Édition du
23 October 2018

Yenayer, la grande manipulation

 

Encore une fois, les média font, en ce qui concerne Yenayer, dans la plus grande des confusions. Et rejoints cette-fois par un pouvoir qui a encore montré ce qu’il a toujours été, inculte et incompétent.

Si on peut comprendre ce qui pousse une tendance douteuse, en mal de reconnaissance historique, à se lancer dans une mystification de l’opinion publique, il est pour le moins choquant  qu’elle contribue à faire de notre pays la risée du monde entier.

Si l’adage bien connu « il faut rendre à César ce qui appartient à César » trouve sa pleine compréhension, c’est bien dans le cas qui nous préoccupe : c’est-à-dire celui de l’établissement du calendrier.

C’est  en 45 avant Jésus-Christ que Jules César, se basant sur les travaux de l’astronome Sosigène, un grec d’Alexandrie, instaure un nouveau calendrier, qui sera connu sous  le nom de calendrier julien, débutant le premier janvier alors que le précédent commençait le premier mars. Le nom du mois de janvier provient du dieu Janus, le dieu aux deux visages regardant dans des directions opposées symbolisant la connaissance du passé et celle de l’avenir. Il a donné son nom au premier mois de l’année car il est aussi le dieu du Commencement. Le nom latin de ce mois est januarius (prononcer yanouarious) – dont la signification est mois de Janus – et a donné le janvier français, le january anglais ou le january (prononcer yanouari) allemand et le yenayer arabe. Nous savons que dans  plusieurs langues le j et y sont interchangeables.

La réforme julienne fut importante car elle permit de réguler le calendrier en douze mois de longueur presque égale – alors qu’auparavant l’année romaine ne comprenait que dix mois de 30 jours et deux mois de longueur variable d’une année à l’autre selon le bon vouloir du pontifex, l’autorité religieuse suprême romaine- et surtout d’introduire la notion d’année bissextile afin de coller au mieux à la durée de la rotation de la terre autour du soleil, pour permettre le retour des saisons à la même date. Cependant la mauvaise répartition des années bissextiles allait engendrer un décalage  – au cours des siècles – par rapport aux saisons. Plus de seize siècles plus tard, en 1582, l’Eglise, en charge de la  détermination de la fête chrétienne de Pâques – qui se base sur le calcul lunaire et solaire – décida sous le pape Grégoire XIII de rattraper le retard – calculé par des savants italiens de l’époque – et de corriger les années bissextiles. Mais l’Europe de l’époque était en pleine guerre de religion et l’autorité morale du pape ne s’exerçait que sur les pays catholiques : Empire espagnol, France, Italie et Autriche. Il fallut attendre par exemple 1700 pour que l’Allemagne adopte le calendrier grégorien, du nom du pape qui réforma le calendrier julien. Et ce n’est qu’en 1752 que le Parlement anglais décida de l’adopter aussi en décrétant que le 3 septembre de cette année sera le 14 septembre soit un ajout de 11 jours que nous retrouvons de nos jours entre le premier janvier grégorien et le premier janvier julien qui correspond au 12 janvier grégorien. Les pays d’obédience chrétienne orthodoxe n’abandonnèrent le calendrier julien qu’au XXème siècle : la Russie en 1918 après la révolution bolchevique qui voulait ainsi rompre avec la tradition de l’Eglise orthodoxe, la Grèce en 1923.

Dans l’aire romaine qui s’islamisa à partir du VIIème siècle de l’ère chrétienne, comme le Maghreb et le Machrek arabes, c’est le calendrier hégirien qui rythmera dorénavant toutes les manifestations de la vie sociale, économique, politique ou religieuse. Cependant le calendrier hégirien, calendrier lunaire, a laissé subsister dans les campagnes, pour les travaux agricoles, le calendrier julien, calendrier totalement solaire, à tel point qu’il fut appelé El’am el filahi (l’année agricole) ou du nom romain de son premier mois  yennayer ou par abréviation nayer.

Vous voyez bien que yennayer n’est pas plus berbère qu’il n’est … zoulou.

Quant à la folklorique datation d’une pseudo ère berbère de 2963 après la montée sur le trône d’Egypte d’un Libyen (c’est ainsi que l’histoire dénommait les populations à l’ouest du désert égyptien), demandez à n’importe quel historien de nous donner un seul événement historique daté en fonction de cette ère et sur n’importe quel support (stèle, pierre tombale, omoplate, papyrus …).

Un journaliste, jouant sur le registre de la prudence, a cru déceler que jadis, yenayer a superposé (sic) le nouvel an julien sans se rendre compte de ce qu’il avançait : est ce que cette pseudo célébration existait avant l’occupation romaine de l’Afrique du Nord et que les populations indigènes ont cru bon d’en modifier la date et de s’en remettre au nouveau calendrier de l’occupant ? Alors quelle est sa preuve historique ?

Voici un exemple  de « superposition »  de fête:

Rome, au faîte de sa puissance, a brassé beaucoup de peuples mais, par effet de boomerang, les diverse croyances de ces peuples ont été introduites dans l’Empire et parmi elles le culte de Mithra, centre d’une religion à mystères, dieu perse tiré du culte arabe du soleil, Shamash et comme tel était fêté la nuit du 24 au 25 décembre, moment à partir duquel le jour commence à s’allonger et donc où la lumière commence à l’emporter sur les ténèbres. Ce culte resta longtemps vivace en Europe bien après que le christianisme, réussissant à subjuguer l’Empire, soit devenu la religion officielle de Rome. Après des efforts qui durèrent des siècles, l’Eglise, de guerre lasse, décida, pour éliminer le culte de Mithra, de superposer à sa fête, la Nativité et décréta ce jour naissance du Christ pour que cette fête, tout en restant, ait une signification chrétienne.

Que le pouvoir veuille célébrer le nouvel an julien, pour affirmer sa colonisabilité envers Rome, il ne peut se cacher derrière la feuille de vigne berbériste

L’histoire est chose trop importante pour être manipulée sans précaution.

Abderrahman Benamara


Nombre de lectures : 5134
27 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Ayoub Bouazza
    30 décembre 2017 at 17 h 14 min - Reply

    Qui vivra verra la débacle des suivistes qui s’en vont au pas. Toujours au pas. A gauche et au pas… Toujours au pas…




    4
  • batni
    30 décembre 2017 at 18 h 13 min - Reply

    Mais Monsieur, cette date est célébrée a travers tout le Maghreb comme l’est le Premier Mouharram, le 1 Janvier etc…
    Ne doit-on déclarer fériée que les dates qui agrée ton idéologie?.




    8
    • M.Bous
      30 décembre 2017 at 20 h 42 min - Reply

      @ batni : Mais monsieur batni yennayer est feté depuis toujours au maghreb par les berberes , les arabes , les berberes arabisés et les arabes bererisés , il fait partie de notre patrimoine culturel et on en est fier … Pourquoi l’usurpation ? … pourquoi le rattacher a l’Amazighité est a un certain Pharaon amazigh ? … a des fins politicards … et faire de nous la risée des autres nations !




      9
      • batni
        31 décembre 2017 at 4 h 42 min - Reply

        Ne vous emportez pas Mr Bous. Je dis bien que Yenayer est fêté depuis toujours au Maghreb de l’Est a l’Ouest par les divers habitants de ce coin du monde. C’est bien une fête Amazigh comme Awal Mouharram est une fête Musulmane. C’est son rattachement a tes ancêtres qui te fait honte?

        Mes respects,




        6
        • M.Bous
          31 décembre 2017 at 11 h 54 min - Reply

          @ batni: Monsieur je rattache a mes ancetres ce qui est vraiment a mes ancetres ,je ne fait pas du faux et de l’usage de faux … Mes ancetres ont suffisament de nobles faits d’armes que je n’ai pas besoin d’emprunter par mensonges et usurpations des mythes historiques pour faire leurs gloire ! Pourquoi le rattacher a une soit-disant bataille prés de Tlemcen contre Ramses ,ce qui n’a jamais eu lieu ? pourquoi le rattacher a  » shonshek  » le pharaon Amazigh qui n’a de l’Amazighité que les origines et que ses ancetres ont immigrés en Egypte plus de 200 ans avant son accès au trone et qu’il était général dans les troupes du Pharaon … pourrait-on dire que les Cairotes sont Amazighs ? sachant que les troupes Kutamis ( Amazigh) ont élus domicile la bas et qu’il étaient au nombre de 200000 ames ? … Notre histoire est riche monsieur , trés riche , on a pas besoin de falsifications …




          11
          • batni
            31 décembre 2017 at 23 h 28 min -

            Pensez-vous que Jesus est né le 25 décembre? C’est valide pour l’ensemble des dates célébrées (Musulmanes, Chrétiennes, Boudistes ou autres…). C’est juste symbolique et cela permet d’unir les personnes vivant sur un territoire donnée.
            On s’en fout complètement de Sheshonq, de Ramsès pourvu que le cette date soit un liant des personnes habitant un lieu donnée.

            Mes respects,




            8
  • Hamid Belaïd
    30 décembre 2017 at 19 h 31 min - Reply

    Cher compatriote @Abderrahman Benamara , auteur de l’article, je ne comprends pas pourquoi vous avez choisi le titre : « Yenayer, la grande manipulation » ! Qu’est-ce qui se passe encore ??? Où est la manipulation ?? Y a t-il encore un ennemi extérieur caché dans le coin et qu’on a pas vu ??

    D’abord, je dois vous dire Monsieur, peut-être êtes vous un grand spécialiste de l’histoire antique ,et c’est à votre honneur,et je respecte votre analyse, mais jamais au grand jamais le terme « yenayer » provient de l’arabe ou est d’origine arabe ou a une consonance littérale arabe ou romaine ou grecque. Peut-être parlez vous d’une fête arabe « yenayer » équivalente à « yeneyer berbère » Possible que je me trompe.

    Moi je ne suis pas spécialiste ou chercheur comme vous mais ma mère (une kabyle d’un village montagneux reculé de Kabylie) m’a expliqué que « yenayer » est la contraction de « youwène » qui veux dire « premier » ou « un » (contracté en « yen ») et ensuite de « anayer » qui viens du mot « ayour » qui veut dire « lune » en berbère !Donc, chacun sa version.

    Donc pour les berbères d’aujourd’hui, « yenayer » ou « anayer » ne veut dire rien qu’autre que « premier mois lunaire » du calendrier agraire utilisé tour à tour par les anciennes civilisations. D’ailleurs ma mère ne savait compter veritablement qu’en mois du calendrier lunaire surtout quand elle donnait la durée de gestation de grossesse d’une femme. Elle disait telle femme à tant de mois lunaires de grossesse, etc… etc.. Si une femme avait par exemple deux mois de grosses, elle disait : « teshaah sine ayourène » (elle a deux mois lunaires de grossesse). En faîtes comme les anciens paysans grecs, romains, égyptiens, berbères.. etc…. etc. on parle du mois de janvier (Janus) comme du premier mois de l’année calendaire que l’on soit romains, grecs ou berbères. Je ne connais pas la manière des arabes du Moyen Orient de concevoir leurs propres premier mois calendaire mais çà doit être aussi simple que les peuples du Maghreb et des pays du pourtour méditerranéen !

    Vous avez raison de faire vos propres enquêtes historiques, mais moi je sais qu’en berbère kabyle le terme « youène » veut dire « un » ou « premier » et « ayour » veut dire «la lune» !Donc janvier premier mois lunaire !!

    Bon courage dans vos recherches anthropologiques et historiques ya si @Abderrahman Benamara. Il y a bien sûr des choses justes dans ce que vous dîtes. Mais si vous réfléchissez bien, les thèses que vous développez ainsi que les miennes ne sont pas si éloignées que çà les unes des autres car l’Algérie est dans le bassin méditerranéen et non au Moyen Orient ! Donc, je ne conteste qu’une seule chose dans votre écrit, c’est le fait de parler d’un « yenayer arabe » sous entendu que c’est une dénomination … qui provient des arabes alors que je vous démontre le contraire, peut-être un peu laconiquement, mais en vous donnant la signification exacte de ce mot berbère « yennayer » !Bon courage et mais respect , mais de gràce changer les termes du titre de votre article.




    22
  • M.Bous
    30 décembre 2017 at 20 h 21 min - Reply

    Quel débacle ! … et notre Pharaon ? et la défaite de Ramses prés de Tlemcen ? … On nous rend ridicules ! … et le pouvoir dans tout ça ? est-il complice ? … on joue a quoi ? …




    5
  • ali
    31 décembre 2017 at 2 h 37 min - Reply

    كذبة التسمية  » يناير »
    يزعم دعاة هذا العيد الجديد ان هذا العيد عيد أمازيغي محض وحتى يثبتوا ذلك كان لزاما عليهم أن يفصلوا مدلوله عن المعنى الروماني، لأن مما يعلمه العام والخاص ان يناير هو اسم للشهر الذي نترجمه نحن من الفرنسية ونقول « جانفي » ، وهم يقولون عيد يناير أو الناير أو ينير ، وينير ما هو الا تحريف حدث بفعل النقل الى اللهجة البربرية او الامازيغية، ومنه يظهر أنه لا تميز لها لهذا اليوم من حيث الاسم و لا من حيث التقويم، و انما هو تقويم شمسي بدايته هي عينها بداية السنة الشمسية كما يأتي توضيحه، واسماء الشهور هي أسماء رومانية معروفة يناير وفورار (فبراير) ومغرس (مارس) إبرير (أبريل) مايو (ماي) يزنيز (جوان) يوليو (يوليو) غشت (أوت – أغسطس) سكتمبر أو شوتمبر (سبتمر) توبر (أكتوبر) نونمبر أو وانبر (نوفمبر) دوجنبر أو جنبر (ديسمبر).
    أما ما يحكيه بعض فلاسفة العصر من أن « ينير » كلمة بربرية او امازيغية مركبة من كلمتين (يان !! ) التي تعني الاول و (أيور) التي تعني الشهر، فيكون معنى « ينير » الشهر الاول فمجرد تخيل وتكلف لإيجاد تفسير بربري (امازيغي) لكلمة لا تينية،ولو كان كلامهم صحيحا لكان التركيب ينور ، والذي أعرفه أن ترجمة « الشهر الاول  » عندنا في لهجتنا  » أجور (aggour) أمزوارو » وهذه عبارة لا تشبه ينير ولا يناير، ولو تأمل العارف كلمة أجور التي تنطق في بعض المناطق أيور ، وهي تطلق على القمر أيضا لعلم بعد انطباقها على المعنى المراد، بل ربما استفاد أن البربر او الامازيغ كانوا يعتمدون على تقويم قمري لا شمسي.
    وهذا يبين أن ما يتداوله هؤلاء الفلاسفة !!! ما هو الا كذب يشبه الاستهزاء و الاستخفاف بعقول شعوب الشمال الإفريقي كله.
    وأما قولهم إن بعض القبائل او الامازيغ يعبرون عن اليوم بـــــــ(ثبورت أوسجاس) بمعنى باب السنة، فهو تحصيل حاصل ولا دلالة تاريخية ولغوية فيه، لأن كل الناس يعتبرون أول شهور التقويم باب السنة وأولها وبدايتها وفاتحها سواء كان غريغوريا أو غيره.
    حقيقة ما يسمى الـتأريخ الأمازيغي
    يجب أن يعلم الجميع أن هذا التقويم الذي بدايته في 12 يناير في الجزائر، و 13 يناير في المغرب، هو عينه التقويم الشمسي الذي لا تزال تعتمده الكنيسة الشرقية الى اليوم، وهو تقويم وضعه القيصر الروماني يوليوس في سنة 46 قبل الميلاد لأنه اكتشف خللا في التقويم الروماني القديم، وكان أول من جعل السنة الشمسية تتكون من 365 يوما، وأدرج يوما إضافيا كل أربع سنوات لتسمى تلك السنة بالسنة الكبيسة، وجعل هذا اليوم في آخر شهر فبراير، ولكن إضافته ليوم في كل أربعة سنوات كان أمرا تقريبيا لأن دورة الشمس النسوية تدوم 365،2422 يوما وليس 365،25 يوما، وهذا الفارق الضئيل جدا 0،0078 يوم (سيصبح بعد قرون يعد بالأيام ، ففي سنة 1582 اكتشف البابا غريغور الثامن أن الحسابات المعتمدة للتاريخ أصبحت متقدمة عشرة أيام عن الدورة الحقيقية للشمس، فقرر أن يتراجع في التاريخ عشرة أيام كاملة بحيث يصبح الفاتح يناير الجديد في 22 ديسمبر القديم ، والفاتح يناير في 10 يناير الجديد، وحتى يتجنب خطأ يوليوس فيما يستقبل من الزمن قرر أن تحذف ثلاثة أيام كل أربعمئة سنة، والآن قد مر على تجديده أكثر من أربعمئة سنة، وهذا ما جعل التقويم اليوليوسي متأخرا 13 يوما عن التقويم الغريغوري ، ولأجل هذا فإن الفاتح من يناير يأتي 13 جانفي في المغرب، أما في الجزائر فبقي الفاتح يناير في اليوم 12 لانه كان كذلك في سنة 1831 (وهي السنة التي بدأت الجزائر تعمل فيها يالتقويم الغريغوري) فبقي الناس يتوارثون ذلك إلى اليوم !!!
    لماذا 13 جانفي
    بكل بساطة لانه الفارق الطبيعي بين التقويمين اليوليوسي و الغريغوري للسنة الشمسية.
    اما عند الخرافيين الجدد ( وهم دعاة علمنة مع الاسف الشديد) فله تفسيرات علمية وتاريخية !!!
    التفسير الاول : وهو تفسير يسمونه تاريخيا ، اشبه به ما يكون الى الاسطورة، ويعتبرونه دينيا وهو مبني على الشرك و الخرافة و الوثنية، فبعضهم و دون حياء من الله عز وجل ومن عباده يكتب أن هذا اليوم (13 او 12 جانفي) ارتبط بمعتقدات قبائيلية او امازيغية قديمة تحكي أن امرأة عجوزا استهانت بقوى الطبيعة واغترت بنفسها وارجعت صمودها أمام برد الشتاء إلى قوتها، فغضب يناير رمز (أو إله) الخصوبة و الزراعة من صنيعها فطلب من فورار (فبراير) أن يقرضه يوما لمعاقبة العجوز على جحودها ، فحدثت عاصفة شديدة أهلكت العجوز وعنزتها وجميع ما تملكه، فتحول ذلك اليوم إلى رمز للعقاب الذي قد يحل بكل من سولت له نفسه الاستخفاف بالطبيعة !!! ويعلل بعض الكتاب يذلك تسمية بعض الناس لهذا اليوم بيوم العجوز، تجنبهم الخروج فيه للرعي أو للزراعة خوفا من قوى الطبيعة، ومن جهة أخرى يجعلونه يوما للاحتفال بالارض وما ينتج منها من الخيرات،ولعل في هذا جوابا عمن تساءل عن سر جمع بعض أهل منطقة أولاد نايل بين مظاهر الحزن و الفرح في هذا اليوم !!! .
    فهذا التفسير الذي هو بمثابة دعوة صريحة الى معتقدات جاهلية وخرافية تدعو الى الشرك صراحة،لا اثر عليها من علم ولا عقل ، وتأملوا كيف يجرؤ دعاة الاحتفال بهذا اليوم بربطه بالاعتقاد في قوى الطبيعة وان للطبيعة قدرة على الانتقام من العباد الذين لم يشكروها، ان هذا الاعتقاد و ان كان موجودا فعلا عند بعض الناس كما سنبينه فانه ينبغي علينا كمسلمين ان نحاربه و نسعى الى محوه و القضاء عليه و على جميع الافكار البالية التي ارتبطت به، لا ان ندعوا الى احيائه وجعله مناسبة نحتفل بها ونجعلها عيدا وطنيا او دينيا، اي ندعو الى الشرك بقوة القانون، نعوذ بالله عز وجل من الحور بعد الكور و من الشرك والدعوة اليه…
    وحتى هذه الشركيات الخرافية التي يحكيها هؤلاء الكتاب فيها تحريف وكذب لأن مدة البرد الشديد لا يعلم انتهاؤها في الثالث عشر جانفي، بل في نهايته مع احتمال عودة البرد و الثلوج في العشر الأول من فبراير…..
    وهذه الخرافة لا اختصاص للأمازيغ بها لان العرب في المشرق يحكون حكاية مقاربة لها عن هذه الايام السبعة التي يسمونها أيام برد العجوز، أيام يعتبرونها ختام فصل الشتاء، وظعم أحدهم في موقع فلكي بعد أن عرف فيه بهذه الأيام وحكى حكاية العجوز أن هذا الاسم اسم محلي وشعبي خاص بدولة الكويت !!! في حين نجد أن الاسم عربي يرجع الى الجاهلية وأهل اللغة يجعلون لكل يوم من هذه الايام اسما، واهل الادب يحكون عن هذه العجوز هذه الحكاية و حكايات اخرى غيرها تنظر في كتاب الأزمنة و الأمكنة للمرزوقي (المتوفي سنة 412 هـ) و ثمار الفلوب في المضاف و المنسوب لأبي منصور الثعلبي ( المتوفي سنة 429 هـ) صفحة 310 و ما يليها..
    التفسير الثاني : يسميه الكثيرون تفسيرا طبيعيا ، فيقولون إن هذا اليوم مرتبط بالطبيعة وقد وجدت منهم من يقول إنه يوم يفصل بين مدتين، مدة البرد القارس ومدة الاعتدال، ومنهم من يقول يعتبر بداية السنة الفلاحية او الانجازات الحقيقية للأشغال الفلاحية ، ومن ثم وجد من يطلق على هذا اليوم رأس السنة الفلاحية.
    والمعروف عند الفلاحين أن اول السنة الفلاحية هو اول الخريف من حيث الجملة وليس اول يناير او وسطه، لان اهم اعمال الفلاحة هو الحرث وهذا يكون دائما مع اوائل نزول المطر في اواخر أكتوبر أو أوائل نوفمبر…
    اما كذبة الانتقال من البرد القارس الى الاعتدال فأتفه من أن يجاب عنها، وتنفيها ايام برد العجوز التي هي من أيام شهر فبراير بلا خلاف.




    8
    • Hamid Belaïd
      31 décembre 2017 at 11 h 48 min - Reply

      Je peux vous rassurer vous Monsieur @Ali ainsi que Monsieur @Abderrahman Benamara que les berbères (Chleuh, Chaoui, Soussi, Rifain, Kabyle, Chenoui, Mozabite, Nafusi, Touareg … etc… etc…) n’ont jamais prétendu que ce sont eux les inventeurs du mois lunaire ou de « yenayer », que c’est leur propriété , que çà leur appartient à eux seul.

      Les berbères n’ont jamais prétendu que le début de la civilisation humaine a commencé avec la civilisation amazigh ou berbère !Ils n’ont jamais prétendu qu’ils sont des spécialistes de la météo, de la gravitation terrestre,de la rotation de la terre et de la rotation de la lune autour du soleil pour décider que le 12 janvier soit le début symbolique de l’année lunaire ou agraire utilisé précédemment par d’autres peuples et civilisations. Ils n’ont jamais prétendu que « Yenayer » est leur bien privé et qu’ils en excluaient de la fête commémorative toutes les autres peuples ou citoyens ou civilisations qui ont fait l’histoire de l’Afrique du Nord, de la méditerranée et du sud de l’Europe!

      Ok, çà vous va comme çà sinon j’en rajoute encore ??? En attendant, je vous souhaite une bonne année pleine de santé et ce dès demain que se soit en calendrier Julien ou grégorien ou chrétien ou lunaire ou agraire, en attendant le nouvel an du calendrier hégirien qui lui aussi est calculé sur la base de sa rotation de la lune autour de la terre !

      PS : Il est tout à fait normal que chacun donne son avis sur cette question. Il est aussi permis de faire passer au tamis le couscous plusieurs fois jusqu’à ce qu’il prenne la norme du grain qu’on souhaite (fin, moyen, épais…) mais c’est toujours bon que se soit avec la sauce rouge ou la sauce blanche !




      21
      • Hadadou Lyès
        31 décembre 2017 at 19 h 48 min - Reply

        @Hamid Belaïd , merci pour vos contributions et votre manière de présenterles choses ! j’aime bien ! çà fait du bien de relativiser les choses et de ne pas trop s’engager sur un blog comme LQA (quoi que c’est d’un bon niveau) dans des débats hautements antropologique, linguistiques, scientifiques et historiques car ce n’est pas l’endroit même si la publication d’articles de spécilistes est la bienvenue !

        On peut évoquer l’histoire, essayer expliquer telle ou telle chose en référence à l’histoire ancienne ou antique , l’historie d’avant et d’après Moise, d’avant ou d’après Jésus Christ , d’avant ou d’après Mahamed mais il ne faut jamais oublier qu’il n’y a que les peuples et les populations qui ont vécu à leur époque (et non à ceux qui nterprétent ou décriptent l’histoire) qui ont la vérité entre les mains !

        Donc, restons humbles et ne dramatissons pas les choses d’un côté ou de l’autre !




        11
  • Zoubir El-hayer
    1 janvier 2018 at 15 h 38 min - Reply

    Avec cette journée décrétée chômée et payée du 12 janvier ou »yennayer » en plus des fêtes religieuses et nationales. Les Algériens vont damner le pion aux différents diables ennemis,vont révolutionner les sciences météorologiques et anthropologiques. Ils vont faire des prouesses techniques pointues pour dominer l’espace et le cosmos.
    Mais détrompez-vous messieurs,
    Ce n’est qu’une journée de « repos » de plus dans la tragédie de notre quotidien décadent que ce soit en politique ou en économie pour cumuler une journée de plus dans notre culture de »ragda outmanger ».




    7
    • Hamid Belaïd
      1 janvier 2018 at 18 h 53 min - Reply

      Cher compatriote @Zoubir El-hayer,ne t’inquiète pas trop pour la perte d’une journée de plus chaque car dèjà, en 2018, Yennayer se fêtera un ….. Vendredi,jour du Seigneur. Prions alors chaque Vendredi pour que chaque année, Yennayer tombe un Vendredi, ainsi l’affaire est réglée pour notre plan de conquête du système solaire et d’autres galaxies … Inchallah !

      Ouf, on a déjà gagné une journée de travail pour nous occuper de notre programme spécial.. « conquête de Jupiter pour percer ses secrets « !!




      11
      • Zoubir El-hayer
        1 janvier 2018 at 19 h 58 min - Reply

        Idem pour toi,@ Hamid Belaid,ce n’est pas la peine de sursauter et de s’exciter!
        Espérons que tout ça va se passer bien,doucement comme un rêve lors d’un sommeil paradoxal,le temps d’une éclipse solaire!




        6
  • Zeghlache Said
    1 janvier 2018 at 16 h 54 min - Reply

    Je viens de lire l’article ainsi que les réactions des internautes, et c’est intéressant. Il y a juste une petite remarque de ma part : pourquoi l’auteur de l’article Abderrahman Benamara a choisi comme titre « Yenayer, la grande manipulation » ???

    Elle est où la grande manipulation sur cette question d’Yennayer ?? Abderrahman Benamara peut-il, si cela ne le dérange pas, nous expliquer en deux ou trois petites phrases simples (dans la forme sujet, verbe, complément si possible juste pour que les choses me soient intelligibles) où se situe la manipulation ? Merci d’avance à Monsieur Abderrahman




    16
  • TSOUFIQ 18
    1 janvier 2018 at 21 h 47 min - Reply

    YENAYER est fêté en Afrique du Nord depuis la nuit des temps;Les pouvoirs publics ont décidé d’en faire une fete nationale ;
    L’auteur de l’article parle de manipulation ,de risée des nations et de je ne sais quoi!
    De toutes les manipluations qui ont jalonnée l’histoire et la geographie de cette contrée Mr BENAMARA n’a trouvé que le lien avec SHASHNAQ( qui au demeurant nn’engage que ceux qui y font reference). pour les profanes comme moi la date du 12 janvier comme date aniverssaire de yenayer est suffisante;

    Pourtant Dieu seul sait combien de manip ont souillé l’histoire , l’origine , et l’ame de ce peuple ;




    10
    • Berbère Kabyle
      2 janvier 2018 at 12 h 14 min - Reply

      @TSOUFIQ 18 , Banco pour la réponse !!! Moi aussi cher compatriote je reste satisfait de la décision,même tradive, de rendre officielle, chômée et payée la date symbolique du 12 janvier pour fêter Yennayer, qui est le début du calendrier agraire et lunaire. Je suis satisfait car ma mère, analphabète trilingue, a toujours tenu à fêter Yennayer chaque année et je sais que toute la famille était très heureuse et contente. Je sais aussi que beaucoup de différentes régions de notre pays, qui s’appelle Algérie, fête également ce jour.

      Maintenant que les pharaons, les romains, les grecs, les numides soient les inventeurs (ou pas) de ce calendrier, cela est secondaire pour moi.




      23
  • Azzedine
    2 janvier 2018 at 3 h 56 min - Reply

    Il aurait fallu que le pouvoir reconnaisse son incompétence et s’en remette aux historiens. Mais un tel désistement est impensable pour la pensée unique dirigiste qui insiste sur son infaillibilité en s’octroyant toutes les prérogatives et cela dans tous les domaines.




    16
  • cherif
    2 janvier 2018 at 7 h 01 min - Reply

    Le titre est peut être provocateur et l’auteur a raison de reveiller les consciences, vous ne voyer pas la rapidité de décréter le jour du 12 janvier comme jour ferrié et une manipulation ? Le pouvoir en place est tellement manipulateur qu’il veut d’un revere de main balayé ce qu’il se passe en kabylie et ailleurs en algerie.

    au lieu de s’occuper des vraies problèmes des citoyen,il va nous sortir une histoire a dormir debout..Ramses a été vaincu a Tlemecen par Un berbère de surcroit Nedroumi loin d’être pas kabyle, ni chaoui, car les kabyles ne bougent jamais des maontagnes
    en plus un 12 Janvier pas un Premier janvier par exemple juste pour marquer notre différence encore une fois de plus ….
    Ya kho Belaid : Tout histoire non documentée devienne Hadra fergha( des paroles vides)

    le sujet qui nous préoccupes nous citoyens c’est la justices, l’education de nos enfant, le partages des opportunités ( pas la richesse) on ne veut pas de se pouvoir qu’il nous donne des jours de repos. nous sommes en pauses depuis belle lurette.

    Ma ttazza3fouch on fetra bientot yennayer en avril




    4
    • Hamid Belaïd
      2 janvier 2018 at 18 h 31 min - Reply

      @cherif , ah bon Yennaher est pour toi juste un jour de repos de plus ??? !!! Et pourquoi alors ne pas demander à ton pouvoir politique qui nous donne trop de jour de repos en ajoutant (…encore .. ) Yennayer de supprimer Awoul El Mouharem par exemple ????????? Allez courage, demande lui de le faire, chiche !




      14
      • Hamid Belaïd
        2 janvier 2018 at 18 h 35 min - Reply

        … et… El Mouloud Ennabaoui … et pourquoi pas si on suit ton raisonnement????




        8
    • batni
      2 janvier 2018 at 19 h 02 min - Reply

      Mr Cherif,
      Pour avoir une belle chambre a coucher, une cuisine moderne et un salon avec cinéma maison, il faut que votre maison soit battit sur des fondations solides, le reste viendra naturellement. C’est pour faire un parallèle avec votre quête de l’accessoire avant l’essentiel.

      Mes respects,




      2
      • cherif
        3 janvier 2018 at 6 h 44 min - Reply

        Vous penser vraiment que Yennayer est une fondation solide pour notre societe. ??? nous n’avons pas les mèmes aspirations dans ce cas ..

        Kho belaid, soyons claire nous n’avons pas besoins de faire demi tour a chaque fois
        Yennayer est fêté partout dans le pays et nous n’avons pas besoins qu’il soit iscrit dans la constitution et sérieusement pas besoins qu’il nous dise vous êtes ceuci cela.

        L’auteur parle de manipulation, vous croyez sérieusement au subterfuge due ce pouvoir qui est rasé tous ce qui est vivant.

        Les camouflets de ce pouvoir n’aide pas a construire car la majorité des algériens qui fête yennayer n’a pas attendu qu’il soit décrétè comme jour chôme.

        OK je vous l’accorde je me retire j’aime pas deranger les gens pendant leur someil




        5
  • Tania
    4 janvier 2018 at 9 h 19 min - Reply

    Peut être que la décision de faire du 12 janvier un jour férié a pour but de contrecarrer une contestation. Mais en quoi cela est-il dérangeant? Vous êtes à ce point accros (pour ceux qui trouvent que c’est une journée de repos de trop) au travail, rien ne vous empêche de travailler davantage (au delà des horaires légaux) les jours qui ne sont pas chômés. Pour ce qui est de l’origine historique, le fait que cette journée soit fêtée depuis des lustres (mes parents l’ont fêtée, ainsi que mes grands parents, arrières gp…) me suffit pour l’heure. Pour le reste c’est secondaire, même si l’Histoire (au sens large) a un intérêt certain.




    18
  • the guardian
    4 janvier 2018 at 17 h 10 min - Reply

    encore une fois, encore une fois, comme je viens de l’expliquer un kabyle autochtone! un Blancs supérieur, un noir esclave, un jaune géniteur, un arabe bédouin, tous ses races n’ont rien de musulmans si ne sont pas convertis comme fut le cas du prophète mohamed allih sallam » la venue de l’islman est de faire sortir les ignorants de leurs ténèbres vers les lumières, l’islam fut l’une des causes qui a développé l’esprit humain vers le vivre ensembles whith peace; en tant que vous ne faites pas la différence entre un musulman et un chaoui ou un kabyle vous rester toujours dans le statut quo voire les choses s’empire!.




    1
    • Hamadouche
      4 janvier 2018 at 19 h 21 min - Reply

      @the guardian, cet islam là dont tu parles c’est dans le Coran et encore si on sait bien le lire et le comprendre ! Mais l’islam d’aujourd’hui n’a rien à voir avec ce que tu nous racontes ! Car il existe par exemple des algériens dits musulmans qui sont capables de brûler un autre algérien chrétien sans problème !

      je me souviens avoir vu très recemment une vidéo « camera caché », où un comédien algérien jouait le rôle d’un algérien chiite (donc non sunnite) et qui se plaignait que beaucoup d’algériens ne l’acceptaient pas et le violentaient ! L’un des algériens intervievé lui a dit textuellement: « tu dégages imédiatement de cette endroit sinon je t’enterre vivant sur le champ et ici même !

      Ce n’est pas pour demain « l’islam des lumières et de la tolérance etc… etc.. » comme suggérer dans certains versets du Coran!




      4
  • agafay
    7 janvier 2018 at 22 h 10 min - Reply

    YENAYER VIENT DES TERMES AMAZIGHE /// YAN : UN .PREMIER ….. AYOUR :: MOIS …PREMIER MOIS DE L’ANNEE




    1
  • Congrès du Changement Démocratique