Édition du
18 October 2017

Le vote du président et le petit enfant/ La double symbolique du drame algérien

 

Par SID LAKHDAR Boumédiene

In Algérie Focus

Le monde entier a vu ces images. Un président de la république, totalement incapable de se mouvoir, se présente dans un bureau de vote, accompagné d’un petit enfant qui, devant les caméras, mettra le bulletin dans l’urne à la place de la personne impotente. En d’autres lieux et circonstances, ce serait une image sans doute très sympathique, mais elle est pour l’Algérie la redoutable marque d’une double symbolique de son plongeon dans les abîmes.

Le président de la Corée du Nord applaudit comme un petit gamin gâté la vidéo de son nouveau joujou macabre, soit de réels missiles. Le président algérien, grabataire, se présente au bureau de vote avec un petit enfant de la famille qui introduira le bulletin dans l’urne à sa place. C’est ainsi que communiquent les dictatures mourantes, un code d’images et de symboles grossiers  qui n’appartient qu’à elles, entre le risible et le terrifiant.

 

Pourquoi ? Essayons d’analyser la portée de cette double symbolique qu’a offert l’image du geste de ce petit enfant lors du vote de Bouteflika. Très vite, on s’apercevra qu’on est loin de la représentation policée du Petit prince et de l’innocence même si l’enfant n’a aucune responsabilité dans cette mascarade qu’on lui fait jouer indignement.

 

Pour cela, il nous faut prendre à rebours l’argumentaire des communicants de la présidence (c’est à dire de la fratrie) qu’ils ont voulu signifier par ce message symbolique, d’ailleurs souvent réitéré dans des circonstances publiques antérieures. Notre sentiment est l’inverse absolu de celui qui est souhaité par l’objectif de communication.

L’indécente image de l’impotence

Le président entre dans le local pour effectuer son acte électoral. Il est suivi de sa famille dont deux de ses neveux, comme habituellement. L’homme est dans un état qui ferait honte à  n’importe quel humaniste s’il lui prenait l’idée de commettre un tel acte d’indécence vis à vis d’un vieillard qui n’a plus que le regard hagard de ceux qui se sont sont éloignés de la raison et de la perception de la vie.

Lorsqu’il se dirige vers l’urne, sa première tentative d’introduire l’enveloppe est des plus délicates, on voit bien que la motricité du corps est quasi-inexistante. C’est alors qu’un des neveux est chargé de mettre l’enveloppe dans l’urne, après l’instant traditionnel de la photo qu’il va respecter consciencieusement et parce qu’on le lui demande.

L’article 45 du code algérien de procédure électorale dispose que « Tout électeur atteint d’une infirmité le mettant dans l’impossibilité d’introduire son bulletin dans l’enveloppe et de glisser celle-ci dans l’urne est autorisé à se faire assister d’une personne de son choix ». Il n’y a, à priori,  aucune entorse au droit électoral par un acte d’intermédiation. Mais allons un peu plus loin que la simple lecture du droit électoral pour nous interroger.

D’une part, l’acte de votation et, plus généralement celle de représentation légale dans le cas d’une indisposition citée expressément dans certains textes, me semble inappropriée pour un mineur qui n’en a ni la compétence ni la conscience suffisante pour se trouver mêlé à une opération des plus significatives et sérieuse du droit de vote. Même s’il n’y a, à priori, aucune disposition légale contraire, l’esprit du droit s’en trouve bousculé.

D’autre part, quelle que soit l’interprétation du droit, il est tout autant indigne et immoral de faire participer un innocent à un acte auquel son âge doit le préserver. Car si l’acte électoral fait partie de la pédagogie que les parents doivent transmettre aux enfants en les emmenant dans les bureaux de vote, il est absolument indigne de les faire participer à une action qui, dans le cas de l’opération familiale en question, est du registre de la communication et de la propagande.

Mais ce n’est pas tout. Le monde entier a bien vu la difficulté d’un homme à placer son bulletin dans l’urne. Pour avoir enseigné à des handicapés pendant quelques années, l’excuse de la hauteur de l’orifice de l’urne, à peine plus haute que les épaules du président, n’est certainement pas recevable lorsque le handicap se limite à la station assise. On voit bien qu’il y a une infirmité qui va bien au-delà, dans des proportions qui sont incompatibles avec la charge de gouverner un pays.

Faut-il le répéter de nouveau, l’article 102 de la constitution algérienne prévoit une destitution lorsqu’un empêchement suffisamment grave interdit la poursuite de la charge présidentielle. Bouteflika n’est absolument pas dans l’état d’un Roosevelt et son incapacité n’est pas seulement de l’ordre de la motricité mais d’une disparition entière des dispositions cognitives. Nous dirions que les limites de l’article 102 de la constitution sont franchies de très loin et de longue date et que les membres du Conseil constitutionnel n’ont rien vu, rien entendu, rien fait. Si leur paye est mensuelle, leur indignité sera éternelle, ce qui leur donne de la marge pour agir.

Mais revenons à ce petit enfant vu par le monde entier.

Une symbolique forte du népotisme

Je recommande au lecteur de taper la très simple requête suivante « Vote de Bouteflika » dans un moteur de recherche spécifique comme celui que propose Google images. J’ai été stupéfait de voir apparaître un nombre impressionnant d’images du président avec sa famille et, particulièrement, avec ses neveux. Les algériens ne m’avaient pas attendu pour s’en apercevoir mais le lecteur aura loisir de voir un défilement d’images qui le conforteront sur son sentiment déjà établi de l’immensité de l’opération de propagande familiale et de la mainmise. Nous pourrions dire, si la situation se prêtait au sourire, ce qu’elle n’autorise pas, que la mainmise va jusqu’à l’introduction du bulletin de vote pour autrui par les mains d’un jeune neveu.

Si nous nous intéressons uniquement à l’enfant, il ne faut pas avoir fait des études de communication très complexes pour comprendre l’objectif souhaité. Lui-même peut s’appréhender en deux objectifs très évidents. Le premier est incontestablement l’image familiale et de la tendresse que véhicule la présence des neveux dans les actes officiels.

Particulièrement dans les sociétés « moralistes » ou « poepelisées », ce qui devient de plus en plus général, la présence de l’enfant réconforte car elle est la représentation de l’innocence et de la douceur. Elle rassure les peuples sur la « normalité » et les valeurs de cœur du chef de l’État. C’est sans aucun doute une dérive très marquante dans le monde en ces périodes de doute quant aux vraies valeurs républicaines qu’il faut donner aux images de l’intronisation démocratique du pouvoir, c’est à dire lors des périodes électorales.

Mais au-delà de ce premier constat, ce petit garçon qui vote représenterait la charmante jeunesse algérienne qui reprendrait le flambeau de la démocratie et de l’espoir, du moins le fait-on croire aux crédules. L’image est saisissante de ce passage de relais qu’on veut nous montrer dans ce qu’il a de plus idéalisé.

Mais nous ne sommes pas dupes, l’image nous renvoie à l’éternité de ce régime et du népotisme. L’enfant n’est pas neutre dans cette histoire car c’est un neveu, pas un citoyen quelconque choisi pour sa jeunesse et son innocence. Et c’est là toute la différence. Faire jouer aux enfants un rôle qu’ils ne doivent pas avoir comme le faisait le Maréchal Pétain n’est déjà pas moral mais faire de la république une monarchie dynastique, de surcroît lorsque c’est une dictature, le visage de l’enfant n’est vraiment plus celui de l’ange. Oh que non !

Il y a tout de même une raison, unique mais tellement encourageante, qui me ferait penser à une issue plus optimiste et à la fin annoncée de ce cirque médiatique de la dictature. Ce réconfort, je le trouve dans le chiffre de la participation qui nous révèle que deux algériens sur trois ne se sont pas déplacés pour participer à cette mascarade.

Ces élections algériennes sont devenues le rendez-vous de « l’entre-soi », entre gens d’un parti fossile, le club des supporters d’un président à vie, grabataire, et de son satellite, parti cousin tout à fait ressemblant. Ils chantent entre eux et hurlent la victoire, comme s’il y avait une chance sur mille qu’elle leur échappât dans cette dictature. Certaines jeunes filles dansent et gesticulent avec une casquette ridiculement placée au-dessus d’un foulard et brandissent avec ostentation le portrait de l’homme fort du pays, l’ancêtre et gourou de la communauté au pouvoir depuis 1962.

