces titres et sous titres. La vrai question et à laquelle personne n’a répondu depuis soixante ans, somme nous la nation du prophète.

    Heureusement , l’Algérie n’est pas la planète




    1
  • Alilou
    8 novembre 2017 at 13 h 48 min - Reply

    On sait tout cela et même plus …..and so ! Que doit-on faire ????? As usuel. ….. les chiens aboient la caravane passe.

    Ils sont habitué à nous. M’en dirou walou !!!!

    Ça ne sert plus à rien de faire autant de constats sur tous et sur la situation d’y pays. It is obvious ! !!!

    Que nous faut-il pour secouer le cocotier plus que la planche à billets ? ????




    0
  • aziz
    15 novembre 2017 at 13 h 29 min - Reply

    avant c’était sellal qui faisait le sujet des algériens et maintenant c’est lui, je ne sais pas qui sera le prochain. Je me demande si le pouvoir le fait exprès et pourquoi ?




    1
  • Congrès du Changement Démocratique