Édition du
11 December 2016

« Bouteflika n’a pas mis à la retraite Tewfik Médiène et il n’est pas sûr qu’il soit au courant de ce départ à la retraite »

ToufikLahouari Addi, professeur de sociologie à l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon, Algeria-Watch, 9 janvier 2016

Cette interview réalisée par le journaliste Ramdani Boualem a été refusée par le quotidien El Khabar. Est-ce de l’autocensure suite au chantage de la publicité exercé sur les journaux algériens ou une censure imposée par le DRS restructuré ?

Question. Vous avez écrit dans votre article « La chute de ‘Rab Dzaïr’. Le DRS sous la coupe de l’état-major de l’armée », paru dans Orient XXI (30 Septembre 2015) que les dernières restructurations du DRS sont une affaire interne à l’armée et qu’elles ont été menées par l’Etat-Major. Ce n’est pas l’avis de plusieurs observateurs de la scène algérienne.

Réponse : J’aurai souhaité qu’un journal national mette cet article à la connaissance du public algérien. Je pense qu’il apporte des éléments d’analyse sur les relations entre l’Etat-Major, le DRS et la présidence. Je vais le résumer en quelques mots. Suite à la violence politique qui a suivi l’annulation des élections en janvier 1992 remportées par le FIS, l’Etat-Major a donné les pleins pouvoirs au DRS pour neutraliser les islamistes et mettre fin au terrorisme. Au cours de ces années 1990, le DRS a pris une importance politique énorme au point où il a connu trois dérives qui portaient atteinte à la crédibilité du régime. 1. Le DRS était devenu trop visible, ce qui contrariait les chefs militaires. La règle en Algérie est que l’armée n’est pas impliquée dans la politique. 2. Etant au-dessus de la justice, beaucoup d’officiers du DRS se sont enrichis par la corruption. 3. La manipulation des islamistes a été si loin que des puissances occidentales ont demandé aux autorités de mettre de l’ordre dans les services secrets algériens.

Question . Vous avez fait l’impasse sur les luttes de clans et sur le régionalisme. Certains parlent d’un clan kabyle contre le groupe de Tlemcen.

Réponse. Tout ceci fait partie de la propagande pour éloigner le regard sur les véritables enjeux. Le système politique algérien ne fonctionne pas au régionalisme. Pour deux raisons. D’abord parce que le tissu social algérien est homogène. Les citadins kabyles de Bejaia vivent comme les citadins Tlemcéniens et les paysans kabyles vivent comme les paysans de la région de Tlemcen. Ensuite, la lutte anticoloniale a laissé dans la culture politique des Algériens la conscience de l’unité nationale. Ceci n’empêche pas qu’un officier supérieur aide un cousin à aquérir un terrain ou un appartement. Comme le pays n’est pas une démocratie, les individus utilisent le régionalisme pour avoir des faveurs dans leurs propres intérêts et non dans l’intérêt de la région.

Question. Comment expliquez-vous la mise à la retraite du général Tewfik par le président Bouteflika ?

Réponse. Bouteflika n’a pas mis à la retraite Tewfik Médiène et il n’est pas sûr qu’il soit au courant de ce départ à la retraite. Son état de santé est tel qu’il ne prend aucune décision importante ou non. Le président ne parle pas, n’entend pas, et ne sait pas quel jour on est. C’est la raison pour laquelle les décideurs ont refusé qu’il reçoive le groupe des 19. Ceci est une preuve supplémentaire que le système fonctionne sans président. L’Etat algérien est dirigé par des fonctionnaires désignés par l’armée.

Question : Beaucoup de personnes pensent que Bouteflika a affaiblit le DRS, donc l’armée, pour imposer son clan issu de Tlemcen.

Réponse : Ceci est de la propagande pour cacher la réalité. D’abord le DRS n’est pas l’armée. C’est un service de l’armée comme l’est la logistique ou les transmissions. Ensuite, si l’opinion apprenait pourquoi le général Hassan a été arrêté, elle ne comprendrait pas la clémence du verdict. Ce jugement fait partie d’un compromis pour ne pas remonter d’autres affaires. Tewfik Médiène part à la retraite, Hassan sera gracié après six mois de détention et les dossiers seront refermés. Comme l’Algérie n’a pas de régime démocratique ni un Etat de droit, l’information est censurée. Il est interdit de faire de la politique en Algérie et de se mêler des affaires de l’Etat. C’est ce qui explique que l’opinion ne sait pas pourquoi les généraux Hassan, Belhadid et Mejdoub ont été arrêtés.

Question : Quelle lecture faites-vous de la lettre du général Tewfik Médiène ?

Réponse : Il a cherché à se justifier et à défendre le général Hassan qui était sous ses ordres. J’ai été étonné qu’il ne défende pas le bilan du DRS. Il s’est limité à défendre un subordonné dont on dit par ailleurs que c’est son beau-frère. C’est pathétique. L’histoire sera sévère avec Tewfik Médiène qui porte une lourde responsabilité dans une crise qui a coûté 200 000 morts. Il devrait écrire ses mémoires et dire la vérité pour que les prochaines générations d’officiers ne fassent pas les mêmes erreurs tragiques.

Question : Beaucoup d’Algériens ont une opinion contraire et pensent que le DRS et Tewfik Médiène ont sauvé le pays du péril terroriste. Certains observateurs estiment que Bouteflika (ou l’Etat-Major selon vous) ont été ingrats vis-à-vis du DRS qui a sauvé l’Algérie du péril islamiste.

Réponse : Il y a en effet des articles dans la presse qui font l’éloge du DRS en soulignant qu’il a sauvé l’Algérie. Ils sont écrits par les civils employés par le DRS. Mais regardons les faits. Le DRS est un service de l’Etat dont la mission est de protéger le pays et les Algériens. Or il y a eu 200 000 morts ; cela signifie qu’il a échoué. Avec des officiers compétents, la crise aurait duré un ou deux ans avec un bilan de 2000 ou 3000 morts, ce qui serait lourd. Kasdi Merbah avait un plan pour arrêter le conflit. Il fait partie des 200 000 morts. La rencontre de Sant’Egidio a été sabordée par le DRS. Les futurs historiens seront sévères pour le DRS. Par ailleurs, il y a des terroristes comme Droudkel et Belmokhtar qui assassinent depuis 15 ans. Quelle conclusion faut-il en tirer ? Soit le DRS est incompétent, soit il est complice avec les terroristes. Savez-vous que l’espérance de vie d’un maquisard de l’ALN au nord du pays était de deux ans, malgré l’appui de 99% de la population ? Comment se fait-il que Droudkel et Belmokhtar tuent depuis 15 ans sans être neutralisés ? Le DRS a sauvé l’Algérie ? Posez la question aux familles des 200 000 morts parmi lesquels il y a des milliers de militaires, gendarmes et policiers. Puisque nous ne respectons pas les vivants, respectons au moins nos morts.

Question : Vous parlez souvent de la logique du système politique algérien. Quelle est cette logique ?

Réponse : Le système politique algérien a sa propre logique qui provient de l’histoire du pays. C’est l’ALN qui a créé l’Etat national, et l’ANP a voulu que cet Etat soit au service du peuple. Elle a interdit la politique pour empêcher les classes bourgeoises de diriger l’Etat au profit du capital. Elle préfère nommer des civils qu’elle choisit à des postes politiques. Elle désigne le président, elle suggère des noms pour les ministères, elle filtre les candidats aux élections législatives et municipales et surveillent les fonctionnaires des différents ministères. L’armée ne s’occupe pas directement de ces tâches, mais elle a créé un service dont c’est le travail, c’est la police politique, le DRS. L’armée joue le rôle de « Velayat el Fakih » en Iran. Elle est le guide suprême, avec cette différence qu’en Iran le guide suprême est une personne et en Algérie c’est plusieurs généraux.

Question ? Un dernier mot ?

Réponse : L’armée a été l’épine dorsale de l’Etat pour des raisons historiques. Du fait que la société change, elle ne devrait pas interdire la politique. Si la politique est interdite, l’armée se politisera et c’est dangereux. Le commandement militaire devrait avoir le sens des perspectives historiques et envisager un retrait graduel du champ de l’Etat pour laisser les différents courants idéologiques se disputer la direction de l’Etat par les élections. Elle devrait s’inspirer de l’expérience turque.


Nombre de lectures : 40604
13 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Salah-Eddine SIDHOUM
    15 janvier 2016 at 14 h 03 min - Reply

    Heureusement qu’il y a le net, messieurs les censeurs ! Vous préférez les « révélations » venues des labos dans le cadre des luttes de gangs, plutôt que les analyses lucides de la triste situation du pays et du système déliquescent.
    Merci mon cher Lahouari pour cet article.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 66

  • Graïne Yasmine
    15 janvier 2016 at 17 h 28 min - Reply

    Au sérail on s’amuse audacieusement et les paradoxes ponctuent tous les discours Quant au régionalisme ,il existe réellement , si depuis 1962 il a été régulé puis maîtrisé pour la construction d’une unité nationale et pour une cohabitation saine Il n’en demeure pas moins que depuis deux ans ,l’équilibre a été sérieusement ébranlé ,d’abord par le chaos engendré par le terrorisme puis par le laxisme qui s’en est suivi , c’est pourquoi certaines ethnies vivent le calvaire d’une injustice sournoise Si l’état ne prend pas rapidement au sérieux ces problèmes sensibles liés à l’inégalité ,à la discrimination et à l’identité Et Si la perte de confiance chez les individus persiste ,elle peut provoquer le déséquilibre définitif du pays !

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 20

  • lamine
    15 janvier 2016 at 21 h 10 min - Reply

    Mr Lahouari Addi,vous êtes l’un des très rares véritables intellectuels algériens que j’admirais de par votre objectivité et vos analyses pertinentes;cependant nier le régionalisme fait injure à votre intelligence ou bien, »chasser le naturel il revient au galop », vous êtes un berbère.L’Algérie a toujours été le royaume berbère sauf sous l’ère du président martyr rahimahou ALLAH Houari Boumediene et de Kasdi Merbah rahimahou ALLAH qui étaient des ALGÉRIENS avant d’être chaoui et kabyle.La preuve: le commandement militaire est à 99% constitué par les chaouis,la haute et la moyenne administration ainsi que le secteur de l’information(tous médias confondus) sont constitués à au moins 70% de kabyles, sonatrach de même(y compris les jardiniers réf: mouvement des jeunes chômeurs de Ouargla ).Les houariate n’ont pas fait de révolution ils ont été libérés par les wilayate historiques I et II pour cette raison ils ne doivent pas accéder au pouvoir réel.Depuis 1992 c’est le royaume kabyle:200000 morts des destructions massives principalement au centre Nord et le Nord Ouest(il n’y qu’à faire la géographie du terrorisme)cela est un constat, pas un jugement de valeur.Bouteflika est l’exception qui confirme la règle;d’ailleurs il a été ramené par les wilayate I et II.Amicalement…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 17

  • Rezki Djerroudi
    15 janvier 2016 at 23 h 51 min - Reply

    Ce qui s’apparente à de la confusion est le fait de gérer un pays 4 fois plus grand que la France avec toutes ces tares qui apparaissent çà et là. Un peuple qui sait ce qu’il fait contrairement au système qui n’arrête pas de laisser des plumes à telle enseigne qu’un esprit sain ne saurait distinguer la vraie graine de l’ivraie. Le bateau Algérie est en péril. Les infiltrations d’eau qui menacent ses flans ne peuvent que le précipiter vers la dérive avec à son bord tout un Peuple et quel Peuple! Celui qui a mis en échec la volonté hégémonique non pas de la France uniquement mais de l’OTAN tout entier. Personnellement, je ne suis pas de nature pessimiste ni de tendance fataliste en ce qui concerne le Peuple algérien qui ne manquera certainement pas d’énergie pour se dépoussiérer. Amicalement.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

  • rachid dahmani
    16 janvier 2016 at 10 h 13 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Merci à LQA de poster cette interview. J’approuve totalement cette analyse de Mr Lahouari Addi. Un système mafieux qui ne travaille que pour lui même depuis 62 à nos jours et use de tout ce qui dispose dans ses cordes pour se maintenir au pouvoir afin de s’enrichir sans cesse. Peu importe qu’il y ait 200 000 Morts ou 300 Millions de morts, là n’est pas leur problème et on nous le démontre chaque jour. Bonne journée à tous.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

  • OMAR
    16 janvier 2016 at 14 h 45 min - Reply

    ILS ONT SAUVE L’ALGERIE?

