LES NEGOCIATIONS FALLACIEUSES ou les MARCHES DE DUPES.

0
621

Fin décembre 2023 pris fin un premier échange entre prisonniers israéliens détenus par le HAMAS à Ghaza (dénommés ‘’otages’’ par l’ensemble de la presse occidentale) et des prisonniers palestiniens. 240 Palestiniens furent libérés dont 107 enfants, 68 femmes et 65 hommes dont plusieurs avaient atteint l’âge adulte en prison. Le HAMAS avait libéré en échange 105 prisonniers dont 81 Israéliens. 23 Thaïlandais et 1 Philippin furent libérés par le HAMAS hors cadre des négociations autrement dit, sans contrepartie.

Sur l’ensemble des 240 prisonniers palestiniens échangés, les ¾ n’avaient été reconnus coupables d’aucun délit. Ils étaient détenus arbitrairement sans aucune inculpation ou procès, c’étaient des détenus dits « administratifs’’.

Au 7 octobre 2023, les Israéliens détenaient environ 5 200 prisonniers dont plus de 1 400 au titre de ‘’détenus administratifs’’. Le reste, à savoir plus de 3 800 personnes étaient condamnées par des tribunaux militaires dans des parodies de procès. Ils sont aujourd’hui près de 12 000 prisonniers palestiniens, dont on ignore à ce jour le sort et lieu de détention pour près de 6 500 d’entre eux arrêtés depuis octobre 2023. Il n’y a pas un chiffre précis, mais des observateurs estiment que plus de 30% des détenus libérés dans le cadre de l’échange de 2023 ont été repris. On vous reprend insidieusement de la main droite ce que l’on vous a accordé de la main gauche. Un véritable marché de dupes ou d’escroquerie en finalité que cet échange de prisonniers dont les termes de l’accord sont trahis sous les yeux de l’humanité sous couvert du droit de la force et de l’impunité. Il est vrai que les sionistes ne respectent le droit international que lorsqu’il est à leur avantage et quel qualificatif attribuer dans ce cas à cette duperie comparée au génocide en cours (31 500 morts dont 70% de femmes et enfants, avec près de 9 000 disparus et 73 500 blessés) qui se perpétue honteusement avec l’aide et la bénédiction des USA et d’un occident totalement soumis ?

Ceci étant, un deuxième marché du même genre est proposé à la direction du HAMAS. Une offre de 6 semaines de trêve au cours desquelles l’ensemble des prisonniers israéliens (‘’otages’’) devront être libérés par le HAMAS contre des prisonniers palestiniens dont le nombre et la nature sera à définir au cours des négociations. Pour autant, ces 6 semaines serviront également nous dit-on à acheminer une aide conséquente à même d’étancher la faim et la soif des Ghazaouis. Une population prise en otage, ghettoïsée pour ce faire et soumise délibérément à une famine organisée et réalisée justement avec la concurrence dynamique du monde occidental, faut-il encore le répéter avec force, dans le cadre du complot fourbi contre l’UNRWA (voir à cet effet l’interview toute récente de Jacques Baud et la déclaration jeudi 14 mars d’un membre du sénat américain qui affirme qu’Israël n’a produit aucune preuve sur ses allégations à l’encontre de l’organisation onusienne. L’Australie a décidé par ailleurs toujours ce jeudi 14 mars de reprendre son financement en direction de l’UNRWA). La famine, une arme terrible et fondamentalement inhumaine mise en chantier à l’encontre de 2,2 millions de personnes (femmes et enfants compris) destinée à faire céder le HAMAS à ce chantage purement fallacieux ou à ce marché que ne pourraient accepter dans un cadre normal exclusivement que des tarés. Vous remarquerez aussi qu’il n’y a rien à négocier dans ce marché à l’exception d nombre et éventuellement la nature des prisonniers à libérer, tout le reste est à prendre ou à laisser.

Interrogé sur les ‘’négociations en cours’’ un membre du Hezb Allah a résumé ainsi les termes de cette duperie. ‘’On n’y perdra sans doute quelques otages mais on vous exterminera affamés si vous refusez notre proposition, dans le cas contraire et si vous acceptez notre marché nous vous engraisserons pendant 42 jours, en somme comme on le fait avec le bétail avant de vous exterminer bien repus cette fois, et ne vous inquiétez surtout pas sur le sort des prisonniers libérés, ils seront repris pour être nourris dans nos prisons.’’ Tout prête à penser que c’est ainsi que se définissent réellement les termes d’un marché foncièrement monstrueux par ceux qui se sont toujours prétendus être les défenseurs des droits humains de toutes sortes et de l’égalité absolue entre les personnes.

Aux Ghazaouis, les populations meurtries du monde, vous seront éternellement reconnaissantes pour avoir définitivement démasqué toute cette hypocrisie (Démocratie, droits humains, égalité et tutti quanti) qui enveloppait l’humanité et au nom de laquelle pourtant, des millions d’humains furent tués au Moyen Orient, au Maghreb, en Afrique, en Amérique latine etc. Elles vous seront également reconnaissantes d’avoir aussi mis en lumière toutes les alliances souterraines foncièrement contre nature et partant, la déchéance de gouvernants pédants devenus soudainement inaudibles.

Soyez convaincus frères Ghazaouis que votre résistance et quelle que sera son issue est une victoire qui constituera un héritage incommensurable pour ‘’ la Nation islamique toute entière’’ d’une part et pour beaucoup d’autres peuples exploités d’autre part. Elle sera ce puissant référent dont les populations écrasées et pillées du reste du monde ont besoin pour se ressourcer.

ABU EL HOUKAMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici