Édition du
24 February 2018

Un discours digne des années de la guerre très froide pour contenir la colère de la rue.

ABDEL Adel.

Flanqué de 2 pensionnaires de la gériatrie locale et quelques ploucs de service, habillé en costume cravate, notre Beria national,distille un discours digne des années de la guerre très froide pour contenir la colère de la rue.

Monsieur Bedoui,vous êtes en face d’une génération très bien éduquée, instruite et ouverte sur ce monde qui a complètement changé sans vous.

Libre à vous de trouver votre confort dans la glaciation,mais ne l’imposez pas à un peuple majoritairement jeune qui adore la liberté.

Vos méthodes sont celle du silex contre le combustible atomique que maîtrise cette jeunesse en terme de communication et d’image.

L’information et l’image font le tour de la planète à la vitesse de la lumière.

Le fax et la radio à manivelle ont disparu depuis très longtemps.

Vous n’avez aucune chance , car votre combat (inutile) est perdu d’avance. La seule issue est la négociation et l’organisation d’une transition apaisée et sincère avec cette formidable jeunesse.

Sachez que votre langue de bois qui sert à fabriquer des cageots pour de la tomate pourrie et des cercueils ne peut construire l’État moderne qu’attendent désespérément les algériens depuis 60 ans. Personne ne vous écoute,ne vous croit et ne vous craint.

Vous vous acharnez à sauver la peau d’un régime dont le cancer est au stade final.,car on vous a appris à conduire en regardant dans le rétroviseur au lieu de scruter votre horizon et regarder l’avenir.

N’étalez pas vos muscles qui n’impressionnent plus personne, mais votre intelligence pour comprendre et faire comprendre à tous vos collègues que : » the game is over » et vos carottes sont bien cuites.

La génération des gériatres aux commandes  » Tabe jeneneha ». Le mieux est qu’elle quitte dans la paix et la dignité.

Laissez ces jeunes qui sont l’avenir,s’occuper de leur pays.


Nombre de lectures : 2911
9 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Ayoub Bouazza
    14 février 2018 at 19 h 07 min - Reply

    Au lieu du beau discours du dirigeant c’est le beau discours du journal épris de justice et de liberté. Merci mr Abdel Adel.




    4
  • Farid
    14 février 2018 at 20 h 11 min - Reply

    Clair et net…
    quant à l’intelligence Il y a longtemps qu’on ne la trouve plus chez ces « faux et usage de faux » qui pour quelques chkayer de plus font dans la prostitution et montrent pattes blanches devant leurs maitres.
    L’intelligence Elle est chez ces jeunes medecins qui, contrairrment à beacoup de leurs ainés soit distant intellectuals, sont resté fifdèles au rêve de November
    Ya3tik essaha ya kho




    1
  • Tarak
    15 février 2018 at 0 h 42 min - Reply

    Bonsoir à tous

    Est ce que ces gens là vivent sur la même planète que nous? je ne le crois pas. Elles sont déconnectées de la réalité que vive leur population pour preuve ces discours qui ne reflètent aucunement la réalité des choses et en plus menaçants, utilisant la langue de bois et la fameuse main étrangère, affirmant que nos frontières sont menacées par quelques énergumènes d’où la contradiction flagrante au discous militaire qui s’évertue à glorifier la force et la puissance de notre armée devant des terroristes armés de simple klachinkov et des bombes artisanales, est ce bien une menace pour une armée qui dépense beaucoup d’argent (le plus gros budget de l’état) et parmi les premiers acheteurs d’armes au monde? étrange. Par qui sommes nous ménacés, par les pays voisins (le tchad, le niger, la libye, le mali, la mauritanie, le maroc, la tunisie ou bien un pays fantomatique? sauf si cette menace fictive sert à déployer toutes les forces militaires pour contenir un éventuel soulèvement populaire que Dieu préserve notre pays d’une autre tragédie Amiiiiiiiiiiiiiiine




    4
  • Benzerga Mohamed
    15 février 2018 at 10 h 19 min - Reply

    the game is over » et vos carottes sont bien cuites.
    Laissez ces jeunes qui sont l’avenir,s’occuper de leur pays.




    1
  • ibn Arabi
    15 février 2018 at 12 h 03 min - Reply

    Brejnev est mort le siecle dernier




    2
  • M.Bous
    15 février 2018 at 18 h 45 min - Reply

    Bizarre ! …. l’Algerie diplomate et courtoise qui peut solutionner des problemes internationaux comme l’affaire de l’ambassade américaine a Teheran , la guerre Iran – Irak … l’Algerie qui sait se positionner par rapport au conflit Syrien , au conflit du Yemen … l’Algerie qui sait parler a Ghanouchi et a Kaid Essebssi , qui sait parler a Hafter et a ses opposants , qui sait parler aux Touaregs du Mali et aux français … Cette Algerie ne sait pas parler a ses enfants ! et si elle le fait , elle le fait mal ! … elle préfère payer des dommages que de les prévenir … On se souvient comment a coups de milliards de dollars elle avait étouffée un « printemps arabe  » qui menaçait la maison , craignant le casseur , elle a trouvée plaisir dans la distribution a l’envolée de l’argent publique a des jeunes sans experiences et sans préparations aucune dans la gérance … double échec ! du temps et de l’argent perdus et le meme probleme qui perdure ! … Cette Algerie ne sait pas parler avec ses enseignants , ses medecins ,ses étudiants , ses travailleurs … elle les menacent , les accusent , les tabassent …C’est Impossible pour que deux parties assis autour d’une table pour trouver solutions a un probleme ne puissent s’entendre sur un compromis au bout de 02 , 03 , ou 04 mois ! a moins qu’une ou les deux parties ne sont présentes que pour d’autres buts que l’arrangement … En cas de non arrangement c’est toujours la partie qui est forte ou qui se croit forte qui « grince  » les négociations …
    Cette Algerie ne sait pas négocier ou ne veut pas négocier avec ses enfants éduqués , bien informés , organisés , objectifs … elle sait noyer le poisson , campagne médiatique diabolique et dénigrante , recours a sa justice , ponction de salaire , licenciements … Cette Algerie est malade du  » WESSWESSE  » , elle prend ses bon enfants pour des ennemis ! …




    4
  • setta
    15 février 2018 at 20 h 11 min - Reply

    degager irhalou partez en enfer




    3
  • Antar Al Kotomi
    16 février 2018 at 21 h 18 min - Reply

    Ce qu’il y a de plus triste ,c’est que la majorité de la population ne se rend pas compte de la gravité de la situation du pays et de son avenir.D’où l’absence d’actions citoyennes dans le cadre légal de partis politiques authentiques.
    Les quelques milliers de gouvernants actuels sont pires que les colons car ces derniers étaient certes, ultra égoïstes et bornes mais ils avaient au moins l’Ethique du travail ,leurs écoles étaient réelles ,les rues étaient propres ,l’Administration functionnait .Le « président » actuel hait le pays et son peuple : il est revenu pour détruire le pays et il va bien réaliser son rêve avant sa disparition .Malgres les actes barbares de l’Armée coloniale et de son rejeton,l’OAS, la société algérienne de 1962 avait gardé les valeurs patriotiques de Travail ,d’honnêteté ,de propreté ,d’honneur qui n’existent plus aujourd’hui .La pourriture des gouvernants a contaminé toute la société par sa course folle vers l’argent facile quelque soient les moyens et au détriment du pays .Les valeurs de citoyenneté qui cimentent un projet sociétal d’avenir n’existent plus.




    4
  • Si Tchad
    16 février 2018 at 23 h 01 min - Reply

    Il est grand temps que notre jeunesse s’engage toute entiere dans le menuiserie. Avec toute ces langues de bois qui pendent en nous narguant impunément, la menuiserie est un métier d’avenir dis-donc!




    3
  • Congrès du Changement Démocratique