Édition du
18 November 2017

Session spéciale du bac ou la prime octroyée aux tricheurs et aux fainéants.

Fatma A.

Maintenant que le président a offert sur un plateau d’argent une seconde chance aux heureux absents et retardataires de la session de juin, que va-t-il faire pour tous ces très nombreux nouveaux absents qui se sont moqués de cette décision irréfléchie et incongrue ? Va-t-il leur organiser une nouvelle session très très spéciale ?
Dans un pays où les dirigeants font avaler toutes sortes de couleuvres à un peuple naïf qui croit encore à la roquia aux sorcelleries etc.. il y en a évidemment ceux qui pensent que cette prime octroyée aux tricheurs et aux fainéants au détriment de ceux qui se sont levés tôt le matin pour passer leur examen en plein mois de ramadhan est une décision logique, elle serait même très juste. Comme quoi la logique n’est plus ce qu’elle était alors que la justice nous savons tous ce qu’elle est devenue.
Ces médiocres qui dirigent le pays ne cessent de détruire tout ce que les autres ont durement construit.

 

_________________________________
الدورة الخاصة للبكالوريا أو العلاوة الممنوحة للغشاشين والكسالى.

فاطمة أ.

الآن، وقد عرض الرئيس على طبق من فضة، فرصة ثانية للمتغيبين السعداء والمتأخرين في دورة جوان، ماذا سيفعل للعدد الكبير مع االمتغيبين الجدد الذين سخروا من هذا القرار العشوائي والأرعن؟ هل
سينظم لهم دورة جديدة خاصة جدا؟

ففي بلد حيث يجعل القادة، شعب ساذج يتجرع جميع أنواع الاهانات ولا يزال بعد يؤمن بالرقية والشعوذة الخ.. هناك من الواضح من يعتقدون أن هذه العلاوة الممنوحة للغشاشين والكسالى على حساب أولئك الذين نهضوا في الصباح الباكر لاجتياز امتحانهم في شهر رمضان، قرار منطقي ولربما قرار عادل جدا حتى. وكأنما المنطق لم يعد مثلما كان عليه ، في حين نعلم جميعا كيف أصبحت العدالة.
فما انفك هؤلاء الرديؤون الذين يديرون البلد، يدمرون كل ما شيّده الآخرون بشق الأنفس.

(ترجمة الاستاذ مسعود جناح)


Nombre de lectures : 1918
4 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • bob
    16 juillet 2017 at 18 h 25 min - Reply

    la deuxième session du BAC est un échec total par l’absentéisme des candidats qui ne se sont pas présentés malgré cette chance offerte par un gouvernement aux abois , cet échec est une gifle pour le président de la république , lui avait habitude d’être élu à plus de 70% par le suffrage électoral décidé dans le bureau du ministère de l’intérieur . Cette fois-ci les candidats ont sanctionné leur président en désertant massivement l’urne du BAC , pour ce geste symbolique, ils sont tous à félicité , ils ont prouvé encore une fois qu’on peut compter sur eux .




    2
  • Si Tchad
    17 juillet 2017 at 10 h 48 min - Reply

    Apres « mansotish », il y a logiquement « manbachotish »…

    Oine tou tri, viva l’Anegérie…




    7
  • lima
    18 juillet 2017 at 10 h 24 min - Reply

    Quel Bac? et quelle licence?!ils voulaient faire de nos enfants des délinquants analphabètes afin que leurs enfants reste au Pouvoir a moins qu’il va y avoir une révolution pour sauver ce qu’il reste encore!
    le type receveur d’un bus disant  » kate chouma » les quatre chemins  » un arrêt.




    2
  • junior
    25 juillet 2017 at 13 h 45 min - Reply

    je n’ai qu’un rêve en ce bas monde avant de crever (en Algérie on ne meurt pas on crève) c’est de voir ce système pourri dans une poubelle
    c’est mon seul rêve




    1
  • Congrès du Changement Démocratique