Édition du
11 December 2017

Algérie: Le grand hold-up !

Par Fodil Boumala

Si je devais enchaîner à partir de la fin de mes dernières lectures sur « l’après Bouteflika », je dirais encore une fois que le pouvoir klepto-ploutocratique d’Alger est passé à une vitesse supérieure. Celle d’agir au plus vite pour maintenir la « cosa nostra » au commande du navire.

Occupation de l’espace publico-médiatique, manipulation, mensonge institutionnalisé, diversion,gestion par la peur,la corruption,le statu quo et également par la maladie dudit président. Un président pris en otage et montré par ses ravisseurs de temps à autre à un peuple en attente espérée ou désespérée de son Godot. Des images muettes contre une main basse. Une mise en scène misérable,pitoyable et nauséabonde dans laquelle un rôle des plus inhumain est attribué à un homme au stade final de sa décrépitude. Nonobstant sa destruction structurelle massive d’un peuple trahi et d’une Algérie en panne de gouvernance, cet homme d’une autre ère et artificiellement entretenu,aurait été plaidé et « défendu »,sous d’autres cieux, tel un cas de droits humains.

Sans scrupule aucun et sans tenir d’une désintégration possible, la broyeuse militaro-politico-financière d’Alger et ses alter ego à l’international s’imposent par le statisme au nom de la stabilité et par la violence et la corruption contre toute aspiration au changement. À la question présidentielle, l’on plutôt de succession que d’Alternance et de mercenariat constitutionnel contre toute convocation de l’article 102 de la constitution ou d’une quelconque élection présidentielle malgré l’incapacité du président et la vacance du pouvoir presidentiel.
Il y a ,on ne peut plus clair, une main basse sur l’Algérie et un grand hold-up sur le pouvoir et la destinée du pays.
seule une rupture intelligente,ciblée et fonctionnelle est en mesure d’épargner l’Algérie d’une désintégration certaine. L’esprit, les méthodes et les symptômes sont plus que criards.

Une rupture aujourd’hui serait de loin moins coûteuse qu’un prétendu changement demain.
Avec l’appui et la complicité de puissances étrangères,l’oligarchie sécuritaro-financière s’empare de plus en plus du pays et de ses richesses.
La première étape de la grande rupture dont je parle devrait commencer par l’anéantissement de cette oligarchie néo-féodale qui a transformé l’Algérie en une fazenda familiale ou régionaliste où nous autres cerfs,esclaves et indigènes serions des khemmas au service d’un makhzen et d’une régence néo-coloniaux pour au moins un demi siècle à venir .
Fodil Boumala


Nombre de lectures : 3755
11 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Si Salah
    21 mars 2017 at 22 h 40 min - Reply

    Ce qui rend vraiment malade dans le dernier hold-up sur la Sonatrach, c.-à-d. sur le coffre-fort des algériens, c’est que ce pouvoir assassin, traitre et antinational ne met même pas les formes pour réhabiliter un grand bandit condamné par la « justice », cette « justice » qui est la leur, et dont le magistrat suprême s’appelle Bouteflika ya bouguelb ya bouguelb!

    Ils auraient pu dire que ce Ould Kaddour a été par le passé la victime d’un guet-apens judiciaire ourdi par les martiens, ou un truc dans le genre, un truc qu’El Moudjahid et l’APS se chargeraient de vendre à la populace…Même pas!

    On prend simplement un truand doublé d’un traitre à sa sortie de prison et on lui remet les clés du coffre-fort de l’Algérie…

    C’est à se tirer une balle remplie de cyanure dans la tête. Non, plusieurs balles…




    14
  • Si Salah
    21 mars 2017 at 22 h 54 min - Reply

    Désolé, je continue, je suis en ébullition. Je ne résiste pas à vous raconter mes états d’ame. Quand j’étais jeune, dans les années de plomb 85-88, il y avait un vieux kabyle dans ma houma, et c’était pour ainsi dire le thermomètre du quartier. Un jour, lors d’un mariage, il prit la parole pour dire: jmi3 limen que je ne suis pas cannibale, mais jmi3 limen, si on me rapporte Messaadia méchoui ou cru, je le mangerais jusqu’au dernier morceau. Ce soir, je dirais pareil pour un tas de truands qui nous ont volé notre pays: Bouteflika et tous ses frères, Ouyahia, Khelil, Ghoul, Gaid, et bien d’autres…je suis ne suis pas cannibale, mais….




    5
  • Si Tchad
    21 mars 2017 at 23 h 27 min - Reply

    Pourquoi Ould Kaddour est-il décrit comme le « pilote » de la Sonatrach?

    Parce qu’il a des milliers d’heures de « vol » à son actif…




    5
  • Mohammed
    22 mars 2017 at 1 h 51 min - Reply

    Vu les événements qui se déroulent,sous nos yeux,dans ce pays;on dirait que nous sommes en plein rêve plutôt un véritable cauchemar qui,malgré tout,n’arrive pas à secouer les consciences presque inertes pour ne pas dire mortes.
    Et,cela ne date pas d’aujourd’hui(pour les gens qui doutent encore)mais depuis belle lurette que des responsables boulitiques faisant partie d’une Oligarchie plutôt d’une Camora-Boulitico-Militaro-Financière(qui a pris en tenailles,pardon,entre ses griffes
    les Richesses de l’Algérie)pour Verrouiller toutes les Portes ainsi que les Sorties de Secours qui pourraient laisser un Espoir et une Vision Lucide concernant la Gouvernance dans ce Grand Pays.
    Depuis et même avant la Tragédie Sanglante qu’a vécu notre Peuple;combien de responsables politiques et militaires traînaient,déjà, des Casseroles de différents
    volumes,et malgré cela,pas mal d’entre-eux ont été Réhabilités et Mis au Devant de la Scène Politico-Administrative pour occuper des postes sensibles et décisifs qui ont Ruinés l’Avenir de l’Algérie.
    A commencer par l’Actuel Locataire d’El Mouradia qui s’est ensuite entouré par des Prédateurs sans foi ni loi,à l’image:
    ===de Chakib Khelil qui,dit-on,est sur la voie d’être,officiellement,Réhabilité.
    ===Sans oublier l’actuel Ministre de l’Energie,Noureddine Bouterfa qui traînait, lui aussi,des casseroles quand il était à la tête de la Sonelgaz.
    ===Et récemment ce Kaddour « Boulegdour » et bien d’autres..Et,ce n’est pas encore fini..
    Comme disait le dicton populaire: »Idha kana moul eddar youderbikou,Fala teloumenna
    el-awlada in rakassou ».Ainsi tout le monde danse et d’une façon macabre autour de la dépouille(…..rie).
    On dirait que ces Responsables Mafieux sont devenus-Fi Akher Ezzemèn-de Véritables Cannibales!!




    4
  • fol
    22 mars 2017 at 16 h 16 min - Reply

    Les Bouraoui, les Bengana, les Bouakkaz les ben bbbbbbbbbb, ont en otage nos TV CANAL ET CHAINE RADIO ETC…comment sont _ils arrivé à la Capital, aujourd’hui je me rends compte que je ne suis toujours pas libéré.
    mes amis je suis désolé mais on ne peut plus parler ni de ben boulaid, ni de ben mhidi ni de ben didouche ni de ben bouali.




    2
  • ibnarabi
    22 mars 2017 at 16 h 50 min - Reply

    Le peuple est entrain de payer ses applaudissements quand Boukharouba a usurpe le pouvoir. Il a instaure le systeme d’espionnage a tous les niveaux. Bouteflika ne serait rien s’il n’y avait pas Boukharouba. Prier pour la paix et la reconciliation reelle entre tous les Algeriens sans discriminations.




    2
  • Ameghnas
    23 mars 2017 at 16 h 26 min - Reply

    L’Algérie n’exporte rien à part le pétrole…et la stabilité (?) selon les chiens de garde du système honnit.L’Algérie ne tient qu’à sa perfusion au pétrole dont les cours sont en chute libre.Ils ne savent pas « gérer » quand les caisses sont vides !Cette stabilité despotique tant vantée par les ignares du gvt ne tiendra pas longtemps.Et je ne vois pas de possibilité de rupture avec ce despotisme oriental,en l’absence d’alternative démocratique forte aux prédateurs qui ont privatisé l’Etat algérien.Ce pays défiguré et ruiné par des incompétents notoires n’est pas,hélas, à l’abri d’un effondrement.Ad isteṛ Rebbi !




    2
  • water water
    23 mars 2017 at 19 h 06 min - Reply

    La cosanostra, comme vous dites, n’a pas fait ce qu’elle a fait par méchanceté, encore moins par hasard.

    Tout est dicté, an nom des nations intelligentes et leur salafisme grecque.

    Le seul salut pour l’homme blanc, reste un Islam version grecque, culture latine, format 1905 et laicisé par les lumière de la statut Zeus déposée au palais du Louvre à Partis.

    Depuis 99, on a tout fait pour féminiser l’homme, et ce n’est pas un but en soi, le but à long terme et de féminiser dieu tout puissant que rien ne lui ressemble,

    Ce qui dérange l’occident, ce n’est pas dieu, mais la notion de l’au dela.
    Féminiser dieu, veut dire lui supprimer son au dela des esprits.

    Un malade chronique dernier, stade, il faut un miracle, je ne sais pas.




    1
  • rachid dahmani
    26 mars 2017 at 9 h 30 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Est ce maintenant que l’on découvre les pratiques de notre mafia au pouvoir? combien de temps faudra t’il pour comprendre une bonne fois pour toutes que ce système ne partira que par la force? Il est hors de question pour lui de remettre les clés du pays et surtout le robinet de la rente à quelqu’un d’autre….c’est d’une évidence triviale… bonne journée à tous.




    1
  • Ameghnas
    26 mars 2017 at 15 h 23 min - Reply

    Nous avons un régime politque qui se comporte en voyou envers sa population et en toutou envers les puissances occidentales (les USA et la France en particulier).
    Un pays qui dépend à 98 % de la rente pétrolière et dont les dirigeants se précipitent pour se soigner chez Fafa toute honte bue alors qu’on construit à coup de milliards une méga-mosquée qui n’est absolument pas une priorité est un pays qui marche sur la tête!
    « Heureux les martyrs qui n’ont rien vu ! »




    0
  • larbi
    8 avril 2017 at 21 h 39 min - Reply

    EXCELLENT ARTICLE LA REALITE SUR LE TERRAIN EST TOUT A FAIT EXACT.




    1
  • Congrès du Changement Démocratique