Un homme « fort », enfin, c’est une image à laquelle il faut seulement se risquer dans un commissariat ou une caserne militaire, la santé et la vie sont des biens précieux pour l’honnête père de famille.

SID LAKHDAR Boumédiene, Enseignant


Nombre de lectures : 5798
20 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Nordine
    7 mai 2017 at 16 h 22 min - Reply

    est ce une initiation au pouvoir pour plus tard ?????????
    Les pauvres gosses je les plaint déjà ….
    Car l’héritage de leurs tontons et papa est très risqué à poursuivre mais je ne pense pas qu’il arriverons jusque là
    parce que d’ici là !!!!!!!
    ça auras pété !!!!!!!!!!!
    InchaALLAH




    4
    • Rachid
      10 mai 2017 at 16 h 02 min - Reply

      RÉALITÉ DU TERRAIN :
      GOOGLE-STREET-VIEW EST DESORMÉ PRÉSENT EN TUNISIE.
      VOUS POUVEZ VISITEZ TUNIS, SFAX, SOUSSE, MONASTIR, SES GRAND ET BEAU BOULEVARD, TOUT EN RESTANT DANS VOTRE SALON.
      TOUT COMME LE GHANA, LE SÉNÉGAL, AFRIQUE DU SUD ET BOTSWANA…
      —————————————————————-
      EN SOMME LES SEULS PAYS AFRICAINS, SUFFISAMENT DÉMOCRATIQUES, RESPECTUEUX DES DROITS DE L’HOMME, PROSPERE, DES PAYS EN DÉVELLOPEMENT, TOURISTIQUE.
      GOOGLE STREET MAP EST PRÉSENT DANS TOUS LES PAYS DÉVELLOPÉS : EUROPE, ASIE, AMÉRIQUE.
      —————————————————————-
      L’ALGÉRIE C’EST TOUJOURS BOULOULOU QUI DÉCIDE, QUI CONTROLE,QUI BLOQUE, QUI FERME ….LES SERVICES DE SÉCURITÉ : UNE ARME POUR FAIRE TAIRE LE PEUPLE, POUR L’ENTERRER VIVANT DANS SON PROPRE PAYS.
      —————————————————————–
      LES SERCVICE SONT À LA SOLDE DES CORROMPUS, DES CRIMINELS, DES TRAITRES…
      LES SERVICES SONT AUX SERVICE DE PUISSANCES ÉTRANGERES…sinon pourquoi avoir laissé dépensé plus de 600 MILLIARDS US$ depuis 2007, pour ensuite voire le pays virer droit à la vénézuela = faillite, avec des dizaines de milliards de dollars de détournement sans que ses services n’interviennent ???
      ——————————————————————
      Les services sont pour la répression des droits légitimes des algériens.
      LES SERVICES INTERDISENT À RACHID NEKKAZ DE DÉNONCER LA CORRUPTION
      LES SERVICES INTERDISENT À RACHID NEKKAZ DE DÉNONCER LA DÉGRADATION DES SERVICES PUBLICS
      LES SERVICES INTERDISENT LES BLOGUEURS DE S’EXPRIMER LIBREMENT, ILS LES JETTENT EN PRISON.
      Les services contrôle : Les parties politiques, les élections, les syndicats, les étudiants…la vie des Algériens, ils sont présent partout.
      les services enveniment la vie des Algériens, pour des intérets occultes
      ——————————————————————
      LES SERVICES N’ENQUETTE PAS SUR BOUCHOUAREB, SUR LA SPOLIATION DU GAZ D’ADRAR PAR LA FRANCE, sur la corruption, la degradation des services publics !!!!!!
      ==================================================================
      LES SERVICES SONT CORROMPUS ET DES TRAITRES …….IL FAUT LES CHASSER DU POUVOIR…
      LES SEVICES SONT LE VÉRITABLE CANCER DE L’ALGÉRIE.




      5
  • Larbi Anti-Impunite’
    7 mai 2017 at 17 h 34 min - Reply

    Je trouve indecent de comparer le leader de la Coree du Nord et les realisations reeles, fantastiques, sublime de la Coree du Nord qui tiens tete a des criminels, esclavagistes a l’echelle internationale a leur tete les USA, a un homme age de 80 ans, senile, incapable de se mouvoir, un malade dans un systeme corrompu qui gouverne un pays de 45 millions d’habitants.




    14
  • Si Tchad
    7 mai 2017 at 17 h 49 min - Reply

    Vous voilà prévenus: en 2019, la réélection de Bouteflika se fera dans un fauteuil.




    8
    • Ait Amar
      9 mai 2017 at 15 h 05 min - Reply

      Quand les CRIMINELS tentent de S’HUMANISER !

      La question est souvent posée, mais aucune réponse plausible n’a été formulée à présent. Mais alors, pourquoi ces CRIMINELS ET MAFIEUX de GENERAUX au pouvoir ont-il gardé un infirme, sénile, immobile, sénile, qui ne décide pas, ne gouverne pas, ne commande pas ….

      En vérité, il y a là un grand coup de comm’, un message soft, qui consiste à rendre HUMAINS, COMPATISSANTS, TOLERENTS … ces sanguinaires et prédateurs que sont les Maîtres du DRS, et certains Généraux de l’Etat-major, les vrais décideurs en l’occurence ….

      Un coup à l’Américaine, à la Roosevelt’ienne !

      Dans les séries américaines, très souvent, la police et l’armée sont  » humanisées « , des liaisons sentimentales, des histoires d’amour, et des couples se forment….. C’est fait pour  » humaniser  » ces institutions pourtant réputées pour leur violences racistes, xénophobes… C’est presque un rituel, dans tous les films d’Hollywood (très lié au Pentagone et à la CIA) ….




      12
  • Dria
    7 mai 2017 at 21 h 42 min - Reply

    En france la démocratie a permis a un jeune de 39 ans, pétillant de santé de devenir président de la république, la moitié de notre octagenere,impotent qui s’accroche encore a son siège, en forme de fauteuil roulant..

    Le peuple a dit son mot, qu’on est il du notre, nous avons accepter d’être dirigé par un président qui a le double de l’âge de macron et tout ces octageneres qui l’entoure ont ils songés a préparer leurs tombes…y a oulad lahram y’a les ould abbas , gaid Salah ….

    Avez vous des miroirs, essayer de vous regerder ,peut être que vous arriverez a voir que vous êtes plus qu’hideux de vieux moches avide de pouvoir , la hamdullah il n’ya que les tombes qui arriveront a vous faire tomber ….




    4
    • elf
      8 mai 2017 at 15 h 03 min - Reply

      Pardon! Pétillant! c’est une pure boisson Rotschild! le capitalisme sauvage vous connaissiez? il part a un système à la Suisse! c’est à dire le plus fort mange le plus faible; quand ils sont en paix font les crimes et quand sont en guerre font la victime, sont hypocrites que notre monde peut encore supporter…




      6
      • Dria
        8 mai 2017 at 17 h 52 min - Reply

        @ si elf

        Qu’il soit arc en ciel, candidat des banquiers représentant des oligarques etc…..je voulais
        parler de l’acceptation de l’autre , du jeune , du sang neuf , de l’alternance au pouvoir et le respect du choix démocratique …(je ne suis pas un pro Macron, ni de sa politique , ni de son programme)
        Pétillant en contraste avec l’image mesquine de notre président retraité qui fait pitié à qui ne le connait pas, et le visage solide de tous ceux qui l’entoure et qui sont venus avec lui, faire face au peuple algérien qui va boire la boisson Rothschild malgré lui, car il sera à la solde de Macron qui est passé par Alger il y a quelque mois, alors cher Elf ya pas plus hypocrites qu’un peuple qui accepte de voir des images pareils et les résultats d’un scrutin pareil sans bouger le petit doigt ………….ALORS elf elf mabrouk et contente toi d’une boisson made in bladi




        5
        • Alilou
          13 mai 2017 at 3 h 03 min - Reply

          @Dria.

          Le président français à été parachuté. Ce n’est pas le résultat des électeurs français. 0 choix leur a été offert. Tout à été calculé par avance. Les dés étaient pipés d’avance.

          Il y a un nouvel ordre mondial….pas celui dont on parle que tout le monde connait un bourourou mondain mais le vrais celui du borgne….même tramp n’est pas un choix democrate….poudre aux yeux….les enjeux ne sont pas purement financiers….

          On perd de vue l’enjeu principal….mais pas grave certains me prendrons pour un concert qui crois au père Noël. …moi j’ai déjà choisi mon camps…le reste est éphémère. …




          1
  • rachida
    8 mai 2017 at 11 h 12 min - Reply

    Toujours le même discours, boutef, le fauteuil, l’enfant et les articles de la constitution, on a oublié le val-de grâce, quand ça bouge à l’élysée c’est le vertige à alger. Voilà trois écrits postés sur des sites différents. Le cri de la « milliardaire rouge », le vétérinaire qui ne s’aventure pas à se prononcer sur les 17 millions d’absents et votre scoop sur « un monde » qui observeraient comme le disent si bien les makistes des anes-gé-riens.
    Pour le moment Monsieur l’intellectuel ce sont les pavloviens tenues en laisse par la pieuvre qui a mis en place déjà sa progéniture qui empoisonnent l’existence aux « petites gens » comme dirait un ancien journaliste de lqa.
    Je pense que sont nombreux ceux qui lisent vos écrits même s’ils ne partagent pas votre opinion, écrivez un livre sur les pratiques de la pieuvre, comment elle contrôle le terrain, tout le reste ce n’est que bavardage !
    Cordialement.




    2
  • Si Salah
    8 mai 2017 at 14 h 17 min - Reply

    Le neveu un peu plus âgé (9-10 ans) avait la tête identique à celle du neveu plus jeune (5-6 ans) lors de la lugubre cérémonie de « vote » il y a 3 ans. Le message est clair en effet: après Saïd, il y a aura d’autres clones, d’autres Saïd, yaw manach talguine babakoum ila yawmi eddine!

    Sauf bien sûr accident de parcours avec un scenario imprévu et une fin Kaddafiesque pour toute la tribu des nouveaux colons. Amine!




    7
  • rachida
    8 mai 2017 at 18 h 15 min - Reply

    à chacun sa tribu, tous kif kif!




    0
  • rachida
    8 mai 2017 at 18 h 33 min - Reply

    L’Institut CHOISEUL débarque à Alger
    par
    Nicolas Beau

    8 mai 2017

    L’Institut CHOISEUL, un Think Tank indépendant et non partisan dédié a Ì l’analyse des questions stratégiques internationales, va organiser à Alger une conférence qui réunira une centaine de dirigeants africains issus de quelques 35 pays. Cet événement se déroulera les 14 & 15 Mai au niveau du luxueux Centre International des Conférences à Club Des Pins. Selon nos informations, l’Institut Choiseul a comme partenaire en Algérie le World Trade Center Algiers plus connue sous le nom du WTC Algiers. Il s’agit d’une entreprise de droit Algérien qui fait partie du réseau mondiale du WTCA (World Trade Centers Associations) dont le siège est à New York, USA. Allié du FCE d’Ali Haddad, l’objectif principal du WTC Algiers est de développer le réseau d’affaire des entreprises algériennes à l’international notamment en Afrique. »

    voilà Messieurs, chacun fait son choix seul.




    1
  • Respectueusementvotre
    9 mai 2017 at 11 h 33 min - Reply

    Je pense qu’il est temps de se poser des questions plus fondamentales car il y va de notre survie.
    Le Président est fortement handicapé mais dans la mesure où il joue le rôle du responsable- fusible pour ceux qui dirigent ce pays depuis plus de 20 ans, ses capacités cognitives importent peu.
    Le pays est programmé pour entrer dans une forte zone de turbulence à partir des années 2020. La planification de la destruction de la vache nourricière sans alternatives de survie en dehors d’une allégeance totale aux maîtres du clan destructeur ne pourra pas être stoppée sans dégâts majeurs.
    Le défi pour le régime depuis 2015 est cette maudite crise financière qui met à jour une partie du plan de sabotage avant l’heure. Il est impératif pour le régime de garder un statu quo avec un minimum d’intelligence qui nécessitera le départ du Chef de gouvernement et le secours de fonds externes pour tenir jusqu’à la fin du 4eme mandat.En échange de quoi? des bijoux de famille pardi!
    Le casier judiciaire et la trahison sont devenus des pièces maîtresses dans les CV des cadres dirigeants des entreprises stratégiques. Sous peu, la nationalité américaine sera exigée pour le poste de premier ministre. A quand le retour de Hamèche ? les supporters du Mouloudia seront ravis.




    3
    • Djidel
      30 mai 2017 at 14 h 08 min - Reply

      @ Respectueusemenvotre
      Votre pseudonyme vous va à merveille: autant la forme que le fond: excellents.

      Il est rare que les commentateurs soient à cheval sur l’orthographe et la syntaxe (vous allez me dire que là n’est pas le sujet, oui mais lire des commentaires mal écrits ne donne pas envie de le faire).
      Je trouve qu’il est important de souligner ce point qui permettra j’espère que les futurs lecteurs fassent un effort et élèveront de ce fait le niveau.
      Par ailleurs, mon avis sur cet article de M SID LAKHDAR Boumédiene :
      L’analyse est pertinente et contrairement à Mme Rachida, pour moi c’est loin d’être « des bavardages ».
      Je trouve que cette analyse mérite d’être reprise sur les rangs des universités.
      Il s’agit d’un excellent cours de communication.
      Quand au fond, je n’en penserais pas moins.




      0
  • Alilou
    12 mai 2017 at 0 h 49 min - Reply

    L’article 45 du code algérien de procédure électorale dispose que « Tout électeur atteint d’une infirmité le mettant dans l’impossibilité d’introduire son bulletin dans l’enveloppe et de glisser celle-ci dans l’urne est autorisé à se faire assister d’une personne de son choix ».

    L’article 45 qui concerne le clan aux rennes des affaires ils ont pu le lire et appliquer à la lettre car il sert leurs intérêts. ….mais l’article 88 de la même constitution qui sert l’interet suprême de la nation et du pauvre ghachi que nous sommes ce dernier je crois qu’il a été effacé de la copie que eux possedent et appliquent….

    Gracias à Dios por tu favor de agradeciar la muerta decenté à la genté que tu amas.

    Heuresement qu’on va crever tous à un moment ou un autres….ya sa3dou yà fa3al el-khir




    0
    • Dria
      12 mai 2017 at 11 h 37 min - Reply

      Cher Allilou
      L’article 88 de la constitution , les événement d’octobre 88 se lisent de deux manière côté pouvoir et côté peuple. La légitimité et la légalité ne s’applique que sur le second et du moment qu’on acquiéce …on risque d’avoir un président à 88 ans pour preuve ils ont décider de créer la gériatrie en Algérie…au pays de gérontocratie. Nos octageneres au pouvoir ont de beaux jours devant eux…




      0
  • Fouad
    13 mai 2017 at 23 h 21 min - Reply

    Bonjour,
    Nous pensons souvent a la mort car on est déjà presque mort.Mais eux nos dirigeants vivent bien même très bien ils pensent qu’a la vie .Dans la vie il faut lutter pour les idées les principes.si on pense qu’a survivre alors on est pas des êtres humains mais des animaux.  » Pleure o pays bien aimé ! » .




    1
    • Alilou
      17 mai 2017 at 13 h 51 min - Reply

      Non farid je ne pense pas à la mort car je suis presque mort..
      Je pense à la mort car elle me rappel qu’il y a une justice divine, celle, à qui il n’y a pas d’échappatoire. ..ni d’avocat véreux ni de juge corruptible, ni de passe droit.

      Nous n’avons pas les mêmes valeurs ni le même QI….

      De vous a moi ils sont ce qu’ils sont grâce à nous….pigé ????




      0
  • wahid
    19 mai 2017 at 1 h 51 min - Reply
  • Congrès du Changement Démocratique