Édition du
14 December 2017

Un rappel nécessaire pour l’Histoire !

Il faut bien préciser que le différent , l’indignation et la colère contre ce régime et ses larbins ne portent pas sur une divergence philosophique ou sur une contestation d’un modèle économique , ni même sur la dénonciation d’une prise du pouvoir musclée ou d’un coup d’État brutal.  Le différent , l’indignation et la colère portent sur les 200 000 morts , les 20 000 disparus , les milliers d’internés du sud.  Ils portent sur les vols , les viols et les exécutions extra judiciaires commis au nom du fumeux prétexte de «sauvegarde de l’Algérie ».
C’est là FONDAMENTALEMENT les raisons de notre colère , et c’est sur ça ESSENTIELLEMENT que les algériens (de tout bord politique et idéologique) qui aiment vraiment ce pays ,qui sont honnêtes dans leur démarche intellectuelle et dans la défense « des valeurs démocratiques » , et qui veulent pardessus tout QUE CELA NE SE REPRODUISE PLUS , c’est sur ça qu’ils doivent se positionner et être UNANIMES ET SANS ÉQUIVOQUE pour dire que rien ABSOLUMENT RIEN ne doit justifier la mise à mort et la « mise hors d’état de nuire » d’un adversaire politique sous quelque prétexte que se soit .
Il est grand temps de commencer à respecter l’intelligence des algériens et de cesser d’essuyer le couteau sur le dos et la barbe des « islamo-baathistes », rendus responsables de l’effusion de sang et des massacres commis.  Il est grand temps aussi de demander des enquêtes réellement indépendantes sur ce qui s’est passé , exactement comme avaient commencé à le demander les Tahar Djaout et Boucebci avant qu’ils ne soient liquidés , comme par hasard, par « les terroristes ».
Personnellement et après les terribles années vécues par notre peuple , après les fleuves de sang  et de larmes,  je croyais sincèrement que les algériens étaient unanimes à condamner les monstruosités (toutes les monstruosités) commises au nom de la politique sécuritaire des années 90.  Malheureusement certains n’ont rien compris et continuent à souffler sur le feu et à exacerber les tensions .
La première réaction qui nous vient devant l’inconsistance et l’immoralité de ceux qui encensent et glorifient les responsables de la tragédie nationale, c’est de carrément quitter cette espace  de ces réseaux sociaux devenu vicié par ces irresponsables et ses « criminels » de la plume. Mais c’est là justement la chose à ne pas faire pour ne pas laisser le champ libre aux « takfiristes » de tous bords et aux bataillons de « srebesses » qui polluent cet espace et qui nous imposent une grille de lecture erronée et déroutante des événements.
Bien sûr les gens ont tout à fait le droit de combattre par les voies légales le projet du FIS , ils ont le droit de critiquer et de dénoncer tout ce qui peut leur paraître inadmissible dans ce projet , mais ils n’ont pas le droit de décider ou de cautionner la mort et « l’éradication » de 6 millions d’algériens s’il le faut, pour … faire triompher les « valeurs démocratiques ». Faire semblant de s’opposer au pouvoir et à la mafia politico-financière tout en justifiant la politique sécuritaire criminelle des années 90 et en l’encourageant c’est la pire des hypocrisies et une couardise de faux-culs.
En principe et pour faire court , la question qu’il faut se poser dans l’Algérie d’aujourd’hui est la suivante:
L’état actuel des lieux et l’état de la Nation donnent-t-ils raison ou tort aux « sauveurs de l’Algérie »? Ont-ils réellement sauvé l’Algérie  ou ont-ils  finalement  sauvegardé que leurs privilèges et leurs intérêts?
THAT IS THE QUESTION !

Liesse SI CHAIB


Nombre de lectures : 1528
3 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Ali Mekhfi
    2 août 2017 at 16 h 39 min - Reply

    There is no question.
    Leurs privileges ont ete sauvegardes et leur impunite assuree. Les criminels de la plume continue de sevir en imbecilisant le pauvre peuple qui ne pense qu’a satisfaire ses besoins primaires.Les journaux comme el watan,le matin et consorts portent une lourde responsabilite dans les crimes qui ont ete commis au non d’une democratie devoyee dont ils sont les veritables chantres.

    Fraternellement, Ali




    0
  • Mohammed
    5 août 2017 at 9 h 24 min - Reply

    L’état actuel des lieux et l’état de la Nation donnent-t-ils raison ou tort aux « sauveurs de l’Algérie »? Ont-ils réellement sauvé l’Algérie ou ont-ils finalement sauvegardé que leurs privilèges et leurs interêts?
    Pour faire cout, la réponse, sans equivoque, les soidisants sauveurs ont tort et c’est aussi clair, net et précis qu’ils ont commis les monstruosités que pour sauvegarder leurs privilèges et leurs interêts. La réponse est connue au moins par la majorité écrasante du peuple Algérien, pour ne pas dire la totalité; je dirais même par ceux que vous évoquez: « semblant de s’opposer au pouvoir et à la mafia politico-financière tout en justifiant la politique sécuritaire criminelle des années 90 et en l’encourageant ». En tout cas, merci monsieur pour ce clin d’oeil sur l’Histoire.




    0
    • Mohammed
      5 août 2017 at 19 h 40 min - Reply

      Je tiens à signaler au
      Dr Salah Eddine
      Sidhoum que le post du
      05 août 2017 at09h 24mn reply
      N’émane pas de moi.
      Faites attention aux manipulateurs.
      S’agissant de faux et usage de faux qui est réprimé par la loi, où on peut aisément vérifier l’adresse IP.
      La question pourquoi vouloir nuire, pour ne pas dire, détruire cet espace de liberté..
      Si ce n’est que semer la haine et jeter la suspicion parmi des internautes.
      C’est un jeu dangereux qui risque de bruler ses propres promoteurs,et dire qu’il s’agit là d’intellectuels qui voudraient donner l’exemple au peuple,alors ce n’est que du Charlatanisme Virtuel !?
      Pour ne pas dire autre chose !?




      0

    Congrès du Changement Démocratique