    ILS PARLENT MAINTENANT!

    LES GRANDS DIRIGEANTS NE SAVENT QUE DEMISSIONNER! CHADLI/ZEROUAL ETC

    ET OUI L’ARMEE CONTROLE LES POLITIQUES CAR ILS N’ONT PAS LE COURAGE DE LA VRAIE POLITIQUE

    ILS S’ALIGNENT AVEC LES PLUS FORTS!

    JUIN 1991/REUNION AVEC SI MEHRI SUR LES ELECTIONS ETC

    JE SUIS INTERVENU ET J’AI DECLARE QUE LE FIS AURA LA MAJORITE RELATIVE ET QUE DANS MA WILAYA LE FLN L’EMPORTERAIT

    MAIS VU QUE LE FIS ETAIT TRAVERSE PAR DIFFERENTS COURANTS ET PAR DES FOUTEURS DE TROUBLE

    POUR LE KOURSI/ OUI DES GROUPES DU FIS ARMES DE POIGNARDS ET BATONS SONT VENUS FERMER LES

    APC ET S’ATTAQUER A NOS KASMATES /

    RIPOSTES DE NOS MILITANTS ET J’AI DU INTERVENIR AVEC DES SAGES POUR EVITER LE PIRE!

    CONCLUSION/J’AVAIS PROPOSE LE REPORT DES ELECTIONS /L’INSTAURATION D’UNE PAHSE TRANSITOIRE

    LA REVISION DE LA LOI SUR LES PARTIS ETC/SANS EXCLURE LE FIS QUI DEVAIT SE CONFORMER A LA LOI…

    REACTIONS DE CERTAINS CACIQUES DU FLN/N’ECOUTEZ PAS LES GAMINS MOUHAFEDHS NOUVELLEMENT ELUS!

    J’AVAIS 18000 MILITANTS AVEC CARTES PARMI LES ANCIENS ENVIRON 12 000 JEUNES…

    APRES LA DEMISION DE SI MOULOUD SUITE A L’EMPLOI DES ARMES SUR LES MILITANTS DU FIS

    GHOZALI A NAVIGUE A SA FACON FAISANT FI DE NOS PROPOSITIONS…

    IL ETAIT SUR QUE LES INDEPENDANTS AURAIENT LA MAJORITE /TOOOZ!!

    CONCLUSION/CES GRANDS DIRIGEANTS NE SAVENT QUE DEMISSIONNER APRES ILS ACCUSENT LES MILITAIRES…PERSONNELLEMNT JE N’AI REMIS DE DEMISSION /ILS ONT UTILISE LE WALI ET SES

    VALETS POUR OCCUPER LA MOUHAFADHA ET VOULAIENT ME SUPPRIMER ETC ETC.CAR JE N’AI PAS SIGNE CONTRE SI MEHRI ET SI MOULOUD ETC ETC…

    AUJOURD’HUI BEAUCOUP DE SILENCIEUX PENDANT CES ANNEES D’HORREUR SE METTENT A PARLER…

    L’ALGERIE A BESOIN DE TOUT LE MONDE MAIS TANT QUE NOUS N’IRONS PAS VERS UNE DEMOCRATIE REELLE

    L’ALGERIE RESTERA DANS LES PISTONS/MAUVAISES GESTIONS/ DETOURNEMENTS/BUREAUCRATIE /ETCTEC

    LES MEILLEURS CADRES ONT FUI AUX USA ETC

    ESPERONS TOUJOURS UNE EVOLUTION POSITIVE CAR LES GENERATIONS FUTURES NOUS SANCTIONNERONT

    go chaoui

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • ZOUAOUI
    16 janvier 2016 at 22 h 32 min - Reply

    EN ALGERIE TOUT EST INDEFINI OPAQUE ET INSAISISSABLE …C EST LE SYSTEME ALGERIEN ET ON NE SAIT PAS QUI GOUVERNE REELLEMENT ET IL EST PRATIQUEMENT DIFFICILE DE COMPRENDRE LE FONCTIONNEMENT DE CE SYSTEME …..A MON HUMBLE AVIS IL Y A TROIS POLES QUI S’ATTIRENT SE REPOUSSENT ET SE NEUTRALISENT .LA PRESIDENCE L ARMEE ET LE DRS IL Y A AUSSI L EMERGENCE DES DYNASTIES FAMILIALES ET DES RESEAUX AFFAIRISTES .C ‘EST UNE NEBULEUSE C ‘EST A DIRE UN TERRAIN MINE POUR CEUX QUI NE LE CONNAISSENT PAS . IL Y A DEUX SOCIETES PARALLELES L UNE EN SURFACE ET L AUTRE DANS LES COULISSES.LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE BOUTEFLIKA REPRESENTE LA PARTIE EMERGEE DE L’ICEBERG ET LE DRS LA PARTIE IMMERGEE ET INVISIBLE QUI CONTROLE L’ENTREPRISE LE JOURNAL ET LE SYNDICAT A TOUS LES NIVEAUX .C EST ELLE QUI FAIT ET DEFAIT LES MINISTRES ET HOMMES DE POUVOIR EN FONCTION DES INTERETS . UN CHANGEMENT POLITIQUE AVEC UNE REFONDATION NATIONALE SUR UNE NOUVELLE VISION S AVERE AUJOURDHUI NECESSAIRE ET INDISPENSABLE SE BASANT SUR LES PRINCIPES DU RESPECT DE LA PERSONNE HUMAINE DANS SA DIGNITE SA LIBERTE ET SON DROIT A LA JUSTICE , A L EQUITE ET A UNE EDUCATION DE QUALITE ETC….

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • ali mahrouz
    19 janvier 2016 at 20 h 12 min - Reply

    Monsieur Salah-Eddine SIDHOUM
    permettez moi de reposer la même question que j’ai posée à M. LAMINE ( question qui a été retirée ( ?! )peut-être parce que mal formulée ??  » LES HOUARIATE N ONT PAS FAIT DE RÉVOLUTION ILS ONT ÉTÉ LIBÉRÉS PAR LES WILAYATE HISTORIQUES I ET II …  » je voudrais seulement comprendre la signification ou la traduction du mot HOUARIATE. est-il possible d’avoir une réponse ? Merci beaucoup Si Salah-Eddine
    =====================================
    Posez la question, mon cher compatriote à celui qui a utilisé ce terme.
    Amicalement.
    Salah-Eddine

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

    • batni
      19 janvier 2016 at 21 h 45 min - Reply

      Les houariates sont les gens issue du Maroc. Je suppose qu’il parle du MALG.

      Mes respects,

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Salah Bouzid
    19 janvier 2016 at 21 h 45 min - Reply

    Le président français lors d’une visite en Juin 2015 avait loué la capacité intellectuelle de Bouteflika avec qui il avait eu un entretien de deux heures. Est-ce que l’état de santé de Bouteflika s’est aggravé depuis l’été dernier ou est-ce que François Hollande simplement mentait?

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • ali mahrouz
    19 janvier 2016 at 22 h 00 min - Reply

    monsieur Salah-Eddine SIDHOUM

    J’avais justement posé la question
    à M LAMINE et quand j’ai constaté que ma question a été … EFFACÉE ( ?! ) je l’ai posée de nouveau mais cette fois-ci à vous. Ne m’en veuillez pas cher et estimable compatriote. De toute manière je n’insiste pas. Mes respects à tout le monde

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Nordine
    25 janvier 2016 at 15 h 31 min - Reply

    Non Non, ils lui ont simplement dit  » dégage, tu pu  » !!!!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • fouzilamine
    8 mars 2016 at 20 h 55 min - Reply

    un fou dans notre ville repette toujours »l’algerie comme la chienne qui mange ses petits ».

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos