Le crime de Minneapolis

2
275

Salim METREF

La mort cruelle infligée à Georges Floyd, cet américain de 46 ans, par des policiers racistes et restés sourds devant ses supplications aura été la goutte qui a fait déborder le vase.  Cette tragédie renseigne en tous les cas sur la situation de la communauté noire aux Etats-Unis aux prises avec une montée fulgurante du racisme notamment au sein des institutions censées protéger les biens et les personnes.

Minneapolis est pourtant une ville qui n’est pas connue pour être pauvre. Ville du Minnesota et de cette riche région du Midwest, terre nourricière des Etats-Unis, les populations noires y subissent pourtant autant qu’ailleurs la ségrégation comme dans cet état de Louisiane dont l’immense pauvreté des populations de couleur a été révélée à la face du monde par l’ouragan dévastateur Katrina. 

Comment expliquer cette flambée de violence dans un état dirigé par le parti démocrate, adversaire résolu du Président Trump pour les prochaines échéances électorales américaines. Nul ne le sait ! Alors que beaucoup attendaient qu’elle provienne plutôt du sud, où le racisme se conjugue souvent avec une pauvreté endémique, la déflagration s’est produite ailleurs. Elle se propage désormais vite et oblige de nombreux états à décréter le couvre-feu. Le péril est en la demeure et les Etats-Unis brûlent. Pourtant qui se souvient des promesses du Président Trump qui s’adressant à l’Amérique, des banlieues de Detroit aux plaines du Nebraska, promettait de ne satisfaire désormais que les aspirations de l’Amérique profonde. Plus grand monde ne semble y croire! Manipulant les concepts les plus dangereux, usant de propos ambigus, encourageant la délation, le Président Trump a réussi à inoculer sans le savoir ce sentiment d’impunité chez de nombreuses personnes notamment au sein d’une police qui se croît au dessus des lois et qui était déjà réputée pour ses méthodes expéditives. Méthodes par ailleurs déjà utilisées en Israël et qui inspirent désormais certaines polices d’Europe. 

Qui peut croire enfin en la sincérité d’un président qui prétend vouloir détruire  l’état profond étasunien, Wall Street, et les différents lobbies réunis, et qui en fait en est l’émanation la plus dangereuse. Trump restera en tous les cas et pour le monde musulman celui qui aura combattu le plus la cause du Peuple Palestinien en faisant notamment des concessions inouïs à Israël, concessions que n’espéraient même pas la droite la plus haineuse de l’entité sioniste. Il récolte  aujourd’hui  une violence qui se propage aux Etats-Unis et qui risque d’hypothéquer sérieusement sa réélection puisque le vote de la communauté noire lui sera certainement hostile à l’avenir. L’affaire Georges Floyd aura en tous les cas eu un impact considérable dans le monde puisque de nombreuses manifestations se déroulent présentement dans de nombreux pays. Les segments suprémacistes blancs de la population des Etats-Unis comprendront désormais que la vie d’un noir  vaut autant que la leur !

2 Commentaires

  1. Chers compatriotes internautes.

    Suite à toutes ses péripéties observées çà et là aux Etats-Unis et en France en rapport avec les manifestations, suite à l’horrible crime commis sur un homme de couleur, et suite aussi aux manifestations en France pour le cas d’Adama, auxquels s’ajoutent les controverses liées au démantèlement de statues de certaines personnalités historiques controversées en rapport avec le racisme, le colonialisme etc …etc…, voici ce que je pense du projet avorté d’ériger une statue pour L’Emir Abdelkader (…comme chez nous, rue Ben M’hidi..) et en France en plein Avenue Bugeaud à Paris !

    A mon avis, la France aurait pu gardé le projet d’ériger la statue de l’Emir Abdelkader à côté de son copain le général Bugeaud ! On sait que l’Emir Abdelkader est l’ami de la France, cela a été maintes et maintes fois dit, rappeler et affirmer par des historiens et les français eux-mêmes. Nous en avons la preuve par 9 avec ce Traité de la Tafna signé le 30 mai 1837 !

    Si on jette un coup d’œil sur Internet pour trouver le traité de la Tafna, on y trouve 15 articles et aucun n’est en faveur de l’Algérie. Toute la souveraineté territoriale algérienne a été retirée à l’Emir sauf une petite partie de l’Oranie. Bugeaud ayant eu pitié de lui, lui a quand même laissé quelques pouvoirs mais seulement sur sa propre tribu seulement, sa propre peuplade. On remarque aussi, pire des humiliations, que l’article 4 a enlevé à L’Emir toute autorité sur les musulmans. Mon Dieu quel horrible affront. Mais malgré tout cela il a quand même signé le traité de la honte et de l’humiliation ! Et avec çà le pouvoir algérien de 62 n’a pas trouver mieux que cet « Emir » pour faire de lui le seul et unique héros légitime de l’histoire du pays ! Eh oueh , et interdiction absolue de statue officielle pour Syphax ou pour Massinissa ou pour Abane ou pour Ben M »hidi. Rouh, ya dzaeir, rouh !

    • J’ai reçu évidements pleins d’insultes, pas ici sur Le Quotidien d’Algérie mais sur d’autres réseaux sociaux où j’ai publié la contribution ci dessus, et surtout à propos de la statue de l’Emir Abdelkader ! C’est normal je dirais. On est sur facebook, sur instagram etc…. Et puis chacun a son héros et on n’est surtout pas content qu’on on touche à son héros personnel ! Mais il est dommage que ceux qui m’insultent ne comprennent pas le véritable le sens de mon post !

      Moi je voulais simplement dire qu’il est anormal que le pouvoir ne choisisse, ne trouve que l’Emir pour symboliser l’héroïsme national. J’admets qu’il faut faire l’effort de contextualité l’histoire de la colonisation et ses moments, qu’il faut remettre les événements dans le contexte de l’époque, je reconnais aussi que l’Emir a essayé de combattre, de résister, qu’il a des qualités aussi etc… etc.., mais notre pays a quand même d’autres héros autres que celui-ci pour incarner le patriotisme, la bravoure, la témérité, l’intrépidité.

      Et je comprends aussi que quand on est formaté par le logiciel politique bien connu de la bande de 1962, il est difficile d’entendre des propos comme le mien, surtout que j’épaissis les traits quelque part ! Quand on lit l’histoire de notre pays le plus souvent avec le prisme officiel de ces falsificateurs et usurpateurs, on est intoxiqué par leur discours et donc il est difficile de réfléchir par soi-même ! Je peux même me laisser tenter de dire, au regard de la stérilité de leur argumentation dans leur réponse, ils n’ont peut-être même pas pris le temps, ni le soin de lire ce sacré Traité de la Tafna avant de m’insulter.

      Bref, ce que je voulais simplement signifier, et combien même on se doit de re-contextualité les moments de l’histoire et même qu’on doit accorder les circonstances atténuantes à l’Emir, mais le fait que le pouvoir de 62 l’ait choisi comme le « seul grand et unique héros national officiel » n’est pas anodin ou innocent ! Trouver et accepter un héros qui a capitulé de la sorte, avec autant d’humiliations, de prosternations, d’aplatissements devant Bugeaud est quand même très osé et louche ! Faut pas déconner quand même. Et c’est par ce biais là qu’il faut essayer de comprendre ma réaction ! Bon Dieu, mais notre pays a quand même d’autres héros autre que celui-ci qui pourraient incarner le patriotisme, la bravoure, la témérité , l’intrépidité , la capacité de résistance un peu mieux que ce pôvre Emir, combien même il a essayer lui aussi de résister à l’envahisseur ! Evidemment que je ne veux pas dire par là que notre héros c’est Syphax …. et rien d’autre que celui-là !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici