Édition du
22 July 2017

Vous avez dit raciste? … Comme c’est bizarre!

Salim METREF

Osez une seule fois dans votre vie assimiler le sionisme au racisme et vous subirez les foudres des gardiens du politiquement correct et le mitraillage sémantique de ces terroristes des médias, d’ici et d’ailleurs, qui à force de propagande et de mauvaise foi forgent insidieusement l’opinion qui devient déboussolée et corvéable à merci. Au final, bien sûr, la bien-pensance vous sera suggérée pour vous faire dire ce qui est convenu, la direction vers laquelle doivent s’orienter vos élucubrations d’intellectuel néo colonisé et vos réflexions nocturnes vous sera indiquée pour qu’enfin voit le jour tout ce que vous pensez naïvement avoir produit par vous-même. Il vous faudra aussi et toujours montrer patte blanche, et ce sera le prix à payer, pour espérer gagner au mieux l’adoption, avec le sacrifice de soi à la clé, où au pire l’assimilation ? Mais l’on a toujours la déculottée que l’on mérite. Alors basta !

Nous écrivions sans rougir il y a quelques années de cela qu’en termes d’afflux d’étrangers la France atteignait son seuil de saturation et reprenions à notre compte l’expression chère à la droite nationale et aux blocs identitaires de ce pays : Pleine, la bergerie est pleine ! Qui peut sincèrement contester à un pays le droit de gérer les flux de personnes qui y viennent pour moult motifs et diverses raisons ? Personne. L’Algérie et à la faveur d’une période faste, de grands projets de développement et d’opulence financière a subi elle aussi et du fait d’une attractivité certaine l’arrivée massive de personnes d’origine étrangère. Si la majorité a fui les guerres, la misère et des conditions climatiques insoutenables que continuent pourtant de supporter avec dignité et sans se plaindre nos valeureuses populations du sud de notre pays, une minorité est venue armée de capitaux et du désir de s’établir dans notre pays pour y investir en paix et pourquoi pas y créer de la richesse et des emplois. Beaucoup ont pu le faire, d’autres se sont avérés être de notoires escrocs et n’étaient pas animés que de bons sentiments à notre égard.

Turcs, chinois, syriens, maghrébins, originaires des pays du Sahel et bien d’autres encore sont ainsi venus nous apporter couleurs chatoyantes, saveurs culinaires, idées et ce mélange qui n’existait pas, ou plus, chez nous. Qui peut s’en plaindre. Mais lorsque cette pression migratoire induit des effets pervers, il n’est pas honteux de le dire pour que les pouvoirs publics puissent les prendre en charge pour les solutionner. Et ceux qui écrivent où pensent un instant que nous sommes devenus racistes se trompent. Il y a désormais chez nous et comme partout ailleurs dans le monde cette exigence de voir ces flux migratoires régulés, encadrés, identifiés et contenus lorsque la capacité d’absorption qui est la nôtre devient insuffisante. Nous sommes un peuple musulman et avons toujours eu le cœur sur la main et notre générosité et notre hospitalité sont connus de tous. Il ne faut pas être naïf. Ceux qui doivent avoir mauvaise conscience, ce sont plutôt ces puissances occidentales qui ont protégé des régimes impopulaires qui ont asservi et appauvri leurs propre peuples, sans oublier ces multinationales occidentales elles-aussi qui continuent de saigner en les pillant les richesses naturelles de ces pays. Alors que l’on ne vienne plus nous donner de leçons. Et s’il ya bien une solution pour contenir la pauvreté qui se propage dans un continent aussi riche que le nôtre, l’Afrique, c’est bien que tous ces profiteurs déguerpissent, avec armes et bagages, et qu’ils laissent les richesses de l’Afrique profiter enfin aux peuples africains !


Nombre de lectures : 1009
4 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Ait Amar
    2 juillet 2017 at 9 h 02 min - Reply

    Le sionisme est né dans l’Europe colonialiste, impérialiste et (forcément) raciste, et a (donc)  » épousé et intégré  » les préceptes, amalgames, stéréotypes et réflexe racistes et xénophobes contenus et travaillés dans les  » imaginaires nationaux  » en Occident en général. Ces  » imaginaires nationaux  » construits dans le  » cycle long de l’histoire  » , faits par la  » peur et (forcément la haine  » de l’autre, l’autre considéré comme un ennemi (pas un partenaire), un ennemi à haïr, rejeter, à exclure, à abattre …..

    En Europe et en Amérique (USA, Canada) les sionistes de droite et d’extrême droite participent activement à la propagation de ce néo-fascisme que représentent l’islamophobie, l’arabophobie, la stigmatisation de l’immigration post-coloniales, contre les maghrébins en particulier, contre les réfugiés syrien, irakiens et iraniens. Ils participent amplement à la l’infâme et hystérique propagande médiatiquo-politique contre l’Iran et les Pays du Proche-Orient ….

    Le Régime militaro-mafieux algérien bénéficie, s’agissant de sa politique éradicatrice, ultra autoritaire, du soutien de certains sionistes ultra comme Adler, Enderlin, Glucksmann (décédé), Valls, Hollande, et autre personnages controversés ….. Il faut rappeler que La Junte militaire d’Alger cherche à parachever son  » arrimage  » dans  » l’Orbite américano-occidentale  » et fait tout pour donner des  » gages de bonne volonté  » (rencontres discrètes, avec les émissaires et militaires israéliens, et ce depuis 1991, un contrat sur l’importation de médicaments existe depuis 1999, lire George Marion, Le Monde, le Gaz à prix préférentiel via une Société égyptienne, les Généraux avaient bel et bien formulé des demandes sur la formation des Gardes rapprochées, et l’achat de matériel de répression, de torture  » scientifique, médicalisée « , Israël étant maitre en la matière, et l’a démontré par le passé par son soutien à l’Apartheid, aux Dictature latino-américaine, et à l’OAS fasciste et terroriste, et, et …).

    Bref ….

    Lire Noam CHOMSKY, Michel WARCHAWSKY, Pierre STAMBUL, Maurice RAJSFUS, Stéphane HESSEL, UJFP.ORG, UPJB.BE




    3
    • Alilou
      2 juillet 2017 at 12 h 59 min - Reply

      Monsieur Ait Amar.

      90% de notre ghachi ne li plus autre chose que les journaux comme echourouk et un peu de koran sans rien comprendre. 9% arrivent à peine à lire des bandes dessinées des revues de modes de cuisine un peu de livres d’enseignement et 0.9% lisent les journaux en lignes des autres pays et essayent de se tenir informé et 0.1 % arrivent à lire Noam and Co. … en résumé ce ne sera pas demain que nous aurons un état digne du sacrifice de nos martyres….

      Ce pourcentage (100%) représente la populsation alphabétisée, autrement dit 10%de la population algérienne. …faites vos calculs pour trouver l’impact de votre opinion sur la populaire. ….oui je sais c’est péjoratif




      0
      • soussou
        3 juillet 2017 at 12 h 18 min - Reply

        D’ou sortez-vous ces statistiques??
        Donnez-nous vos sources!
        Quant à nos martyrs que tout le monde chante à leur gloire,il me semble que la quasi-majorité d’entre-eux ne savaient ni lire ni écrire(à cause de l’occupant) mais ils avaient l’amour de la patrie dans le cœur.
        Ils ont fait une révolution qui est étudiée dans plusieurs universités et académies militaires à travers le monde ,comme quoi il n’est pas nécessaire de sortir de Saint-Cyr pour être reconnu mondialement et c’est l’essentiel pour eux car ils ont fait leur devoir.
        Maintenant,c’est aux générations post-indépendance de relever le défi (et ne pas fuir ses responsabilités chacun dans son domaine).Sinon ça ne servira à rien de se mettre au dessus de la mêlée pour traiter ensuite le peuple de ghachi??




        4
  • faiza
    13 juillet 2017 at 23 h 32 min - Reply

    Certains médias comme El Watan, TSA et j’en passe avec certains de leurs journalistes aux cerveaux formatés chez fafa ont mis à nu leur haine du peuple et leur allégeance aux occidentaux, ils veulent nous faire croire que tous ces migrants qui viennent sans papiers sont des anges et nous faire passer pour des monstres racistes.Nous n’avons rien à cirer de leurs leçons de moral, on sait qu’on est pas racistes mais on ne veut pas qu’on abuse de notre hospitalité et on est pas des cons, l’hospitalité a des limites et l’Algérie n’est pas un pays développé, nous avons aussi nos problèmes.l’Algérie a le droit de protéger son territoire contre les éventuels infiltrations de criminels et de terroristes, il ya certes ceux qui fuient les conflit mais d’autres sont là pour ramasser de l’argent pour aller en Europe, il faut arrêter avec la démagogie et cette angélisme à 2 balles de bobo et puis les réfugiés, on les encadre dans des camps avec un contrôle et une protection sanitaire,une scolarisation pour leur enfants, des soins ect.. on les laisse pas errer dans les grandes villes à mendier , ou agresser et foutre la pagaille à l’environnement. Il faut arrêter de culpabiliser les algériens nous n’avons envahi personne et nous ne sommes pas responsable du chaos qu’a laissé Sarkozy et BHL en Afrique et encore moins de la misère du monde, nous aidons comme nous pouvons dans un esprit humanitaire mais nous n’avons de devoir envers personne.Ceux qui veulent nous coller des étiquettes ou nous faire débiter d’une dette fictive envers x ou y délirent, l’Europe a fermé ses frontières, nous n’avons pas à ouvrir nos frontières aux quatre vents pour nous retrouver dans une situation inextricable




    3
  • Congrès du Changement Démocratique