Édition du
17 July 2018

Lettre ouverte au ministre de la justice.

Lettre ouverte à Monsieur le ministre de la justice RADP Alger.

CC: Messieurs :

Président de la cour suprême Alger

Inspecteur général ministère de la justice .Alger
Directeur Général de la sûreté Nationale Alger.

 

Objet: dossier 1156928 en instance de jugement au niveau de la cour suprême.

 

Messieurs,

Ma présente lettre ouverte n’a pas pour objet d’influencer une décision de la cour suprême (je n’ai ni le pouvoir, ni l’intention), mais d’alerter et vous prendre à témoins ainsi que l’opinion publique pour que l’injustice cesse, que la justice soit rendue et que force reste seulement à la loi.

Suite à la publication de précédents articles sur la presse et les réseaux sociaux, vous aviez ordonné une inspection en dépêchant un magistrat enquêteur en date du 14 mai 2017 auprès de la cour de Constantine afin de vérifier, confirmer et valider ou infirmer le contenu de ma dénonciation publique.

A l’issue de la mission du magistrat enquêteur il s’est avéré que toutes mes déclarations ont été confirmées réelles et vraies.

Lors de l’inspection, le même stratagème du dossier vide été utilisé par le juge Hamdane Hadi de la cinquième chambre du tribunal correctionnel de Ziadia à Constantine.

Le magistrat enquêteur a été surpris quand nous lui avions fourni les copies des pièces les plus importantes subtilisées par le juge Hamdane Hadi et qui sont:

1- l’attestation de la DGSN (ci-inclus) qui confirme tous mes mouvements aux frontières pendant plus de 15 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2-  le faux acte de vente ( ci inclus) établi par le notaire complice.

 

 

 

 

 

 

Le dossier complété de nouveau a été remis au magistrat enquêteur avec une copie transmise à la cour suprême.

 

 

L’attestation de la DGSN (mouvements aux frontières) démontre hors de tout doute que lors du crime commis à mon encontre en avril 1998 je me trouvais en dehors du territoire national que j’ai rejoint en 2007 soit presque 10 ans après pour une très courte visite à mon défunt père Allah yarhamou.

Malgré cette évidence irréfragable émise par une institution de la république, le juge a décidé de ne pas en tenir compte et cautionner la version des contrefacteurs qui ont agi à mon insu avec de faux documents, de faux témoins et une fausse signature pour me déposséder de mon bien.

Le faux acte de vente ci inclus, montre à l’évidence toute l’escroquerie.

Les présents avec le notaire (complice), munis de leurs pièces d’identité sont l’escroc et son faux témoin. Mon défunt père (Allah yarhamou), invalide à cause de sa paraplégie s’est fait subtilisé sa carte nationale d’identité et n’était pas présent. Ils lui ont fait signer plus tard le faux acte de vente dans son lit de malade, alors qu’il ignorait tout de cette escroquerie.

Moi  » le supposé vendeur » étant absent, n’a pas empêché le notaire d’établir un acte de vente en se contentant d’un simple extrait d’acte de naissance fournit par mes frères escrocs pour procéder comme il appert sur l’acte de vente.je n’avais non plus aucune adresse. Seulement la mention: réside au Canada.

Malgré l’absence de toute trace de paiement et la fausse signature, le juge Hamdane m’a dénié le droit de demander une expertise en écriture, ainsi que la remise d’une preuve de paiement…chèque ou autre.

Qui croire une association de malfaiteurs ou une institution officielle de l’État?

Malgré toutes ces évidences, le juge Hamdane Hadi a tourné le dos à la justice pour choisir le camp des faussaires et des escrocs.

Mon logement situé à Alger a été vendu à Constantine, car le faux témoin (mon frère cadet ) est l’ami intime du notaire qui aurait fait le pèlerinage avec lui(!!!) et qui est présent à ses côtés en première ligne derrière l’imam(!!!).

Monsieur le ministre,

– Que peut faire un citoyen Algérien, sans relations ni pouvoir pour se défendre, quand le juge en charge d’un dossier appuie des malfaiteurs, contrefacteurs et faussaires  en se comportant comme un délinquant qui devrait plutôt exercer dans le corps du grand banditisme et être derrière les barreaux au lieu d’avoir ce privilège d’appartenir au corps de  la magistrature

Je rends publique cette lettre, car les malfaiteurs sont entrain de remuer ciel et terre pour enterrer cette affaire au niveau de la cour suprême qui la jugera sous peu.

Ma dignité, ma fierté, mon honneur, mes valeurs et mes convictions ne m’autorisent pas à me prosterner pour demander mes droits.

Je demeurerai debout sans jamais rompre ni ramper, fixant droit dans les yeux, l’agresseur et l’oppresseur quel que soit sa supposée puissance.

Je fais partie des nombreux citoyens qui croient que. Si la justice de l’homme est imminente, celle d’Allah est immanente.je me soumets volontiers à celle de Dieu et reste dubitatif devant celle des hommes. Je reste à l’écoute de cette justice dont on dit qu’elle est équitable, intransigeante, qui s’appliquerait avec sévérité et rigueur car elle serait celle d’un État de droit.

 

A.Djebbar

Citoyen à la retraite.

 


Nombre de lectures : 3704
4 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Abdellah Chebbah
    18 février 2018 at 17 h 36 min - Reply

    En Algérie la justice est non seulement aveugle mais incompétente. La majorité d’entre eux ont suivi des cours de droit du soir a l’université. Ils n’ont jamais eu le BAC. Ils n’ont de nom que leurs toges noires et leurs poches. C’est une justice amorphe et aux ordres de la voix de son maître.
    Nous sommes au temps du Far-west ou les gens se rendaient justice soi-même.
    Je vous souhaite monsieur de tomber sur un bon avocat du nom de Perry Masson, un homme de fer.




    8
    • reda
      19 février 2018 at 9 h 39 min - Reply

      Bonjour Monsieur, je ne partage pas entièrement ce que vous dites, je dirais a moitié! il ne s’agit pas de suivre des cours du soir, si on a la volonté pourquoi pas, il faut être active dans la vie peu importe ce que vous suiviez, a quoi sert avoir un bac mais d’être fainéant? il faut être bon partout dans tous les domaine et active c’est ainsi que je juge!. le reste ce qui est incompétence tricherie et tous ca je suis d’accord avec vous.




      1
  • Djebbar Touraya
    19 février 2018 at 7 h 26 min - Reply

    Avec cette exemple d’injustice,je pense qu’il faut brandir le slogan suivant »Si vous voulez acquerir un bien d’autrui sans sa presence en Algerie,vous n’etes tenu que de ramener son acte de naissance et dirigez vous chez le notaire de Constantine car il etabli les actes independament du lieu du bien
    La justice s’occupera du reste




    4
  • tarak
    16 mars 2018 at 23 h 26 min - Reply

    Il ne faut pas perdre de vue qu’il ya un ministre de l’Injustice en Algérie. Un jour viendra où tout ce bon monde de corrompus payera.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique