Édition du
28 June 2017

Alep : « C’est la fin de toute prétention de l’Occident à parler des droits de l’Homme »

La reprise des quartiers rebelles d’Alep, par le régime de Bachar Al-Assad, est quasiment terminée, mardi 13 décembre. Les combats et bombardements, qui menacent la vie de milliers de civils, déclenchent l’indignation des ONG et de la communauté internationale. Un cessez-le-feu est en cours de négociation pour tenter d’évacuer les civils. L’essayiste Raphaël Glucksmann, auteur de Notre France : Dire et aimer ce que nous sommes, a parlé, mardi 13 décembre sur franceinfo, d’un « moment d’extrême tristesse et un moment de vérité pour chacun d’entre nous ».franceinfo : Pour vous, ce qui se passe à Alep en ce moment, qu’est-ce que cela dit du monde qui nous entoure ?

Raphaël Glucksmann : C’est la fin du droit international. C’est la fin de toute prétention de l’Occident à parler des droits de l’Homme. Nous assistons en direct à la mort de milliers de civils, à la destruction d’une ville. C’est la réédition de Srebrenica, de Grozny, mais cette fois-ci il y a Twitter. On peut vivre les derniers instants des activistes syriens qui postent leurs adieux sur la Toile. Nous sommes là, nous regardons, nous laissons faire. C’est un moment d’extrême tristesse et aussi un moment de vérité pour chacun d’entre nous. Il faut à cet instant décider de faire entendre sa voix, sa colère, sa solidarité ou de se taire à jamais.

Est-ce l’illustration d’une impuissance internationale ou alors d’un égoïsme international ? Pourrait-on agir ?

Nous pourrions faire beaucoup plus contre le parrain du régime de Bachar Al-Assad, celui qui lui fournit les avions et les armes pour détruire Alep. Contre Vladimir Poutine, nous pourrions augmenter les sanctions, nous pourrions menacer de ne pas aller à la Coupe du monde. Nous avons des moyens de pression. Nous pouvons frapper au portefeuille les oligarques du régime russe qui financent ces aventures guerrières, mais nous ne le faisons pas. Pire, je vois un nombre croissant de nos politiques, de nos candidats à l’élection présidentielle dire qu’ils soutiennent les massacres de Bachar Al-Assad et de Vladimir Poutine. Nous n’en sommes même plus à l’indifférence. Nous comprenons et nous soutenons au nom de la lutte antiterroriste. Il faut rappeler cette vérité : raser une ville, massacrer sa population. Ce n’est pas lutter contre le terrorisme, c’est être soi-même terroriste.

Le veto systématique de la Russie a rendu l’ONU impuissante. Faut-il changer le fonctionnement des Nations Unies ?

Ce qu’il faut, c’est essayer de renforcer la capacité d’action de l’Union européenne en tant que telle. On va être coincé entre Vladimir Poutine et Donald Trump. Donc, si on n’arrive pas à affirmer une voix européenne qui puisse soutenir les droits de l’Homme, que nous prétendons défendre, le monde dans lequel nous allons évoluer sera sans foi ni loi.

On entend dire que des rebelles d’Alep ont retenu des civils et les ont empêché de fuir…

Qu’il y ait des jihadistes d’Al-Nosra à Alep, c’est une évidence. Maintenant, la question que nous devons nous poser, c’est : Est-ce que face à quelques centaines de jihadistes, on légitime le massacre de milliers et de milliers de civils ? Le terrorisme ébranle tellement nos consciences que nous sommes prêts à croire à cette fable : face aux terroristes la seule solution serait Vladimir Poutine/Bachar Al-Assad. Si nous ne savons pas compter jusqu’à trois, si nous nous résumons à cette équation-là, tout ce que nos démocraties portent en elles périront, et les terroristes auront gagné.


Nombre de lectures : 2832
11 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • djelloul habib
    14 décembre 2016 at 12 h 27 min - Reply

    Ce Glucksmann est bien le digne fils de son sioniste de père,le promoteur en son temps des éradicateurs en Algérie. Citer Grozny et Srébrénica et « oublier » Ghazza situe le personnage! Bonne conscience très sélective. En somme les Syriens sont coupables d’avoir résisté aux hordes « Djihadistes » sponsorisés par l’axe Atlanto-Wahabiste. Selon la conception Droit-l’hommiste Occidentale,les Syriens auraient du leur livrer leur pays de bonne grâce et leur offrir en prime une panoplie de coutelas bien aiguisés pour se faire égorgez proprement!




    0
  • fatma
    14 décembre 2016 at 12 h 50 min - Reply

    Cet article aurait pu être utile voire instructif s’il avait été plus complet. Retrancher de ce dramatique conflit que subit le peuple syrien les autres parties de cette guerre destructrice est pour moi une manœuvre encore plus honteuse et plus criminelle que la guerre elle-même. Comment en effet peut-on être crédible en ne faisant nullement allusion aux rôles des états criminels que sont de l’Arabie Wahhabite, le Qatar, la Turquie, les Etats-Unis, la France, Israël et l’Iran.
    Pourquoi Raphaël Glucksmann s’est-il focalisé sur les exactions de Bachar et de Putine sans souffler un mot sur ces autres meurtriers ? Est-ce vraiment le peuple syrien qui lui fait de la peine au point d’être aveugle et de ne pas voir les atrocités des hordes sauvages de Daech?
    Faut-il être un expert des renseignements pour comprendre que:
    Les Wahhabites sont là-bas pour lutter contres les chiites et propager leur vision de l’Islam,
    Les Iraniens et le Hezbollah sont là-bas pour lutter contre les Wahhabites et propager à leur tour leur vision de l’Islam,,
    Les Qataris sont là-bas pour financer les djihadistes à la demande des USA,
    Les Turques sont là-bas pour massacrer les Kurdes point à la ligne,
    Les Israéliens eux ont le beau rôle, ils consolident leur position sur le Golon et toute la frontière, ils font ce qu’ils veulent en Palestine et en silence, tout en se félicitant de cette guerre fratricide qui ne fait qu’affaiblir ces imbéciles ennemis,
    Les Russes sont revenus pour reprendre une place dans la région, sauf que cette fois-ci, ils l’ont achetée, ils ont mis le paquet en argent en hommes et en armement et ça sera pour de bon,
    Les USA pour une déstabilisation débouchant à terme sur nouveau découpage de la région en différents petits pays basés sur les appartenances sectaires religieuses (sunnites, chiites, yazidis, chrétiens.. ) et ethniques (Arabes, Kurdes, Turkmans…). Je pense malheureusement qu’avec ce qui vient de se passer, il sera impossible à un Chiite de cohabiter avec un sunnite, de même que je verrai mal un Yezzidi faire confiance à ses autres compatriotes sunnites de l’Irak, sans parler des Kurdes qui se plaignaient depuis longtemps déjà de la haine des Turcs et des Arabes envers leur communauté et que cette guerre a exacerbé.
    La France c’est rigolo se croit et se prend encore pour une grande nation, elle s’est trompée sur toute la ligne et elle va le payer cher, très cher je suis sure. Les citoyens français devraient avoir honte de cette nation qui a inventé les droits de l’Homme.
    Finalement dans cette guerre il n’y a que le peuple syrien qui a perdu et tout perdu.
    Maintenant, croire après tout cela qu’il existe encore une institution mondiale (ONU) chargée de régler les conflits mondiaux de façon équitable, c’est autant croire au père noël.




    0
  • Alilou
    14 décembre 2016 at 17 h 11 min - Reply

    cette communauté internationale était assise entrain de regarder le feu brûler la Syrie et de temps en temps rajouter quelques battons de syriens façon de maintenir le feu vif et de façon quasi innocente en soignant leur image pour le grand publique, maintenant qu`un joueur de leur taille voir plus grand avec une bonne paire de …. est entré dans l`arène et ça a changé la donne, tout le monde monte aux barricades et la France commence a ameuter sa troupe de doberman…too late….

    les cris qui fusent de partout en pensant soudainement aux victimes civils, sont des cries de hyènes, avant ces mêmes victime civiles étaient considérées collatéral damage, maintenant, puis se sont les russes qui tuent, soudainement en cris aux victimes civiles….bande d`hypocrites….regardez ce que font les drones US en Afghanistan comme victimes civiles…. la communauté internationale est muette….on tue dans un silence assourdissant…. as a mater of fact…il y aura toujours des victimes civiles dans n`importe quel conflit….250000 algériens morts et 50000 disparus dans une guerre entre les porteurs de képi et les porteurs de turbans…alors les dobermans sionistes continuer d`aboyer…vous avez a faire a vladimir…




    0
  • Ali SBIH
    14 décembre 2016 at 23 h 41 min - Reply

    Salam alikoum

    C’est une autre guerre mondiale par procuration sans chercher la possession contraignante et traditionnelle de territoires.

    Un net virage dans l’histoire contemporaine. Les premiers vaincus sont l’ONU dont le Conseil de sécurité n’a plus que les yeux pour pleurer ,les Etats de la coalition « Occidentale » partis en Syrie sans conviction avec une solution militaire décousue , une diplomatie molle et inconséquente, La Russie ragaillardie qui veut garder sa tête hors de l’eau après ses 2 rounds contre l’Ukraine et le boycott de l’U.E .

    Plus loin ,les USA doivent également protéger le Japon et la Corée du Sud des « plaisanteries douteuses » de la Corée du Nord elle-même sous l’influence du grand Curateur de l’Asie.

    Tous ces chefs d’états , élus démocratiquement ,n’incarnent pas une autorité politique indépendante et charismatique. La structure du pouvoir au niveau international est en train d’évoluer d’une manière fondamentale .
    Des événements tels que la COP 21 qui a obligé des « Frères ennemis voire des chiens de faïence » à se regarder dans les yeux et amorcer les prémices d’une nouvelle organisation de la production mondiale basée sur les énergies propres ,les anciennes plus contraignantes ont été et sont toujours en délocalisation.

    Autre exemple celui de l’U.E ,Les Etats se battent non pas pour le projet pour lequel ils sont ensembles mais pour ne pas se séparer ,rester ensemble coute que coute.
    Le BREXIT est un syndrome ,les revendications populaires en Europe pour revenir aux anciens standard de souveraineté sont des symptômes, des prises de conscience tardives !
    Mr Trump est l’incarnation d’un nouveau type de Président « self made man » qui ne se revendique d’aucune filiation politique ni matrice idéologique ,une génération spontanée ..
    Alors question qui oblige les Etats de l’U.E à accepter ce mariage forcé ? qui a obligé les Républicains à accepter Mr Trump comme Président ?
    Pourquoi ,Mr OBAMA ,n’a pas pu réglementer le commerce des armes ,ni réussir sa réforme sur l’accès au soin ! N’a-t-il pas suffisamment de pouvoirs ?

    Mr. R Glucksmann « Nous avons des moyens de pression. Nous pouvons frapper au portefeuille les oligarques du régime russe qui financent ces aventures guerrières, mais nous ne le faisons pas ».

    Il a tout dit et c’est un avertissement pour tout le monde.

    Le monde est devenue la proie des groupes de pressions qui disposent d’un budget d’environ 200 Mrds Usd ,pour assurer leur représentation politique ,démarcher les grands argentiers ,les patrons, les politiques ,chercheurs ,juristes ………. ,une véritable armée qui suggère ,programme ,commandite ,impose et fait exécuter.

    Faire et refaire le monde ,capter la richesse et s’asseoir sur le trône du pouvoir




    0
  • Salah-Eddine SIDHOUM
    15 décembre 2016 at 14 h 57 min - Reply

    Que les choses soient très claires. Il n’y a aucune place sur notre modeste site pour les alphabètes propagandistes des dictateurs. Et qu’on ne vienne pas nous parler de liberté d’expression ou de censure.J’efface systématiquement les commentaires de ces collaborateurs intellectueurs qui soutiennent ces fascistes qui massacrent leurs propres peuples.




    0
  • setta
    20 décembre 2016 at 14 h 14 min - Reply

    Hier dans une chaine de télévision public algérienne il y’a eu un débat sur Alep un intervenant du pouvoir Dit que larme syrienne ne tu pas les civile il a oublier que l’aviation russe bombarde les civiles avec les complicité de larme de hafed le Assad.




    0
  • Tathakar Abdekka
    1 janvier 2017 at 22 h 33 min - Reply

    Les moins de 60 ans ne le savent pas.
    En décembre 1967, les chars blindés du Colonel Tahar Zbiri étaient bombardés à Bouroumi, entre Mouzaia et El Affroun, par des mig 15 ou 17 pilotés par des Soviétiques (plutôt des Russes, des blancs slaves aux yeux bleus).
    Ainsi on l’a empêché de faire la prise de Blida ou Alger.




    0
  • Oukhdha Amar
    11 janvier 2017 at 14 h 27 min - Reply

    Je ne savais pas qu’André Glucksman était un sioniste. Ce que je savais c’est qu’il était Maoiste, et c’est les gens qui lui ont collé ce qualificatif asiatique. D’ailleurs dans une émission télévisée, il a rappelé qu’il n’avait que l’anarchie des maoistes. Une autre Chahada, André Glucksman, du temps où il était étudiant avec Cohn Bendit, les années 68, à Nanterre, selon ses propos, à midi, quand le Crous donnait du poisson ou de la viande, il appelait les enfants de nos émigrés algériens pour leur donner des repas consistants et gratuitement. Il attaquait le resto universitaire.
    Dans l’affaire de Bentelha, une femme criait à la télé algérienne et elle disait texto : El Roumi est venu nous rendre visite, et Ahmed Ouyahia (le musulman! rajout de moi-même) n’est pas venu nous rendre visite.
    La pauvre ne savait pas qu’il était Juif, sioniste j’en doute! …Amicalement, un musulman.
    Frank Kafka est sioniste, au sens pas faschiste selon ses textes, mais un croyant à l’existence de l’Etat d’Israel. D’ailleurs, il était persécuté par son père très autoritaire. A lire : « lettre à mon père ». ça donne des larmes!




    0
    • Rédaction LQA
      11 janvier 2017 at 15 h 06 min - Reply

      Le fasciste Glucksman et son compère BHL sont venus, sur invitation des ex-sous-officiers « déserteurs » de l’armée coloniale, pour apporter un faux témoignage sur l’odieux massacre de Bentalha. Ce faux témoignage fut publié par le quotidien Le Monde, ce qui provoqua un tollé chez les intellectuels français probes qui avaient très vite compris la combine du régime d’Alger et de ces 2 fascistes venus de France.
      Salah-Eddine SIDHOUM




      0
  • El Habaib Lhabib
    14 janvier 2017 at 18 h 03 min - Reply

    Sous des déluges de feu, André Glucksmann était le seul intellectuel humaniste juif français à aller clandestinement à Grozny en Tchétchénie, région à forte présence musulmane, avec la journaliste russe connue, célèbre et tuée par les Russes à Moscou.
    Cet exploit, nul intellectuel ou journaliste n’est arrivé à le réaliser de nos jours.
    Comme l’a si bien formulé Rosa Luxembourg : « Il n’y a de liberté pour personne, s’il n’y en a pas pour celui qui pense autrement ».

    Sans vouloir polémiquer, dans un but pédagogique, une autre alternative existe et est possible. Il se peut qu’il soit venu à Bentalha de sa propre initiative, je n’ai pas de preuves. Les sous officiers l’ont autorisé à séjourner en Algérie en espérant tirer des dividendes. Pourquoi pas ?

    Si mes souvenirs sont bons, BHL, Bernard Henri-Levi, n’a pas accompagné Glucksmann à Bentelha ? Ce fils de papa qui a exploité l’Afrique, on croit qu’il est un anti-arabes, un anti-africains, anti-musulmans, etc. Encore ne fois, il faut savoir qu’il était le seul intellectuel de droite ou fasciste juif français à visiter en pleine guerre, la Bosnie-Herzégovine, région à forte présence musulmane.

    Mohamed Bouslimani, que Dieu est son âme, a aussi séjourné clandestinement en Bosnie.

    Des dissidents de pays du rideau de fer sont même accusés/avérés être des pseudos) collaborateurs de la PP, police politique. En effet, Milan Kundera, le célèbre écrivain tchèque, passé en France en 1975, était accusé dans un document peut être de la PP tchèque) qu’il a balancé son copain qui a écopé de trente ans dans les geôles tchèques.

    Lech Valesa, le syndicaliste polonais, comme nos syndicalistes de la fameuse entité algérienne, est accusé d’avoir collaboré avec les services. … Lech Valesa, le Président de la Pologne, était donc avec un raccourci, un agent dormant…

    Tous nos « Former Prime Ministry », qui font dans la politique d’opposition, au lieu d’être réellement actifs sont donc « dormants »….Ce Monde de la politique est fou !
    En corollaire, ces deux philosophes juifs français, sont des intellectuels, l’un engagé à gauche, l’autre à droite…Avec ces données, en aucun cas, ils ne peuvent être des anti-musulmans. il n’existe plus des hommes et des femmes de leur trempe en France…depuis aussi Raymond Aron, un autre juif.
    De sa tête, André Glucksmann était sûrement un ashkénaze. Il a fait des choses pour les Algériens, beaucoup plus que le séfarade Jacques Derrida, un autre philosophe juif français et originaire des hauts plateaux algériens.
    Il faut rendre à César, ce qui appartient à César. César possédait bien des traits de caractère qui n’auraient pas convenu au Christ, mais qui lui convenait parfaitement à lui, César.

    « Yhoudi Srih, ouala bedel ledyen (Un juif déclaré est préférable à un adopteur de plusieurs religions)» disait un dicton algérien.




    0
    • Dria
      14 janvier 2017 at 20 h 44 min - Reply

      Ya Habibi,
      C’est du pro-sémitisme qui frôle le proxénétisme, mais qu’est ce que vous insinuez , il est venu à Bentalha et il est parti au Kosovo pour sauvez du « Musulman ».
      la Hakitiya n’a pas complètement disparu contrairement à ce que je pensais,oui Yhoudi Srih mais quand il s’agit un sioniste ya Sahbi ya de quoi se posez des question sur le pourquoi de votre intervention a bon entendeur Shalom




      0

    Congrès du Changement Démocratique