LA MAIN INVISIBLE

1
812

 
Il est nullement question du cours d’économie d’Adam Smith sur la main invisible, ni d’un film policier mais beaucoup plus sur le pouvoir occulte en Algérie
Depuis la mort du président Houari Boumédiène, le pouvoir politique en Algérie est passé entre les mains de ce qu’on appelle le cabinet noir composé de généraux et des services de sécurité. Le président Chadli n’a été qu’un épouvantail que l’on faisait pivotait au gré de leur vent.
En 1999, le retour de Bouteflika a été négocié à Paris, important de le dire, avec Nezzar et la France. Sa condition a été de ne pas être un quart de président.
Il s’est ainsi, petit à petit, accaparé tous les pouvoirs. Le prix du pétrole lui a été très favorable pour donner un élan économique et social. Sa politique de la réconciliation nationale et de la concorde civile a été acceptée sur le bout des lèvres tout en sachant qui tuait qui.
Depuis 2012, suite à son AVC, le président vit sous perfusion et dans un état végétatif. Le pays navigue sous pavillon de main étrangère et de pirates de tout bord.
Aujourd’hui ce bateau est en train de chavirer avec toutes ses cargaisons. Un SOS est lancé. Des bouées et des bouteilles sont mises à l’eau pour la rescousse. La mer est très agitée. Tout le monde est sur le pont mais personne ne semble trouver de solution pour maintenir le bateau en équilibre. Les marins épuisés et les officiers en désarroi se regardent et se questionnent pour trouver une solution. Quelqu’un a crié, terre, terre. Au loin des lumières scintillent. Des chaloupes doivent être jetées à la mer pour essayer d’atteindre la cote.
La France est en face. Faudrait-il demander de l’aide à cet ancien colonisateur? Faudrait-il négocier des accords d’Évian 2? Non.
Arrêtez vos allez retours. On ne veut plus parler de vous. Soyez sans crainte, il n’y aura pas de boat people car la révolte gronde. Il y aura tout au plus un rafiot craquant où seront embarqués les employés au service de la mère patrie depuis 1962. Le peuple Algérien restera chez lui. Sa jeunesse reconstruira le paradis perdu sur les décombres puants de la dictature qui nous a été imposé par le généralissime De Gaulle qui a su choisir son adjudant.
Je mets sur la conscience des Mazzafranistes qui n’ont ni programme, ni vision, ni projet de société et qui travaillent en sous-main et qui n’apparaissent que quand il faut chauffer la galerie que le régime des haricots cuits et brûlés ne mène pas loin.
Le seul espoir est entre les mains de la jeunesse Algérienne qui imposera de gré ou de force sa nouvelle vision de l’Algérie. Elle a tout le temps pour y arriver.
Ammara C.

1 COMMENTAIRE

  1. vision pas trop loin de la réalité qui se produira.je vois des boats people en sens inverse..beaucoup de compatriotes rentreront chez pour vivre enfin dans une Algerie apaisée,car débarrassée de sa gangrène.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici