Moi président de la République,
Édition du
21 August 2018

Moi président de la République,

Moi président de la République,

Ainsi disait Toto en 2012.

Moi président de la république,je ..je…je ….je …

En 2017, à l’issue de son quinquennat,Toto a été le pire président de la cinquième république.Faisant mieux que son prédécesseur qui avait entamé le travail de transformation de cette puissance en grande bananeraie.

Toto a eu la décence de ne pas prétendre à un deuxième mandat pour éviter à son pays d’aller frapper un jour aux portes de l’union africaine pour quémander une place d’observateur et mendier certainement une place de futur membre titulaire,car la ligue arabe le bouderait.

En face du pays de Toto,se trouve le plus grand pays Africain,dont le vieux président malade est sollicité par sa (basse) cour à rempiler pour un cinquième mandat afin de garantir la stabilité du pays ( leur pays),la pérennité du système et la survie du régime disent-ils?

Le président n’a rien dit, ne dira rien,car il est fâché contre nous depuis 5 ans.le peuple est plus fâché encore car le président ne lui dit rien.

Devant le silence assourdissant du président,les griots non autorisés disent et médisent sans convaincre personne. Le pays s’embrase en cette période hivernale, passant du Brut à la Brutalité.

Le président va semble -t-il parler bientôt pour soulager sa conscience et préparer son avenir immédiat qui est de partir en paix.

Il nous dira : moi président ,j’ai décidé de parler à mon peuple pour lui faire part de ces grandes annonces.

– je ne me présenterai pas pour un cinquième mandat.
– je veux mourir en paix et avoir des funérailles grandioses.
– je veux que la grande mosquée d’Alger porte mon nom.
– je veux me réconcilier avec mon peuple en donnant les clés du pays à sa jeunesse.

Avant de mourir ,voici mes décisions:

1- la chambre ( hotte) dit sénat est dissoute.
2- la chambre (d’enregistrement ) dite assemblée est dissoute.
3- le parti FLN est dissout.
4- le parti RND est dissout.
5- l’UGTA est dissoute.
6- le conseil constitutionnel est dissout.
7 – la police politique est dissoute.
8- le gouvernement est renvoyé.
9- tous les partis, les unions et organisations parasitaires sont dissouts.
10- une femme civile à la tête de l’ANP avec interdiction de s’occuper de politique.
11- un gouvernement de transition dont l’âge des ministres n’excède pas 40 ans qui aura pour tâche immédiate d’organiser l’élection présidentielle avant la fin 2018.

Ainsi je parachèverai le message de novembre en confiant le pays à ses jeunes afin d’entamer la deuxième révolution qui fera de l’Algérie une démocratie parlementaire moderne,avec un véritable État de droit ou la justice est pour tous et au dessus de tous.

S’il plaise à Dieu,je serai encore de ce monde pour voir fleurir une nouvelle Algérie démocratique,fraternelle,ou le peuple sera la véritable source et l’émanation du pouvoir.

Votre peuple vous pardonnera alors toutes les dérives subies,car ce peuple est bon et généreux.
Chiche…….

A.Abdel


Nombre de lectures : 2697
5 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Dria
    16 février 2018 at 12 h 25 min - Reply

    Cher tonton Abdel, vous me rappeler « i have dream » de Luther KING. Hélas dans le cauchemar des algériens Toto ne dira rien, tôt ou tard il faut réagir, connaissant nos Totalitaires en fin de règne, on ne les aura que par une action pacifique dont tout le peuple prendra part une leçon de démocratie pour ce début du 21 ème siècle, les médecins et l’intersyndicale viennent de nous donner l’exemple, ils ont osé sur le terrain, profitons, tous de cette dynamique, la main dans la main pour choisir une autre date ou tout le monde sera conviez à rester chez lui, pour mettre à nu cet Etat Mafia qui se cache derrière des institutions qui ne représente qu’eux mêmes. ne leur donnons surtout pas l’occasion de brisez cette dynamique en lâchons leur casseurs et fauteurs de trouble , ils ont essayé de le faire même parmi les médecins alors que dire lors de la sorti du reste du peuple.
    il faut les dénoncer pacifiquement, le voile commence à tomber, ils n’auront plus rien à cacher dans peu de temps, soit il redonne le pouvoir au peuple soit ils remettent les clés à leurs maîtres d’outre mer à eux de choisir….




    9
  • Sadek Lounis
    16 février 2018 at 21 h 46 min - Reply

    Toto ne dira rien mais il y a quelqu’un d’autre  » l’homme des sales besognes »,comme il aime bien se faire appeler,qui sait beaucoup de choses.Lui qui a parlé d’une marche qui devrait rassembler un million de marcheurs pour une Assemblée Constituante!?
    Pour se rétracter et dire que c’est de l’intox!?Et elle ne pourra jamais voir le jour tant qu’il est premier ministre.

    Avec des menaces à peine voilées;
    Il a taxé aussi les médecins résidents « d’anarchistes »,alors qu’il a oublié que la véritable anarchie règne dans un système de santé à la dérive,délabré et misérable!

    Mais il feigne d’oublier une chose,que personne n’est éternelle,l’Histoire enregistre tous les mouvements « tectoniques » des peuples pour se libérer.
    Alors ce moment propice pour un éveil national salvateur est-il encore loin?!Dieu Seul le Sait.




    7
  • Ahshèm Mazal
    17 février 2018 at 12 h 09 min - Reply

    Les commentateurs qui nous rabâchèrent,presque quotidiennement, des litanies du genre:
    « comment faire pour faire déguerpir ce système pourri »,ils se sont tus depuis belle lurette.
    Allez-y savoir pourquoi ils l’ont fait et pourquoi ils se taisent aujourd’hui!?




    7
  • Adel Amine
    17 février 2018 at 13 h 09 min - Reply

    Finalement,un système politique basé uniquement sur la rente sans perspectives d’avenir,depuis 55 ans n’a fait que retarder l’échéance d’une solution politique globale d’un système sclérosé.
    Nos politiques auraient pu le faire pendant les années d’aisance financière pour ne pas gâcher l’avenir de tout un pays.
    Mais hélas, »Kol Taïr Ighenni Beghnah »!comme le dit bien l’exemple populaire,autrement dit,
    « chaque rapace chante à sa guise »!




    6
  • tarak
    15 mars 2018 at 22 h 21 min - Reply

    Bonsoir

    Tous les responsables et gouvernants du monde arabe portent le gène de pharaon (Ramses II). Que Dieu les ressuscite avec leur idole.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique