Le 39èm vendredi a été aussi historique que les précédents.

1
3416
Lahouari Addi

Le 39èm vendredi a été aussi historique que les précédents. Malgré la pluie, les Algérois sont sortis en masse pour crier leur amour du pays, à l’unisson avec les autres wilayas. Ceux qui pensent pouvoir organiser une élection présidentielle en ignorant l’opinion de la majorité des électeurs potentiels ont perdu tout contact avec la réalité. Ils vivent dans un autre monde.

Et que dire de ces candidats qui, toute honte bue, attendent d’être désignés contre la volonté de la majorité de la population? La détermination des Algériens est telle que l’élection du 12 décembre n’aura pas lieu. Maranach habsine, makach el vote, disent les manifestants.

Il est probable que le ministère de l’intérieur proclame le vendredi 13, sur instruction des généraux, Tebboune ou son acolyte Benflis, préposé aux fonctions de président de la république. Mais cela ne changera rien, puisque les manifestants demanderont la démission du président désigné. Les ministres ne pourront pas sortir sur le terrain, ni les walis tant que la demande de la population n’est pas satisfaite et reconnue comme légitime.

Le hirak ne s’arrêtera pas jusqu’à obtenir la transition par laquelle la hiérarchie militaire cessera d’exercer la prérogative de la souveraineté qui appartient à l’électorat.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici