Édition du
4 December 2016

L’union du Maghreb : les ouvertures intérieures doivent précéder les ouvertures extérieures.

MaghrebOn se rappelle de l’existence de l’union du Maghreb arabe (UMA) qu’à l’occasion de la célébration de l’anniversaire de sa fondation, survenue un certain 17 février 1989. En outre, depuis quelques années, la coopération maghrébine est réduite aux déclarations de bonnes intentions. Bien que chaque chef défende la nécessaire coopération, dans la pratique, les responsables politiques des pays composant l’UMA ne font rien pour que ce projet se concrétise.

Et pourtant, ces peuples ont vécu une solidarité exemplaire quand ils étaient sous le même joug colonial. Ce projet du Maghreb des peuples a pris alors forme lors de la conférence de Tanger en avril 1958. Ainsi, malgré des infimes malentendus de voisinage, les Marocains et les Tunisiens ont accompli leur devoir envers leur voisin en guerre. De la même manière, quand les voisins étaient en difficulté, la solidarité algérienne était également agissante.

Hélas, après les indépendances, les régimes qui se sont imposés dans chacun des pays du Maghreb n’ont pas la détermination de réaliser cette union des peuples. Sur les plans internes, leur repli sur eux-mêmes aboutit à l’exclusion de leurs concitoyens de la gestion de leurs affaires. Dans les pires moments de l’histoire de la région, il n’est pas exclu que ces régimes provoquent des conflits guerriers en vue de surpasser des crises internes. D’où le renvoi aux calendes grecques des promesses de la conférence de Tanger.

Dans ces conditions, comment ces régimes peuvent prétendre construire un partenariat, alors qu’ils sont incapables de bâtir un projet viable avec leurs concitoyens ? En tout cas, c’est dans ce cadre, marqué par l’hypocrisie de ces régimes, que l’UMA est lancée. Pour les observateurs, un tel projet est voué à l’échec dans la mesure où une telle construction nécessite au préalable des relations apaisées entre les représentants des États en questions. Lesquels représentent évidemment les intérêts des citoyens et non la pérennité des systèmes dans chaque pays.

Donc, tout le problème de l’UMA réside dans la démarche. Au lieu de s’inspirer des réconciliations qui ont eu lieu dans le passé, à l’instar de l’amitié franco-allemande, les dirigeants de l’UMA croient que la seule évocation de la fraternité suffirait à surpasser la crise. Incontestablement, c’est insuffisant.

Du coup, 27 ans après la naissance de l’UMA, le projet de la coopération maghrébine est au stade de construction.  Les messages que s’échangent les chefs d’État ne pourront, sans un travail de fond, aboutir à un projet sérieux si les peuples du Maghreb ne sont pas les parties prenantes. Et compte tenu des surenchères des faux nationalistes dans chaque pays, la véritable union a une infime chance de réussir.

Pour conclure, il va de soi que tôt ou tard l’espace maghrébin devra s’ouvrir à l’instar du projet de l’Union européenne ou de l’union nord-américaine. Et qui plus est, la base du projet est là. Il s’agit de reprendre les travaux de la conférence de Tanger. Mais, avant de parvenir à ce résultat, il faudrait que les peuples reprennent le contrôle de leurs exécutifs. Ce qui ne risque pas d’y arriver à court terme.

Aït Benali Boubekeur


Nombre de lectures : 4417
10 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • AMAR
    23 février 2016 at 15 h 21 min - Reply

    L UNION MAGHREBINE MEME DANS SA SEULE DIMENSION ECONOMIQUE A BESOIN D UN CADRE CLAIR:
    la liberte de circulation des biens et des personnes!
    cette liberte de circulation IMPOSE UNE JUSTICE INDEPENDANTE CE N EST QU A CE PRIX QUE L ON PUISSE S UNIR ENGAGER DES CAPITAUX ET PRENDRE DES RISQUES! IL Y A ENCORE UN PROBLEME DE CONFIANCE….LE CADRE DE REGLEMENT DES CONFLITS C EST L OMC OU QUELQUE CHOSE DE SEMBLABLE…
    si la justice devrait etre soustraite du pouvoir politique ….l economie aussi…car dans l economie de marche le regulateur doit etre le marche…LES PARTENARIATS DANS LE CIMENT EN TUNISIE LE POISSON EN MAURITANIE….N ONT PAS TENUE ASPHYXIE PAR LA POLITIQUE ……..
    L UNION MEME DE DEUX ASSOCIATIONS NE PEUT SE REALISER S IL N Y A PAS DE DEMOCRATIE…IL NE FAUT PAS SE LEURER…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • batni
    24 février 2016 at 2 h 39 min - Reply

    l’Union Maghrebine (UM) doit naitre comme une seconde république après la disparition des hommes actuels des pouvoirs en place dans nos pays.

    L’UMA c’est quoi ce machin là, pour paraphraser De Gaulle :
    Ceux qui lui ont donner ce nom si raciste l’ont vouée a l’échec.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 12

  • Haddadou Smail
    24 février 2016 at 17 h 54 min - Reply

    @Aït Benali Boubekeur

    cher compatriote

    Vous dîtes : « il va de soi que tôt ou tard l’espace maghrébin devra s’ouvrir à l’instar du projet de l’Union européenne ou de l’union nord-américaine. » Vous avez complétement raison et moi je suis d’accord avec vous sur toute la ligne !

    Il faut savoir que le RCD (parti politique) a dit la même chose que vous lors de son dernier meeting, mais tout le monde lui est tombé dessus : la presse,les citoyens, le pouvoir et les réseaux sociaux ! C’est de la folie ce que j’ai lu comme insultes, comme racisme et comme reproche envers le RCD alors qu’il dit la même chose que vous ! Pour le RCD l’ouverture des frontières avec le Maroc ne veut pas dire du tout cautionner le Makhzen et l’occupation du Sahara Occidental (çà se saurait), mais c’est vu comme une perspective inévitable pour cette région, un projet politique à construire au bénéfice de tous leur peuple !On trouve çà même dans la Plate forme de la Soummam, c’est pour dire la vision de faire la Construction du Maghreb dès cette époque là ! Ait Ahmed avait aussi toujours cette vision en tête !

    Mais vous ne vous inquiétez pas, je ne pense pas que vous aurez des insultes autant que le RCD! … Enfin, je ne pense pas !

    Remarque importante hors article : il y a un problème sous jacent à ce projet politique de Maghreb Uni, faut-il necessairement le mettre dans une bôîte hermétique à vision exclusivement « arabe » ???? C’est un tout autre problème qu’il faut résoudre au bon moment ! Certains préfèrent parler de « UGM » : Union du Grand Maghreb , mais je crois que je complique un peu la donne, n’est-ce pas !!! Laissons çà à la postérité !

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

  • djamel
    24 février 2016 at 18 h 43 min - Reply

    Cela fait 27 ans en effet que le grand projet de l’UMA fut officialisé. Mais en fait il faut revenir en 1958 et pourquoi pas 1924 avec la création de l’étoile nord africaine. Quel bilan peut-on établir ? Néant. C’est désastreux avec les avantages de la langue, de la religion, de l’histoire aucun effort n’a été fait. L’Europe, elle a fait du chemin avec toute la diversité de langue, de religion il y a eu un marché commun pour arriver a une monnaie commune. Nos dirigeants ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Avec les égoïsmes les vues restreintes le manque de respect envers les peuples il n’y a même pas l’espoir de démarrer, alors nous faisons du surplace. L’année prochaine encore il y aura des messages identiques qui seront transmis peut-être pas par les mêmes signataires mais les termes seront identiques ils vont juste s’arrêter aux voeux pieux.
    Djamel Bejaia

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • Ait Benali
    1 mars 2016 at 20 h 20 min - Reply

    @Haddadou Smail!
    Je partage, moi aussi, votre opinion. Toutefois, je considère que cette question dépasse amplement les partis. Le but de ma note est de démontrer que les unions de cette nature nécessitent une adhésion populaire. Bien évidemment, ces citoyens ne négocient pas eux-mêmes ces accords. Cela va de soi. Cette tache échoit, en théorie, à leurs représentants légitimes. Quant à l’appellation et au contenu,cela doit revenir aux représentants plénipotentiaires.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Mouloud
    9 mars 2016 at 14 h 17 min - Reply

    Bientôt l’UMA « la Ghouma » aura vingt ans (20 ans). On peut l’imaginer comme une gestation longue, laborieuse et, qui n’est même pas sure d’arriver à terme. Elle aurait due s’appeler – Union Nord Africaine- comme elle aurait due être naturelle, ne serait ce qu’au vu de la solidarité passée et même actuelle des peuples.

    Elle – U.N.A- aurait permis aux enfants transformer les trois pays en une puissance économique considérable; MAIS les petits calculs mesquins des uns et des autres transforment cette contrée paisible et belle en une zone de conflits larvés.
    Cette U. N. A. au vu de son potentiel humain, et de son génie qui ne demandait qu’à s’exprimer, au vu de ses richesses naturelles, aurait pu être le pendant de l’UE, et d’avoir un poids politique certain!
    Hélas, le pourrissement voulu et aidé par d’autres ou, simplement dû à la bêtise humaine, nous conduit à être ou plutôt à nous comporter comme des chiens de faïences qui se regardent,et se jaugent;Dieu seul sait jusqu’où ?
    Si l’Union tant espérée par les peuples avait vue le jour avec toutes les conditions de libre circulation ,de libre échange, de respect nous aurions pu nous éviter en Algérie la décennie noire comme, cela aurait éviter à la Tunisie d’être la nouvelle victime du terrorisme. Les enfants de cet Union auraient créés, innovés étonnés le monde et auraient tous combattus les dérives intégristes, les dérives politiques etc…

    Seule une Union Fédérale avec une constitution unique, un gouvernement fédéral dirigé par les trois Chefs d’Etat- le Roi du Maroc et les Présidents Algériens et Tunisiens librement élus-, et un parlement fédéral élu librement par les trois peuples peut amener cette région à un développement certain.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • Aruy
    7 avril 2016 at 23 h 20 min - Reply

    Oui je suis favorable à une Union Maghrébine arabe et amazigh,où les frontières seraient abolies,avec une monnaie unique,un, passeport unique, un parlement et un gvt fédérals à condition que soient reconnus et respectés les droits des peuple amazigh à s’auto-gouverner.Une Union Nord Africaine qui exclut les peuples amazigh est une farce,une dictature.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • HOUARI
    30 avril 2016 at 16 h 33 min - Reply

    qu’on nous fiche la paix avec cette union fantoche union des hypocrites. Que chacun s occupe de son pays et de ses problèmes .
    des peuples noyés dans la haine dans l anarchie et dans la misère.
    UMA (Union de la Misère et de l Arnaque)

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • AIT MOHAND
    15 mai 2016 at 21 h 38 min - Reply

    @Aït Ali Boubekeur

    Personnellement, je n’y crois pas un seul instant à cette uma. Chaque pays tire la couverture sur soi et ne fais aucune confiance en son « voisin » à tel point que certains voient même une guerre qui se profile à l’horizon avec toutes les conséquences désastreuse pour toute la région au profit de qui vous savez…

    Mais, ce que je ne comprends pas et qui me choque profondément. C’est que « certains » refusent avec force que l’on dénomme notre région par le mot « MAGHREB » AL ARABI. Soit, parce qu’il est de connotation arabe et donc qui nous renvoie à un identifiant COLONIALISTE venu tout droit du « MACHREK » AL ARABI… colonialiste. Ok, pas de problème.

    Mais comment se fait-il, alors, que l’on remplace ce terme COLONIALISTE par un autre terme tout aussi COLONIALISTE « AFRIQUE DU NORD » qui était d’abord utilisé par les COLONIALISTES romains puis ensuite par les COLONIALISTES arabes qui le nommèrent d’abord « CHAMAL IFRIQUIYA » qui signifiait Afrique du nord en langue arabe classique avant de le changer définitivement en MAGHREB AL ARABI…

    Donc, les deux noms (ou désignation) : MAGHREB AL ARABI et… AFRIQUE DU NORD sont TOUS DEUX DES TERMES QUI RELÈVENT D’UNE MÊME SEMANTIQUE : COLONIALISTE.

    Et ce qui me choque profondément, c’est que les militants du MAK et de la cause AMAZIGH dénomment notre région en… AFRIQUE DU NORD ! Le comble de l’ignorance… au lieu de désigner notre région par le terme qui lui sied en TAMAZIGHT : TAMAZGHA ! TAMAZGHA ! TAMAZGHA ! Aya bande de boughyoules…!!!

    Et dire que même çà, ferhat m’henni et ses propres militants n’arrivent même pas à comprendre ce B…A… BA… de la langue TAMAZIGHT qu’ils prétendent défendre. C’est GRAVE !!!

    Tanemirt.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • rachid dahmani
    16 mai 2016 at 8 h 37 min - Reply

    Bonjour Mr Ait BENALI,

    Vous terminez votre article par une note bien objective. « Ce qui ne risque pas d’y arriver à court terme ». J’irais plus loin, même à plus long terme. Et pour cause, dans les pays de l’UMA comme vous dites on pense, rien qu’en évoquent la fraternité des peuples, que l’on dépasser tous les différents qui existent au sein de cette même « union ». Alors que chacun d’entre cette « union », chaque composante de cette hypothétique union, travaille à torpiller son voisin. C’est tout le monde qui ment à tout le monde et c’est tout le monde qui le sait. Mais on joue au grand jour à la fraternité et on pose l’espoir d’une grande union à l’avenir. On reviendra toujours à la nature humaine, et à la question ou problématique de l’intérêt qui prime. Bonne journée cher ami.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos