Édition du
26 April 2018

LA PALESTINE ET L’ARROGANCE DU TERRORISME

 

 

En présence de représentants palestiniens, et lors d’un meeting mémorable, une personnalité politique algérienne déclarait : « La Palestine n’a point besoin de nos larmes, elle a besoin de notre sang ». Et tant qu’il y aura des hommes.

 

Il est inutile de rappeler à ce propos que, l’ensemble des déclarations tenues par les pays musulmans et arabes en particulier à l’encontre de la décision du président américain concernant le transfert de l’ambassade US de TEL AVIV à JERUSALEM ne traduisent que les atermoiements des faibles. De véritables larmes de crocodiles destinées à la consommation populaire pour et aux fins de se dédouaner d’actions engagées et concrètes pour une des causes essentielles et majeures de la nation musulmane.

 

A une décision brutale prélude sans aucun doute à une solution unilatérale au problème palestinien, la ligue arabe répondait humblement, donnant même l’impression de s’excuser, par une berceuse au président américain, lui demandant dans le plus pur style du vœu pieux, de revenir sur sa décision.

 

Les peuples musulmans en général et Algérien en particulier avaient un court instant rêvé que la ligue arabe allait enfin s’éveiller pour unanimement déclarer les USA pays terroriste.  Dans ce même rêve on croyait aussi entendre ‘‘la ligue’’ réhabiliter le mouvement palestinien HAMAS et énumérer ce faisant un certain nombre de sanctions à l’encontre de la véritable entité terroriste comme il sied en pareil circonstance.

Sur le plan financier, on pensait entendre la ligue recommander pour ne pas dire ordonner à l’ensemble de ses états membres de transférer l’ensemble de leurs avoirs depuis territoire US pour les domicilier au sein des banques des pays musulmans.

Sur le plan énergétique, décider la mise en œuvre d’une commission d’experts musulmans chargés de plancher sur les mesures et les modalités les plus adéquates à entreprendre pour priver le véritable terrorisme du pétrole arabe.

Sur le plan économique, cesser de coopérer avec les firmes américaines.

Sur le plan social, développer et mettre en œuvre une stratégie de communication en direction principalement de l’opinion publique internationale. Elle regroupera les moyens médiatiques adéquats des pays membres et se fixera pour objectif d’identifier le véritable terrorisme. Ce terrorisme qui à travers entre autres la manipulation et le false flag avait instrumenté les brigades rouges, la bande à Bader et plus près, les auteurs de l’attentat du 11 septembre 2001 contre le WTC ou ceux qui avaient opéré en France, en Angleterre et ailleurs pour justifier auprès d’opinions crédules, l’intervention et tous les massacres d’Afghanistan, du Soudan, d’Irak, de Syrie, de Lybie, du Yémen et autres lieux.

Au cours de ce rêve la ligue annonçait fièrement s’opposer à l’opération de mise en œuvre du Grand Moyen Orient. Un grand espace riche mais domestiqué, destiné à servir comme simple instrument dans la guerre sur les matières premières en général et énergétique en particulier.

 

Ces mesures très loin d’être exhaustives, auront très certainement beaucoup moins d’impact que les sanctions, sans grands effets du reste, prises très injustement à l’encontre de l’IRAN ou de la Corée du Nord, mais elles auront peut-être le mérite d’annoncer (rêvons encore) le réveil d’une nation qui aura à revendiquer la réforme profonde du désordre international existant qu’elle subit.

 

ELISSA.D


Nombre de lectures : 1271
2 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Ibnafis
    12 décembre 2017 at 11 h 07 min - Reply

    N’est dupe de nos jours qu’une tres petite minorite des peuples musulmans, car avec des gouvernants accroches a la vie comme ils le sont, il n’en sortira rien de bon. ce qui est sur aussi pour nous c’est que les liberateurs d’elquds seront pures et leveront haut la baniere proclamant « la ilaha illa allah mohamed rassoulallah ».ceux qui sont « souilles » ne sont pas de ceuxla.




    2
  • Soussou
    12 décembre 2017 at 22 h 21 min - Reply

    Toutes ces actions énumérées là haut,c’est beaucoup plus facile à dire,à écrire que de faire dans ce monde dominé par les forces du mal pour asservir des peuples frustrés qui se trouvent surtout dans les pays du Sud.

    Sinon avec quoi feront-ils la guerre aux américains et aux occidentaux?Avec du sable?
    Car à un embargo financier ou énergétique,les autres-ceux d’en face- répondront par un embargo stratégique d’appauvrissement qui plongerait, au bout de quelques mois ou années, tous ces manifestants anti-impérialistes dans la famine et la guerre civile
    Soyons sérieux et proposons autres choses plus convaincantes au lieu de dire…Des choses qui laissent rêveurs!

    Quand les autres travaillent sérieusement et à long-terme,depuis des décennies déjà,nous ,on se contente de réactions superficielles,non intelligentes,souvent avec des slogans creux qui n’apportent rien de concret à nos conditions de vie,et notre sort est connu d’avance à cause de nos gouvernants respectifs,des tyrans arabes ou autres.
    Commençons d’abord par « balayer » devant nos portes avant d’accuser les autres d’agressions.

    Si on ne comprend pas le cheminement de tout un processus de développement politique d’abord,puis économique et culturelle,on ne bougera pas d’un iota,et on aura encore un ou deux siècles de somnolence pendant lesquels plusieurs générations ne rêvent qu’à quitter ces contrées de malheur.




    4
  • Congrès du Changement Démocratique